Auteur Sujet: TOILETTE SECHE  (Lu 50146 fois)

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #15 le: 27 juillet 2010, 10:15:25 »
Bonjour,

on parle ici de compostage, et tu rattaque avec le contrôle de la filière EM ....
ne vois-tu pas de différence entre une absence d'autorisation pour une TS et une obligation de contrôle pour la filière EM, ainsi que du compost .. ??
tu te fous de ma gueule là ou quoi !! ???
Comme je le dis dans mon précédent message, je m'occupe du contrôle de l'ensemble des effluents de l'immeuble. Donc personnellement, je ne fais pas de différence entre absence d'autorisation pour une TS (bien sur installé >98) et mon obligation de contrôle des EM.
En tout état de cause, dans mon CR, les 2 "filières" devront être détaillé.
Pour la partie conception, dans mon hypothèse, je ne m'occuperais effectivement pas des EM puisque jugée "favorable" ou "conforme".
Sans vouloir faire trop de zèle, les TS sont tout a fait réglementaire mais par dérogation ... encore faut il demander cette dérogation et donc proposer un dossier de réhabilitation au SPANC  dsl

tu te fous de ma gueule là ou quoi !! ???
mais dans ce nouveau cas, alors différent, faudrait considérer les choses différemment pour la filière EM , (> infiltration) mais tu précisais qu'elle serait sur un autre terrain (à distance ??), mais ma conclusion reste pareille pour le compost (sans aucun rejet puisqu'étanche) ..
Je ne me permettrais pas ce genre d'ineptie à ton égard. En revanche, il me semble intéressant (pour moi même et nos lecteurs) d'étayer (ou plutôt) redéfinir mes propos.
En précisant que les EM partent chez le voisin, je sous-entends que la distance forage/filière EM est OK (>35m).

peux-tu me dire maintenant si il est inscrit quelque part qu'un compost domestique répond aussi à une "obligation de qualité" , et sensée être contrôlable par vous .. ??
A ma connaissance, NON, et c'est bien là mon problème  :furax:
Pour être plus clair, mon problème n'est pas de dire à mes usagers que tout va bien du coté de leur TS parce que j'ai pas à les "regarder" en détail ; mon problème c'est de pas pouvoir leur apporter toute l'aide et assistance dont ils pourraient être demandeur en me basant sur des "écrits officiels" afin qu'ils ne me soit pas fait reproche d'avoir fait de la désinformation à leur égard si par mégarde je me trompe dans mes propos  :cry:

Un exemple tout trouvé : informer l'usager que la réalisation d'un compost sur une aire étanche n'est pas conseillé par certaine littérature :( quand la réglementation l'impose ...

ma réponse correspondait à ta question concernant la mise de compost "sous le potager" ...
n'y aurait-il que du potager sur la plupart des parcelles de maisons individuelles en ANC .. ???
non ... donc, que ce soit valorisé "sur la parcelle", OK c'est de ton ressort ... mais à savoir si c'est sur ou sous le potager ou sur les platebandes de madame ou au pied des arbres ... là désolé .. ça ne te regardes pas !!

Par chez moi (sud de la France), la plupart des potagers se trouvent justement sous les épandages ... donc de là à penser que le compost se trouvera sous le potager, il y a vraiment peu  :ko:
Maintenant, si je n'ai effectivement pas à me préoccuper à son devenir, sa m'enlève une belle épine du pied  :joke:

un bon compostage ne porte pas atteinte au milieu récepteur .. !!
si un compost est mal conçu ou mal géré, ce n'est pas sa qualité qu'il faut contrôler ... mais le "savoir-faire" qu'il faut recommander d'urgence !!
Voir plus haut !!
Pour le novice que je suis, recommander d'urgence un "savoir-faire" que je ne possède pas me semble compromis (du moins pour le moment). Et laisser mes usagers dans le flou artistique m'est absolument insupportable.
Je leur dirai bien de contacter des gens d'expériences mais quand je sorts d' une formation spécialisée dans ce domaine, avec des visites d'usager fortement sensibilisé (et suivie) par l'assos avec le résultat donné dans mon précédent message, je m'affole un peu !!

Nota : j'ai aussi eut ce genre d'expérience "foireuse" lors d'une formation (OIO) sur un contrôle d'exécution d'une filière classique. Donc je sais, tout est a relativisé  :zen: et qu'au final tout finira bien  lol

ben oui .... qu'est-ce que tu veux que je te dise ...
c'est sûr que ça arrive, on ne peut pas le nier ...
(mais ces exemples ne sont pas du "bon compostage de TLB" !! )
et c'est pour ça que j'oeuvre autant et que j'insiste autant sur l'aspect pédagogique des choses, à tous niveaux confondus et pour tout le monde .. !!
J'entends bien, mais dans la TS, il n'y a pas que les TLB(s)
D'ailleurs, peut on parler de compostage lorsque les urines sont séparées (même si selon autarcie c'est pas top) ?
Qu'elle est la différence profonde entre compost de TLB ? compost de lombic-compostage ? séchage des fèces ?
La valorisation des fèces sèches se fait telle de la même manière que celle du composte ?

rhooo punaise ...
encore une fois ...... peux-tu faire la différence entre une aire de compostage étanche d'où ne sort pas d'effluent (hormis le compost mûr) et une FTE d'où sortent des eaux usées non traitées !! ???

Sur ce point là, j'avoue bloquer un brin ...
Je ne fais vraiment pas la différence entre une fosse toutes eaux étanche en sortie de la laquelle sort une eau pré traité via un réseau étanche à destination d'un quelconque système de traitement ET une aire étanche destiné à la fabrication maturation d'un composte qui reste "nocif" tant qu'il n'a pas "fini son cycle de 2 ans"

si "tu prends les devants" de ta propre initiative pour appliquer ce qu'on ne te demande pas ... désolé mais tu sors des clous en jouant les "gentlemans justiciers de l'environnement" ...
Es tu bien sur que prendre les devants sur certain point est bel et bien dommageable ?
Je pense notamment au SPANC qui ont pris en premier la compétence entretient ou réhabilitation sans qu'un protocole soit clairement établi ...
Je pense pas que cela soit dommageable. Surtout quand je précise que les points que je pourrais volontairement ajouter ne seront pas de nature à modifier les conclusions du CR mais juste a approfondir la connaissance du système  :ninja:
Quant a savoir si l'utilisation d'un compost de toilette sèche a bien sa place sur ou sous un potager, je laisserai le soin au conseil communautaire d'y répondre  :love

je ne crois pas que ce soit en élargissant de ta propre initiative tes points de contrôle que tu exerceras la meilleure des informations pour l'usager ...
Alors là, permet moi de te dire qu'un SPANC qui rempli intégralement son CR apporte nettement plus d'information qu'un rapport a moiter rempli ou rempli a la vas vite  ^^ et là, c'est plus que du vécue !! Et plus sa vas, plus mes usagers me posent des questions sur des points qui ont même rien a voir avec leur ANC ... du moment où sa touche à de l'eau ou de l'écoulement, je suis sollicité sur le terrain.
Conclusion, fait bien ton taf et tout se passera bien ! mon taf étant le contrôle et l'information jusqu'ici tout va bien :)
Contrôle : Point a contrôler a minima selon sept.09 = "avis sur la filière"
Information : Point de contrôle sup. (sans modifier la durée du diag) = plus valus sur le CR pour l'usager/SPANC/collectivité

Bonne lecture et a demain  :)
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #16 le: 27 juillet 2010, 10:57:00 »
Que dire .....


On part bien d'une hypothèse et je trouve plutôt rassurant (tu devrais aussi) de se poser ce genre de questions avant d'agir et de faire n'importe quoi!. C'est bien le but de ce forum, non ?
Tu ne retiens aussi que les points de nos interventions qui ne te plaisent pas. Que tu sois en "colère" ou exaspéré de notre ignorance et de nos "mauvaises interprétations" concernant ce sujet, je peux le comprendre. J'exprime quelque fois des opinions qui peuvent s'interpréter de manière "tranchées" mais c'est le propre des écrits par rapport à une discussion. Je ne suis absolument pas contre les TLB (j'ai bien mis le site eautarcie non ?). D'un autre côté, tes remarques n'engagent pas non plus à continuer la discussion ...
Si tu relis mes quelques interventions certains points ne sont pas tous à jeter, non ? Et si l'on partait des quelques points communs au lieu de se taper dessus pour changer.
Citer
Citation de: Utopiste

    En fait, je pense me basé sur l'art 2 de l'arr. de sept.09 :
    "les ANC ne doivent pas porter atteinte à la salubrité publique, à la qualité du milieu récepteur ni a la sécurité des personnes"
    Je vois là une assez bonne raison de se poser la question sur la qualité du compost

un bon compostage ne porte pas atteinte au milieu récepteur .. !!
si un compost est mal conçu ou mal géré, ce n'est pas sa qualité qu'il faut contrôler ... mais le "savoir-faire" qu'il faut recommander d'urgence !!

Citer
Seul l'usage fait office pour l'instant ...
c'est pas non plus une norme qui rendra le compost utilisable mais bel et bien la façon de faire le compost
Ouille serions nous d'accord sur ce point ? Si c'est bien la façon de faire qui est importante et que nous sommes dans l'obligation de vérifier l'absence de nuisances/risques ... comment faire ? Je pense toujours qu'un carnet de suivi peut être une bonne solution.

C'était aussi pour mise à jour du règlement, ce n'était donc pas le technicien qui appliquerait selon son "propre gré ses propres lois". Autant bien se renseigner avant d'écrire un règlement. Je ne suis absolument pas dans cette logique de "
Citer
c'est un peu ressemblant à ceci : = "faisons ce qu'on veut selon ce qu'on pense, en attendant un hypothétique guignol qui s'en rendrait compte et nous attaque, et il sera toujours temps à ce moment là de modifier ce qu'il faut pour être dans le cadre légal .."
.  Je suis partisan d'en discuter sérieusement de trouver un consensus, après comme je le redis c'est bien les élus soit locaux soit nationaux qui pourront prendre la décision. C'est le fonctionnement français. Si t'es pas d'accord, c'est pas ici qu'il faut en parler.



Citer
en relevant aussi ici toute la connerie de cette disposition .. car concrètement, vous imaginez vraiment quelqu'un pouvoir se réaliser une toilette avec une passoire en guise de réceptacle .. !! ???
c'est comme dans les modes d'emplois, votre appareil ne fonctionne pas ? Avez vous pensé à le brancher, et oui y en a qui peuvent l'oublier ... :joke:



OU bien c'est une hypothèse, ne parlons pas dans le vide et la discussion s'arrête là. A Tchao bonsoir .............
Citer
ben oui mais pour éviter de se méprendre sur ce qu'on discute ... mieux vaut éviter de considérer ce qui n'est pas .. !!

Sinon, y aurait-il une foire bio à Couiza ? C'est un RDV   :sweating: ? à minuit dans l'impasse sur les bords d'Aude ; amène ton seau, je prendrais ma canne à boues  :joke:
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne Bibelot

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 427
  • Je suis: Pas spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #17 le: 27 juillet 2010, 11:47:12 »
Bonjour ,

je n'ai pas le temps de rédiger une tartine de suite pour vous répondre ...
ça va suivre ..

mais en attendant :
- je ne suis pas en "colère" contre toi (ou autre) ... rassures-toi ...
je sais que je suis "direct" dans mes propos ... mais rien de méchant ou de "contre" toi ...
- évidemment que nous pouvons être d'accord sur certains points ... et heureusement !
- oui, c'est le propre d'un forum ... mais ...
Citer
Sinon, y aurait-il une foire bio à Couiza ? C'est un RDV  ?
ben pourquoi pas ??
ce serait mieux de vive voix qu'un forum .. non ?
et pas "à minuit dans l'impasse" .. non ... (pas mon genre ..)  LOL ..
j'y serai avec mon seau, oui, dans mon fourgon ....
mais tu n'auras pas besoin de ton baton .. !!  LOL ..

@ + ...

Hors ligne Spanc29

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 1 965
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #18 le: 27 juillet 2010, 20:59:48 »
Je me disais bien que c'était étonnant qu'un sujet avec TS dedans ne te fasses pas ressortir les étendards. Bon j'ai pas lu, c'est trop long et je crois connaître le contenu.
Mais 2 choses :
Citer
nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...
Les TS font partie de l'arrêté oui ou non, l'art 17 parle même de dérogation à l'art. 3, arrêté applicable aux installations d'assainissement non collectif (...). La simple présence des toilettes dans ce texte indique que c'est une filière d'assainissement et toute filière doit faire l'objet d'un contrôle de conception.
Assainissement n'étant lié forcément à "eau" car si je regarde mon dico: action d'assainir --> assainir : faire disparaître les causes d'insalubrités.

Citer
Vas-tu faire interdire aussi les terreaux "fumier de cheval" aux jardiniers ???
vas-tu   faire interdire aussi le pâturage de bovins / caprins / ovins à moins   de 35 m de tous captage parce qu'ils défèquent à même le sol sans   compostage .. ?????
Un fumier de cheval, en tout cas en commerce, doit répondre à la réglementation NFU 44-051, je pense.
Et le pâturage des animaux est effectivement interdit dans les périmètre de protection immédiat (ce qui pourrait correspondre à nos 35 m)et est (normalement) réglementé dans le périmètre rapproché.
Je ne faisais que passer.
"Aie la raison pour guide, la culture pour base et le progrès pour but"

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #19 le: 28 juillet 2010, 10:28:12 »
Citer
Spanc29 :
Citation
    nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...

Les TS font partie de l'arrêté oui ou non, l'art 17 parle même de dérogation à l'art. 3, arrêté applicable aux installations d'assainissement non collectif (...). La simple présence des toilettes dans ce texte indique que c'est une filière d'assainissement et toute filière doit faire l'objet d'un contrôle de conception.
Assainissement n'étant lié forcément à "eau" car si je regarde mon dico: action d'assainir --> assainir : faire disparaître les causes d'insalubrités.

Oui et non, à mon avis c'est pas si simple que ça.
Je partage ta vision pour dire que les TS sont une installation d'assainissement (pas des eaux usées mais des excrétas) et trouve normal à ce titre d'effectuer un contrôle car il y a des risques sanitaires potentiels et font partie du cadre général de l'arrêté.

Cependant, l'arrêté défini lui même ce qui aux yeux de la loi est une install anc (et pas le dico)  "collecte, transport ... des eaux usées ...." et tant que la manière d'écrire l'arrêté n'aura pas été modifiée ou la définition modifiée ou de jurisprudence, il y aura toujours un flou et certains pour dire que non la partie "TS" ne fait pas partie d'une install.

Que l'on ai l'une ou l'autre vision importe peu, en fait, puisque le spanc a obligation de contrôle des TS (annexe 2 de l'arrêté des modalités de contrôle). De quels moyens doit il se doter, quel points contrôlables doit il vérifier, ça c'est les questions à discuter et sur lesquelles le spanc doit répondre.

Discourir sur ce point, n'apporteras pas grand chose à mon avis car c'est pas à nous de trancher. Clarifier ce point dans le futur règlement, oui.
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne spancauvergne

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 331
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #20 le: 28 juillet 2010, 15:44:31 »
salut !
article 17 : "Les toilettes sèches sont composées d’une cuve étanche recevant les fèces ou les urines.
La cuve est régulièrement vidée sur une aire étanche conçue de façon à éviter tout
écoulement et à l’abri des intempéries.
Les sous-produits issus de l’utilisation de toilettes sèches doivent être valorisés sur la
parcelle et ne générer aucune nuisance pour le voisinage, ni pollution."
 on vérifie  : éventuellement la cuve étanche (est ce bien utile ? peu d'usagers vont utiliser une passoire ...), la présence d'une aire à compost à l'abri des intempéries et on vérifie qu'il est possible et prévu d'utiliser le compost sur la parcelle et zouh !
Dans mon coin les dossiers de toilettes sèches représentent, sur les 12 mois écoulés, moins de 1 % des dossiers totaux. Je vais pas passer des heures à mettre 15 pages dans mon règlement SPANC spécialement pour les toilettes sèches. Je préfère éventuellement passer un peu de temps pour rédiger une plaquette expliquant les bonnes pratiques en matières de compostage. Ce sera toujours plus constructif que la rédaction d'articles d'un règlement que personne ne lira. (sauf ma Direction qui les fera disparaitre dans le texte final)
Entre l'assainissement collectif et ses exigences réglementaires trop pointues et le non collectif trop flou, y' a des jours ça démoralise

spanc ccpl

  • Invité
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #21 le: 28 juillet 2010, 16:47:36 »
Bonjour,
Tout à fait d'accord avec spancauvergne.

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #22 le: 29 juillet 2010, 08:49:33 »
Tout a fait pas d'accord avec spancauvergne !!

Dans mon coin les dossiers de toilettes sèches représentent, sur les 12 mois écoulés, moins de 1 % des dossiers totaux. Je vais pas passer des heures à mettre 15 pages dans mon règlement SPANC spécialement pour les toilettes sèches.

C'est justement parce que la réglementation de 96 ne prévoyait pas la mise en place de TS que cela ne représente que 1% ...
Chez moi, en 5 ans : 1 seul dossier pour des TS (et encore, on l'a découvert hier dans un classeur dans lequel il avait vraiment rien a faire ...)
Depuis 6 mois : 3 demande + la réhabilitation de la TS implantée "officiellement" en 5 ans !!!

Je pense qu'il y a en réalité bien plus de TS sur mon territoire mais que les proprios font les morts pour pas avoir de "problèmes" avec le SPANC ... Je trouve cette situation totalement déplorable.
Voila pourquoi il est important de bien "encadrer" la TS dans mon règlement de service.
Il faut que mes usagers se rendent compte par eux mêmes (à la lecture du règlement) que leur service de contrôle est aujourd'hui capable de leur fournir une prestation de qualité, encadré par une réglementation qui va dans leur sens.

Je préfère éventuellement passer un peu de temps pour rédiger une plaquette expliquant les bonnes pratiques en matières de compostage.
Il est bien évident que c'est la prochaine étape !! Il y a qu'a voir mes messages précédents ...
Je n'ai aucune connaissance à ce niveau là mais je ne demande qu'a apprendre pour inculquer les bonnes manières à mes usagers  :|
Trop fort, je m'auto-cite  :XD:

Ce sera toujours plus constructif que la rédaction d'articles d'un règlement que personne ne lira. (sauf ma Direction qui les fera disparaitre dans le texte final)

Bah, que dire sinon qu'au moins j'aurais essayé d'être clair dans mon R.D.Service ...
Comme on dis, seul ceux qui ne font rien ne se reprochent rien  :joke:
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne spancauvergne

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 331
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #23 le: 29 juillet 2010, 10:03:55 »

Il faut que mes usagers se rendent compte par eux mêmes (à la lecture du règlement) que leur service de contrôle est aujourd'hui capable de leur fournir une prestation de qualité, encadré par une réglementation qui va dans leur sens.
Il

 au sujet des toilettes sèches, tu veux rajouter quoi de plus dans ton règlement qui ne sois déjà présent dans l'arrêté ?
 tu crois sincèrement que les usagers lisent le règlement ? 90 % des appels téléphoniques relatif au SPANC que je reçois portent sur des questions dont les réponses figurent dans le règlement, les arrêtés ou la norme. Donc inutile de surcharger un règlement.
La qualité de ton service repose avant tout sur ton savoir faire et ton savoir, pas sur ton règlement.
Entre l'assainissement collectif et ses exigences réglementaires trop pointues et le non collectif trop flou, y' a des jours ça démoralise

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #24 le: 29 juillet 2010, 12:44:15 »
La qualité de ton service repose avant tout sur ton savoir faire et ton savoir, pas sur ton règlement.

Très juste !! mais l'un n'empêche pas l'autre  :)

au sujet des toilettes sèches, tu veux rajouter quoi de plus dans ton règlement qui ne sois déjà présent dans l'arrêté ?

C'est justement là que le bas Blaise !!
Tel que l'arrêté est rédigé, sa reste le flou artistique total ...
C'est justement l'objet de ce topique, qui en se basant sur un cas fictif, pourra peut être m'aider à améliorer mon R.D.S en fonction des avis d'un peu tout le monde  :huh: (enfin, c'était mon souhait initial) ...
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne Bibelot

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 427
  • Je suis: Pas spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #25 le: 29 juillet 2010, 21:51:01 »

Bonjour ,

bon, je reprends le retard que j'ai pris ....

Citation de: Utopiste
Donc personnellement, je ne fais pas de différence entre absence d'autorisation pour une TS (bien sur installé >98) et mon obligation de contrôle des EM.
ben si tu veux ...
mais c'est là que je dis que ça devient grave !!
là tu pars à la dérive en faisant ce type d'amalgame .....

Citation de: Utopiste
En tout état de cause, dans mon CR, les 2 "filières" devront être détaillé.
ben si tu veux ...
mais je répète encore : une T.S. ne peut être considérée comme "une filière" d'assainissement ou organe en faisant partie !
et si tu veux "préciser" la présence d'une T.S. .. OK , no problemo .. mais tu n'as pas à la considérer comme "filière" et à la contrôler comme telle !

Citation de: Utopiste
Sans vouloir faire trop de zèle, les TS sont tout a fait réglementaire mais par dérogation ... encore faut il demander cette dérogation et donc proposer un dossier de réhabilitation au SPANC
c'est là aussi où je ne suis pas d'accord avec ton interprétation !

selon toi (vous ?) , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ben je ne partage absolument pas cette vision, car selon moi, ça signifie simplement "en contradiction" avec ce que décrit l'article 3 qui spécifie des dispositions incompatibles avec les T.S. ...
c'est tout à fait différent !
je vais tenter de me faire confirmer cela par qui de droit ... merci aussi à chacun qui s'en donnerait la peine de nous aviser de ce qu'il en résulte .. !

Citation de: Utopiste
mon problème c'est de pas pouvoir leur apporter toute l'aide et assistance dont ils pourraient être demandeur en me basant sur des "écrits officiels" afin qu'ils ne me soit pas fait reproche d'avoir fait de la désinformation à leur égard si par mégarde je me trompe dans mes propos 
c'est là que je ne comprends pas ton raisonnement ...
tu ne peux te baser "officiellement" sur des "écrits officiels" qui n'existent pas .. , donc, si tu as un usager qui te questionne sur les T.S., si tu n'as pas précisément réponse à ses questions, ben y'a rien de grave, si les "écrits officiels" ne sont pas là pour t'aider à y répondre ...
mais il vaut mieux dire à ton usager, "désolé mais je ne peux avoir réponse à tout" que de chercher à se créer ses propres infos et points de "référence" sortis de nulle part ...
donc, si tu n'as pas réponse, ben dis-le franchement, et on ne peux te reprocher de ne pas avoir réponse à tout ... , plutôt que de vouloir absolument répondre sans trop être sûr ...
Tu peux aussi très bien suggérer à ton usager de lui proposer quelques adresses où il pourrait trouver plus de précisions ...
Je sais que vous avez aussi un rôle d'information, mais vous n'êtes pas non plus une agence de renseignements sensée tout savoir sur tout ... , vôtre rôle est avant tout le contrôle, et nul besoin de vouloir trop pousser les "points contrôlables" par peur de pas pouvoir répondre à diverses questions , sommes toutes assez particulières !

Aussi, si tu as le soucis de respecter ton "devoir d'information" vis-à-vis des tes usagers, si tu inscrivais dans ton R.S. que la T.S. est "contrôlable" ... n'oublies alors surtout pas de mentionner aussi que l'usager est en droit de te refuser l'accès à son habitat pour contrôler sa toilette ...

Citation de: Utopiste
Un exemple tout trouvé : informer l'usager que la réalisation d'un compost sur une aire étanche n'est pas conseillé par certaine littérature ... quand la réglementation l'impose ...
hé ben voilà !! , qu'est-ce que tu veux de mieux !! ??
ça c'est déjà parfait et un bon début, car tu informes clairement qu'il peut y avoir des contradictions entre le "savoir-faire" et la règlementation pas toujours très objective , mais que toi tu dois néanmoins contrôler ci et ça ... et que si ton usager veut en savoir plus sur la question, tu peux soit lui répondre si tu peux , soit lui recommander telle ou telle lecture , ou telle ou telle adresse pour pouvoir approfondir, et là , dans ce cas, même si tu n'as pas toutes les réponses précises à apporter toi-même .. ben tu as quand-même pleinement joué ton rôle de contrôle (non-abusif) et d'information (objective) !!
et un dialogue peut aussi alors s'instaurer .. et tout va bien !
Cool Raoul !

PS : pour ton info, un "guide des bonnes pratiques" pour le compostage de T.S. est en cours de relecture au sein du Réseau National de l'Assainissement Ecologique ... , publication dans quelques temps ... (non non .. pas "quelques temps" comme la liste agréments !!)

Citation de: Utopiste
Par chez moi (sud de la France), la plupart des potagers se trouvent justement sous les épandages
Heuuuu ... je suppose que tu voulais dire "par dessus" l'épandage .. ?

Citation de: Utopiste
... donc de là à penser que le compost se trouvera sous le potager, il y a vraiment peu
ben oui, mais ce n'est pas un problème ... si le compostage est correctement géré ...
et si tu constates et contrôle un compostage de TLB , ben regardes comment il est foutu, poses des questions à savoir comment il est géré et sur quelle durée, avec quels apports, et en fonction des réponses, tu peux si tu sens le besoin (.. la nécessité) lui suggérer telle ou telle chose, et éventuellement l'orienter sur un complément d'informations pratiques pour "bien réussir" son compost ..
> contrôle + infos + suggestions complémentaires ... = Cool Raoul !
du moment que tu t'en tiens à tes "réels" éléments de contrôles prévus dans les textes sans vouloir en rajouter ... no problemo ..
reste à toi de juger sur place si imposition ou non du respect de l'aire étanche .... en fonction de ce qui se révèle sur place ... ou de ton éventuelle rigidité ou non ... 

et tu sais, niveau qualité .., le "transfert" pathogène d'un compost de TLB "non-mûr" vers une plante et vers le fruit de la plante (ex. les tomates ou courges ...) est une question que j'ai soulevée au sein du Réseau National de l'Assainissement Ecologique , pour tenter de la faire analyser en labo (INRA) , pour déterminer si transfert il y a réellement, et si oui à quel taux ...
mais certains membres du Réseau ont déjà émis de sérieux doutes sur une possibilité de transfert, mais j'aimerais me le faire confirmer ...
à suivre ..

Citation de: Utopiste
Maintenant, si je n'ai effectivement pas à me préoccuper à son devenir, sa m'enlève une belle épine du pied
ben évidemment .. , la valorisation "sur la parcelle", ça fait partie de tes points de contrôles, au delà .. non ...
ni sur la qualité du compost utilisé, ni sur sa destination précise sur cette parcelle ..

Citation de: Utopiste
Pour le novice que je suis, recommander d'urgence un "savoir-faire" que je ne possède pas me semble compromis (du moins pour le moment). Et laisser mes usagers dans le flou artistique m'est absolument insupportable.
mais pourquoi te sentir aussi coupable de ne pas pouvoir répondre à tout ???
voir plus haut aussi ....
si tu ne peux toi-même expliquer le "savoir-faire" dans le détail, ce n'est en rien grave, ce n'est pas ton rôle obligatoire ! , mais si tu peux déjà orienter objectivement et précisément ton usager vers d'autres personnes ou structures qui pourront le faire plus en profondeur, c'est déjà très bien pour ton usager, et tu auras jouer ton rôle, pleinement selon tes possibilités et tes connaissances ...
et ton usager ne sera plus "dans le flou artistique" puisque tu l'auras orienté sur de bonnes ressources !
on ne peut te reprocher de ne pouvoir en faire plus !!

Maintenant, si en plus d'être spankeur tu veux devenir un "incollable" de l'assainissement globalement, de devenir un centre de ressource en plus de contrôleur .. ça c'est autre chose, c'est ton choix, (et je t'y encouragerait bien volontiers, même t'aider si tu le voulais ..) mais juste faut-il garder une bonne mesure à ce que tu veux vraiment donner comme "prestations" à tes usagers ..

Citation de: Utopiste
Je leur dirai bien de contacter des gens d'expériences mais quand je sorts d' une formation spécialisée dans ce domaine, avec des visites d'usager fortement sensibilisé (et suivie) par l'assos avec le résultat donné dans mon précédent message, je m'affole un peu !!
ben pourquoi ne pas considérer ces cas positivement dans le sens où tu as eu vision d'exemples à ne pas suivre .. ?
ça me semble aussi important, et parfois même plus concret, que de ne voir que du beau et bon .. !
si tu as suivi toi-même cette formation, et constaté ces "mauvais cas", ça fait de toi quelqu'un d'encore un peu plus objectif, qui pourra justement aider l'usager à mieux relativiser certaines choses .. !!
à toi de te servir aussi de "mauvaises expériences" constructivement en tant qu' "expérience" perso pour mieux informer ton usager ..
et puis Cool Raoul !

Citation de: Utopiste
Nota : j'ai aussi eut ce genre d'expérience "foireuse" lors d'une formation (OIO) sur un contrôle d'exécution d'une filière classique. Donc je sais, tout est a relativisé  :zen: et qu'au final tout finira bien
CQFD ....

Citation de: Utopiste
J'entends bien, mais dans la TS, il n'y a pas que les TLB(s)
j'en conviens ...

Citation de: Utopiste
D'ailleurs, peut on parler de compostage lorsque les urines sont séparées (même si selon autarcie c'est pas top) ?
ben , sur le terme, oui ..
mais sur la qualité et les impacts résultant de cette pratique .. certainement que non !


Citation de: Utopiste
Qu'elle est la différence profonde entre compost de TLB ? compost de lombic-compostage ? séchage des fèces ?
Heum ... pas évident de donner un comparatif précis de ces techniques assez distinctes quand-même ...
Grosso-modo :
> Avec le compost de TLB, c'est un compostage complet et lent, permettant de traiter efficacement nos déjections tout en réintégrant au sol et de manière conjointe la biomasse végétale et notre biomasse animale, réintroduites sous forme d'humus très précieux pour nos sols .. amendement organique important .... pas d'impact négatif si correctement géré ... méthode simple et naturelle avec moyens dérisoires ...
> pour le Lombricompostage, je ne vais pas trop m'avancer car je n'ai pas personnellement étudier cette technique ..
La technique est simple, mais je ne sais comment en considérer précisément la qualité du "résidus" ..
> Concernant les fèces desséchées seules , elles sont versées sur le compost aussi, mais n'apportent plus de valeur organique réelle .. !

Citation de: Utopiste
La valorisation des fèces sèches se fait telle de la même manière que celle du composte ?
oui, mais comme je viens de le préciser, avec un intérêt bien moindre ..
ça donne un "simple terreau" pas très "riche" ...

Citation de: Utopiste
Je ne fais vraiment pas la différence entre une fosse toutes eaux étanche en sortie de la laquelle sort une eau pré traité via un réseau étanche à destination d'un quelconque système de traitement ET une aire étanche destiné à la fabrication maturation d'un composte qui reste "nocif" tant qu'il n'a pas "fini son cycle de 2 ans"
alors là, à nouveau, je ne te suis pas ...
> Une FTE rejette bien une eau non traitée, qui elle, après "traitement", sera bien infiltrée ou rejetée en rivière ... nous sommes d'accord ?
Donc, il y a bien un rejet liquide, qui sera "+/- traité" ..
> Considérant une aire de compostage étanche, 'xcuses-moi mais il n'y a pas de rejet liquide, il n'y a pas d'infiltration, c'est donc cet aspect que l'on ne peut amalgamer ...
> reste à voir après comment est géré le compostage pour déterminer si risque ou non avec l'usage du compost lui-même ...

évidemment, dans le pire des cas, utiliser son compost tous les 3 mois sans temps de "traitement" ... ce n'est pas "sain" mais ce n'est pas non plus du "compostage" digne de ce nom !
Dans un bon cas, après 1 an ou 2 ans de compostage, pas de soucis réel pour le sous-sol .. !

Citation de: Utopiste
Es tu bien sur que prendre les devants sur certain point est bel et bien dommageable ?
ben tout dépend de ce que tu en fais sur papier et sur le terrain ...
mais tel que tu le décris, si tu rédiges ton R.S. de manière trop "élargie" ... les dérives peuvent ensuite être faciles sur le terrain ...
comme je disais, info et points de référence et points de contrôles ... c'est pas pareil .. !

Citation de: Utopiste
Je pense pas que cela soit dommageable. Surtout quand je précise que les points que je pourrais volontairement ajouter ne seront pas de nature à modifier les conclusions du CR mais juste a approfondir la connaissance du système
si ça ne modifie pas ton C.R. , ça sert à quoi alors de l'inscrire sur ton R.S. ?
et certains points que tu évoquais peuvent permettre d'approfondir en tant qu'infos complémentaires, certes, d'accord ... mais pas pour autant en faire des points d'évaluation dans ton R.S. ...

Citation de: Utopiste
Quant a savoir si l'utilisation d'un compost de toilette sèche a bien sa place sur ou sous un potager, je laisserai le soin au conseil communautaire d'y répondre
le conseil communautaire n'a pas non plus à statuer là dessus .. !!!
ce n'est pas non plus son problème !!!
n'oublies pas que nous sommes là dans le cadre du privé !!! , et non d'une activité collective ...

Citation de: Utopiste
Conclusion, fait bien ton taf et tout se passera bien ! mon taf étant le contrôle et l'information jusqu'ici tout va bien :)
Contrôle : Point a contrôler a minima selon sept.09 = "avis sur la filière"
Information : Point de contrôle sup. (sans modifier la durée du diag) = plus valus sur le CR pour l'usager/SPANC/collectivité
ben je répète ce que je disais avant : pourquoi veux-tu absolument considérer des "points de contrôle supplémentaires" (et non prévus par la réglementation !) dans ce que tu définis toi-même comme de "l'information" .. !! ??
c'est là que je ne te comprends pas ...
tu mélanges les choses là ....

allez ... vas-y ... expliques à tonton ...

à bientôt ..
Cordialement

Hors ligne Bibelot

  • Sr. Member
  • ****
  • Messages: 427
  • Je suis: Pas spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #26 le: 29 juillet 2010, 22:50:32 »

Re ,

punaise de punaise de punaise !!!!!!!!

ça fait 2 X de suite que je perds toute la rédaction de ma tartine suivante pour spanc11 .. !!

Pfffffffffffffff ......................

bon ben plus le temps ce soir , ni ce W-E ... pfffffffffff

à part ça :

Citation de: spanc11
Sinon, y aurait-il une foire bio à Couiza ? C'est un RDV ?
ben comme j'ai dis : oui !
si tu le souhaites, on peut en discuter plus clairement ensemble à l'entour d'une chopine (bio) ... , non ?
si tu y vas, tu ne devrais pas avoir difficile à m'identifier ....

@+

Cordialement

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #27 le: 30 juillet 2010, 09:34:52 »
Bonjour les non vacanciers  :joke:

@ bibelot, j' ai fait bonne lecture de ton message mais je n'ai pas le temps d'y répondre aujourd'hui faute d'un emploi du temps abusif pour une veille de weekend :XD:

Une chose quand même
... je suppose que tu voulais dire "par dessus" l'épandage .. ?

... alors là, à nouveau, je ne te suis pas ...
> Une FTE rejette bien une eau non traitée, qui elle, après "traitement", sera bien infiltrée ou rejetée en rivière ... nous sommes d'accord ?
Donc, il y a bien un rejet liquide, qui sera "+/- traité" ..
> Considérant une aire de compostage étanche, 'xcuses-moi mais il n'y a pas de rejet liquide, il n'y a pas d'infiltration, c'est donc cet aspect que l'on ne peut amalgamer ...
:

En effet, je voulais bien dire par dessus :)
Pour l'histoire de la non distinction entre fosse septique (étanche) raccordée à un tuyau (étanche) qui fini dans un traitement, qui fini dans le sous-sol ou rivière VS l'aire étanche de compostage, la seule chose que je vois, c'est que c'est l'ensemble des ouvrages qui composent l'assainissement doivent être mis à 35m du forage (que ses ouvrages soient étanche ou pas) ...

C'est pour cela que je dis qu'il n'y a pas de différence entre ses deux ouvrages ... je parle bien de leur implantation vis a vis du forage et non pas de leur rôle respectif.

L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.

Hors ligne spanc11

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 731
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #28 le: 30 juillet 2010, 10:05:28 »
Bonjour et au revoir (avant les vacances, enfin ...)

Citer
Citation de: Utopiste

    Sans vouloir faire trop de zèle, les TS sont tout a fait réglementaire mais par dérogation ... encore faut il demander cette dérogation et donc proposer un dossier de réhabilitation au SPANC

c'est là aussi où je ne suis pas d'accord avec ton interprétation !

selon toi (vous ?) , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ben je ne partage absolument pas cette vision, car selon moi, ça signifie simplement "en contradiction" avec ce que décrit l'article 3 qui spécifie des dispositions incompatibles avec les T.S. ...
c'est tout à fait différent !
je vais tenter de me faire confirmer cela par qui de droit ... merci aussi à chacun qui s'en donnerait la peine de nous aviser de ce qu'il en résulte .. !
D'accord sur ce point, point de dérogation à demander puisque ne dérogeant qu'à l'art 3, les TS doivent faire l'objet de contrôles (conception, implantation et bon fonctionnement suivant les points énoncés.

Citer
vôtre rôle est avant tout le contrôle, et nul besoin de vouloir trop pousser les "points contrôlables"
Il ne faut pas oublier qu'en tant que service public, nous devons aussi adopter un point de vue qui garantisse à la commune (au maire) un contrôle sur lequel on ne pourra lui reprocher d'avoir été négligeant si un problème de salubrité publique devait survenir.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/arret-conseil-etat-principe-precaution-10771.php4
On peut le lire en pensant à l'anc ...
Arrg, risque sanitaire et/ou de pollution ...

Citer
si tu ne peux toi-même expliquer le "savoir-faire" dans le détail, ce n'est en rien grave, ce n'est pas ton rôle obligatoire ! , mais si tu peux déjà orienter objectivement et précisément ton usager vers d'autres personnes ou structures qui pourront le faire plus en profondeur, c'est déjà très bien pour ton usager, et tu auras jouer ton rôle, pleinement selon tes possibilités et tes connaissances ...
Oui et non. Entre une vision de contrôle sans se poser des questions ou juste renvoyer vers d'autres structures plus compétentes et tout connaître des TS, il y a bien sur une position intermédiaire. Que pensent les particuliers d'un spanc qui leur dit, désolé je fait que le contrôle, j'y connais rien mais vous pouvez toujours vous renseigner auprès d'un tel ? Crois tu vraiment que nous ne seront pas pris pour des "guignols" qui n'y connaissent rien ? (peut être que c'est ce que tu souhaite...je pense pas). La crédibilité des techniciens effectuant ces missions passe par une connaissance des systèmes de traitement. Qu'à un moment donné, on ne connaisse pas tout en détail ok, mais il faut en connaitre suffisamment. Ça rassure aussi les personnes et ne fait pas passer les visites pour du grand n'importe quoi.

Citer
ça fait 2 X de suite que je perds toute la rédaction de ma tartine suivante pour spanc11 .. !!
T'inquiètes pas c'est juste un acte manqué ....
« Modifié: 30 juillet 2010, 11:43:39 par spanc11 »
Trop loin à l'est, c'est l'ouest.

Hors ligne Utopiste

  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 661
  • Je suis: Spankeur
Re : TOILETTE SECHE
« Réponse #29 le: 02 août 2010, 10:33:07 »
Bonjour tout le monde :)
Dur dur en ce lundi matin ...

@ bibelot, j'aimerais bien pouvoir avoir plus de détail sur certaine de tes remarques de ton dernier commentaire, notamment :


... mais je répète encore : une T.S. ne peut être considérée comme "une filière" d'assainissement ou organe en faisant partie !
et si tu veux "préciser" la présence d'une T.S. .. OK , no problemo .. mais tu n'as pas à la considérer comme "filière" et à la contrôler comme telle ! ...


... selon toi (vous ?) , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ben je ne partage absolument pas cette vision, car selon moi, ça signifie simplement "en contradiction" avec ce que décrit l'article 3 qui spécifie des dispositions incompatibles avec les T.S. ...
c'est tout à fait différent !


Le fait que la TS soit désormais inscrite dans un arrêté interministériel relatif aux installations ANC ainsi qu'a leurs contrôles me semble suffisant pour dire OUI, la TS est un ANC à part entière avec tout ce que cela comprend; a savoir un prétraitement/traitement (élaboration + maturation du compost) et une évacuation (valorisation sur la parcelle).
Peux-tu m'expliquer ton argumentation plus en détail qui te fait dire que NON c'est pas un ANC ?

Ensuite, effectivement, pour moi la TS passe par une dérogation, ou plutôt demande particulière TRÈS motivé de l'usager envers le SPANC, sous validation/autorisation de la commune.
je m'explique :
demande particulière car par chez moi, les usagers qui ont ou qui seront susceptible de mettre en place de la TS, sont des usagers reculer en campagne qui possède toute la place nécessaire pour faire de l'ANC "traditionnel" (même si j'aime pas trop ce terme). Vu autrement, le BE qui sera mandaté par l'usager n'ira pas spontanément sur de la TS ... se sera bien a l'usager de se renseigner par lui même et de demander au BE de lui faire une proposition en ce sens  :ko:
sous validation/autorisation de la commune car cela marche comme sa ici  lol

Mon rôle dans tout sa ? permettre a la commune de valider en pleine connaissance des avantages/inconvénients des 2 solutions que le BE va proposer et qui seront l'une comme l'autre réglementaire ...
Solution 1 : (hypothèse) FTE + tranchée
Solution 2 : (hypothèse) TS via TLB + (FTE + tranchée)

Prenons le cas d'un immeuble qui est en vente depuis 3/4 ans (sans succès) avec un besoin URGENT de réhabilitation puisque l'ANC s'écoule dans le fossé public, je vois mal la commune valider de la TS.
La raison est simple, si l'immeuble est vendu juste derrière, il y a de très forte chance que les nouveaux proprios ne soient pas aussi sensibilisé à la TS que le demandeur d'origine. Ou plus simplement ne souhaitent pas utiliser de la TS ...
Conséquence, tout le monde repars de 0 (ou presque) et on refais un ANC tout neuf. Je vois là un non sens quand on sait que la réalisation d'un ANC se doit d'être pérenne  dsl

A contrario, lorsqu'il s'agit d'un immeuble dans lequel il n'y a pas de souci (volonté de rester proprio et se faire enterrer dans le jardin .. SISI, j'en ai vu  :zen:) le risque est moindre. La commune valide les 2 "filières" ayant reçu un avis "favorable" du SPANC, le proprio peut ainsi installer celui de son choix.

 

c'est là que je ne comprends pas ton raisonnement ...
tu ne peux te baser "officiellement" sur des "écrits officiels" qui n'existent pas .. , donc, si tu as un usager qui te questionne sur les T.S., si tu n'as pas précisément réponse à ses questions, ben y'a rien de grave, si les "écrits officiels" ne sont pas là pour t'aider à y répondre ...
mais il vaut mieux dire à ton usager, "désolé mais je ne peux avoir réponse à tout" que de chercher à se créer ses propres infos et points de "référence" sortis de nulle part ...
donc, si tu n'as pas réponse, ben dis-le franchement, et on ne peux te reprocher de ne pas avoir réponse à tout ... , plutôt que de vouloir absolument répondre sans trop être sûr ...
Tu peux aussi très bien suggérer à ton usager de lui proposer quelques adresses où il pourrait trouver plus de précisions ...
Je sais que vous avez aussi un rôle d'information, mais vous n'êtes pas non plus une agence de renseignements sensée tout savoir sur tout ... , vôtre rôle est avant tout le contrôle, et nul besoin de vouloir trop pousser les "points contrôlables" par peur de pas pouvoir répondre à diverses questions , sommes toutes assez particulières !

Aussi, si tu as le soucis de respecter ton "devoir d'information" vis-à-vis des tes usagers, si tu inscrivais dans ton R.S. que la T.S. est "contrôlable" ... n'oublies alors surtout pas de mentionner aussi que l'usager est en droit de te refuser l'accès à son habitat pour contrôler sa toilette ...


J'ai mis en gras ce qui m'a précisément pousser à ouvrir ce topique !
Je trouve scandaleux de ne pas avoir de réponse a apporter à mes usagers de TS. Qu'ils représentent 1% ou 90%, ils ont droits au même service que les autres  :furax:
Le fait que le législateur prenne la TS à la légère dans son arrêté est une chose, le fait que nous, homme et femme de terrain laissions faire en est une autre !
Je pense notamment à cette grille d'évaluation absolument ignoble (en l'état actuel). Il est clair que nous seront nombreux a retravailler cette grille ...
Ne suis-je pas en droit de faire de même pour la TS  oO, Je répète qu'il ne s'agit pas d'interdire, mais d'encadrer du mieux possible pour ne pas aboutir à :
Nuisance pour le Voisinage ou Pollution  :beurk:

Quand au fait de rajouter des aspects techniques dans mon doc de contrôle (pour aller en ce sens), j'aurais envie de dire qu'il faut bien commencer un jour et que cela ne peut pas faire de mal ?
Je proposerais bien à mes usagers quelque sites internet et lectures mais si cela doit les pousser a aller contre l'arrêté (aire de compostage non étanche par exemple) faudra pas y compter.
Pour ce qui est du contrôle de la toilette intérieur, si je dois pas la voir, cela ne me dérange absolument pas :)
il est effectivement peu probable que cela tombe dans un réceptacle non étanche  :joke:


PS : pour ton info, un "guide des bonnes pratiques" pour le compostage de T.S. est en cours de relecture au sein du Réseau National de l'Assainissement Ecologique ... , publication dans quelques temps ... (non non .. pas "quelques temps" comme la liste agréments !!)

En voila une bonne nouvelle !! Reste plus qu'a espérer que son contenu soit réalisation pour un usager  :huh:


Maintenant, si en plus d'être spankeur tu veux devenir un "incollable" de l'assainissement globalement, de devenir un centre de ressource en plus de contrôleur .. ça c'est autre chose, c'est ton choix, (et je t'y encouragerait bien volontiers, même t'aider si tu le voulais ..)

Tiens, on m'a menti tout ces années ?  :XD:
N'est-ce pas le propre du milieu professionnel que de vouloir prendre sa retraite quand on a acquis suffisamment de connaissance pour pouvoir les enseigner au suivant ?  ^^


ben pourquoi ne pas considérer ces cas positivement dans le sens où tu as eu vision d'exemples à ne pas suivre .. ?
ça me semble aussi important, et parfois même plus concret, que de ne voir que du beau et bon .. !

à toi de te servir aussi de "mauvaises expériences" constructivement en tant qu' "expérience" perso pour mieux informer ton usager ..

Certe certe, mais j'y suis pas allé pour sa ! J'avoue que j'aurais quand même bien aimer voir une installation qui sent le neuf avec un compost qui sent la rosé du printemps  lol


> Concernant les fèces desséchées seules , elles sont versées sur le compost aussi, mais n'apportent plus de valeur organique réelle .. !

Ok, mais dans ce cas, le compost est constitué de quoi ?
Si il n'y a pas de collecte commune urine/fèces, il n'y a pas de compost de ce que je comprends ...
Donc si les fèces sèches sont "traitées" sur le tas de compost qui n'existe pas, je vois là des ennuies a venir  :joke:
Plus sérieusement, tout le monde n'a pas de composteur à ordure sur lequel il pourrait évacuer ses matières sèches.


mais tel que tu le décris, si tu rédiges ton R.S. de manière trop "élargie" ... les dérives peuvent ensuite être faciles sur le terrain ...
comme je disais, info et points de référence et points de contrôles ... c'est pas pareil .. !
si ça ne modifie pas ton C.R. , ça sert à quoi alors de l'inscrire sur ton R.S. ?
et certains points que tu évoquais peuvent permettre d'approfondir en tant qu'infos complémentaires, certes, d'accord ... mais pas pour autant en faire des points d'évaluation dans ton R.S. ...


100% d'accord avec toi ! C'est donc justement pour éviter des dérives évidentes qu'il faut que mon R.S soit bien rédigé et en parle.
Je craints fortement que ce genre de contrôle ne se finissent "à la tête du client" ...
C'est trop souvent le cas lorsque les fiches de contrôle sont peu ou pas rempli (je suis preneur des retours des autres SPANC sur ce point là)

Allez tonton, argumente au neveu  :joke:
« Modifié: 02 août 2010, 10:38:17 par Utopiste »
L'utopie n'est que le nom donné aux réformes lorsqu'il faut attendre les révolutions  pour les entreprendre. Je dirais même plus, qu'il est de nobles utopies devenant réalités du lendemain.