Auteur Sujet: Phytoépuration  (Lu 12779 fois)

Hors ligne rk

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 863
  • Je suis: Spankeur
Re : Re : Phytoépuration
« Réponse #15 le: 02 juillet 2012, 10:27:01 »
bon alors je me suis peut être mal exprimé car je  ne voulais pas rentrer dans le détail...
RK tu as raison mais s'il est prévenu par le SPANC qu'il peut essayer de se raccorder sur son dispositif actuel (donc sans le moindre frais ou très peu à part un raccordement qu'il fera certainement lui même...).

A ce moment là tu est quand même responsable d'avoir autorisé quelque chose qui a des chances de dysfonctionner... ce serait trop simple si il suffisait de prévenir pour être déchargé.

Hors la règle du contrôle de conception (auquel l'usager doit se plier ici aussi) c'est bien :
Citer
Un examen préalable de la conception : cet examen consiste en une étude du dossier fourni par le
propriétaire de l’immeuble
, complétée si nécessaire par une visite sur site, qui vise notamment à vérifier :
l’adaptation du projet au type d’usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences et à
la sensibilité du milieu, aux caractéristiques du terrain et à l’immeuble desservi
;

Lorsque tu valide un projet TU est responsable de l'adaptation du projet puisque tu est cencé l'avoir vérifié... ici l'usager préviens que son installation sera surdimensionée puisqu'il annonce par avance un arrêt probable de son exploitation... c'est donc pas validable a mon avis (comme une personne qui me présente un dossier pour 5PP en m'indiquant dans ce même dossier qu'il va en rajouter 3 l'an prochain)
Maintenant si ce n'est pas écrit noir sur blanc que l'exploitation va s'arrêter... on peut toujours faire celui qui a rien entendu ^^

Hors ligne gégé40

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 221
  • Je suis: BE
Re : Phytoépuration
« Réponse #16 le: 02 juillet 2012, 10:33:46 »
Maintenant si ce n'est pas écrit noir sur blanc que l'exploitation va s'arrêter... on peut toujours faire celui qui a rien entendu ^^


c'est peut être une bonne solution aussi...!!!!!
"Si la critique est juste et pleine d'égards, vous lui devez des remerciements et de la déférence; si elle est juste sans égards, de la déférence sans remerciements; si elle est outrageante et injuste, le silence et l'oubli."

Hors ligne Johan

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 652
  • Je suis: Spankeur
Re : Phytoépuration
« Réponse #17 le: 02 juillet 2012, 13:48:50 »
Actuellement, si il veut raccorder la FTE de son habitation au FPR, il à juste une tranchée de 7-8m à faire dans sa pelouse, ce ne sont pas de gros travaux.
Donc si à la prochaine visite de contrôle qui sera 10 ans après, ça ne fonctionne pas bien ça n'aura pas été une grosse perte d'argent.
May the Fosse be with you

Hors ligne Eddy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 80
Re : Phytoépuration
« Réponse #18 le: 28 novembre 2012, 21:18:14 »
Bonjour,

Une fosse de 10 m3 pour une stabulation, c'est juste totalement dérisoire. Donc cette fosse toute eau est probablement la pour traiter des eaux de lavages, constituer d'eau verte (lavage des quais de traite eaux + bouses) et des eaux de lessives de la machine à  traire et du tank a lait.

Un dispositif de traitement par phyto-épuration est particulièrement pertinent car il apporte une réponse adaptée au traitement du phosphore. Un tel dispositif de traitement par phyto-épuration donnera des résultats d'épuration  suprérieurs à une fosse toutes eaux.

Dans ces conditions, mis à part pour le plaisir de jouer de son petit pouvoir, je ne vois pas ce qui pourrais légitimer qu'un spankeur refuse cette demande..

Hors ligne Thomas

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 430
  • Je suis: BE
Re : Phytoépuration
« Réponse #19 le: 30 novembre 2012, 09:39:53 »
Eddy, je pense qu'il faudrait que tu comprennes qu'une fosse toutes eaux seules n'est plus un traitement valable depuis au moins 50 ans.

C'est un prétraitement utilisé en conjonction avec d'autre technique : épandage souterrain, filtre à sable, filtre à zéolithe et, dans le cas des installations agricoles qui reçoivent des eaux chargées, la phyto-épuration.

Donc ici il y a un fosse de 10 m3 ET la phytoépuration après. Sans fosse préalable, le premier étage du filtre colmaterait rapidement.

Ici, on se pose surtout la question du dimensionnement, pas du principe de traitement.


Quand aux rendements, les mesures sur le terrain ne donne pas de résultat nettement différent d'un filtre à sable :

Rendement azote (NGL) et phosphore Total (PT) des filtres à roseaux : 45 % et 40 %

Rendement azote (NGL) et phosphore total (Pt) des filtres à sables (infiltration-percolation) : 37 % et 43 %

Source : http://www.eau-rhin-meuse.fr/Docs_techniques/procedes_epuration/index.htm

Donc oui, les filtres plantés fonctionnent. Non, c'est pas miraculeux.






Hors ligne Eddy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 80
Re : Phytoépuration
« Réponse #20 le: 30 novembre 2012, 13:08:09 »
Bonjour Thomas,

On s'eloigne un peu de la question mais c'est intéressant.

Il faudra que tu m'expliques ce qui a pu te laisser croire que j'ai estimé quelque part qu'une fosse toute eaux seule constituait un traitement.

Je constate par contre que de très nombreuses fosses toutes eaux ne sont jamais ou très rarement vidangées et que pour un grand nombre de propriétaires de ces fosses, le sentiment du "j'ai une fosse et ça fonctionne je n'ai plus à m'en occuper" est largement dominant, ce n'est pas nn contrôle tous les 10 ans qui va changer grand chose à cela...

Un système enfouï, et particulièrement de réseau d'épandage souterrain qui est le sytème le plus utilisé dans le cadre du SPANC favorise un "oubli" que permet moins un sytème aérien dont les besoins d'entretien sont visibles. Pour ce qui concerne le controle du colmatage, il est aussi très clair qu'il est plus facile de controler un système aérien qu'un système enfouï, la phyto épuration me semble donc recommandable rien que pour cette raison.

Tes chiffres ne sont pas ininteressants, mais il concerne les petites collectivités, si tu as des données comparables pour le particulier, je suis preneur.

Le filtre à sable n'est pas le système le plus implanté chez le particulier, quelle est l'efficacité épuratoire d'une fosse toutes eaux suivie d'un épandage classique dans une situation de perméabilité moyenne en comparaison à une phyto-épuration?

Par ailleurs, dans le cas de la phyto épuration au delà de l'efficacité épuratoire, il y a une production abondante de végétation, végétation qui permet le recyclage et la valorisation d'une partie de l'azote et du phophore (par compostage ou autre), alors qu'un sytème de filtre à sable ou un réseau d'épandage  à d'une part une efficacité moindre et d'autre part se traduit par l'envoi direct dans le sous sol du phosphore.

Tes données prennent elles en compte ce paramètre?








Hors ligne Tigrou

  • Administrateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2 674
  • Je suis: Spankeur
Re : Phytoépuration
« Réponse #21 le: 30 novembre 2012, 13:13:17 »
J'aime bien le raisonnement
les schémas directeurs privilégient les tranchées d'épandage ...

pas chez moi
vu les zones argileuses ou karstiques importantes, les tranchées sont interdites ...
Mais bon je dois être dans un petit coin de France qui résiste encore et toujours aux aprioris des Romains !!!
Le général court cinq dangers:   Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »

Hors ligne Eddy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 80
Re : Phytoépuration
« Réponse #22 le: 30 novembre 2012, 16:23:40 »
Bonjour,

Je ne suis pas spankeur, je n'ai pas accès à des statistiques fiables sur la répartition des filières utilisées, dans mon esprit le système fosse toutes eaux + tranchées d'épandage est efectivement ultra-dominant. Mais si vous avez des chiffres précis, cela m'interesse...

Hors ligne Tigrou

  • Administrateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2 674
  • Je suis: Spankeur
Re : Phytoépuration
« Réponse #23 le: 30 novembre 2012, 17:53:39 »
Pourquoi des chiffres précis ...
Ce n'est pas une question de chiffre
mais de pédologie

et je pense pas que la pédologie de part chez moi corresponde à la pédologie de chez le voisin ...

Effectivement dans le temps certains techniciens DDASS étaient des aficionados des tranchées.
Aujourd'hui la donne à changer
et par chez moi les tranchées ne correspondent qu'à une faible proportion des dispositifs ANC à mettre en place
Le général court cinq dangers:   Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »

Hors ligne Eddy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 80
Re : Phytoépuration
« Réponse #24 le: 30 novembre 2012, 21:04:54 »
Bonjour,

Ben les chiffres, c'est toi qui les propose... Alors autant comprendre ce qu'il y a derrière ...

 Par ailleurs je persiste à penser que la grande majorité des système d'assainissement mis en place en France sont constitués d'une fosse toutes eaux et de tranchées par derrière. Je veux bien croire que je me trompe, mais seulement si tu as des chiffres un peu sérieux à me proposer,  si l'apporoche doit être la pédologie la majorité des sols urbanisés me semble être relativement filtrants.

Par ailleurs tu ne répond pas à ma question, est ce que les chiffre que tu donnes tiennent compte de la valorisation de la végétation. Il me semble bien  que non et dans ce cas, tes chiffres  sont erronés, dans une proportion que je suis en peine d'établir, mais qui ne me semble pas négligeable.

Hors ligne Tigrou

  • Administrateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2 674
  • Je suis: Spankeur
Re : Phytoépuration
« Réponse #25 le: 30 novembre 2012, 22:14:50 »
Je n'ai jamais parlé de chiffres ...
mais bon ...
plutôt de façon général, les terrains étant différents d'une commune à l'autre et les demandes d’urbanisme idem en terme de volume, d'où des "chiffres" sans valeur ... et on leur fait dire ce qu'on veut dans ces cas ... On m'a déjà soutenu plus d'une fois ce raisonnement ...

Les sols de façon généralement filtrants ...
des chiffres aussi !!!
en tant que géologue de formation, aucun de mes profs n'auraient eu le courage de chiffrer les terrains par catégorie ... et surtout en les qualifiant de "filtrant" ...
Chaque pédologie e sol étant véritablement le résultat d'une phénomène local sur des cellules kilométriques ...
Donc le sol calcaire de ma région pourra et sera différent des sols calcaires du Lot par exemple (fracturation, infiltration, karstification ,couvert végétal ...).
j'aime bien comme raisonnement !!

Valorisation de la végétation = ???
Pour répondre à une question, faudrait déjà qu'elle soit compréhensible ...
Le général court cinq dangers:   Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »

Hors ligne Thomas

  • Modérateur général
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 430
  • Je suis: BE
Re : Phytoépuration
« Réponse #26 le: 03 décembre 2012, 10:37:42 »
Il faudra que tu m'expliques ce qui a pu te laisser croire que j'ai estimé quelque part qu'une fosse toute eaux seule constituait un traitement.
Bien, cette phrase là:

Un tel dispositif de traitement par phyto-épuration donnera des résultats d'épuration  suprérieurs à une fosse toutes eaux.


Par ailleurs tu ne répond pas à ma question, est ce que les chiffre que tu donnes tiennent compte de la valorisation de la végétation.
Les chiffres que j'ai indiqué tiennent compte de tout les paramètres, vu qu'il s'agit de bilan réel entrée-sortie sur des installations existantes.

Ensuite, le phosphore fixé par les plantes a été mesuré précisément, et correspondant à environ 2 à 5 % du phosphore entrant dans le filtre (quantité de phosphore dans la partie aérienne de la végétation : 0,5 à 10 g / m², quantité de phosphore envoyé dans le filtre 100 à 200 g/m²/an).

Source : Ingénieries, numéro spécial 2004, page 13 à 21.


Pour en revenir à mon message précédent : Donc oui, les filtres plantés fonctionnent. Non, c'est pas miraculeux.
Les avantages que je concède aux filtres plantés, c'est des boues sèches plus facile à gérer et un rendement supérieur sur l'azote supérieur si le deuxième étage est horizontal (dénitrification en milieu anaérobie).

Je rajoute un gros désavantage : il faut souvent mettre en place des pompes de relevage, là où un filtre à sable peut fonctionner par gravité.


« Modifié: 03 décembre 2012, 17:40:17 par Thomas »

Hors ligne Johan

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 652
  • Je suis: Spankeur
Re : Re : Phytoépuration
« Réponse #27 le: 03 décembre 2012, 12:18:36 »
Bonjour,

Je ne suis pas spankeur, je n'ai pas accès à des statistiques fiables sur la répartition des filières utilisées, dans mon esprit le système fosse toutes eaux + tranchées d'épandage est efectivement ultra-dominant. Mais si vous avez des chiffres précis, cela m'interesse...

Sur notre territoire, situé dans le pays de bray et ou il y a d'anciennes usines de briques et de poteries un peu partout, la proportions des filières par tranchées d'épandage représente environ 10% du total des réhabilitations effectuées depuis 2003 (date à laquelle la com de com à eu la compétence ANC). Beaucoup de filtres à sable verticaux (drainés ou non), un peu de lit filtrant et quelques tertres quand le sol est vraiment mauvais.
May the Fosse be with you

Hors ligne Eddy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 80
Re : Phytoépuration
« Réponse #28 le: 03 décembre 2012, 20:43:42 »
Bonjour,

Chez Johan, Chez Tigrou, le système le plus préconise (qui que soit le préconisateur)  n'est pas la fosse toutes eaux suivi d'une tranchée d'épandage. Donc en conclu t'il je suis parfaitement hors des clous quand je dis que la majorité des système d'assainissement non collectifs mis en plance sont de cette nature.


Hors ligne Eddy

  • Jr. Member
  • **
  • Messages: 80
Re : Phytoépuration
« Réponse #29 le: 03 décembre 2012, 21:02:38 »
Bonjour,

Tigrou et Johan m’expliquent que dans leurs fiefs respectifs, la fosse toutes eaux accompagnée de  ses tranchées d’épandage n’est pas la norme, et que mon propos soulignant la prédominance de ce système partage à l’abusif et à l’outrance.

Soit, mais alors comme ma grand-mère et sa voisine porte des strings, donc toutes les mamies de plus de 75 ans ont laissé tombé la culotte.

Donc, je maintiens que la fosse accompagne de ces tranchées à enfouir la pollution avec une efficacité épuratoire déplorable est le système ultra dominant  sur le « marché de l’ANC ». Je le tiens pour acquis parce que tous les ruraux que je connais (ou presque) sont équipés de ce système et que les plaquettes généraliste d’informations SPANC diffusées par le MEDDE sont illustrées de ce type d’installation.

Je veux bien croire que je me trompe, mais donnez moi vos sources.


@ Thomas,

Merci pour ces données et pour la clarté de ta réponse (apparemment elle était compréhensible). Il faut que je recherche les chiffres que j’avais trouvé qui étaient autrement plus positif pour l’efficacité épuratoire des filtres plantés.
Sur ce