Auteur Sujet: aire de lavage  (Lu 1720 fois)

Hors ligne gégé40

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 224
  • Je suis: BE
aire de lavage
« le: 14 mai 2012, 15:03:11 »
Bonjour

sujet : mise en place d'un traitement pour une aire de lavage (camion+voiture) pour une base de chantier (donc beaucoup de boues)
localisation : en assainissement non collectif
mon projet : mise en place d'un débourbeur et d'un déshuileur

je sais que le sujet a déjà été traité mais je ne trouve pas les réponses à mes questions :
- qui instruit le dossier?
- y a t il des normes de rejet?
- vaut il mieux rejeter dans un fossé ou infiltrer les eaux?
- y a t il des normes de dimensionnement pour le débourbeur et deshuileur?
- vaut il un seul ouvrage ou 2 séparés?

"Si la critique est juste et pleine d'égards, vous lui devez des remerciements et de la déférence; si elle est juste sans égards, de la déférence sans remerciements; si elle est outrageante et injuste, le silence et l'oubli."

Hors ligne Thomas

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 372
  • Je suis: BE
Re : aire de lavage
« Réponse #1 le: 14 mai 2012, 17:56:11 »
Question supplémentaire : y a t-il un dossier Loi sur l'eau de prévu ? (surface du projet + surface naturelle dont les écoulements sont interceptées > 1 ha ou zone humide de plus 1000 m² ou zone inondable de 400 m²).

Si oui, Police de l'Eau (pour une base chantier, normalement on est bon, mais j'ai déjà vu des bases chantiers de 4 ha réalisés sans dossiers Loi sur l'Eau et sans PC. Pour les grand travaux (TGV) les services de l'état sont moins regardant).

Si non, ça relève des pouvoirs de Police du maire. Donc du SPANC, aux moins pour les sanitaires.


Pour les normes, ben non, pas à ma connaissance. Mais normalement, il ne faut pas qu'il y est de déclassement du cours d'eau à l'étiage (calcul à faire en fonction des flux de pollutions et du débits du milieu récepteur).

Pour l'aire de lavage, je prendrais une surface imperméabilisée, avec d'abord un bassin de décantation pour les boues (volume d'eau permanent) puis un déshuileurs à obturation automatique en cas de pollution accidentelles.
Les débourbeurs/déshuileurs tout compris du commerce seront vite saturé de boue  je pense.

Pour le dimensionnement, ça dépend du rendement recherché et du débit maximum. Les courbes de sédimentations sont logarithmiques, en gros tu as 50 % de décantation après 4 heures, 75 % à 8 heures, 87 % à 16 heures de temps de stockage (chiffres donnés au hasard).
De plus les petites particules se décantent nettement moins vite, voir pas du tout. La forme du bassin (section de passage) jouent aussi. Prévoir aussi l'entretien (curage du bassin de décantation)

Pour le rejet, infiltration ou fossé, si le traitement est bien fait avant, pas de problème. Je préfère l'infiltration (si sol favorable) à travers une couche de terre végétale de 30 cm minimum + enherbement, cela permet d'avoir une rétention (filtration) des matières en suspension résiduelle et une rétention/dégradation des hydrocarbures en pollution chronique (rôle de l'Humus) + maintien de l'infiltration par les racines et la faune du sol.
Pour un rejet en surface, éventuellement rajouter un filtre à paille ou à géotextile en sortie de déshuileur.

Hors ligne gégé40

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 224
  • Je suis: BE
Re : aire de lavage
« Réponse #2 le: 14 mai 2012, 18:11:59 »
j'attends la surface de l'aire de lavage...pour en savoir plus sur le dimensionnement.
par contre, il n'y a pas de déplacement de cours d'eau, de fossés, ... rien de ce genre là.
A mon avis, c'est bien du ressort de la mairie d'instruire ce dossier (sauf pour la partie eaux usées domestiques)
"Si la critique est juste et pleine d'égards, vous lui devez des remerciements et de la déférence; si elle est juste sans égards, de la déférence sans remerciements; si elle est outrageante et injuste, le silence et l'oubli."

Hors ligne Michael

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 408
Re : aire de lavage
« Réponse #3 le: 15 mai 2012, 07:52:31 »
Ce document du GRAIE devrait t'aider http://www.graie.org/graie/graiedoc/doc_telech/biblio_hors_graie/racc-biblio/cisalb2010fiches/12-Lavage%20des%20vehicules/bibliographie/12.02.CUMA_LavageVehicule.pdf .

Par contre pourquoi la partie eaux usées domestique ne serait pas instruite par la mairie ??

Hors ligne Michael

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 408
Re : aire de lavage
« Réponse #4 le: 15 mai 2012, 08:06:17 »
Le texte réglementaire :

Décret n° 53-578 du 20/05/53 relatif à la nomenclature des Installations Classées

Rubrique n° 2930 - Ateliers de réparation et d'entretien de véhicules et engins à moteurs

(modifiée par le décret n° 2006-678 du 8 juin 2006)

Ateliers de réparation et d’entretien de véhicules et engins à moteur, y compris les activités de carrosserie et de tôlerie :


1. Réparation et entretien de véhicules et engins à moteur :
a) La surface de l’atelier étant supérieure à 5 000 m2 (A - 1)
b) La surface de l’atelier étant supérieure à 2 000 m2, mais inférieure ou égale à 5 000 m2 (DC)


2. Vernis, peinture, apprêt (application, cuisson, séchage de) sur véhicules et engins à moteur :
a) Si la quantité maximale de produits susceptible d’être utilisée est supérieure à 100 kg/j (A - 1)
b) Si la quantité maximale de produits susceptible d’être utilisée est supérieure à 10 kg/j ou si la quantité annuelle de solvants contenus dans les produits susceptible d’être utilisée est supérieure à 0,5 t, sans que la quantité maximale de produits susceptible d’être utilisée dépasse 100 kg/j (DC)



Aide

A : Autorisation D : Déclaration S : Servitude C : contrôle périodique

Le chiffre correspond au rayon d'affichage en kilomètre

Hors ligne Thomas

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 372
  • Je suis: BE
Re : aire de lavage
« Réponse #5 le: 15 mai 2012, 15:12:51 »
Un dossier Loi sur l'Eau peut-être demandé même si on est à l'écart de tout milieu aquatique, il suffit qu'il y est un rejet d'eau pluvial, y compris par infiltration direct (toitures, allées, parkings, ...).
Quelle est la surface totale de la base chantier ? (accessoirement, quelle sera sa durée d'existence ? : 6 mois, 1 ans, 10 ans)

Hors ligne gégé40

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 224
  • Je suis: BE
Re : aire de lavage
« Réponse #6 le: 15 mai 2012, 17:03:36 »
désolé pour ma réponse tardive :

surface de l'aire bétonnée : environ 50 m²
il n'y a pas de toit, donc 50 m² d'EP en plus à prendre en compte dans le dimensionnement.
il s'agit à priori d'un karcher qui servira à laver les véhicules

pour michael "Par contre pourquoi la partie eaux usées domestique ne serait pas instruite par la mairie ??"
parce qu'il y a un SPANC qui va instruire la partie eaux usées domestiques
ensuite pour l'aire de lavage, comme la surface est faible, si je comprends bien, c'est du ressort de la mairie (en tout cas, ce n'est pas une ICPE)
il s'agit uniquement de la mise en place d'algeco, la base de chantier est là pour une durée de 2 ans.
"Si la critique est juste et pleine d'égards, vous lui devez des remerciements et de la déférence; si elle est juste sans égards, de la déférence sans remerciements; si elle est outrageante et injuste, le silence et l'oubli."

Hors ligne Michael

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 408
Re : Re : aire de lavage
« Réponse #7 le: 16 mai 2012, 08:56:32 »
pour michael "Par contre pourquoi la partie eaux usées domestique ne serait pas instruite par la mairie ??"
parce qu'il y a un SPANC qui va instruire la partie eaux usées domestiques

Ah je comprends mieux. J'ai tendance à prendre souvent mon exemple où le SPANC est géré par la mairie.