Auteur Sujet: Analyses rejet micro station  (Lu 1266 fois)

ccpt spanc24

  • Invité
Analyses rejet micro station
« le: 03 décembre 2007, 15:21:21 »
Bonjour ,

Avez vous déjà procédé (ou fait procéder ) à des analyses de qualité des rejets ,en sortie de micro station et quelle procédure technique et financière avez vous appliquée

ccpt spanc24

  • Invité
Analyses rejet micro station
« Réponse #1 le: 12 décembre 2007, 09:33:34 »
Bonjour,

Snif!! Personne ne peut me donner quelques indications svp merci

Keveendive

  • Invité
Analyses rejet micro station
« Réponse #2 le: 12 décembre 2007, 12:05:13 »
Je te conseil de te tourner vers le CSTB à Nantes, ils font un test sur différente filières.

Je sais aussi qu\'il y a eu des tests de fait dans le 64.

J\'en ai vue plusieurs mais les deux plus convaincantes sont \"la Topaze\" de Neve environnement et   celle avec les copots de coco dont je ne sais plus le nom.

Si tu veux plus d\'infos sur la Topaze je pourrai te passer un n° de téléphone.

Aplouff

Hors ligne William

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 221
  • Je suis: Spankeur
Analyses rejet micro station
« Réponse #3 le: 12 décembre 2007, 13:53:01 »
Des collègues ont fait ça sur des rejets de micro step.

Prélèvements ponctuels avant et après µStep (pas d\'échantillon non décantés de deux heures cf. arr6/5/96).
Analyse par labo agréé des paramètres MES et DBO5.

Il y a des heures dites \"de pointe\" entre 7h00 et 8h00 le matin et 20h et 22h le soir.

Pour le financement, il y a deux solutions, soit le spanc ou la comcom finance, soit c\'est l\'usager/propriétaire.
C\'est à définir.
Traiter son prochain de con n'est pas un outrage, mais un diagnostic.              Frédéric Dard

Keveendive

  • Invité
Analyses rejet micro station
« Réponse #4 le: 12 décembre 2007, 14:09:18 »
Ok j\'ai tapé à coté. :out:

J\'ai lu trop vite.

désolé -->

Hors ligne William

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 221
  • Je suis: Spankeur
Analyses rejet micro station
« Réponse #5 le: 12 décembre 2007, 15:14:29 »
Pas grave :!:
Traiter son prochain de con n'est pas un outrage, mais un diagnostic.              Frédéric Dard