Auteur Sujet: Phytoépuration  (Lu 7522 fois)

CG36

  • Invité
Phytoépuration
« Réponse #30 le: 03 juillet 2008, 11:20:10 »
pour repondre à spanc29 :
j\'en ai parlé sur un autre thread : je pense qu\'il y a une reponsabilité sur l\'ensemble des acteurs de l\'assainissements chez un particulier , que ce sois le particuliers en passant par le spanc , la mairie ...etc...
La où j\'insiste c\'est sur le fait que tout est mis sur le proprietaire . Cela me rappelle (sans vouloir refaire cette histoire , mais plus comme exemple) le gars d\'une banque qui a perdu des millions (ou milliards ?) , tout est retombé sur sa gueule , alors qu\'\'en amont il y a eu des ordres qui lui disait de le faire , et encore en amont un systeme qui fait que les banques fonctionnent tous de la même maniere .... peut être connais tu la chanson de Bob Dylan \"Qui A Tué Davy Moore?\" reprise par Graeme Allwright pour comprendre ce que je veux dire . Il y a toujours un responsable dit apparent alors qu\'en réalité il y en a plusieurs .
Je ne vais pas refaire la facon dont fonctionne ce pays , mais dans de nombreux de vos propos , j\'ai l\'impression que vous êtes un peu les juges qui choisissez qui est responsable, alors qu\'en y regardant bien vous faites aussi partie du banc des accusés (si je peux m\'exprimer ainsi)  et qu\'il est trop facile de se derober sous pretexte que vous contrôler (et donc que vous jugez)  .

Pour la verification d\'un systeme dont je parlais elle differente du controle , car sur un autre thread la encore je m\'expliquais , en ecrivant qu\'il y a d\'abord un travail en amont avec les proprietaires pour qu\'il puissent voir ce qu\'ils gagnent afin que justement ils aient tout interet a entretenir leur systeme . C\'est ce que j\'apprecie , entre autre, avec le systeme de phyto/TS c\'est que l\'assainissement peut être installé par n\'importe qui , qui bien sur aura compris la mise en place et les calculs de dimensionnement donc un cout bien moindre qu\'un systeme classique  et un gain supplémentaire pour la recuperation d\'eau (pour arroser en été le jardin quand cela est interdit au niveau national) , c\'est souvent pour ca que l\'analyse une fois/an   passe bien plus facilement (surtout que la aussi c\'est le propriétaire qui s\'en occupe) . Je ne dis pas que tout le monde fait cette verification , mais j\'ai pu constater que le peu de perte d\'argent pour l\'analyse et le gain par ce systeme fait que cela passe souvent comme une lettre à la poste .
Et dans ce cas la , le proprietaire devient totalement et veritablement responsable (du début de la construction jusqu\'à l\'entretient) .
Si c\'etait le spanc ou un autre organisme venait pour faire l\'analyse , la notion de contrôle ne serait pas percu comme tel , mais comme une verification pour aider à  garder une  qualité d\'eau ... qui sera deversé sur le potager (par ex.)  .

Je ne sais pas si je suis comprehensible ... ???
En tout cas, les 2 notions sont differentes et peut être subtile , mais je pense qu\'elles sont importantes car non percu de la meme maniere . L\'organisme controleur a plus une notion de dominance , alors que l\'organisme verificateur serait percu surtout comme aide .

ALTER ECOH : le problème c\'est qu\'en assainissement nous fonctionnons en ratios :
cette filière, c\'est tant de m² par EH

ce n\'est qu\'une approche grossière et imprécise !


le plus terrible c\'est que cela fonctionne ! :D
En tout cas , c\'est du cas par cas en fonction de la consommation d\'eau pour faire les choses plus precise
Petite anecdote il y a un gars qui m\'a dit un jour  : une consommation d\'eau de 20 - 30 m3 d\'eau /an = 200 L /J mdr