Auteur Sujet: TOILETTE SECHE  (Lu 51454 fois)

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
TOILETTE SECHE
« le: 21 juillet 2010, 13:19:05 »
Dans le cadre d'une perpétuelle mise a jour des docs terrains de ma CA ainsi que de son règlement de service (faisant référence aux arrêtés de 1996...), j'ai plusieurs questions sur la conception, le contrôle des toilettes sèches et la mise a jour de mon règlement  ^^

Hypothèse :

Un proprio me fait une demande pour installer une TS. Dans sa demande, il me précise qu'il fera une TS commune fèces/urines avec apport organique pour réaliser un compost qu'il valorisera dans son potager (ou mettra son potager sur la partie utilisé pour valoriser son compost). :beurk:
L'aire de compostage (étanche) et/ou zone de valorisation étant implanté à moins de 35m d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine. :cry:

Partie Conception :

1 : Légal ou pas Légal  :XD:
2 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la composition de l'apport organique ? :huh:
3 : Sur quel document (officiel) puis-je me baser pour "valider" la qualité de l'apport organique ? :)
4 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la qualité "théorique" du compost ? :ko:
5 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que le compost va finir sous le potager ? :oops:

Partie Contrôle :

6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?) ou simplement vérifier qu'elles sont bien valorisées sur la parcelle ? :love

Partie Règlement de service _ Définition :

7 : Qu'es-ce qu'un sous produit issus de l'utilisation de toilettes sèches ? :ninja:
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne SPANKO

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 368
  • vivement le collectif
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #1 le: 21 juillet 2010, 17:57:27 »
pour la qualité du compost il faut le sentir et le gouter, si il sent le sous bois et qu'il a le gout de champignons fumés au bois de chêne pourri alors il est bon ... :beurk: :D
"vous êtes cool vous !"
"hey mais j'ai pas dis que je mettrais un avis favorable !!"       "Ah merde ..."

Hors ligne William

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 221
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #2 le: 22 juillet 2010, 09:09:20 »
Salut,

1 - Cadre avec les prescriptions de l'arrêté
2 - Je ne crois pas
3 - Il n'y a pas de référence à une qualité du matériau organique, il s'agit de résidus végétaux (taille de haie, tonte de pelouse, pailles, sciure, cellulose, etc...
4 - A partir du moment ou il faut plusieurs mois pour obtenir un compost de bonne qualité, cela me paraît peu judicieux
5 - Non, puisque les sous-produits sont valorisables sur la parcelle.
6 -
7 - Le compost
Traiter son prochain de con n'est pas un outrage, mais un diagnostic.              Frédéric Dard

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #3 le: 22 juillet 2010, 09:26:23 »
1-je dirais pas légal (si l'on considère que les toilettes sèches sont une install d'anc comme l'arrêté du 07 sept)

2-3-4-détails  techniques sur la sciure de bois (granulo, essence végétale??), il n'y à pas de fuseau granulo  :D pour l'apport végétal (à ma connaissance) ni de texte. Seul l'usage fait office pour l'instant, si la granulo est trop fine ou trop importante ça marchera pas et entrainera odeurs et mauvais compostage

5-6-Si le compost est bien fait, il ne devrait plus engendrer de nuisances bactério puisque tous les germes sont tués. Un point important est la durée de compostage (2 ans) : la vérification ?? Comme le dit spanko + ou - ironiquement l'aspect et l'odeur sera un facteur important de vérification à mon avis. Sinon un thermomètre .... pour vérif T°, ça peut aussi être un indicateur. Demander de tenir un cahier d'entretien comme les autres filières avec les principales manips. Valorisation sur potager à moins de 35 m , sais pas. Je serais tenté de dire possible seulement si c'est bien fait mais comme y aura toujours des gens pour pas faire comme il faut, vaudra peut être mieux interdire par précaution

7-d'après moi, les sous-produits sont et le compost et les urines dans le cas de toilettes séparatives.

Entretien de motivation (poser des questions pertinentes et voir si les réponses sont maitrisées ou non), visite terrain.
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

spanc ccpl

  • Invité
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #4 le: 22 juillet 2010, 11:45:16 »
Bonjour,
spanc 11, tu voulais peut-être dire légal puisque autorisé dans l'arrêté du 07/09/2009.
Sinon, ton usager a prévu quelle filière pour ses eaux ménagères? EM brutes, prétraitées, traitées...? Par quel moyen, filière réglementaire, nouvellement agréée, non réglementaire...?

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #5 le: 22 juillet 2010, 11:54:15 »
1-pas légal car l'hypothèse est dans le périmètre des 35 m
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #6 le: 22 juillet 2010, 13:47:53 »
Bonjour,
Sinon, ton usager a prévu quelle filière pour ses eaux ménagères? EM brutes, prétraitées, traitées...? Par quel moyen, filière réglementaire, nouvellement agréée, non réglementaire...?

Dans cette hypothèse, les EM sortent de la parcelle pour rejoindre la filière du voisin. Le tout avec un acte notarié en bonne édiforme car précise que la filière d'origine sépare les EM des EV. Dans notre exemple, le contrôle du SPANC a dis pas bon pour les EV (car implanté à moins de 35m du forage) mais OK pour les EM.

1-pas légal car l'hypothèse est dans le périmètre des 35 m
Il n'y a pas là une contradiction avec
1 - Cadre avec les prescriptions de l'arrêté
5 - Non, puisque les sous-produits sont valorisables sur la parcelle.

Histoire de rentrer un poil plus dans du réglementaire, si je souhaite faire ceci :

Valorisation sur potager à moins de 35 m , sais pas. Je serais tenté de dire possible seulement si c'est bien fait mais comme y aura toujours des gens pour pas faire comme il faut, vaudra peut être mieux interdire par précaution

Dois-je le rédiger clairement dans mon règlement de service OU puis-je utiliser ART12 de l'arrêté contrôle qui précise que l'on ne peut pas d'irriguer avec des effluents traités pour les végétaux pour consommation humaine OU ENCORE définir que l'utilisation d'un compost de TS peut être un risque sanitaire ?

Surtout si on part du principe que :

... les sous-produits sont et le compost et les urines dans le cas de toilettes séparatives.


Les sous-produits d'un ANC "traditionnel", c'est les boues uniquement ou boues + le rejet liquide ?
Car si l'effluent traité n'est pas apte a irriguer des végétaux pour conso, j'ai envie de dire que le compost de matière fécal ne l'ai pas non plus  :|  du moins, pas tant qu'il n'est pas "normé"  dsl
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #7 le: 22 juillet 2010, 14:48:57 »
La réglementation nationale est ce quelle est. Libre à chaque  conseil municipal d'édicter ses règles locales dans le cadre national. C'est aussi, une question de sensibilité (volonté) politique de pouvoir donner les orientations. Le compost individuel des toilettes sèches sera t-il un jour "normé" nationalement, aucune idée, fera peut être l'objet d'un paragraphe de la prochaine circulaire, qui sait ?

1- l'art 17, précise par dérogation à l'art 3 et donc pas à l'art 2 où la distance des 35m est citée. L'aire de traitement est une install anc et ne doit donc logiquement pas être placée à moins de 35 m d'un puits AEP. C'est mon interprétation.

5-6-Dans notre hypothèse, c'est bien la distance des 35 m qui pour moi est rédhibitoire. C'est superposer 2 risques (et la contamination du puits et le contact avec les aliments) dans le cas d'un compost insuffisamment maturé. Et l'on sait bien que superposer des risques ne fait qu'augmenter ceux ci.
Pour le potager seul, c'est pas non plus une norme qui rendra le compost utilisable mais bel et bien la façon de faire le compost et qui n'est pas vérifiable car la personne pourra par exemple en utiliser au bout d'1 an sans que l'on puisse voir quoi que ce soit (surtout si l'on passe tous les 10 ans).
Si tu l'interdit, je ne me réfèrerais pas à l'art 12 car c'est pas des effluents mais définir le compost en risque sanitaire dans les - de 35m et/ou pour le potager me parait plus correct.
Par contre, contrairement, aux effluents de sortie de traitement "eau", l'ensemble des germes pathogènes devraient être éliminés au bout de 2 ans donc ne devraient pas présenter de risque sanitaire en terme de bactério.

le même problème se pose pour les urines relativement stériles en sortie (mais les maladies existent ainsi que les pollutions "médicamenteuses")

Appelle le gars de l'assos TDM (toilet del mondo) qui fait des formations là dessus et qui pourra mieux te répondre que moi sur la technique des TS.

Après je ne suis nullement juriste, j'exprime seulement mes idées pour faire avancer le schimililiblik

NB: pourquoi que c'est dans la rubrique "filières dérogatoires" ? on ne déroge qu'à l'art 3 pas à l'arrêté.
« Modifié: 22 juillet 2010, 16:09:25 par spanc11 »
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne exspanc

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 073
  • retraité du spanc
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #8 le: 22 juillet 2010, 18:50:52 »
Pisse sur le mec tas de compost!





Le premier co..ard qui prend la phrase précédente au sérieux sera cruellement sanctionné. Et je ne plaisante pas!
« Modifié: 22 juillet 2010, 21:16:34 par exspanc »
Vivez en ville hors zone ANC! Préférez une régie! Soyez pragmatiques et humains!

Hors ligne Spanc29

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 965
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #9 le: 22 juillet 2010, 21:16:49 »
tiens Bibelot doit être en vacances !


Exspanc, du calme quand même, t'es à la limite du hors jeu


Sinon, pour contredire spanc11, le compost quelque soit son âge présente toujours un risque bactério, il faut donc éviter tout contact avec des consommables.


Pour le sous-produit, pour moi, il s'agit du compost mais c'est que le sous-produit étant le produit obtenu lors de la fabrication d'un produit principal, je ne vois pas trop pourquoi parler de sous-produit au lieu de produit. ça doit être pour la connotation dévalorisante.
"Aie la raison pour guide, la culture pour base et le progrès pour but"

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #10 le: 23 juillet 2010, 09:02:37 »
comme un compost normal, bon ben, interdiction alors.

Même si c'est des bactéries bio ? j'en connais personnellement une, je l'ai rencontré dernièrement et on a discuté le bout de gras. Elle m'a assuré ne pas être méchante du tout, je compte la mettre en boite bientôt ..... :XD:
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne Bibelot

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 427
  • Je suis: Pas spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #11 le: 23 juillet 2010, 12:11:10 »
Bonjour ,

ça ne s'arrange pas on dirait ....

quand je pense qu'il y a quelques jours il y en a un qui me disait :
Citation de: spankeur au gallo!
waouw...
Félicitations pour ton cliché Bibelot...

Car malgré ce que tu penses, ce que dis William est ce que la plupart des SPANC appliquent... Faut savoir faire la différence entre un forum de discussion (avec pas mal de débutants qui se posent des questions) et les avis que rendent les services.
un "cliché" .. ! ??
nouvelle preuve ici que ce n'est pas qu'un cliché ...

commençons par le début :

Citation de: Utopiste
Un proprio me fait une demande pour installer une TS.
nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...

Citation de: Utopiste
implanté à moins de 35m d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine.
"hypothétique" .. ! ???
dans ce cas ... rien à cirer .... circulez y'a rien à voir ....

Citation de: Utopiste
1 : Légal ou pas Légal
j'vois pas ce qu'il y a de "pas légal" ...

Citation de: Utopiste
2 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la composition de l'apport organique ?
NON !
tu n'es en rien concerné par la composition du compost !

Citation de: Utopiste
3 : Sur quel document (officiel) puis-je me baser pour "valider" la qualité de l'apport organique ?
IDEM ...
tu es spankeur ... et pas ingénieur/inspecteur agronome ...

Citation de: Utopiste
4 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la qualité "théorique" du compost ?
en quoi la "qualité théorique" d'un compost domestique ferait maintenant partie d'une filière ANC et/ou serait motif de refus/autorisation .. ! ???

Citation de: Utopiste
5 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que le compost va finir sous le potager ?
l'issue du compost fini ne te regarde en rien !!
(non mais je rêve là ou quoi ... ?)
Vas-tu faire interdire aussi les terreaux "fumier de cheval" aux jardiniers ???
vas-tu faire interdire aussi le pâturage de bovins / caprins / ovins à moins de 35 m de tous captage parce qu'ils défèquent à même le sol sans compostage .. ?????

Citation de: Utopiste
6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?) ou simplement vérifier qu'elles sont bien valorisées sur la parcelle ?
où serait-il supposé que tu devrais aussi contrôler la "qualité" du compost ??
et comment vas-tu contrôler objectivement la valorisation "sur la parcelle" ??

Citation de: Utopiste
7 : Qu'es-ce qu'un sous produit issus de l'utilisation de toilettes sèches ?
intéressante question !

Citation de: spanc11
1-je dirais pas légal (si l'on considère que les toilettes sèches sont une install d'anc comme l'arrêté du 07 sept)
encore cette confusion !
une T.S. n'est pas un organe d'une filière d'assainissement !!

Citation de: spanc11
si la granulo est trop fine ou trop importante ça marchera pas et entrainera odeurs et mauvais compostage
tu as raison un peu plus bas .. demande donc conseil à des assoces de terrain plus spécialisées ...
car ta remarque ici ne vaut rien !

Citation de: spanc11
1-pas légal car l'hypothèse est dans le périmètre des 35 m
1) Utopiste parlait d'une "aire de compostage étanche" .. !!
en quoi une aire de compostage étanche ne produisant donc pas d'infiltration serait-elle un quelconque problème pour un puits à - de 35m .. ???
2) Utopiste parlait d'un hypothétique captage ... donc ne peut être pris en compte !!

Citation de: spanc11
Demander de tenir un cahier d'entretien comme les autres filières avec les principales manips.
Citation de: spanc11
vaudra peut être mieux interdire par précaution
Citation de: spanc11
Entretien de motivation
Citation de: spanc11
Si tu l'interdit, ..
Citation de: spanc11
comme un compost normal, bon ben, interdiction alors.
ouch ....

Citation de: spanc11
Après je ne suis nullement juriste, j'exprime seulement mes idées pour faire avancer le schimililiblik
ben justement ... tu n'es pas juriste, mais tu donnes des infos à caractère juridique assez .... limites , dirais-je .. !!
je ne suis donc pas sûr que ce soit ça comme ça qui fasse bien avancer le scmilblick .. !

dans ce cas :
@ Utopiste et spanc 11 ,

- de quel droit ou sur base de quel texte pourriez-vous "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vouloir "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir"vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux articles de loi ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux points de contrôle non-inscrits dans la règlementation ??

Merci de vos précisions ...

Citation de: Spanc29
tiens Bibelot doit être en vacances !
et toi ??
et William ??
et au lieu de t'impatienter que j'arrive pour rectifier ... , pourquoi personne ici ne réagit .. !!???

> "qui ne dit mot consent"  comme on dit ... !

Cordialement


Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #12 le: 26 juillet 2010, 10:33:20 »
Bonjour Bibelot et bonjour a tous  :)

ça ne s'arrange pas on dirait ....

Sa fais toujours plaisir de commencer la lecture d'un topique de cette manière ... enfin bref, passons au vif du sujet  :furax:

@ Bibelot, mon poste initial est totalement hypothétique et non un cas concret en cours d'étude ! J'essaye de faire le tour des possibilités/impossibilités réglementaires autour de la TS pour justement éviter d'être abusif ... donc essayons de rester constructif  :|

commençons par le début :
nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...

Que deviens l'obligation de contrôle conception/exécution d'une installation d'ANC dans ce cas ? Même si la TS ne devait pas être une installation ANC, la filière des EM en reste une ... Par chez moi, les dossiers de conception comprennent toujours le devenir des effluents EV et EM ou TS et EM.

"hypothétique" .. ! ???
dans ce cas ... rien à cirer .... circulez y'a rien à voir ....
j'vois pas ce qu'il y a de "pas légal" ...
Je reformule ma phrase : PRÉSENCE (non hypothétique) d'un CAPTAGE DÉCLARÉ POUR CONSO HUMAINE à - 35m. Tes conclusions restent les mêmes ?

NON !
tu n'es en rien concerné par la composition du compost !
IDEM ...
tu es spankeur ... et pas ingénieur/inspecteur agronome ...
en quoi la "qualité théorique" d'un compost domestique ferait maintenant partie d'une filière ANC et/ou serait motif de refus/autorisation .. ! ???
l'issue du compost fini ne te regarde en rien !!
(non mais je rêve là ou quoi ... ?)

En fait, j'essaye de trouver une parallèle entre les filières fraichement agrées sur lesquelles on valide sur des résultats avec la nature et qualité de compost ... Je me dis assez naïvement que si il est écrit que le compost réalisé de tel manière avec tel apport organique donne des résultats "excellent" en terme de "désinfection / hygiénisation / amendement", il serait beaucoup plus simple de se prononcer devant un usager proprio/acqueur sur la question :
QUE FAIRE DE MON COMPOST quand la seule place disponible = POTAGER
Tu dis que l'issu du compost ne me regarde en rien, mais il me semble que je suis quand même sensé vérifié qu'il est valorisé sur la parcelle  :huh:

Vas-tu faire interdire aussi les terreaux "fumier de cheval" aux jardiniers ???
vas-tu faire interdire aussi le pâturage de bovins / caprins / ovins à moins de 35 m de tous captage parce qu'ils défèquent à même le sol sans compostage .. ?????


Forte heureusement, je ne m'occupe que des installation d'ANC domestique  :ko:

où serait-il supposé que tu devrais aussi contrôler la "qualité" du compost ??
et comment vas-tu contrôler objectivement la valorisation "sur la parcelle" ??

En fait, je pense me basé sur l'art 2 de l'arr. de sept.09 :
"les ANC ne doivent pas porter atteinte à la salubrité publique, à la qualité du milieu récepteur ni a la sécurité des personnes"
Je vois là une assez bonne raison de se poser la question sur la qualité du compost  :cry:
Pour le contrôle objectif de la valorisation sur la parcelle, je suis effectivement dans la panade  :zen:. Je n'ai aucune connaissance à ce niveau là mais je ne demande qu'a apprendre pour inculquer les bonnes manières à mes usagers  :|
J'ai fait la formation TDM ... et les 3 installations que j'ai vu avaient 3 composts mal géré (même le responsable de la formation l'a reconnu ...)
1 : compost réalisé dans un trou dans le sol (contraire à l'arrêté de sept.09)
2 : urine reversée directement sur le tas de compost
3 : absence de lombric dans un lombric-compostage

1) Utopiste parlait d'une "aire de compostage étanche" .. !!
en quoi une aire de compostage étanche ne produisant donc pas d'infiltration serait-elle un quelconque problème pour un puits à - de 35m .. ???
Le fait qu'elle soit supposé étanche n'empêche pas le respect de la distance des 35m, en tout cas cela s'applique à la fosse toutes eaux ... Je vois pas pourquoi faire exception dans le cas de l'aire de compostage  oO,

@ Utopiste et spanc 11 ,

- de quel droit ou sur base de quel texte pourriez-vous "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vouloir "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir"vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux articles de loi ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux points de contrôle non-inscrits dans la règlementation ??
Je ne souhaite pas nécessairement interdire ! et je ne m'accorde aucun pouvoir !
Je dis juste que si il y a un risque pour l'usager OU atteinte a la salubrité/environnement autant prendre les devants et éviter des problèmes aux usagers. Mais pour se faire, je suis bien à la recherche d'info ... c'est d'ailleurs la nature de ce topique.

Enfin, je ne crois être en dehors des clous en ajoutant des points de contrôle à mon CR ... l'arrêté contrôle fait état de point a contrôler au minima  :love
Je dis pas que les points que je suis susceptible de rajouter à mon CR me serviront à dresser un bilan désastreux de la TS (ou de tout autre filière d'ailleurs), mais sa aura au moins le mérite d'apporter un maximum d'informations à mes usagers  :oops:

Bonne lecture et dans l'attente de te relire
Utopiste.
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #13 le: 26 juillet 2010, 10:57:59 »
Ben, justement faire avancer le shimlblirirck c'est ce qu'on fait, je tiens compte des remarques (même des tiennes Bibelot).

Hypothétique : j'ai pris ce terme comme une hypothèse de travail et non comme "éventuel" captage à moins de 35m.
Soit il est éventuel soit il ne l'est pas cad qu'il est déclaré en Mairie ou pas.

J'ai bien dit "si l'on considère que" et non TS = install. Une interprétation possible est donc, comme je le disais : les TS étant décrites dans l'arrêté du 07 sept et ne dérogeant qu'à l'art 3 de ce même arrêté (prescriptions techniques) et pas à l'ensemble du texte, elles peuvent rentrer dans le cadre général de l'arrêté. Sinon ils auraient marqué "par dérogation à l'article 1, les TS n'étant pas considérées une install anc".

Dans le cas d'un captage à - de 35m (non hypothétique), c'est toute l'install classique (y compris les FTE qui sont elles aussi étanches) qui est interdite (collecte, transport, traitement et évacuation). Bon là ça craint pour le transport avec un captage dans la maison, on peut même pas mettre des tuyaux de collecte !!

Quel pouvoir nous avons d'édicter nos points de contrôle : aucun bien évidemment mais si tu relis bien le début de mon intervention "Libre à chaque  conseil municipal d'édicter ses règles locales dans le cadre national". En l'absence de réglementation nationale ou de flou sur un point, chaque conseil s'il le souhaite peut faire voter son règlement (attaquable par la suite pour abus). C'est dans ce sens que je faisais mes interventions.
Je suis désolé de mettre mal exprimé sur le sujet afin que tout le monde puisse comprendre "si tu l'interdit = si le conseil municipal vote le règlement l'interdisant" ou qu'il décide de vérifier tel ou tel point supplémentaire par rapport à l'arrêté.

L'annexe 2 des modalités de contrôle pour les TS "Respect des prescriptions techniques en vigueur et notamment :
 ― adaptation de l’installation retenue au type d’usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences et à la sensibilité du milieu, aux caractéristiques du terrain et à l’immeuble desservi ;
 ― vérification de l’étanchéité de la cuve recevant les fèces et/ou les urines ;
 ― respect des règles d’épandage et de valorisation des sous-produits des toilettes sèches ;
 ― absence de nuisance pour le voisinage et de pollution visible. "
Comment vérifier ces points ?

L'assos dont je parlais propose des formations, mais vu le coût de celles-ci, je suis désolé, mais trop chères pour notre spanc.

Le site Eautarcie http://www.eautarcie.org/05a.html
"En résumé, l'épandage de l'urine dans le jardin s'apparente à celui du lisier d'élevage. Cela est d'autant plus vrai, que les fèces desséchées y aboutissent également. Normalement, ce type d'épandage est également soumis aux mêmes règlements que celui du lisier d'élevage. La quantité d'azote (N) épandu sous forme de lisier ne peut pas dépasser 200 kg par an par hectare (en Europe). Pour épandre donc avec l'urine et les fèces les 10 kg d'azote que «produit» annuellement  une personne, il faut un jardin d'au moins 5 ares (500 m²). Une famille de 4 personnes devrait dont disposer d'un jardin de 20 ares (2000 m²). En dessous de cette valeur, il y a dépassement des normes."

Du compostage des déjections humaines :
http://www.eautarcie.org/05f.html

Citer
Le fait qu'elle soit supposé étanche n'empêche pas le respect de la distance des 35m, en tout cas cela s'applique à la fosse toutes eaux ... Je vois pas pourquoi faire exception dans le cas de l'aire de compostage
Pourquoi tu ne t'insurges pas plutôt contre le fait que le compostage doit être fait sur une aire étanche alors que visiblement c'est une aberration ? Peux t-on réellement faire un bon compostage sans contact avec le sol ? Quels sont les systèmes ? (Comme d'hab, je ne suis pas un spécialiste).
« Modifié: 26 juillet 2010, 15:17:10 par spanc11 »
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne Bibelot

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 427
  • Je suis: Pas spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #14 le: 26 juillet 2010, 21:08:10 »

Bonjour ,

Citation de: Utopiste
@ Bibelot, mon poste initial est totalement hypothétique et non un cas concret en cours d'étude ! J'essaye de faire le tour des possibilités/impossibilités réglementaires autour de la TS pour justement éviter d'être abusif ... donc essayons de rester constructif
oui merci, je sais lire, et j'ai bien remarqué que tu ouvrais ton paragraphe par le "titre" : "Hypothèse :"
mais si tu veux être constructif en faisant le tour des possibilités, dans une hypothèse de cas de terrain, ben je te réponds par du concret, en rapport avec tes données, même si je sais que ça n'est qu'hypothétique ... mais ça ne sert à rien de parler dans le vide si on veut être constructif ..

Citation de: Utopiste
Que deviens l'obligation de contrôle conception/exécution d'une installation d'ANC dans ce cas ? Même si la TS ne devait pas être une installation ANC, la filière des EM en reste une ...
te serait-il possible de ne pas tout mélanger ! ??
on parle ici de compostage, et tu rattaque avec le contrôle de la filière EM ....
ne vois-tu pas de différence entre une absence d'autorisation pour une TS et une obligation de contrôle pour la filière EM, ainsi que du compost .. ??

Citation de: Utopiste
Je reformule ma phrase : PRÉSENCE (non hypothétique) d'un CAPTAGE DÉCLARÉ POUR CONSO HUMAINE à - 35m. Tes conclusions restent les mêmes ?
tu te fous de ma gueule là ou quoi !! ???
mais dans ce nouveau cas, alors différent, faudrait considérer les choses différemment pour la filière EM , (> infiltration) mais tu précisais qu'elle serait sur un autre terrain (à distance ??), mais ma conclusion reste pareille pour le compost (sans aucun rejet puisqu'étanche) ..

Citation de: Utopiste
En fait, j'essaye de trouver une parallèle entre les filières fraichement agrées sur lesquelles on valide sur des résultats avec la nature et qualité de compost ...
"tu essaies de trouver une parallèle" .. ! ??
et en quoi veux-tu maintenant "trouver des //" là où personne ne te le demande ... ??
les "filières fraichement agrées" dont tu parles ont passé des tests et une procédure d'agrément, pourquoi ? , parce qu'elles ont une "obligation de résultat" .. , non .. ??
peux-tu me dire maintenant si il est inscrit quelque part qu'un compost domestique répond aussi à une "obligation de qualité" , et sensée être contrôlable par vous .. ??

Citation de: Utopiste
Je me dis assez naïvement que si il est écrit ......
tu imagines un peu si la majorité des spankeurs raisonnaient comme toi ..........................

Citation de: Utopiste
Tu dis que l'issu du compost ne me regarde en rien, mais il me semble que je suis quand même sensé vérifié qu'il est valorisé sur la parcelle
Pffffffffffff ....
à nouveau, voudrais-tu ne pas mélanger les choses et faire un petit effort pour rester sur ce dont  on parle ...
ma réponse correspondait à ta question concernant la mise de compost "sous le potager" ...
n'y aurait-il que du potager sur la plupart des parcelles de maisons individuelles en ANC .. ???
non ... donc, que ce soit valorisé "sur la parcelle", OK c'est de ton ressort ... mais à savoir si c'est sur ou sous le potager ou sur les platebandes de madame ou au pied des arbres ... là désolé .. ça ne te regardes pas !!

Citation de: Utopiste
En fait, je pense me basé sur l'art 2 de l'arr. de sept.09 :
"les ANC ne doivent pas porter atteinte à la salubrité publique, à la qualité du milieu récepteur ni a la sécurité des personnes"
Je vois là une assez bonne raison de se poser la question sur la qualité du compost
un bon compostage ne porte pas atteinte au milieu récepteur .. !!
si un compost est mal conçu ou mal géré, ce n'est pas sa qualité qu'il faut contrôler ... mais le "savoir-faire" qu'il faut recommander d'urgence !!

Citation de: Utopiste
Je n'ai aucune connaissance à ce niveau là mais je ne demande qu'a apprendre pour inculquer les bonnes manières à mes usagers
bien ...
une bonne initiative serait aussi de proposer ("recommander") la lecture du site Eautarcie.org à vos administrés concernés, afin de leur laisser un petit minimum de responsabilité "spontanée" et de ne pas risquer de mauvaises interprétations ...

Citation de: Utopiste
J'ai fait la formation TDM ... et les 3 installations que j'ai vu avaient 3 composts mal géré (même le responsable de la formation l'a reconnu ...)
1 : compost réalisé dans un trou dans le sol (contraire à l'arrêté de sept.09)
2 : urine reversée directement sur le tas de compost
3 : absence de lombric dans un lombric-compostage
ben oui .... qu'est-ce que tu veux que je te dise ...
c'est sûr que ça arrive, on ne peut pas le nier ...
(mais ces exemples ne sont pas du "bon compostage de TLB" !! )
et c'est pour ça que j'oeuvre autant et que j'insiste autant sur l'aspect pédagogique des choses, à tous niveaux confondus et pour tout le monde .. !!

Citation de: Utopiste
Le fait qu'elle soit supposé étanche n'empêche pas le respect de la distance des 35m, en tout cas cela s'applique à la fosse toutes eaux ... Je vois pas pourquoi faire exception dans le cas de l'aire de compostage
rhooo punaise ...
encore une fois ...... peux-tu faire la différence entre une aire de compostage étanche d'où ne sort pas d'effluent (hormis le compost mûr) et une FTE d'où sortent des eaux usées non traitées !! ???
(malgré le fait que je dénonce ces "aires étanches" .. )
là je me suis aussi basé sur les données de ton hypothèse que tu as cité toi-même ....
donc je répondais en fonction ...

Citation de: Utopiste
Je ne souhaite pas nécessairement interdire ! et je ne m'accorde aucun pouvoir !
Je dis juste que si il y a un risque pour l'usager OU atteinte a la salubrité/environnement autant prendre les devants et éviter des problèmes aux usagers.
Enfin, je ne crois être en dehors des clous en ajoutant des points de contrôle à mon CR
si "tu prends les devants" de ta propre initiative pour appliquer ce qu'on ne te demande pas ... désolé mais tu sors des clous en jouant les "gentlemans justiciers de l'environnement" ...

Citation de: Utopiste
Je dis pas que les points que je suis susceptible de rajouter à mon CR me serviront à dresser un bilan désastreux de la TS (ou de tout autre filière d'ailleurs), mais sa aura au moins le mérite d'apporter un maximum d'informations à mes usagers
je ne crois pas que ce soit en élargissant de ta propre initiative tes points de contrôle que tu exerceras la meilleure des informations pour l'usager ...

Citation de: Utopiste
et dans l'attente de te relire
merci ..
réciproquement ...



Citation de: spanc11
Hypothétique : j'ai pris ce terme comme une hypothèse de travail et non comme "éventuel" captage à moins de 35m.
dans la mesure où Utopiste avait titré : "Hypothèse :" , et qu'il répète le terme dans son descriptif mais sous forme de : "d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine." .. moi je lis ce qui est écrit ... donc, en comprenant "en supposant que" .. ou comme tu dis .. "un éventuel captage" ...

Citation de: spanc11
J'ai bien dit "si l'on considère que"
ben oui mais pour éviter de se méprendre sur ce qu'on discute ... mieux vaut éviter de considérer ce qui n'est pas .. !!

Citation de: spanc11
si tu relis bien le début de mon intervention "Libre à chaque  conseil municipal d'édicter ses règles locales dans le cadre national". En l'absence de réglementation nationale ou de flou sur un point, chaque conseil s'il le souhaite peut faire voter son règlement (attaquable par la suite pour abus). C'est dans ce sens que je faisais mes interventions.
retour sur ce dicton typiquement français : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?" .. !!
car en suivant ton raisonnement .. c'est un peu ressemblant à ceci : = "faisons ce qu'on veut selon ce qu'on pense, en attendant un hypothétique guignol qui s'en rendrait compte et nous attaque, et il sera toujours temps à ce moment là de modifier ce qu'il faut pour être dans le cadre légal .."

 .. ouch !

Citation de: spanc11
L'annexe 2 des modalités de contrôle pour les TS "Respect des prescriptions techniques en vigueur et notamment :
 ― adaptation de l’installation retenue au type d’usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences et à la sensibilité du milieu, aux caractéristiques du terrain et à l’immeuble desservi ;
ben oui, mais tu vois, encore une fois, c'est bien joli toutes ces belles phrases ...
mais ... un compostage domestique en bac étanche est-il "adapté" à l'usage ?? = NON !
aux contraintes sanitaires et environnementales ?? = NON !
au respect des lois de la nature ?? = NON !
alors ... qu'en penser ??
qu'en faire concrètement sur le terrain ??

Citation de: spanc11
― vérification de l’étanchéité de la cuve recevant les fèces et/ou les urines ;
ben oui, mais tu vois, encore une fois, c'est bien joli toutes ces belles phrases ...
mais ...
cette "cuve recevant les fèces et/ou les urines" ..  c'est bel et bien la toilette elle-même ! et non l'aire de compostage ...
donc, la toilette étant très probablement à l'intérieur de l'habitat, là où vous n'avez pas à accéder ... qu'es-tu sensé faire pour pouvoir contrôler son étanchéité .. ??

en relevant aussi ici toute la connerie de cette disposition .. car concrètement, vous imaginez vraiment quelqu'un pouvoir se réaliser une toilette avec une passoire en guise de réceptacle .. !! ???

Citation de: spanc11
― respect des règles d’épandage et de valorisation des sous-produits des toilettes sèches ;
"respect des règles d’épandage" ..
ça veut dire quoi, ça aussi, pour un compost domestique !! ???
qui peut me donner "des règles d’épandage" (officielles) pour un particulier dans son propre jardin .. ???

Citation de: spanc11
Le site Eautarcie http://www.eautarcie.org/05a.html
"En résumé, l'épandage de l'urine dans le jardin s'apparente à celui du lisier d'élevage. Cela est d'autant plus vrai, que les fèces desséchées y aboutissent également. Normalement, ce type d'épandage est également soumis aux mêmes règlements que celui du lisier d'élevage. La quantité d'azote (N) épandu sous forme de lisier ne peut pas dépasser 200 kg par an par hectare (en Europe). Pour épandre donc avec l'urine et les fèces les 10 kg d'azote que «produit» annuellement  une personne, il faut un jardin d'au moins 5 ares (500 m²). Une famille de 4 personnes devrait dont disposer d'un jardin de 20 ares (2000 m²). En dessous de cette valeur, il y a dépassement des normes."

Du compostage des déjections humaines :
http://www.eautarcie.org/05f.html
attention aussi aux méprises ici .. !!
il aurait été judicieux de préciser dans quel contexte ce paragraphe est écrit .. !
il fait partie du chapitre : "La troisième idée fausse est de croire que l'urine stockée peut être utilisée dans le jardin, sans nuisances."

et précédé notamment de cette remarque en gras :
"Affirmer donc que les urines stockées et diluées peuvent être utilisés sans nuisances dans le jardin est une position qui ne peut être justifiée que par l'ignorance complète des processus physico-chimiques qui ont lieu dans l'urine stockée et ceux qui régissent la vie du sol."

Il faut donc comprendre que la séparation liquides/solides sur une T.S. n'est pas recommandable !
et qu'un "bon" compostage se réalise avec les matières complètes additionnées de litière carbonée !!
c'est pourquoi je précise souvent que je parle de et milite pour .. la TLB !! , et non les T.S. "à séparation" ...
un bon compost de TLB récupéré chaque année après un bon processus complet (2 ans) de traitement (à même le sol) et d'un volume fini de 1 à 2 M3 n'est en rien problématique , ni en qualité ni en quantité à caser quelque part au jardin !!

Citation de: spanc11
(à Utopiste)
Pourquoi tu ne t'insurges pas plutôt contre le fait que le compostage doit être fait sur une aire étanche alors que visiblement c'est une aberration ?
ah ben en v'là-ti une bonne remarque .. !

PS : spanc11 , le "11" de ton pseudo .. c'est ton Dpt .. ??
si oui, iras-tu faire un tour à Couiza ce W-E ?

Cordialement