Auteur Sujet: Coeff de sécurité perméa  (Lu 94 fois)

Hors ligne Monsieur Spanck

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 421
  • Je suis: Spankeur
Coeff de sécurité perméa
« le: 19 septembre 2018, 09:05:47 »
Bonjour,

Je suis tombé sur une étude qui applique un coeff de sécurité sur les mesures de perméa réalisées.

En l'occurence on est dans une zone de plateau, le sol est constitué de blocs calcaires mêlés à des argiles en surface sur 20 à 70 cm
en dessous on est sur des laves calcaires
la roche mère n'est parfois pas pas très loin

Les tests de perméa (porchet) ont été réalisés fin mars 2017, l'étude conclut à une perméa moyenne de 16mm/h (3 tests dans le premier horizon)
Et en invoquant le pouvoir de colmatage lent des argiles, un coeff de sécurité de 1/4 est appliqué : conclusion la référence pour la prescription est K=4mm/h

(Sur ce plateau, on est un peu partout sur ce type de sol, avec de faibles perméas mais les études des différents BE ne pratiquent pas du tout cette application d'un coeff.
On se retrouve souvent avec des filières drainées en cas de roche mère proche ou des FSVND si ce n'est pas le cas.)

Que pensez vous de cette pratique ? La trouvez vous justifiée ? Ou trop précautionneuse ?
En matière d'assainissement, on ne discute ni l'égout, ni l'écoulement.

Hors ligne Thomas

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 330
  • Je suis: BE
Re : Coeff de sécurité perméa
« Réponse #1 le: 19 septembre 2018, 14:17:57 »
Bonjour,

Sachant que les tests sont en général réalisés dans des trous de tarières relativement étroit, et que le plateau ou les drains de l'épandage ont de forte chance de rencontrer une faille ou une fissure, je trouve que prendre une sécurité de 1/4 est énorme.

Je suis prudent, mais en général, je prend juste la plus faible des valeurs mesurées, où s'il y a beaucoup de points et de forte variation, je prend la médiane et pas la moyenne (j'ai des cas avec entre 2 et 200 mm/h de mesuré, la moyenne est à 50 mais la médiane à 20).

Je n'ai jamais vu de bureau prendre une sécurité comme ça.
« Modifié: 21 septembre 2018, 10:59:51 par Thomas »

Hors ligne Monsieur Spanck

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 421
  • Je suis: Spankeur
Re : Coeff de sécurité perméa
« Réponse #2 le: 19 septembre 2018, 14:58:40 »
Ce qui est drôle c'est qu'en dehors de ça l'étude est bien ficelée.
Mais le coeur de métier de la boîte n'est pas la prescription d'anc et c'est la première fois que je la vois intervenir dans le secteur.
Ceci explique peut être cela.
Merci pour cet avis !
En matière d'assainissement, on ne discute ni l'égout, ni l'écoulement.

Hors ligne baboubakar

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 61
Re : Coeff de sécurité perméa
« Réponse #3 le: 21 septembre 2018, 09:59:27 »
ça ne me semble pas abusif.
L'écart de coef est souvent bien plus important entre des mesures été et hiver au même endroit.

Hors ligne Thomas

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 330
  • Je suis: BE
Re : Coeff de sécurité perméa
« Réponse #4 le: 21 septembre 2018, 10:57:02 »
Sauf que la mesure a justement été faite en hiver (mars 2017). Plus un "vrai" test de perméabilité est réalisé après saturation pendant 4 h minimum, donc il n'y a pas de différence notable entre l'hiver et l'été.

Ça fait 14 ans que je fais des tests, je n'ai jamais observé de variation saisonnière, juste que je dois moins attendre l'hiver avant que la valeur ne se stabilise et que oui, l'été le trou bois beaucoup au début, le temps que le sol se sature.

Le seul cas où il y a des différences, c'est s'il y a une nappe alluviale à faible profondeur l'hiver dans un matériaux autrement drainant. Le niveau d'eau permanent gêne la descente de l'eau, qui migre alors à l'horizontal. Mais il est interdit de réaliser un ANC si la nappe est à moins de 1m sous la fouille (soit environ 2 m de profondeur pour un filtre à sable).
« Modifié: 21 septembre 2018, 10:59:01 par Thomas »

Hors ligne dispoanc

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 282
  • DISPOANC
  • Je suis: BE
Re : Coeff de sécurité perméa
« Réponse #5 le: 21 septembre 2018, 14:26:04 »
Observation très très très juste et qui doit porter à réfléchir certains BE ou SPANC sur le temps de saturation qui n'est pas un temps fixe de 4h00 comme on peu naïvement l'entendre...

"Ça fait 14 ans que je fais des tests, je n'ai jamais observé de variation saisonnière, juste que je dois moins attendre l'hiver avant que la valeur ne se stabilise et que oui, l'été le trou bois beaucoup au début, le temps que le sol se sature.
Le seul cas où il y a des différences, c'est s'il y a une nappe alluviale à faible profondeur l'hiver dans un matériaux autrement drainant. Le niveau d'eau permanent gêne la descente de l'eau, qui migre alors à l'horizontal. Mais il est interdit de réaliser un ANC si la nappe est à moins de 1m sous la fouille (soit environ 2 m de profondeur pour un filtre à sable)."pour conclure : très bonne remarque thomas!! ;)