Auteur Sujet: Fiche de poste et cadre statutaire  (Lu 2397 fois)

Hors ligne TR

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 170
  • Je suis: Spankeur
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #15 le: 30 mai 2017, 15:49:33 »
SPUNK, c'est délicat comme débat...

Il faut voir par rapport au besoin du service, mais bien souvent un seul technicien est suffisant ... désolé si ça ne va pas dans ton sens.

Si ton SPANC a ouvert un poste de tech et un d'agent, tu ne peux pas faire grand chose car le poste d'agent n'est donc pas ouvert à un technicien... dans ce cas il te reste plus-que à changer de structure..

Citer
PS : la cotation de mon poste qui détermine mon régime indemnitaire est le même que celui de l'assistante chargée de la prise de RDV et du secrétariat... Si on m'incite à rien foutre j'vais finir par demander à être l'assistant administratif du service (la collègue devant bientôt partir en retraite)...

On ne travaille pas pour l'argent dans la FPT ... et c'est pas très gentil au passage pour ta collègue du service administratif...


Le seul moment ou tu peux négocier quelque chose dans la FPT c'est lorsque tu arrives dans une collectivité et donc change de poste...


Hors ligne GB

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 377
  • Sapiteur toi-même !
  • Je suis: Spankeur
Re : Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #16 le: 31 mai 2017, 12:13:00 »
En revanche j'ai un collègue CGT qui me disait que la notion d'expertise était également un argument valable : « Les titulaires des grades de technicien principal de 2e et de 1re classe ont vocation à occuper des emplois qui […] correspondent à un niveau d’expertise acquis par la formation initiale (Bac +2 =Ok), l’expérience professionnelle (8ans=Ok)  ou par la formation professionnelle tout au long de la vie (Assises=Ok). »
extrait du décret de 2010 portant statut particulier du cadre d’emplois des techniciens territoriaux

J'ai l'impression de rentrer dans le cadre mais ça reste mon interprétation. @ GB comment tu interprètes ce décret?

Ben, un peu comme toi.
Sauf qu'il va probablement t'être opposé que tu rentres aussi pleinement dans le cadre d'un agent de maîtrise :(https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000866458&categorieLien=cid) :
"Les agents de maîtrise sont chargés de missions et de travaux techniques comportant notamment le contrôle de la bonne exécution de travaux confiés à des entrepreneurs (...)"
"Les agents de maîtrise principaux sont chargés de missions et de travaux techniques nécessitant une expérience professionnelle confirmée (...)"...

Pas simple.
Mais sans déconner, demande des formations aux concours. Il s'agit "d'apprendre à appliquer une méthode"...

Nanopabulophobie... (J'adore ce mot !)

Hors ligne exspanc

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 077
  • retraité du spanc
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #17 le: 31 mai 2017, 16:04:41 »
Bon j'ai récemment vu une annonce FPT (diffusée par un cig très au sud) qui cherchait visiblement selon le profil du poste (aep et ac, pas d'anc): un ingénieur (avec petite expérience) ou un technicien très expérimenté.

Et à la fin: région déclinante et catégorie C.

Bon courage pour trouver un candidat.

« Modifié: 31 mai 2017, 16:23:17 par exspanc »
Vivez en ville hors zone ANC! Préférez une régie! Soyez pragmatiques et humains!

Hors ligne Spunk42.1

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 159
  • Je suis: Spankeur
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #18 le: 02 juin 2017, 19:36:04 »
SPUNK, c'est délicat comme débat...
J'ai surtout l'impression qu'il s'agit d'un débat épineux. Si je suis quelque peu virulent c'est que je traverse un champs de ronces depuis un moment et ça irrite !

En relisant la proportion d'emploi que tu relaies dans ton post, je comprend que c'est délicat d'exiger un « Technicien SPANC » pour le payer comme un « Catégorie C » (un adjoint technique par exemple ?! - j'ai vécu ça pendant plusieurs années).  http://dispo-anc.fr/forum/index.php/topic,3573.msg31032.html#msg31032 Moi je trouve ça plutôt indélicat, mais on ne tombera pas d'accord.

Il faut voir par rapport au besoin du service, mais bien souvent un seul technicien est suffisant... désolé si ça ne va pas dans ton sens.
Je suis effectivement navré que les choses n'aillent pas dans le bon sens...

La vrai question c'est : Quel niveau de qualification tu juges nécessaire pour effectuer le job de contrôleur ? Si tu admets que ça consiste simplement à cocher des cases d'un formulaire fournit par le ministère, faut pas s'étonner qu'on passe pour des guignols aux yeux de la CLCV et de l'ONEMA dont voici un extrait du rapport accablant de 2009 :

« Sans solides connaissances théoriques de base sur le fonctionnement bactériologique,l’hydrologie, la pédologie etc, le «Spanceur » ne peut efficacement effectuer sa mission. Ceci est d’autant plus grave que le «Spanceur» doit pouvoir juger de la conformité des conclusions d’un BE par exemple, conclusions généralement établies par un ingénieur. Or, selon l’étude du Réseau Idéal, plus de 60 % des «Spanceurs» ont un niveau de formation inférieur ou égal à BAC+2, niveau qui ne leur permet pas toujours de comprendre ces conclusions. »
Avec mon DUT en génie ENV je suis déjà à la rue, il faudrait même des ingé.... en catégorie C

« mener une réflexion sur la pertinence de créer des formations spécifiques ANC de type BTS ou DUT afin de former des spécialistes et créer un réel métier de l’ANC. »
On parle pas de CAP ou BEP ou même Bac Pro de contrôleur d'ANC ! 

Et je peux aussi citer du Docteur ROLLIN si il faut invoquer des arguments d'autorité pour être pris au sérieux (je pense à ma direction..) :
« CHAP 6 : Des agents du SPANC peu armés face à un métier difficile
    6.1 Des activités variées et exigeantes
    6.1.1 Des activités quotidiennes variées
Témoignage :
«Il existe plusieurs métiers dans ce métier. Très souvent, les gens (usagers, élus, hiérarchie) ne voient que la partie "contrôle", mais oublient (ou n'ont pas conscience ?!) tout le reste qui prend pas mal de temps aux techniciens sans que ce temps soit "productif". En effet, on ne produit rien lorsque qu'on répond aux usagers sur les avantages/inconvénients des dizaines de techniques existantes pour les aider à faire leur choix, ni lorsqu'on "forme" les terrassiers ou architectes sur la façon dont il faut procéder pour mener à bien leur dossier, ni lorsqu'on appelle un bureau d'étude suite à la réception d'un mauvais rapport, ni lorsqu'on passe du temps à faire les veilles juridiques et techniques... Les réponses aux courriers, questionnaires, élaboration de documents de synthèse ne sont que très peu prises en compte dans notre métier d'où un temps de travail théorique très en deçà de la réalité. »
    6.1.2 Des compétences exigences »


Ca plus l'antienne : professionnalisation, professionnalisation qui rime finalement avec dévalorisation dévalorisation !!!

Petite anecdote pour  alléger mon plaidoyer :
Pendant un bon moment notre service fonctionnait au stagiaire (et ça me foutait les boules!!!). Tout ça pour équilibrer les comptes car la redevance était insuffisante budgétairement parlant afin d'être socialement acceptable. Et ces stagiaires ils avaient au moins bac +2 voire bac+4. Ça c'est terminé parce que l'un d'entre eux a fait une boulette (genre de gaffe qui fait que la directrice doivent négocier à l'antenne d'une radio nationale face à Julien Courbet) et la direction a finalement décidé : fini les embrouilles j'préfère augmenter la redevance => Une certaine forme de reconnaissance des enjeux du métier nan ?!!


Si ton SPANC a ouvert un poste de tech et un d'agent, tu ne peux pas faire grand chose car le poste d'agent n'est donc pas ouvert à un technicien...
Si cette configuration était injuste au regard des fiches CNFPT de 2009 faisant référence à l'époque de la rédaction de ma fiche de poste elle n'est pas devenue plus juste en 2017 par un simple jeux d'écriture. Et un service ça n'évolue jamais ? Une direction ne joue jamais sur le statut des postes pour garder ses agents ? Quand j'observe comment ça se passe chez moi avec les cadres A, les cases semblent moins rigides...

A défaut de pouvoir faire valoir formellement ce qui me semble juste je peux tenter de convaincre la direction que sa définition unilatérale des besoins du service est déconnectée de la réalité du métier.

dans ce cas il te reste plus-que à changer de structure..
=C'est la merde ici, laisses donc ta place à un autre !! « c'est pas très gentil au passage pour » mon successeur

  et c'est pas très gentil au passage pour ta collègue du service administratif...
Loin de moi l'idée de dénigrer le travail de la collègue, la cotation de son poste me semble juste, c'est la mienne que j'interroge. Je voulais surtout dire que la bonne volonté ça s'use et qu'a force de tirer sur la corde ça craque !

On ne travaille pas pour l'argent dans la FPT ...
On ne travaille pas pour l'argent quand on est retraité et/ou bénévole (cf B.FRIOT). Toi tu travailles pour la gloire?! La satisfaction de l'usager ça ne nourrit pas son homme même si c'est la gratification la plus sincère. Si on accepte ça faut être prêt a avaler quelques couleuvres et moi j'en suis repus.

Par ailleurs je n'évoque la question du pognon que comme étant la cerise sur le gâteau. Je t'épargnes mes commentaires sur le régime indemnitaire arbitrairement variable d'une Collectivité à l'autre pour un même métier... Mais comme pour le reste : c'est comme ça, tan-pis...

Le seul moment ou tu peux négocier quelque chose dans la FPT c'est lorsque tu arrives dans une collectivité et donc change de poste...
Mise en situation dans ton département :
« Je veux un poste de Tech au cas où j'ai le Cal et une perspective de devenir ingé en fin de carrière. J'ai l’expérience qu'il faut bla bla... »
« Nan merci, j'vais prendre un bac+5 en galère qui acceptera un poste de cat C que je paierai une misère (pardon c'est pas respectueux) et quand il ouvrira sa gueule (pardon c'est pas poli) et qu'il aura des velléités de valorisation je l'inviterai à céder sa place à un jeune diplômé en galère qui coûte que dalle (la source n'est pas prêt de se tarir avec le chômage de masse ambiant) et à tenter sa chance ailleurs. »

Si tout le monde raisonne ainsi je suis pas près de trouver une place et ça fini de me convaincre qu'il faut se battre pour exiger le minimum syndical !!

Ps : J'aiguise mes arguments pour faire face à ma direction. Y'a rien de personnel. Sans rancune j'espère

Sauf qu'il va probablement t'être opposé que tu rentres aussi pleinement dans le cadre d'un agent de maîtrise
Comme mon N+1 qui, selon le même décret, peut tout a fait encadrer un agent de maîtrise sous le même statut de cat C... « l'encadrement de fonctionnaires appartenant aux cadres d'emplois techniques de catégorie C »

Qui dit mieux !!! 50% de réduction sur les techniciens !!! La surenchère de la dévalorisation est ouverte!!!

bienvenue dans la FPT !
Ça je peux plus l'entendre. On est dans la « sous-fonction publique » et c'est comme ça. Marre de cet état de fait. Et je suis certain de ne pas être seul dans cette situation.

A défaut d'une éthique des employeurs je vois qu'un seul moyen de sortir de cette résignation : Se faire entendre. Partager nos expériences fructueuses. Voire faire naître un esprit de solidarité dans la profession des Spankeurs. Car finalement ce manque de considération devrait être un ciment pour les agents qui le vivent au quotidien. Produire des règles qui s'imposent aux employeurs incapables d'avoir une vision managériale de long terme et/ou respectueuse des agents qui sauront, quoi qu'il en soit, faire preuve d'un attachement aux valeurs du service public et qui visent la satisfaction de l'usager. Ainsi cette bonne volonté ne servira plus à faire accepter une précarité et une dévalorisation du métier prise pour acquis aujourd'hui.

Alors je m'interroge sur la position des représentants institutionnels : pensent-ils que SPANKEUR c'est un job de cat C :

FNCCR
ASTEE
GRAIE
ARTANC
ATANC
ASCOMADE
….
Et les Syndicats CGT, FO, CFDT, SUD...

Et en passant qu'en pensent les agents de terrain ?


https://www.youtube.com/watch?v=4-CNE0Mw4lI
« Modifié: 02 juin 2017, 23:56:25 par Spunk42.1 »
"70 dollars par jour pour le jardin, 100 dollars pour la toiture, 125 pour la fosse septique ... Je suis le plus cher, parce que je suis le meilleur!" MACHETE

Hors ligne Spunk42.1

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 159
  • Je suis: Spankeur
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #19 le: 07 juin 2017, 20:27:10 »
Moi qui fustige allègrement Confiance, je suis bien obligé d'admettre que je partage leur vision sur ce point.... du moins dans les grandes lignes.

Extrait du dossier de la CLCV de 2013

2.2. Une nécessaire solidarité : vers un esprit de corps

[...]

  2.3. Du « spanqueur » au technicien en ANC

Interrogeons-nous un moment sur ce néologisme.

Tout porte à croire qu’il soit apparu pendant la période où (dans la précipitation de trouver des troupes fraîches pour faire fonctionner les SPANC, sans être trop regardant sur les niveaux de compétences (1) les nouvelles recrues se trouvaient en butte à une réalité du terrain dont ils ne soupçonnaient pas la complexité et les difficultés. Aux usagers récalcitrants, râleurs, parfois violemment opposants (2), venait s’ajouter un cadrage réglementaire instable, incomplet, souvent difficilement transposable dans l’exercice des missions, voire incohérent ou absurde. Pour qui n’a pas pris la peine de consulter des sites comme Spanc29, pour ne citer que celui-là (ce forum a rendu l’âme par épuisement de son modérateur !) (3), n’a pas idée du nombre de messages échangés entre les agents des SPANC : coups de colère contre … à peu près tout le monde, questions innombrables, conseils et encouragements prodigués pour tenir le coup…

Ce soutien, ces informations, ce sont les contrôleurs eux-mêmes qui se les ont apportés ; les plus anciens accompagnant les nouveaux ou les moins expérimentés.

Les « spanqueurs » se sont reconnus dans leur questionnement, leurs motifs de grogne ou de contestation, leurs attentes et leurs propositions. Ils se sont entraidés, se sont regroupés, ont mutualisé leurs compétences, se sont organisés pour faire entendre leurs voix (4). Ce faisant, ils ont aussi interrogé le dispositif SPANC et ont contribué à son évolution. (Les usagers, abonnés du service, tout aussi déconcertés mais pour d’autres raisons, n’ont pas fait autre chose !).

Des associations comme le GRAIE ou ASCOMADE, pour ne citer que ces deux-là, par l’organisation de journées thématiques d’information et d’aide à la pratique, se sont révélées comme des relais indispensables sur le territoire de leur région.

Il est étonnant et heureux, de constater que les SATESE (services en assistance technique à l’assainissement au sein de nombreux Conseils Généraux), ont retrouvé une place remarquable dans pareille situation, après que la LEMA (loi sur l’eau et les milieux aquatiques de 2006) a créé une obligation de mise en concurrence des missions de service public qu’ils remplissaient jusque là dans le domaine de l’ANC (en affaiblissant les capacités d’un service à l’efficacité et l’indépendance reconnues et appréciées !)

Participant à des sessions de formation locales, à des groupes de travail nationaux, animateurs de chartes départementales ANC, ils sont partout à la manœuvre.
Un gisement de compétences de quelque 500 span… techniciens ! (5)

Alors, à quand un référentiel national de compétences professionnels pour les « agents » chargés des diagnostics en ANC ? Qui leur délivrera une formation qualifiante ? Une officine privée ? N’est-ce pas à l’État de prendre en charge ces sujets ? (6)

Faisons le pari que lorsque ces questions auront trouvé réponse, l’appellation « spanqueur » disparaîtra peu à peu, au profit du titre de « technicien en ANC », pour le bien des « agents » des SPANC … et des usagers. "


(1) Moi je n'ai rencontré que des employeurs exigeant durant ma recherche d'emploi : expérience exigée, formation initiale de BAC+2, entretien de 45mn avec épreuves écrites de 1h pour certains...
(2) Autocritique pleine de lucidité... :)
(3) Feu SPANC29.... il y'a quand même DISPO-ANC qui a pris la relève!!! Et puis peut-être bientôt TECH-TIGROU !!!!
(4) On a du chemin a parcourir encore...
(5) Pour les SATANC je parlerais même de Tech expérimentés voire d'ingénieurs
(6) Ou à l'employeur qu'est la Collectivité? L’éducation nationale forme des travailleurs ou des citoyens ?
« Modifié: 07 juin 2017, 20:33:21 par Spunk42.1 »
"70 dollars par jour pour le jardin, 100 dollars pour la toiture, 125 pour la fosse septique ... Je suis le plus cher, parce que je suis le meilleur!" MACHETE

Hors ligne spanceuse84

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 729
  • Je suis: Spankeur
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #20 le: 19 juin 2017, 16:11:34 »
Oufff j'arrive dans un sacré débat :P

Figurez-vous que jusqu'à présent je n'avais aucune fiche de poste (no comment) et qu'on me demande d'en réaliser une à présent. Du coup, j'ai la trame mais je ne sais pas trop où mettre quoi et comment formuler ... Surtout concernant les savoirs / savoirs-faire / savoir être et conditions de travail / risques pro ...

Des âmes charitables voudraient bien me transmettre leur fiche avant de partir bronzer en vacances ??? :D

Hors ligne Tigrou

  • Administrateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2 527
  • Je suis: Spankeur
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #21 le: 20 juin 2017, 13:10:37 »
Tu as la fiche de poste du CNFPT.
Tu adaptes suivant ton cas !
Hormis la catégorie du poste elles sont assez juste !
Le général court cinq dangers:   Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »

Hors ligne spanceuse84

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 729
  • Je suis: Spankeur
Re : Fiche de poste et cadre statutaire
« Réponse #22 le: 20 juin 2017, 15:45:01 »
Oui je me suis basée sur ça, merci  ;)