Auteur Sujet: au quebec  (Lu 579 fois)

Hors ligne Spanc29

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 967
  • Je suis: Spankeur
au quebec
« le: 15 avril 2008, 21:54:41 »
Retrouver une meilleure mise en page sur QUEBEC


Relevé sanitaire des dispositifs d\'évacuation et de traitement des eaux usées des résidences isolées en bordure de lacs ou d\'un cours d\'eau

2 critères sont utilisés :

    *      les caractéristiques du site et du sol du terrain naturel;
    *      l\'emplacement du dispositif de traitement par rapport au lac ou au cours d\'eau.

donc voici le tableau résumé des critères de classification et des mesures correctives

Classe A  aucune contamination :  Respecte les normes du terrain,Systèmes bien situés -- Le règlement n\'exige pas de reconstruction d\'un dispositif et il n\'est pas nécessaire de le remplacer même si le dispositif n\'est pas conforme en tout point

Classe B  Source de contamination indirecte : Ne respectent pas les normes du terrain récepteur et/ou la norme d\'emplacement par rapport au plan d\'eau -- Le règlement n\'exige pas automatiquement la correction des dispositif de classe B, mais le rendement des ces dispositifs représente une source indirecte de contamination des eaux souterraines et/ou superficielles.
La mise à niveau de ces dispositifs constitue l\'une des mesures importantes pour assainir et protéger les lacs et les cours d\'eau, d\'autant qu\'avec le temps, ces dispositifs sont appelés à faire partie de la classe C

Classe C  Source de contamination directe

    Ne respectent pas les normes du terrain(…)
Présentent des signes d\'évidence visuelle de contamination :
*Absence de dispositif
*déversement des eaux usées dans l\'environnement
* Conduite de trop-plein
* résurgences
La correction des dispositifs d\'évacuation et de traitement des eaux usées de classe C est obligatoire en vertu du règlement, et ce, peu importe qu\'un relevé sanitaire ait contribué ou non à leur détermination.

[---]

Le règlement cité est un document qui ressemble à nos lois (avec pleins de renvois) accompagnée d\'un guide technique de 110 pages exhaustifs (précis, détaillé, beau) en terme de type d\'assainissement. Bref, on a encore du boulot !

On y apprend par exemples qu\'une maisons de 3 chambres (on ne parle qu\'en chambres à coucher) peut être munie d\'une fosse de 3,4 m3 avec 100 ml de tranchées si l\'effluent provient d\'un traitement primaire (fosse) et 66 ml si l\'effluent provient d\'un traitement secondaire… les 45 ml sont pour les maisons d\'une chambre

Autres exemples, les distances :

    *      Puits tubulaire dont la profondeur est de 5 m ou plus et scellé : 15 m
    *      Autres puits ou source servant à l\'alimentation en eau : 30 m
    *      lac, cours d\'eau, marais ou étang : 15 m
    *      Résidence ou conduite souterraine de drainage : 5 m
    *      Haut de talus : 3 m
    *      limite de propriété, conduite d\'eau de consommation ou arbre : 2 m

c\'est très instructif même si plusieurs choses peuvent nous choquer de prime abords : le puits absorbant (puits d\'infiltration) est autorisée après traitement primaire. les conditions sont toutefois précises : nappe à plus de 3 m, maison de moins de 3 chambres, impossibilités de respecter les normes de superficie des autres systèmes.
"Aie la raison pour guide, la culture pour base et le progrès pour but"