Auteur Sujet: Ventilation poste de relevage entre traitement et zone d'infiltration  (Lu 67 fois)

Hors ligne scoutseure

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 69
Bonjour,

Tout est dans le titre.

J'ai effectué un contrôle de réalisation sur un système présentant :
 - une fosse toutes eaux -> un filtre à sable vertical drainé -> poste de relevage -> zone d'infiltration.

Je me pose la question de la ventilation du poste ? Faut il en prévoir une ?

Pour être complet, la première étude de filière validé par notre service, présenté un poste de relevage après la fosse. Un avenant a été demandé, il a été reçu après les travaux. Cet avenant ne mentionne pas de ventilation de ce poste.

Merci et bonne soirée.


Hors ligne fredocho

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 121
Re : Ventilation poste de relevage entre traitement et zone d'infiltration
« Réponse #1 le: 09 octobre 2018, 08:21:34 »
Bonjour,

Il me semble qu'il ne soit pas utile de ventiler un poste de relevage d'eaux claires. Ces eaux épurées ne génèrent pas de remise en fermentation, donc pas de gaz à extraire. ::)

Hors ligne scoutseure

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 69
Re : Ventilation poste de relevage entre traitement et zone d'infiltration
« Réponse #2 le: 09 octobre 2018, 08:44:05 »
Bonjour,

C'est mon raisonnement aussi mais je voulais confirmer.

Merci

Hors ligne Tigrou

  • Administrateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2 456
  • Je suis: Spankeur
Re : Ventilation poste de relevage entre traitement et zone d'infiltration
« Réponse #3 le: 09 octobre 2018, 10:05:27 »
Petite question.

Est-ce un poste pré-fabriqué ?
Si oui il faut se référer à la notice de mise en oeuvre de cette dernière.

Si une ventilation est demandée alors normalement il faudrait la prévoir.
A défaut même si nous sommes sur des eaux épurées, il n'en reste pas moins qu'elles ne sont pas épurées à 100%.
Donc il faut aussi tenir compte du temps de séjour de l'eau à évacuer dans le poste de refoulement ...

Une ventilation n'est donc pas forcément superflus ...
Pour preuve un contrôle de bon fonctionnement réalisé il y a peu de temps sur ce type de poste de relevage situé en aval du traitement,
et résultat l'ensemble des chaînes sont corrodées ...
Le général court cinq dangers:   Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »