Messages récents

Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10
21
Filières "classiques" / Re : 1975-2015 : LAAK VS CTGREF VS SIEGRIST VS CATHERINE
« Dernier message par Spunk42.1 le 25 mai 2018, 20:07:51 »
"4 — Epandage des eaux traitées par microstation

La question se pose de savoir si le traitement des eaux par microstation améliore leur infiltration dans le sol, ce qui pourrait conduire à réduire la superficie d'un épandage ou d'un lit filtrant drainé, bien que la réglementation ne l'autorise pas actuellement. Cela apporterait une justification d'ordre économique à l'emploi des microstations, et permettrait de solutionner certains cas difficiles (parcelles trop exiguës, terrain présentant une mauvaise perméabilité...).

LAAK, cité par l'Agence de Bassin Loire-Bretagne [3], propose dans ce sens une formule définissant un coefficient applicable à la superficie de l'épandage en fonction des caractéristiques de l'effluent :

 3   _______________
  \/  (DBO+MES)/250


Ainsi avec 40 mg/l de DB05 et 30 mg/l de MES ce coefficient est de 0,65, soit 35 % de réduction de la superficie de l'épandage, et avec les valeurs données par ALOZY (20 mg/l de DB05 environ et 10 mg/l de MES) on obtient près de 50 % de réduction.

Cependant on trouve d'autres études contradictoires :

- CARLSON et AI. [7] ont étudié parallèlement l'infiltration d'eaux usées urbaines après traitement primaire et secondaire, à des taux, 3,6 à 13,4 cm/j proches de ceux que l'on rencontre en assainissement individuel pour des sols perméables bien drainés. Avec des cycles d'alimentation de 6 semaines, alternés avec des périodes de séchage de 1 à 4 semaines selon les conditions atmosphériques, et dans des bassins en grandeur réelle, ils ont mis en évidence que les effluents issus d'un traitement primaire avaient un taux d'infiltration légèrement supérieur à celui d'un traitement secondaire, malgré leur charge en MES plus élevée. D'autre part la qualité de l'eau ainsi traitée était excellente dans les deux cas. Ces effluents urbains étaient cependant peu chargés : 130 et 45 mg/I environ pour la DCO et les MES dans l'effluent primaire, et 70 et 15 mg/I environ dans l'effluent secondaire.

— LANCE et AI. [8] ont effectué une étude dans le même but, mais sur des colonnes de laboratoire et avec des cycles d'alimentation en eau usée urbaine primaire et secondaire de 9 jours suivis d'un cycle de séchage de 5 jours. L'effluent secondaire avait une charge en COT et MES de 15 et 10 mg/I contre 75 et 80 mg/l pour le primaire. Avec le sol utilisé le taux d'infiltration de l'effluent primaire (17,5 cm/j) n'était réduit que de 17 % par rapport à celui de l'effluent secondaire (21,1 cm/j) malgré sa charge beaucoup plus élevée en MES. Après infiltration les effluents avaient un même taux de COT et l'élimination du phosphore et les abattements de coliformes fécaux et de poliovirus étaient identiques. Par contre l'élimination de l'azote par dénitrification était supérieure avec l'effluent primaire : 45,6 % contre 28,5 % avec le secondaire.

- DANIEL et BOUMA [9] ont effectué une étude d'infiltration d'eaux domestiques traitées par aération prolongée d'une part, et par fosse septique d'autre part, sur des colonnes de sol naturel, présentant une faible conductivité hydraulique, soit en moyenne 2,7 cm/jour en eau claire, avec une mise en charge de 5 cm en surface. Ce travail s'applique donc directement au problème posé. L'effluent de la fosse septique avait une DCO variant entre 100 et 500 mg/I et un taux moyen de MES de 40 mg/I. Pour la microstation ces valeurs étaient de 40 à 100 mg/I de DCO et 33 mg/I de MES. Après quatre mois de fonctionnement, avec une hauteur d'eau maintenue constamment à 5 cm au sommet des colonnes, les taux d'infiltration étaient de 1 cm/j environ avec les deux effluents. Cependant des mesures tensiométriques à l'intérieur des colonnes ont mis en évidence que le colmatage était sensiblement plus important avec l'effluent d'aération prolongée. Dans ces conditions, pour que ce traitement améliore le taux d'infiltration, il faudrait que l'eau ait pratiquement un taux nul de matières en suspension. D'autre part après filtration dans les colonnes on obtient une eau d'aussi bonne qualité dans les deux cas, avec des DCO inférieures à 50 mg/I.

Ces travaux tendent donc à montrer que le traitement secondaire d'une eau usée, urbaine ou domestique, n'apporte pas d'avantage en ce qui concerne l'infiltration de l'eau dans le sol, cela étant de plus coûteux en énergie. Les auteurs cités ont avancé plusieurs explications, complémentaires entre elles. Pour CARLSON et AI. la meilleure infiltration de l'effluent primaire est due au fait que les matières organiques oxydées issues d'un traitement secondaire sont plus difficilement dégradables que celles d'un traitement primaire. LANCE et AI. Évoquent la même raison et avancent que les MES primaires restent mieux en surface du sol sans trop la pénétrer. DANIEL et BOUM A ont montré en effet que les MES secondaires étaient de plus petites tailles que les primaires, qu'elles pouvaient ainsi mieux pénétrer un sol poreux et en obstruer les pores, réduisant ainsi sa perméabilité.

A la lumière de ces études, il apparaît que dans un sol sensible au colmatage, l'épandage d'un effluent de fosse septique ne présentera pas plus de difficulté que celui de l'effluent d'une microstation, sous réserve bien sûr du bon fonctionnement de ces appareils. En effet dans le cas de la microstation les particules de petite taille très oxydées vont pénétrer dans les pores du sol où elles ne peuvent que difficilement être dégradées. Par contre, les particules issues de la fosse septique resteront mieux en surface du sol où elles seront activement dégradées. D'autre part, d'après les travaux de LANCE, cet effluent plus riche en matières organiques pourra éventuellement permettre une meilleure élimination de l'azote par nitrification et dénitrification dans le sol."


H. PHILIP (Mr EPACHO), A. RAMBAUD, J. BONTOUX (1983)

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9611440r/f45.image
22
Pas réussi à mettre la main dessus.

Le titre du doc serait :

CTGREF. QEPP Paris. (1980). L’épandage des eaux usées domestiques. Étude préalable de l’aptitude des sols et
règles de dimensionnement des installations. Étude n° 50, 71 p. + annexes.

(source FNDAE n°22)
23
Filières agréées / Re : Evacuation eaux usées traitées
« Dernier message par Spunk42.1 le 25 mai 2018, 16:58:55 »
24
Filières agréées / Re : Evacuation eaux usées traitées
« Dernier message par spanc11 le 25 mai 2018, 16:12:33 »
Bonjour,
je reprends ce post car apparemment la norme relative à la dispersion des EU traitées vient de sortir à la boutique AFNOR :
https://www.boutique.afnor.org/norme/v2/fd-p16-007/installation-d-assainissement-non-collectif-infiltration-des-eaux-usees-traitees/article/843650/fa060231?xtref=
(toujours aussi bon marché l'AFNOR...)
Ça date de juin 2016 mais publiée seulement maintenant;
Des infos dessus ?
Cordialement
25
Règlement et politique / Re : Note technique Ministère
« Dernier message par exspanc le 25 mai 2018, 13:07:21 »
Parce que pour toi, Dispoanc, un ministre de ce gouvernement est sensé savoir                                           signer!

26
Règlement et politique / Re : Note technique Ministère
« Dernier message par dispoanc le 25 mai 2018, 11:32:11 »
merci pour ce retour.par contre c'est étrange car la note n'est pas signée (page 4 ). S'agit-il de la dernière version?
27
Organisation / Re : 2ème passage périodique
« Dernier message par Monsieur Spanck le 25 mai 2018, 09:48:01 »
Au départ on donnait des horaires fixes mais ...

En cas d'absence entre deux rdv on se retrouve souvent coincé.*
Pour décaler les rdv, on n'a aucune souplesse.
Parfois les rdv prennent peanuts de temps ou alors ça prend 3 plombes parce qu'on galère et du coup ça nous fout dedans.

Bref, on a testé les fourchettes horaires et ça a l'air de convenir aussi bien aux usagers qu'à nous. Et si un usager demande un horaire précis, on lui en donne un et tout le monde est content.


* le pire c'est trois rdv "fixes" le matin et trois absences, une fois, deux fois, au bout d'un moment pas que ça à fou**e
28
Tout est dans le titre !

Est-ce que quelqu'un aurait le document du titre svp ??

Je n'ai que la courbe et il semblerait qu'il y ait des valeurs complémentaires à prendre en compte pour ce calcul !

Merci
29
Organisation / Re : 2ème passage périodique
« Dernier message par Tigrou le 25 mai 2018, 09:07:49 »
Personnellement non
je fixe une heure précise.
30
Financier / Subvention collectivité
« Dernier message par TR le 25 mai 2018, 07:47:29 »
Salut à tous,

Pour pallier l'absence d'aide de l'AERMC, certains d'entre vous ont ils mis en place des aides via leur collectivité ? Si oui sous quelle forme ?

Merci pour vos retours.
Pages: 1 2 [3] 4 5 ... 10