DISPO-ANC

TECHNIQUE => Filières "Dérogatoires" => Discussion démarrée par: Utopiste le 21 juillet 2010, 13:19:05

Titre: TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 21 juillet 2010, 13:19:05
Dans le cadre d'une perpétuelle mise a jour des docs terrains de ma CA ainsi que de son règlement de service (faisant référence aux arrêtés de 1996...), j'ai plusieurs questions sur la conception, le contrôle des toilettes sèches et la mise a jour de mon règlement  ^^

Hypothèse :

Un proprio me fait une demande pour installer une TS. Dans sa demande, il me précise qu'il fera une TS commune fèces/urines avec apport organique pour réaliser un compost qu'il valorisera dans son potager (ou mettra son potager sur la partie utilisé pour valoriser son compost). :beurk:
L'aire de compostage (étanche) et/ou zone de valorisation étant implanté à moins de 35m d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine. :cry:

Partie Conception :

1 : Légal ou pas Légal  :XD:
2 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la composition de l'apport organique ? :huh:
3 : Sur quel document (officiel) puis-je me baser pour "valider" la qualité de l'apport organique ? :)
4 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la qualité "théorique" du compost ? :ko:
5 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que le compost va finir sous le potager ? :oops:

Partie Contrôle :

6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?) ou simplement vérifier qu'elles sont bien valorisées sur la parcelle ? :love

Partie Règlement de service _ Définition :

7 : Qu'es-ce qu'un sous produit issus de l'utilisation de toilettes sèches ? :ninja:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: SPANKO le 21 juillet 2010, 17:57:27
pour la qualité du compost il faut le sentir et le gouter, si il sent le sous bois et qu'il a le gout de champignons fumés au bois de chêne pourri alors il est bon ... :beurk: :D
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: William le 22 juillet 2010, 09:09:20
Salut,

1 - Cadre avec les prescriptions de l'arrêté
2 - Je ne crois pas
3 - Il n'y a pas de référence à une qualité du matériau organique, il s'agit de résidus végétaux (taille de haie, tonte de pelouse, pailles, sciure, cellulose, etc...
4 - A partir du moment ou il faut plusieurs mois pour obtenir un compost de bonne qualité, cela me paraît peu judicieux
5 - Non, puisque les sous-produits sont valorisables sur la parcelle.
6 -
7 - Le compost
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 22 juillet 2010, 09:26:23
1-je dirais pas légal (si l'on considère que les toilettes sèches sont une install d'anc comme l'arrêté du 07 sept)

2-3-4-détails  techniques sur la sciure de bois (granulo, essence végétale??), il n'y à pas de fuseau granulo  :D pour l'apport végétal (à ma connaissance) ni de texte. Seul l'usage fait office pour l'instant, si la granulo est trop fine ou trop importante ça marchera pas et entrainera odeurs et mauvais compostage

5-6-Si le compost est bien fait, il ne devrait plus engendrer de nuisances bactério puisque tous les germes sont tués. Un point important est la durée de compostage (2 ans) : la vérification ?? Comme le dit spanko + ou - ironiquement l'aspect et l'odeur sera un facteur important de vérification à mon avis. Sinon un thermomètre .... pour vérif T°, ça peut aussi être un indicateur. Demander de tenir un cahier d'entretien comme les autres filières avec les principales manips. Valorisation sur potager à moins de 35 m , sais pas. Je serais tenté de dire possible seulement si c'est bien fait mais comme y aura toujours des gens pour pas faire comme il faut, vaudra peut être mieux interdire par précaution

7-d'après moi, les sous-produits sont et le compost et les urines dans le cas de toilettes séparatives.

Entretien de motivation (poser des questions pertinentes et voir si les réponses sont maitrisées ou non), visite terrain.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc ccpl le 22 juillet 2010, 11:45:16
Bonjour,
spanc 11, tu voulais peut-être dire légal puisque autorisé dans l'arrêté du 07/09/2009.
Sinon, ton usager a prévu quelle filière pour ses eaux ménagères? EM brutes, prétraitées, traitées...? Par quel moyen, filière réglementaire, nouvellement agréée, non réglementaire...?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 22 juillet 2010, 11:54:15
1-pas légal car l'hypothèse est dans le périmètre des 35 m
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 22 juillet 2010, 13:47:53
Bonjour,
Sinon, ton usager a prévu quelle filière pour ses eaux ménagères? EM brutes, prétraitées, traitées...? Par quel moyen, filière réglementaire, nouvellement agréée, non réglementaire...?

Dans cette hypothèse, les EM sortent de la parcelle pour rejoindre la filière du voisin. Le tout avec un acte notarié en bonne édiforme car précise que la filière d'origine sépare les EM des EV. Dans notre exemple, le contrôle du SPANC a dis pas bon pour les EV (car implanté à moins de 35m du forage) mais OK pour les EM.

1-pas légal car l'hypothèse est dans le périmètre des 35 m
Il n'y a pas là une contradiction avec
1 - Cadre avec les prescriptions de l'arrêté
5 - Non, puisque les sous-produits sont valorisables sur la parcelle.

Histoire de rentrer un poil plus dans du réglementaire, si je souhaite faire ceci :

Valorisation sur potager à moins de 35 m , sais pas. Je serais tenté de dire possible seulement si c'est bien fait mais comme y aura toujours des gens pour pas faire comme il faut, vaudra peut être mieux interdire par précaution

Dois-je le rédiger clairement dans mon règlement de service OU puis-je utiliser ART12 de l'arrêté contrôle qui précise que l'on ne peut pas d'irriguer avec des effluents traités pour les végétaux pour consommation humaine OU ENCORE définir que l'utilisation d'un compost de TS peut être un risque sanitaire ?

Surtout si on part du principe que :

... les sous-produits sont et le compost et les urines dans le cas de toilettes séparatives.


Les sous-produits d'un ANC "traditionnel", c'est les boues uniquement ou boues + le rejet liquide ?
Car si l'effluent traité n'est pas apte a irriguer des végétaux pour conso, j'ai envie de dire que le compost de matière fécal ne l'ai pas non plus  :|  du moins, pas tant qu'il n'est pas "normé"  dsl
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 22 juillet 2010, 14:48:57
La réglementation nationale est ce quelle est. Libre à chaque  conseil municipal d'édicter ses règles locales dans le cadre national. C'est aussi, une question de sensibilité (volonté) politique de pouvoir donner les orientations. Le compost individuel des toilettes sèches sera t-il un jour "normé" nationalement, aucune idée, fera peut être l'objet d'un paragraphe de la prochaine circulaire, qui sait ?

1- l'art 17, précise par dérogation à l'art 3 et donc pas à l'art 2 où la distance des 35m est citée. L'aire de traitement est une install anc et ne doit donc logiquement pas être placée à moins de 35 m d'un puits AEP. C'est mon interprétation.

5-6-Dans notre hypothèse, c'est bien la distance des 35 m qui pour moi est rédhibitoire. C'est superposer 2 risques (et la contamination du puits et le contact avec les aliments) dans le cas d'un compost insuffisamment maturé. Et l'on sait bien que superposer des risques ne fait qu'augmenter ceux ci.
Pour le potager seul, c'est pas non plus une norme qui rendra le compost utilisable mais bel et bien la façon de faire le compost et qui n'est pas vérifiable car la personne pourra par exemple en utiliser au bout d'1 an sans que l'on puisse voir quoi que ce soit (surtout si l'on passe tous les 10 ans).
Si tu l'interdit, je ne me réfèrerais pas à l'art 12 car c'est pas des effluents mais définir le compost en risque sanitaire dans les - de 35m et/ou pour le potager me parait plus correct.
Par contre, contrairement, aux effluents de sortie de traitement "eau", l'ensemble des germes pathogènes devraient être éliminés au bout de 2 ans donc ne devraient pas présenter de risque sanitaire en terme de bactério.

le même problème se pose pour les urines relativement stériles en sortie (mais les maladies existent ainsi que les pollutions "médicamenteuses")

Appelle le gars de l'assos TDM (toilet del mondo) qui fait des formations là dessus et qui pourra mieux te répondre que moi sur la technique des TS.

Après je ne suis nullement juriste, j'exprime seulement mes idées pour faire avancer le schimililiblik

NB: pourquoi que c'est dans la rubrique "filières dérogatoires" ? on ne déroge qu'à l'art 3 pas à l'arrêté.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: exspanc le 22 juillet 2010, 18:50:52
Pisse sur le mec tas de compost!





Le premier co..ard qui prend la phrase précédente au sérieux sera cruellement sanctionné. Et je ne plaisante pas!
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 22 juillet 2010, 21:16:49
tiens Bibelot doit être en vacances !


Exspanc, du calme quand même, t'es à la limite du hors jeu


Sinon, pour contredire spanc11, le compost quelque soit son âge présente toujours un risque bactério, il faut donc éviter tout contact avec des consommables.


Pour le sous-produit, pour moi, il s'agit du compost mais c'est que le sous-produit étant le produit obtenu lors de la fabrication d'un produit principal, je ne vois pas trop pourquoi parler de sous-produit au lieu de produit. ça doit être pour la connotation dévalorisante.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 23 juillet 2010, 09:02:37
comme un compost normal, bon ben, interdiction alors.

Même si c'est des bactéries bio ? j'en connais personnellement une, je l'ai rencontré dernièrement et on a discuté le bout de gras. Elle m'a assuré ne pas être méchante du tout, je compte la mettre en boite bientôt ..... :XD:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 23 juillet 2010, 12:11:10
Bonjour ,

ça ne s'arrange pas on dirait ....

quand je pense qu'il y a quelques jours il y en a un qui me disait :
Citation de: spankeur au gallo!
waouw...
Félicitations pour ton cliché Bibelot...

Car malgré ce que tu penses, ce que dis William est ce que la plupart des SPANC appliquent... Faut savoir faire la différence entre un forum de discussion (avec pas mal de débutants qui se posent des questions) et les avis que rendent les services.
un "cliché" .. ! ??
nouvelle preuve ici que ce n'est pas qu'un cliché ...

commençons par le début :

Citation de: Utopiste
Un proprio me fait une demande pour installer une TS.
nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...

Citation de: Utopiste
implanté à moins de 35m d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine.
"hypothétique" .. ! ???
dans ce cas ... rien à cirer .... circulez y'a rien à voir ....

Citation de: Utopiste
1 : Légal ou pas Légal
j'vois pas ce qu'il y a de "pas légal" ...

Citation de: Utopiste
2 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la composition de l'apport organique ?
NON !
tu n'es en rien concerné par la composition du compost !

Citation de: Utopiste
3 : Sur quel document (officiel) puis-je me baser pour "valider" la qualité de l'apport organique ?
IDEM ...
tu es spankeur ... et pas ingénieur/inspecteur agronome ...

Citation de: Utopiste
4 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la qualité "théorique" du compost ?
en quoi la "qualité théorique" d'un compost domestique ferait maintenant partie d'une filière ANC et/ou serait motif de refus/autorisation .. ! ???

Citation de: Utopiste
5 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que le compost va finir sous le potager ?
l'issue du compost fini ne te regarde en rien !!
(non mais je rêve là ou quoi ... ?)
Vas-tu faire interdire aussi les terreaux "fumier de cheval" aux jardiniers ???
vas-tu faire interdire aussi le pâturage de bovins / caprins / ovins à moins de 35 m de tous captage parce qu'ils défèquent à même le sol sans compostage .. ?????

Citation de: Utopiste
6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?) ou simplement vérifier qu'elles sont bien valorisées sur la parcelle ?
où serait-il supposé que tu devrais aussi contrôler la "qualité" du compost ??
et comment vas-tu contrôler objectivement la valorisation "sur la parcelle" ??

Citation de: Utopiste
7 : Qu'es-ce qu'un sous produit issus de l'utilisation de toilettes sèches ?
intéressante question !

Citation de: spanc11
1-je dirais pas légal (si l'on considère que les toilettes sèches sont une install d'anc comme l'arrêté du 07 sept)
encore cette confusion !
une T.S. n'est pas un organe d'une filière d'assainissement !!

Citation de: spanc11
si la granulo est trop fine ou trop importante ça marchera pas et entrainera odeurs et mauvais compostage
tu as raison un peu plus bas .. demande donc conseil à des assoces de terrain plus spécialisées ...
car ta remarque ici ne vaut rien !

Citation de: spanc11
1-pas légal car l'hypothèse est dans le périmètre des 35 m
1) Utopiste parlait d'une "aire de compostage étanche" .. !!
en quoi une aire de compostage étanche ne produisant donc pas d'infiltration serait-elle un quelconque problème pour un puits à - de 35m .. ???
2) Utopiste parlait d'un hypothétique captage ... donc ne peut être pris en compte !!

Citation de: spanc11
Demander de tenir un cahier d'entretien comme les autres filières avec les principales manips.
Citation de: spanc11
vaudra peut être mieux interdire par précaution
Citation de: spanc11
Entretien de motivation
Citation de: spanc11
Si tu l'interdit, ..
Citation de: spanc11
comme un compost normal, bon ben, interdiction alors.
ouch ....

Citation de: spanc11
Après je ne suis nullement juriste, j'exprime seulement mes idées pour faire avancer le schimililiblik
ben justement ... tu n'es pas juriste, mais tu donnes des infos à caractère juridique assez .... limites , dirais-je .. !!
je ne suis donc pas sûr que ce soit ça comme ça qui fasse bien avancer le scmilblick .. !

dans ce cas :
@ Utopiste et spanc 11 ,

- de quel droit ou sur base de quel texte pourriez-vous "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vouloir "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir"vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux articles de loi ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux points de contrôle non-inscrits dans la règlementation ??

Merci de vos précisions ...

Citation de: Spanc29
tiens Bibelot doit être en vacances !
et toi ??
et William ??
et au lieu de t'impatienter que j'arrive pour rectifier ... , pourquoi personne ici ne réagit .. !!???

> "qui ne dit mot consent"  comme on dit ... !

Cordialement

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 26 juillet 2010, 10:33:20
Bonjour Bibelot et bonjour a tous  :)

ça ne s'arrange pas on dirait ....

Sa fais toujours plaisir de commencer la lecture d'un topique de cette manière ... enfin bref, passons au vif du sujet  :furax:

@ Bibelot, mon poste initial est totalement hypothétique et non un cas concret en cours d'étude ! J'essaye de faire le tour des possibilités/impossibilités réglementaires autour de la TS pour justement éviter d'être abusif ... donc essayons de rester constructif  :|

commençons par le début :
nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...

Que deviens l'obligation de contrôle conception/exécution d'une installation d'ANC dans ce cas ? Même si la TS ne devait pas être une installation ANC, la filière des EM en reste une ... Par chez moi, les dossiers de conception comprennent toujours le devenir des effluents EV et EM ou TS et EM.

"hypothétique" .. ! ???
dans ce cas ... rien à cirer .... circulez y'a rien à voir ....
j'vois pas ce qu'il y a de "pas légal" ...
Je reformule ma phrase : PRÉSENCE (non hypothétique) d'un CAPTAGE DÉCLARÉ POUR CONSO HUMAINE à - 35m. Tes conclusions restent les mêmes ?

NON !
tu n'es en rien concerné par la composition du compost !
IDEM ...
tu es spankeur ... et pas ingénieur/inspecteur agronome ...
en quoi la "qualité théorique" d'un compost domestique ferait maintenant partie d'une filière ANC et/ou serait motif de refus/autorisation .. ! ???
l'issue du compost fini ne te regarde en rien !!
(non mais je rêve là ou quoi ... ?)

En fait, j'essaye de trouver une parallèle entre les filières fraichement agrées sur lesquelles on valide sur des résultats avec la nature et qualité de compost ... Je me dis assez naïvement que si il est écrit que le compost réalisé de tel manière avec tel apport organique donne des résultats "excellent" en terme de "désinfection / hygiénisation / amendement", il serait beaucoup plus simple de se prononcer devant un usager proprio/acqueur sur la question :
QUE FAIRE DE MON COMPOST quand la seule place disponible = POTAGER
Tu dis que l'issu du compost ne me regarde en rien, mais il me semble que je suis quand même sensé vérifié qu'il est valorisé sur la parcelle  :huh:

Vas-tu faire interdire aussi les terreaux "fumier de cheval" aux jardiniers ???
vas-tu faire interdire aussi le pâturage de bovins / caprins / ovins à moins de 35 m de tous captage parce qu'ils défèquent à même le sol sans compostage .. ?????


Forte heureusement, je ne m'occupe que des installation d'ANC domestique  :ko:

où serait-il supposé que tu devrais aussi contrôler la "qualité" du compost ??
et comment vas-tu contrôler objectivement la valorisation "sur la parcelle" ??

En fait, je pense me basé sur l'art 2 de l'arr. de sept.09 :
"les ANC ne doivent pas porter atteinte à la salubrité publique, à la qualité du milieu récepteur ni a la sécurité des personnes"
Je vois là une assez bonne raison de se poser la question sur la qualité du compost  :cry:
Pour le contrôle objectif de la valorisation sur la parcelle, je suis effectivement dans la panade  :zen:. Je n'ai aucune connaissance à ce niveau là mais je ne demande qu'a apprendre pour inculquer les bonnes manières à mes usagers  :|
J'ai fait la formation TDM ... et les 3 installations que j'ai vu avaient 3 composts mal géré (même le responsable de la formation l'a reconnu ...)
1 : compost réalisé dans un trou dans le sol (contraire à l'arrêté de sept.09)
2 : urine reversée directement sur le tas de compost
3 : absence de lombric dans un lombric-compostage

1) Utopiste parlait d'une "aire de compostage étanche" .. !!
en quoi une aire de compostage étanche ne produisant donc pas d'infiltration serait-elle un quelconque problème pour un puits à - de 35m .. ???
Le fait qu'elle soit supposé étanche n'empêche pas le respect de la distance des 35m, en tout cas cela s'applique à la fosse toutes eaux ... Je vois pas pourquoi faire exception dans le cas de l'aire de compostage  oO,

@ Utopiste et spanc 11 ,

- de quel droit ou sur base de quel texte pourriez-vous "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vouloir "interdire" ce compostage ??
- quel "pouvoir"vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux articles de loi ??
- quel "pouvoir" vous accordez-vous pour vous permettre de vous créer vos propres nouveaux points de contrôle non-inscrits dans la règlementation ??
Je ne souhaite pas nécessairement interdire ! et je ne m'accorde aucun pouvoir !
Je dis juste que si il y a un risque pour l'usager OU atteinte a la salubrité/environnement autant prendre les devants et éviter des problèmes aux usagers. Mais pour se faire, je suis bien à la recherche d'info ... c'est d'ailleurs la nature de ce topique.

Enfin, je ne crois être en dehors des clous en ajoutant des points de contrôle à mon CR ... l'arrêté contrôle fait état de point a contrôler au minima  :love
Je dis pas que les points que je suis susceptible de rajouter à mon CR me serviront à dresser un bilan désastreux de la TS (ou de tout autre filière d'ailleurs), mais sa aura au moins le mérite d'apporter un maximum d'informations à mes usagers  :oops:

Bonne lecture et dans l'attente de te relire
Utopiste.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 26 juillet 2010, 10:57:59
Ben, justement faire avancer le shimlblirirck c'est ce qu'on fait, je tiens compte des remarques (même des tiennes Bibelot).

Hypothétique : j'ai pris ce terme comme une hypothèse de travail et non comme "éventuel" captage à moins de 35m.
Soit il est éventuel soit il ne l'est pas cad qu'il est déclaré en Mairie ou pas.

J'ai bien dit "si l'on considère que" et non TS = install. Une interprétation possible est donc, comme je le disais : les TS étant décrites dans l'arrêté du 07 sept et ne dérogeant qu'à l'art 3 de ce même arrêté (prescriptions techniques) et pas à l'ensemble du texte, elles peuvent rentrer dans le cadre général de l'arrêté. Sinon ils auraient marqué "par dérogation à l'article 1, les TS n'étant pas considérées une install anc".

Dans le cas d'un captage à - de 35m (non hypothétique), c'est toute l'install classique (y compris les FTE qui sont elles aussi étanches) qui est interdite (collecte, transport, traitement et évacuation). Bon là ça craint pour le transport avec un captage dans la maison, on peut même pas mettre des tuyaux de collecte !!

Quel pouvoir nous avons d'édicter nos points de contrôle : aucun bien évidemment mais si tu relis bien le début de mon intervention "Libre à chaque  conseil municipal d'édicter ses règles locales dans le cadre national". En l'absence de réglementation nationale ou de flou sur un point, chaque conseil s'il le souhaite peut faire voter son règlement (attaquable par la suite pour abus). C'est dans ce sens que je faisais mes interventions.
Je suis désolé de mettre mal exprimé sur le sujet afin que tout le monde puisse comprendre "si tu l'interdit = si le conseil municipal vote le règlement l'interdisant" ou qu'il décide de vérifier tel ou tel point supplémentaire par rapport à l'arrêté.

L'annexe 2 des modalités de contrôle pour les TS "Respect des prescriptions techniques en vigueur et notamment :
 ― adaptation de l’installation retenue au type d’usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences et à la sensibilité du milieu, aux caractéristiques du terrain et à l’immeuble desservi ;
 ― vérification de l’étanchéité de la cuve recevant les fèces et/ou les urines ;
 ― respect des règles d’épandage et de valorisation des sous-produits des toilettes sèches ;
 ― absence de nuisance pour le voisinage et de pollution visible. "
Comment vérifier ces points ?

L'assos dont je parlais propose des formations, mais vu le coût de celles-ci, je suis désolé, mais trop chères pour notre spanc.

Le site Eautarcie http://www.eautarcie.org/05a.html
"En résumé, l'épandage de l'urine dans le jardin s'apparente à celui du lisier d'élevage. Cela est d'autant plus vrai, que les fèces desséchées y aboutissent également. Normalement, ce type d'épandage est également soumis aux mêmes règlements que celui du lisier d'élevage. La quantité d'azote (N) épandu sous forme de lisier ne peut pas dépasser 200 kg par an par hectare (en Europe). Pour épandre donc avec l'urine et les fèces les 10 kg d'azote que «produit» annuellement  une personne, il faut un jardin d'au moins 5 ares (500 m²). Une famille de 4 personnes devrait dont disposer d'un jardin de 20 ares (2000 m²). En dessous de cette valeur, il y a dépassement des normes."

Du compostage des déjections humaines :
http://www.eautarcie.org/05f.html

Citer
Le fait qu'elle soit supposé étanche n'empêche pas le respect de la distance des 35m, en tout cas cela s'applique à la fosse toutes eaux ... Je vois pas pourquoi faire exception dans le cas de l'aire de compostage
Pourquoi tu ne t'insurges pas plutôt contre le fait que le compostage doit être fait sur une aire étanche alors que visiblement c'est une aberration ? Peux t-on réellement faire un bon compostage sans contact avec le sol ? Quels sont les systèmes ? (Comme d'hab, je ne suis pas un spécialiste).
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 26 juillet 2010, 21:08:10

Bonjour ,

Citation de: Utopiste
@ Bibelot, mon poste initial est totalement hypothétique et non un cas concret en cours d'étude ! J'essaye de faire le tour des possibilités/impossibilités réglementaires autour de la TS pour justement éviter d'être abusif ... donc essayons de rester constructif
oui merci, je sais lire, et j'ai bien remarqué que tu ouvrais ton paragraphe par le "titre" : "Hypothèse :"
mais si tu veux être constructif en faisant le tour des possibilités, dans une hypothèse de cas de terrain, ben je te réponds par du concret, en rapport avec tes données, même si je sais que ça n'est qu'hypothétique ... mais ça ne sert à rien de parler dans le vide si on veut être constructif ..

Citation de: Utopiste
Que deviens l'obligation de contrôle conception/exécution d'une installation d'ANC dans ce cas ? Même si la TS ne devait pas être une installation ANC, la filière des EM en reste une ...
te serait-il possible de ne pas tout mélanger ! ??
on parle ici de compostage, et tu rattaque avec le contrôle de la filière EM ....
ne vois-tu pas de différence entre une absence d'autorisation pour une TS et une obligation de contrôle pour la filière EM, ainsi que du compost .. ??

Citation de: Utopiste
Je reformule ma phrase : PRÉSENCE (non hypothétique) d'un CAPTAGE DÉCLARÉ POUR CONSO HUMAINE à - 35m. Tes conclusions restent les mêmes ?
tu te fous de ma gueule là ou quoi !! ???
mais dans ce nouveau cas, alors différent, faudrait considérer les choses différemment pour la filière EM , (> infiltration) mais tu précisais qu'elle serait sur un autre terrain (à distance ??), mais ma conclusion reste pareille pour le compost (sans aucun rejet puisqu'étanche) ..

Citation de: Utopiste
En fait, j'essaye de trouver une parallèle entre les filières fraichement agrées sur lesquelles on valide sur des résultats avec la nature et qualité de compost ...
"tu essaies de trouver une parallèle" .. ! ??
et en quoi veux-tu maintenant "trouver des //" là où personne ne te le demande ... ??
les "filières fraichement agrées" dont tu parles ont passé des tests et une procédure d'agrément, pourquoi ? , parce qu'elles ont une "obligation de résultat" .. , non .. ??
peux-tu me dire maintenant si il est inscrit quelque part qu'un compost domestique répond aussi à une "obligation de qualité" , et sensée être contrôlable par vous .. ??

Citation de: Utopiste
Je me dis assez naïvement que si il est écrit ......
tu imagines un peu si la majorité des spankeurs raisonnaient comme toi ..........................

Citation de: Utopiste
Tu dis que l'issu du compost ne me regarde en rien, mais il me semble que je suis quand même sensé vérifié qu'il est valorisé sur la parcelle
Pffffffffffff ....
à nouveau, voudrais-tu ne pas mélanger les choses et faire un petit effort pour rester sur ce dont  on parle ...
ma réponse correspondait à ta question concernant la mise de compost "sous le potager" ...
n'y aurait-il que du potager sur la plupart des parcelles de maisons individuelles en ANC .. ???
non ... donc, que ce soit valorisé "sur la parcelle", OK c'est de ton ressort ... mais à savoir si c'est sur ou sous le potager ou sur les platebandes de madame ou au pied des arbres ... là désolé .. ça ne te regardes pas !!

Citation de: Utopiste
En fait, je pense me basé sur l'art 2 de l'arr. de sept.09 :
"les ANC ne doivent pas porter atteinte à la salubrité publique, à la qualité du milieu récepteur ni a la sécurité des personnes"
Je vois là une assez bonne raison de se poser la question sur la qualité du compost
un bon compostage ne porte pas atteinte au milieu récepteur .. !!
si un compost est mal conçu ou mal géré, ce n'est pas sa qualité qu'il faut contrôler ... mais le "savoir-faire" qu'il faut recommander d'urgence !!

Citation de: Utopiste
Je n'ai aucune connaissance à ce niveau là mais je ne demande qu'a apprendre pour inculquer les bonnes manières à mes usagers
bien ...
une bonne initiative serait aussi de proposer ("recommander") la lecture du site Eautarcie.org à vos administrés concernés, afin de leur laisser un petit minimum de responsabilité "spontanée" et de ne pas risquer de mauvaises interprétations ...

Citation de: Utopiste
J'ai fait la formation TDM ... et les 3 installations que j'ai vu avaient 3 composts mal géré (même le responsable de la formation l'a reconnu ...)
1 : compost réalisé dans un trou dans le sol (contraire à l'arrêté de sept.09)
2 : urine reversée directement sur le tas de compost
3 : absence de lombric dans un lombric-compostage
ben oui .... qu'est-ce que tu veux que je te dise ...
c'est sûr que ça arrive, on ne peut pas le nier ...
(mais ces exemples ne sont pas du "bon compostage de TLB" !! )
et c'est pour ça que j'oeuvre autant et que j'insiste autant sur l'aspect pédagogique des choses, à tous niveaux confondus et pour tout le monde .. !!

Citation de: Utopiste
Le fait qu'elle soit supposé étanche n'empêche pas le respect de la distance des 35m, en tout cas cela s'applique à la fosse toutes eaux ... Je vois pas pourquoi faire exception dans le cas de l'aire de compostage
rhooo punaise ...
encore une fois ...... peux-tu faire la différence entre une aire de compostage étanche d'où ne sort pas d'effluent (hormis le compost mûr) et une FTE d'où sortent des eaux usées non traitées !! ???
(malgré le fait que je dénonce ces "aires étanches" .. )
là je me suis aussi basé sur les données de ton hypothèse que tu as cité toi-même ....
donc je répondais en fonction ...

Citation de: Utopiste
Je ne souhaite pas nécessairement interdire ! et je ne m'accorde aucun pouvoir !
Je dis juste que si il y a un risque pour l'usager OU atteinte a la salubrité/environnement autant prendre les devants et éviter des problèmes aux usagers.
Enfin, je ne crois être en dehors des clous en ajoutant des points de contrôle à mon CR
si "tu prends les devants" de ta propre initiative pour appliquer ce qu'on ne te demande pas ... désolé mais tu sors des clous en jouant les "gentlemans justiciers de l'environnement" ...

Citation de: Utopiste
Je dis pas que les points que je suis susceptible de rajouter à mon CR me serviront à dresser un bilan désastreux de la TS (ou de tout autre filière d'ailleurs), mais sa aura au moins le mérite d'apporter un maximum d'informations à mes usagers
je ne crois pas que ce soit en élargissant de ta propre initiative tes points de contrôle que tu exerceras la meilleure des informations pour l'usager ...

Citation de: Utopiste
et dans l'attente de te relire
merci ..
réciproquement ...



Citation de: spanc11
Hypothétique : j'ai pris ce terme comme une hypothèse de travail et non comme "éventuel" captage à moins de 35m.
dans la mesure où Utopiste avait titré : "Hypothèse :" , et qu'il répète le terme dans son descriptif mais sous forme de : "d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine." .. moi je lis ce qui est écrit ... donc, en comprenant "en supposant que" .. ou comme tu dis .. "un éventuel captage" ...

Citation de: spanc11
J'ai bien dit "si l'on considère que"
ben oui mais pour éviter de se méprendre sur ce qu'on discute ... mieux vaut éviter de considérer ce qui n'est pas .. !!

Citation de: spanc11
si tu relis bien le début de mon intervention "Libre à chaque  conseil municipal d'édicter ses règles locales dans le cadre national". En l'absence de réglementation nationale ou de flou sur un point, chaque conseil s'il le souhaite peut faire voter son règlement (attaquable par la suite pour abus). C'est dans ce sens que je faisais mes interventions.
retour sur ce dicton typiquement français : "pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?" .. !!
car en suivant ton raisonnement .. c'est un peu ressemblant à ceci : = "faisons ce qu'on veut selon ce qu'on pense, en attendant un hypothétique guignol qui s'en rendrait compte et nous attaque, et il sera toujours temps à ce moment là de modifier ce qu'il faut pour être dans le cadre légal .."

 .. ouch !

Citation de: spanc11
L'annexe 2 des modalités de contrôle pour les TS "Respect des prescriptions techniques en vigueur et notamment :
 ― adaptation de l’installation retenue au type d’usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences et à la sensibilité du milieu, aux caractéristiques du terrain et à l’immeuble desservi ;
ben oui, mais tu vois, encore une fois, c'est bien joli toutes ces belles phrases ...
mais ... un compostage domestique en bac étanche est-il "adapté" à l'usage ?? = NON !
aux contraintes sanitaires et environnementales ?? = NON !
au respect des lois de la nature ?? = NON !
alors ... qu'en penser ??
qu'en faire concrètement sur le terrain ??

Citation de: spanc11
― vérification de l’étanchéité de la cuve recevant les fèces et/ou les urines ;
ben oui, mais tu vois, encore une fois, c'est bien joli toutes ces belles phrases ...
mais ...
cette "cuve recevant les fèces et/ou les urines" ..  c'est bel et bien la toilette elle-même ! et non l'aire de compostage ...
donc, la toilette étant très probablement à l'intérieur de l'habitat, là où vous n'avez pas à accéder ... qu'es-tu sensé faire pour pouvoir contrôler son étanchéité .. ??

en relevant aussi ici toute la connerie de cette disposition .. car concrètement, vous imaginez vraiment quelqu'un pouvoir se réaliser une toilette avec une passoire en guise de réceptacle .. !! ???

Citation de: spanc11
― respect des règles d’épandage et de valorisation des sous-produits des toilettes sèches ;
"respect des règles d’épandage" ..
ça veut dire quoi, ça aussi, pour un compost domestique !! ???
qui peut me donner "des règles d’épandage" (officielles) pour un particulier dans son propre jardin .. ???

Citation de: spanc11
Le site Eautarcie http://www.eautarcie.org/05a.html
"En résumé, l'épandage de l'urine dans le jardin s'apparente à celui du lisier d'élevage. Cela est d'autant plus vrai, que les fèces desséchées y aboutissent également. Normalement, ce type d'épandage est également soumis aux mêmes règlements que celui du lisier d'élevage. La quantité d'azote (N) épandu sous forme de lisier ne peut pas dépasser 200 kg par an par hectare (en Europe). Pour épandre donc avec l'urine et les fèces les 10 kg d'azote que «produit» annuellement  une personne, il faut un jardin d'au moins 5 ares (500 m²). Une famille de 4 personnes devrait dont disposer d'un jardin de 20 ares (2000 m²). En dessous de cette valeur, il y a dépassement des normes."

Du compostage des déjections humaines :
http://www.eautarcie.org/05f.html
attention aussi aux méprises ici .. !!
il aurait été judicieux de préciser dans quel contexte ce paragraphe est écrit .. !
il fait partie du chapitre : "La troisième idée fausse est de croire que l'urine stockée peut être utilisée dans le jardin, sans nuisances."

et précédé notamment de cette remarque en gras :
"Affirmer donc que les urines stockées et diluées peuvent être utilisés sans nuisances dans le jardin est une position qui ne peut être justifiée que par l'ignorance complète des processus physico-chimiques qui ont lieu dans l'urine stockée et ceux qui régissent la vie du sol."

Il faut donc comprendre que la séparation liquides/solides sur une T.S. n'est pas recommandable !
et qu'un "bon" compostage se réalise avec les matières complètes additionnées de litière carbonée !!
c'est pourquoi je précise souvent que je parle de et milite pour .. la TLB !! , et non les T.S. "à séparation" ...
un bon compost de TLB récupéré chaque année après un bon processus complet (2 ans) de traitement (à même le sol) et d'un volume fini de 1 à 2 M3 n'est en rien problématique , ni en qualité ni en quantité à caser quelque part au jardin !!

Citation de: spanc11
(à Utopiste)
Pourquoi tu ne t'insurges pas plutôt contre le fait que le compostage doit être fait sur une aire étanche alors que visiblement c'est une aberration ?
ah ben en v'là-ti une bonne remarque .. !

PS : spanc11 , le "11" de ton pseudo .. c'est ton Dpt .. ??
si oui, iras-tu faire un tour à Couiza ce W-E ?

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 27 juillet 2010, 10:15:25
Bonjour,

on parle ici de compostage, et tu rattaque avec le contrôle de la filière EM ....
ne vois-tu pas de différence entre une absence d'autorisation pour une TS et une obligation de contrôle pour la filière EM, ainsi que du compost .. ??
tu te fous de ma gueule là ou quoi !! ???
Comme je le dis dans mon précédent message, je m'occupe du contrôle de l'ensemble des effluents de l'immeuble. Donc personnellement, je ne fais pas de différence entre absence d'autorisation pour une TS (bien sur installé >98) et mon obligation de contrôle des EM.
En tout état de cause, dans mon CR, les 2 "filières" devront être détaillé.
Pour la partie conception, dans mon hypothèse, je ne m'occuperais effectivement pas des EM puisque jugée "favorable" ou "conforme".
Sans vouloir faire trop de zèle, les TS sont tout a fait réglementaire mais par dérogation ... encore faut il demander cette dérogation et donc proposer un dossier de réhabilitation au SPANC  dsl

tu te fous de ma gueule là ou quoi !! ???
mais dans ce nouveau cas, alors différent, faudrait considérer les choses différemment pour la filière EM , (> infiltration) mais tu précisais qu'elle serait sur un autre terrain (à distance ??), mais ma conclusion reste pareille pour le compost (sans aucun rejet puisqu'étanche) ..
Je ne me permettrais pas ce genre d'ineptie à ton égard. En revanche, il me semble intéressant (pour moi même et nos lecteurs) d'étayer (ou plutôt) redéfinir mes propos.
En précisant que les EM partent chez le voisin, je sous-entends que la distance forage/filière EM est OK (>35m).

peux-tu me dire maintenant si il est inscrit quelque part qu'un compost domestique répond aussi à une "obligation de qualité" , et sensée être contrôlable par vous .. ??
A ma connaissance, NON, et c'est bien là mon problème  :furax:
Pour être plus clair, mon problème n'est pas de dire à mes usagers que tout va bien du coté de leur TS parce que j'ai pas à les "regarder" en détail ; mon problème c'est de pas pouvoir leur apporter toute l'aide et assistance dont ils pourraient être demandeur en me basant sur des "écrits officiels" afin qu'ils ne me soit pas fait reproche d'avoir fait de la désinformation à leur égard si par mégarde je me trompe dans mes propos  :cry:

Un exemple tout trouvé : informer l'usager que la réalisation d'un compost sur une aire étanche n'est pas conseillé par certaine littérature :( quand la réglementation l'impose ...

ma réponse correspondait à ta question concernant la mise de compost "sous le potager" ...
n'y aurait-il que du potager sur la plupart des parcelles de maisons individuelles en ANC .. ???
non ... donc, que ce soit valorisé "sur la parcelle", OK c'est de ton ressort ... mais à savoir si c'est sur ou sous le potager ou sur les platebandes de madame ou au pied des arbres ... là désolé .. ça ne te regardes pas !!

Par chez moi (sud de la France), la plupart des potagers se trouvent justement sous les épandages ... donc de là à penser que le compost se trouvera sous le potager, il y a vraiment peu  :ko:
Maintenant, si je n'ai effectivement pas à me préoccuper à son devenir, sa m'enlève une belle épine du pied  :joke:

un bon compostage ne porte pas atteinte au milieu récepteur .. !!
si un compost est mal conçu ou mal géré, ce n'est pas sa qualité qu'il faut contrôler ... mais le "savoir-faire" qu'il faut recommander d'urgence !!
Voir plus haut !!
Pour le novice que je suis, recommander d'urgence un "savoir-faire" que je ne possède pas me semble compromis (du moins pour le moment). Et laisser mes usagers dans le flou artistique m'est absolument insupportable.
Je leur dirai bien de contacter des gens d'expériences mais quand je sorts d' une formation spécialisée dans ce domaine, avec des visites d'usager fortement sensibilisé (et suivie) par l'assos avec le résultat donné dans mon précédent message, je m'affole un peu !!

Nota : j'ai aussi eut ce genre d'expérience "foireuse" lors d'une formation (OIO) sur un contrôle d'exécution d'une filière classique. Donc je sais, tout est a relativisé  :zen: et qu'au final tout finira bien  lol

ben oui .... qu'est-ce que tu veux que je te dise ...
c'est sûr que ça arrive, on ne peut pas le nier ...
(mais ces exemples ne sont pas du "bon compostage de TLB" !! )
et c'est pour ça que j'oeuvre autant et que j'insiste autant sur l'aspect pédagogique des choses, à tous niveaux confondus et pour tout le monde .. !!
J'entends bien, mais dans la TS, il n'y a pas que les TLB(s)
D'ailleurs, peut on parler de compostage lorsque les urines sont séparées (même si selon autarcie c'est pas top) ?
Qu'elle est la différence profonde entre compost de TLB ? compost de lombic-compostage ? séchage des fèces ?
La valorisation des fèces sèches se fait telle de la même manière que celle du composte ?

rhooo punaise ...
encore une fois ...... peux-tu faire la différence entre une aire de compostage étanche d'où ne sort pas d'effluent (hormis le compost mûr) et une FTE d'où sortent des eaux usées non traitées !! ???

Sur ce point là, j'avoue bloquer un brin ...
Je ne fais vraiment pas la différence entre une fosse toutes eaux étanche en sortie de la laquelle sort une eau pré traité via un réseau étanche à destination d'un quelconque système de traitement ET une aire étanche destiné à la fabrication maturation d'un composte qui reste "nocif" tant qu'il n'a pas "fini son cycle de 2 ans"

si "tu prends les devants" de ta propre initiative pour appliquer ce qu'on ne te demande pas ... désolé mais tu sors des clous en jouant les "gentlemans justiciers de l'environnement" ...
Es tu bien sur que prendre les devants sur certain point est bel et bien dommageable ?
Je pense notamment au SPANC qui ont pris en premier la compétence entretient ou réhabilitation sans qu'un protocole soit clairement établi ...
Je pense pas que cela soit dommageable. Surtout quand je précise que les points que je pourrais volontairement ajouter ne seront pas de nature à modifier les conclusions du CR mais juste a approfondir la connaissance du système  :ninja:
Quant a savoir si l'utilisation d'un compost de toilette sèche a bien sa place sur ou sous un potager, je laisserai le soin au conseil communautaire d'y répondre  :love

je ne crois pas que ce soit en élargissant de ta propre initiative tes points de contrôle que tu exerceras la meilleure des informations pour l'usager ...
Alors là, permet moi de te dire qu'un SPANC qui rempli intégralement son CR apporte nettement plus d'information qu'un rapport a moiter rempli ou rempli a la vas vite  ^^ et là, c'est plus que du vécue !! Et plus sa vas, plus mes usagers me posent des questions sur des points qui ont même rien a voir avec leur ANC ... du moment où sa touche à de l'eau ou de l'écoulement, je suis sollicité sur le terrain.
Conclusion, fait bien ton taf et tout se passera bien ! mon taf étant le contrôle et l'information jusqu'ici tout va bien :)
Contrôle : Point a contrôler a minima selon sept.09 = "avis sur la filière"
Information : Point de contrôle sup. (sans modifier la durée du diag) = plus valus sur le CR pour l'usager/SPANC/collectivité

Bonne lecture et a demain  :)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 27 juillet 2010, 10:57:00
Que dire .....


On part bien d'une hypothèse et je trouve plutôt rassurant (tu devrais aussi) de se poser ce genre de questions avant d'agir et de faire n'importe quoi!. C'est bien le but de ce forum, non ?
Tu ne retiens aussi que les points de nos interventions qui ne te plaisent pas. Que tu sois en "colère" ou exaspéré de notre ignorance et de nos "mauvaises interprétations" concernant ce sujet, je peux le comprendre. J'exprime quelque fois des opinions qui peuvent s'interpréter de manière "tranchées" mais c'est le propre des écrits par rapport à une discussion. Je ne suis absolument pas contre les TLB (j'ai bien mis le site eautarcie non ?). D'un autre côté, tes remarques n'engagent pas non plus à continuer la discussion ...
Si tu relis mes quelques interventions certains points ne sont pas tous à jeter, non ? Et si l'on partait des quelques points communs au lieu de se taper dessus pour changer.
Citer
Citation de: Utopiste

    En fait, je pense me basé sur l'art 2 de l'arr. de sept.09 :
    "les ANC ne doivent pas porter atteinte à la salubrité publique, à la qualité du milieu récepteur ni a la sécurité des personnes"
    Je vois là une assez bonne raison de se poser la question sur la qualité du compost

un bon compostage ne porte pas atteinte au milieu récepteur .. !!
si un compost est mal conçu ou mal géré, ce n'est pas sa qualité qu'il faut contrôler ... mais le "savoir-faire" qu'il faut recommander d'urgence !!

Citer
Seul l'usage fait office pour l'instant ...
c'est pas non plus une norme qui rendra le compost utilisable mais bel et bien la façon de faire le compost
Ouille serions nous d'accord sur ce point ? Si c'est bien la façon de faire qui est importante et que nous sommes dans l'obligation de vérifier l'absence de nuisances/risques ... comment faire ? Je pense toujours qu'un carnet de suivi peut être une bonne solution.

C'était aussi pour mise à jour du règlement, ce n'était donc pas le technicien qui appliquerait selon son "propre gré ses propres lois". Autant bien se renseigner avant d'écrire un règlement. Je ne suis absolument pas dans cette logique de "
Citer
c'est un peu ressemblant à ceci : = "faisons ce qu'on veut selon ce qu'on pense, en attendant un hypothétique guignol qui s'en rendrait compte et nous attaque, et il sera toujours temps à ce moment là de modifier ce qu'il faut pour être dans le cadre légal .."
.  Je suis partisan d'en discuter sérieusement de trouver un consensus, après comme je le redis c'est bien les élus soit locaux soit nationaux qui pourront prendre la décision. C'est le fonctionnement français. Si t'es pas d'accord, c'est pas ici qu'il faut en parler.



Citer
en relevant aussi ici toute la connerie de cette disposition .. car concrètement, vous imaginez vraiment quelqu'un pouvoir se réaliser une toilette avec une passoire en guise de réceptacle .. !! ???
c'est comme dans les modes d'emplois, votre appareil ne fonctionne pas ? Avez vous pensé à le brancher, et oui y en a qui peuvent l'oublier ... :joke:



OU bien c'est une hypothèse, ne parlons pas dans le vide et la discussion s'arrête là. A Tchao bonsoir .............
Citer
ben oui mais pour éviter de se méprendre sur ce qu'on discute ... mieux vaut éviter de considérer ce qui n'est pas .. !!

Sinon, y aurait-il une foire bio à Couiza ? C'est un RDV   :sweating: ? à minuit dans l'impasse sur les bords d'Aude ; amène ton seau, je prendrais ma canne à boues  :joke:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 juillet 2010, 11:47:12
Bonjour ,

je n'ai pas le temps de rédiger une tartine de suite pour vous répondre ...
ça va suivre ..

mais en attendant :
- je ne suis pas en "colère" contre toi (ou autre) ... rassures-toi ...
je sais que je suis "direct" dans mes propos ... mais rien de méchant ou de "contre" toi ...
- évidemment que nous pouvons être d'accord sur certains points ... et heureusement !
- oui, c'est le propre d'un forum ... mais ...
Citer
Sinon, y aurait-il une foire bio à Couiza ? C'est un RDV  ?
ben pourquoi pas ??
ce serait mieux de vive voix qu'un forum .. non ?
et pas "à minuit dans l'impasse" .. non ... (pas mon genre ..)  LOL ..
j'y serai avec mon seau, oui, dans mon fourgon ....
mais tu n'auras pas besoin de ton baton .. !!  LOL ..

@ + ...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 27 juillet 2010, 20:59:48
Je me disais bien que c'était étonnant qu'un sujet avec TS dedans ne te fasses pas ressortir les étendards. Bon j'ai pas lu, c'est trop long et je crois connaître le contenu.
Mais 2 choses :
Citer
nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...
Les TS font partie de l'arrêté oui ou non, l'art 17 parle même de dérogation à l'art. 3, arrêté applicable aux installations d'assainissement non collectif (...). La simple présence des toilettes dans ce texte indique que c'est une filière d'assainissement et toute filière doit faire l'objet d'un contrôle de conception.
Assainissement n'étant lié forcément à "eau" car si je regarde mon dico: action d'assainir --> assainir : faire disparaître les causes d'insalubrités.

Citer
Vas-tu faire interdire aussi les terreaux "fumier de cheval" aux jardiniers ???
vas-tu   faire interdire aussi le pâturage de bovins / caprins / ovins à moins   de 35 m de tous captage parce qu'ils défèquent à même le sol sans   compostage .. ?????
Un fumier de cheval, en tout cas en commerce, doit répondre à la réglementation NFU 44-051, je pense.
Et le pâturage des animaux est effectivement interdit dans les périmètre de protection immédiat (ce qui pourrait correspondre à nos 35 m)et est (normalement) réglementé dans le périmètre rapproché.
Je ne faisais que passer.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 28 juillet 2010, 10:28:12
Citer
Spanc29 :
Citation
    nul besoin de "demande" pour installer une T.S. chez soi ...

Les TS font partie de l'arrêté oui ou non, l'art 17 parle même de dérogation à l'art. 3, arrêté applicable aux installations d'assainissement non collectif (...). La simple présence des toilettes dans ce texte indique que c'est une filière d'assainissement et toute filière doit faire l'objet d'un contrôle de conception.
Assainissement n'étant lié forcément à "eau" car si je regarde mon dico: action d'assainir --> assainir : faire disparaître les causes d'insalubrités.

Oui et non, à mon avis c'est pas si simple que ça.
Je partage ta vision pour dire que les TS sont une installation d'assainissement (pas des eaux usées mais des excrétas) et trouve normal à ce titre d'effectuer un contrôle car il y a des risques sanitaires potentiels et font partie du cadre général de l'arrêté.

Cependant, l'arrêté défini lui même ce qui aux yeux de la loi est une install anc (et pas le dico)  "collecte, transport ... des eaux usées ...." et tant que la manière d'écrire l'arrêté n'aura pas été modifiée ou la définition modifiée ou de jurisprudence, il y aura toujours un flou et certains pour dire que non la partie "TS" ne fait pas partie d'une install.

Que l'on ai l'une ou l'autre vision importe peu, en fait, puisque le spanc a obligation de contrôle des TS (annexe 2 de l'arrêté des modalités de contrôle). De quels moyens doit il se doter, quel points contrôlables doit il vérifier, ça c'est les questions à discuter et sur lesquelles le spanc doit répondre.

Discourir sur ce point, n'apporteras pas grand chose à mon avis car c'est pas à nous de trancher. Clarifier ce point dans le futur règlement, oui.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spancauvergne le 28 juillet 2010, 15:44:31
salut !
article 17 : "Les toilettes sèches sont composées d’une cuve étanche recevant les fèces ou les urines.
La cuve est régulièrement vidée sur une aire étanche conçue de façon à éviter tout
écoulement et à l’abri des intempéries.
Les sous-produits issus de l’utilisation de toilettes sèches doivent être valorisés sur la
parcelle et ne générer aucune nuisance pour le voisinage, ni pollution."
 on vérifie  : éventuellement la cuve étanche (est ce bien utile ? peu d'usagers vont utiliser une passoire ...), la présence d'une aire à compost à l'abri des intempéries et on vérifie qu'il est possible et prévu d'utiliser le compost sur la parcelle et zouh !
Dans mon coin les dossiers de toilettes sèches représentent, sur les 12 mois écoulés, moins de 1 % des dossiers totaux. Je vais pas passer des heures à mettre 15 pages dans mon règlement SPANC spécialement pour les toilettes sèches. Je préfère éventuellement passer un peu de temps pour rédiger une plaquette expliquant les bonnes pratiques en matières de compostage. Ce sera toujours plus constructif que la rédaction d'articles d'un règlement que personne ne lira. (sauf ma Direction qui les fera disparaitre dans le texte final)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc ccpl le 28 juillet 2010, 16:47:36
Bonjour,
Tout à fait d'accord avec spancauvergne.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 29 juillet 2010, 08:49:33
Tout a fait pas d'accord avec spancauvergne !!

Dans mon coin les dossiers de toilettes sèches représentent, sur les 12 mois écoulés, moins de 1 % des dossiers totaux. Je vais pas passer des heures à mettre 15 pages dans mon règlement SPANC spécialement pour les toilettes sèches.

C'est justement parce que la réglementation de 96 ne prévoyait pas la mise en place de TS que cela ne représente que 1% ...
Chez moi, en 5 ans : 1 seul dossier pour des TS (et encore, on l'a découvert hier dans un classeur dans lequel il avait vraiment rien a faire ...)
Depuis 6 mois : 3 demande + la réhabilitation de la TS implantée "officiellement" en 5 ans !!!

Je pense qu'il y a en réalité bien plus de TS sur mon territoire mais que les proprios font les morts pour pas avoir de "problèmes" avec le SPANC ... Je trouve cette situation totalement déplorable.
Voila pourquoi il est important de bien "encadrer" la TS dans mon règlement de service.
Il faut que mes usagers se rendent compte par eux mêmes (à la lecture du règlement) que leur service de contrôle est aujourd'hui capable de leur fournir une prestation de qualité, encadré par une réglementation qui va dans leur sens.

Je préfère éventuellement passer un peu de temps pour rédiger une plaquette expliquant les bonnes pratiques en matières de compostage.
Il est bien évident que c'est la prochaine étape !! Il y a qu'a voir mes messages précédents ...
Je n'ai aucune connaissance à ce niveau là mais je ne demande qu'a apprendre pour inculquer les bonnes manières à mes usagers  :|
Trop fort, je m'auto-cite  :XD:

Ce sera toujours plus constructif que la rédaction d'articles d'un règlement que personne ne lira. (sauf ma Direction qui les fera disparaitre dans le texte final)

Bah, que dire sinon qu'au moins j'aurais essayé d'être clair dans mon R.D.Service ...
Comme on dis, seul ceux qui ne font rien ne se reprochent rien  :joke:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spancauvergne le 29 juillet 2010, 10:03:55

Il faut que mes usagers se rendent compte par eux mêmes (à la lecture du règlement) que leur service de contrôle est aujourd'hui capable de leur fournir une prestation de qualité, encadré par une réglementation qui va dans leur sens.
Il

 au sujet des toilettes sèches, tu veux rajouter quoi de plus dans ton règlement qui ne sois déjà présent dans l'arrêté ?
 tu crois sincèrement que les usagers lisent le règlement ? 90 % des appels téléphoniques relatif au SPANC que je reçois portent sur des questions dont les réponses figurent dans le règlement, les arrêtés ou la norme. Donc inutile de surcharger un règlement.
La qualité de ton service repose avant tout sur ton savoir faire et ton savoir, pas sur ton règlement.
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 29 juillet 2010, 12:44:15
La qualité de ton service repose avant tout sur ton savoir faire et ton savoir, pas sur ton règlement.

Très juste !! mais l'un n'empêche pas l'autre  :)

au sujet des toilettes sèches, tu veux rajouter quoi de plus dans ton règlement qui ne sois déjà présent dans l'arrêté ?

C'est justement là que le bas Blaise !!
Tel que l'arrêté est rédigé, sa reste le flou artistique total ...
C'est justement l'objet de ce topique, qui en se basant sur un cas fictif, pourra peut être m'aider à améliorer mon R.D.S en fonction des avis d'un peu tout le monde  :huh: (enfin, c'était mon souhait initial) ...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 29 juillet 2010, 21:51:01

Bonjour ,

bon, je reprends le retard que j'ai pris ....

Citation de: Utopiste
Donc personnellement, je ne fais pas de différence entre absence d'autorisation pour une TS (bien sur installé >98) et mon obligation de contrôle des EM.
ben si tu veux ...
mais c'est là que je dis que ça devient grave !!
là tu pars à la dérive en faisant ce type d'amalgame .....

Citation de: Utopiste
En tout état de cause, dans mon CR, les 2 "filières" devront être détaillé.
ben si tu veux ...
mais je répète encore : une T.S. ne peut être considérée comme "une filière" d'assainissement ou organe en faisant partie !
et si tu veux "préciser" la présence d'une T.S. .. OK , no problemo .. mais tu n'as pas à la considérer comme "filière" et à la contrôler comme telle !

Citation de: Utopiste
Sans vouloir faire trop de zèle, les TS sont tout a fait réglementaire mais par dérogation ... encore faut il demander cette dérogation et donc proposer un dossier de réhabilitation au SPANC
c'est là aussi où je ne suis pas d'accord avec ton interprétation !

selon toi (vous ?) , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ben je ne partage absolument pas cette vision, car selon moi, ça signifie simplement "en contradiction" avec ce que décrit l'article 3 qui spécifie des dispositions incompatibles avec les T.S. ...
c'est tout à fait différent !
je vais tenter de me faire confirmer cela par qui de droit ... merci aussi à chacun qui s'en donnerait la peine de nous aviser de ce qu'il en résulte .. !

Citation de: Utopiste
mon problème c'est de pas pouvoir leur apporter toute l'aide et assistance dont ils pourraient être demandeur en me basant sur des "écrits officiels" afin qu'ils ne me soit pas fait reproche d'avoir fait de la désinformation à leur égard si par mégarde je me trompe dans mes propos 
c'est là que je ne comprends pas ton raisonnement ...
tu ne peux te baser "officiellement" sur des "écrits officiels" qui n'existent pas .. , donc, si tu as un usager qui te questionne sur les T.S., si tu n'as pas précisément réponse à ses questions, ben y'a rien de grave, si les "écrits officiels" ne sont pas là pour t'aider à y répondre ...
mais il vaut mieux dire à ton usager, "désolé mais je ne peux avoir réponse à tout" que de chercher à se créer ses propres infos et points de "référence" sortis de nulle part ...
donc, si tu n'as pas réponse, ben dis-le franchement, et on ne peux te reprocher de ne pas avoir réponse à tout ... , plutôt que de vouloir absolument répondre sans trop être sûr ...
Tu peux aussi très bien suggérer à ton usager de lui proposer quelques adresses où il pourrait trouver plus de précisions ...
Je sais que vous avez aussi un rôle d'information, mais vous n'êtes pas non plus une agence de renseignements sensée tout savoir sur tout ... , vôtre rôle est avant tout le contrôle, et nul besoin de vouloir trop pousser les "points contrôlables" par peur de pas pouvoir répondre à diverses questions , sommes toutes assez particulières !

Aussi, si tu as le soucis de respecter ton "devoir d'information" vis-à-vis des tes usagers, si tu inscrivais dans ton R.S. que la T.S. est "contrôlable" ... n'oublies alors surtout pas de mentionner aussi que l'usager est en droit de te refuser l'accès à son habitat pour contrôler sa toilette ...

Citation de: Utopiste
Un exemple tout trouvé : informer l'usager que la réalisation d'un compost sur une aire étanche n'est pas conseillé par certaine littérature ... quand la réglementation l'impose ...
hé ben voilà !! , qu'est-ce que tu veux de mieux !! ??
ça c'est déjà parfait et un bon début, car tu informes clairement qu'il peut y avoir des contradictions entre le "savoir-faire" et la règlementation pas toujours très objective , mais que toi tu dois néanmoins contrôler ci et ça ... et que si ton usager veut en savoir plus sur la question, tu peux soit lui répondre si tu peux , soit lui recommander telle ou telle lecture , ou telle ou telle adresse pour pouvoir approfondir, et là , dans ce cas, même si tu n'as pas toutes les réponses précises à apporter toi-même .. ben tu as quand-même pleinement joué ton rôle de contrôle (non-abusif) et d'information (objective) !!
et un dialogue peut aussi alors s'instaurer .. et tout va bien !
Cool Raoul !

PS : pour ton info, un "guide des bonnes pratiques" pour le compostage de T.S. est en cours de relecture au sein du Réseau National de l'Assainissement Ecologique ... , publication dans quelques temps ... (non non .. pas "quelques temps" comme la liste agréments !!)

Citation de: Utopiste
Par chez moi (sud de la France), la plupart des potagers se trouvent justement sous les épandages
Heuuuu ... je suppose que tu voulais dire "par dessus" l'épandage .. ?

Citation de: Utopiste
... donc de là à penser que le compost se trouvera sous le potager, il y a vraiment peu
ben oui, mais ce n'est pas un problème ... si le compostage est correctement géré ...
et si tu constates et contrôle un compostage de TLB , ben regardes comment il est foutu, poses des questions à savoir comment il est géré et sur quelle durée, avec quels apports, et en fonction des réponses, tu peux si tu sens le besoin (.. la nécessité) lui suggérer telle ou telle chose, et éventuellement l'orienter sur un complément d'informations pratiques pour "bien réussir" son compost ..
> contrôle + infos + suggestions complémentaires ... = Cool Raoul !
du moment que tu t'en tiens à tes "réels" éléments de contrôles prévus dans les textes sans vouloir en rajouter ... no problemo ..
reste à toi de juger sur place si imposition ou non du respect de l'aire étanche .... en fonction de ce qui se révèle sur place ... ou de ton éventuelle rigidité ou non ... 

et tu sais, niveau qualité .., le "transfert" pathogène d'un compost de TLB "non-mûr" vers une plante et vers le fruit de la plante (ex. les tomates ou courges ...) est une question que j'ai soulevée au sein du Réseau National de l'Assainissement Ecologique , pour tenter de la faire analyser en labo (INRA) , pour déterminer si transfert il y a réellement, et si oui à quel taux ...
mais certains membres du Réseau ont déjà émis de sérieux doutes sur une possibilité de transfert, mais j'aimerais me le faire confirmer ...
à suivre ..

Citation de: Utopiste
Maintenant, si je n'ai effectivement pas à me préoccuper à son devenir, sa m'enlève une belle épine du pied
ben évidemment .. , la valorisation "sur la parcelle", ça fait partie de tes points de contrôles, au delà .. non ...
ni sur la qualité du compost utilisé, ni sur sa destination précise sur cette parcelle ..

Citation de: Utopiste
Pour le novice que je suis, recommander d'urgence un "savoir-faire" que je ne possède pas me semble compromis (du moins pour le moment). Et laisser mes usagers dans le flou artistique m'est absolument insupportable.
mais pourquoi te sentir aussi coupable de ne pas pouvoir répondre à tout ???
voir plus haut aussi ....
si tu ne peux toi-même expliquer le "savoir-faire" dans le détail, ce n'est en rien grave, ce n'est pas ton rôle obligatoire ! , mais si tu peux déjà orienter objectivement et précisément ton usager vers d'autres personnes ou structures qui pourront le faire plus en profondeur, c'est déjà très bien pour ton usager, et tu auras jouer ton rôle, pleinement selon tes possibilités et tes connaissances ...
et ton usager ne sera plus "dans le flou artistique" puisque tu l'auras orienté sur de bonnes ressources !
on ne peut te reprocher de ne pouvoir en faire plus !!

Maintenant, si en plus d'être spankeur tu veux devenir un "incollable" de l'assainissement globalement, de devenir un centre de ressource en plus de contrôleur .. ça c'est autre chose, c'est ton choix, (et je t'y encouragerait bien volontiers, même t'aider si tu le voulais ..) mais juste faut-il garder une bonne mesure à ce que tu veux vraiment donner comme "prestations" à tes usagers ..

Citation de: Utopiste
Je leur dirai bien de contacter des gens d'expériences mais quand je sorts d' une formation spécialisée dans ce domaine, avec des visites d'usager fortement sensibilisé (et suivie) par l'assos avec le résultat donné dans mon précédent message, je m'affole un peu !!
ben pourquoi ne pas considérer ces cas positivement dans le sens où tu as eu vision d'exemples à ne pas suivre .. ?
ça me semble aussi important, et parfois même plus concret, que de ne voir que du beau et bon .. !
si tu as suivi toi-même cette formation, et constaté ces "mauvais cas", ça fait de toi quelqu'un d'encore un peu plus objectif, qui pourra justement aider l'usager à mieux relativiser certaines choses .. !!
à toi de te servir aussi de "mauvaises expériences" constructivement en tant qu' "expérience" perso pour mieux informer ton usager ..
et puis Cool Raoul !

Citation de: Utopiste
Nota : j'ai aussi eut ce genre d'expérience "foireuse" lors d'une formation (OIO) sur un contrôle d'exécution d'une filière classique. Donc je sais, tout est a relativisé  :zen: et qu'au final tout finira bien
CQFD ....

Citation de: Utopiste
J'entends bien, mais dans la TS, il n'y a pas que les TLB(s)
j'en conviens ...

Citation de: Utopiste
D'ailleurs, peut on parler de compostage lorsque les urines sont séparées (même si selon autarcie c'est pas top) ?
ben , sur le terme, oui ..
mais sur la qualité et les impacts résultant de cette pratique .. certainement que non !


Citation de: Utopiste
Qu'elle est la différence profonde entre compost de TLB ? compost de lombic-compostage ? séchage des fèces ?
Heum ... pas évident de donner un comparatif précis de ces techniques assez distinctes quand-même ...
Grosso-modo :
> Avec le compost de TLB, c'est un compostage complet et lent, permettant de traiter efficacement nos déjections tout en réintégrant au sol et de manière conjointe la biomasse végétale et notre biomasse animale, réintroduites sous forme d'humus très précieux pour nos sols .. amendement organique important .... pas d'impact négatif si correctement géré ... méthode simple et naturelle avec moyens dérisoires ...
> pour le Lombricompostage, je ne vais pas trop m'avancer car je n'ai pas personnellement étudier cette technique ..
La technique est simple, mais je ne sais comment en considérer précisément la qualité du "résidus" ..
> Concernant les fèces desséchées seules , elles sont versées sur le compost aussi, mais n'apportent plus de valeur organique réelle .. !

Citation de: Utopiste
La valorisation des fèces sèches se fait telle de la même manière que celle du composte ?
oui, mais comme je viens de le préciser, avec un intérêt bien moindre ..
ça donne un "simple terreau" pas très "riche" ...

Citation de: Utopiste
Je ne fais vraiment pas la différence entre une fosse toutes eaux étanche en sortie de la laquelle sort une eau pré traité via un réseau étanche à destination d'un quelconque système de traitement ET une aire étanche destiné à la fabrication maturation d'un composte qui reste "nocif" tant qu'il n'a pas "fini son cycle de 2 ans"
alors là, à nouveau, je ne te suis pas ...
> Une FTE rejette bien une eau non traitée, qui elle, après "traitement", sera bien infiltrée ou rejetée en rivière ... nous sommes d'accord ?
Donc, il y a bien un rejet liquide, qui sera "+/- traité" ..
> Considérant une aire de compostage étanche, 'xcuses-moi mais il n'y a pas de rejet liquide, il n'y a pas d'infiltration, c'est donc cet aspect que l'on ne peut amalgamer ...
> reste à voir après comment est géré le compostage pour déterminer si risque ou non avec l'usage du compost lui-même ...

évidemment, dans le pire des cas, utiliser son compost tous les 3 mois sans temps de "traitement" ... ce n'est pas "sain" mais ce n'est pas non plus du "compostage" digne de ce nom !
Dans un bon cas, après 1 an ou 2 ans de compostage, pas de soucis réel pour le sous-sol .. !

Citation de: Utopiste
Es tu bien sur que prendre les devants sur certain point est bel et bien dommageable ?
ben tout dépend de ce que tu en fais sur papier et sur le terrain ...
mais tel que tu le décris, si tu rédiges ton R.S. de manière trop "élargie" ... les dérives peuvent ensuite être faciles sur le terrain ...
comme je disais, info et points de référence et points de contrôles ... c'est pas pareil .. !

Citation de: Utopiste
Je pense pas que cela soit dommageable. Surtout quand je précise que les points que je pourrais volontairement ajouter ne seront pas de nature à modifier les conclusions du CR mais juste a approfondir la connaissance du système
si ça ne modifie pas ton C.R. , ça sert à quoi alors de l'inscrire sur ton R.S. ?
et certains points que tu évoquais peuvent permettre d'approfondir en tant qu'infos complémentaires, certes, d'accord ... mais pas pour autant en faire des points d'évaluation dans ton R.S. ...

Citation de: Utopiste
Quant a savoir si l'utilisation d'un compost de toilette sèche a bien sa place sur ou sous un potager, je laisserai le soin au conseil communautaire d'y répondre
le conseil communautaire n'a pas non plus à statuer là dessus .. !!!
ce n'est pas non plus son problème !!!
n'oublies pas que nous sommes là dans le cadre du privé !!! , et non d'une activité collective ...

Citation de: Utopiste
Conclusion, fait bien ton taf et tout se passera bien ! mon taf étant le contrôle et l'information jusqu'ici tout va bien :)
Contrôle : Point a contrôler a minima selon sept.09 = "avis sur la filière"
Information : Point de contrôle sup. (sans modifier la durée du diag) = plus valus sur le CR pour l'usager/SPANC/collectivité
ben je répète ce que je disais avant : pourquoi veux-tu absolument considérer des "points de contrôle supplémentaires" (et non prévus par la réglementation !) dans ce que tu définis toi-même comme de "l'information" .. !! ??
c'est là que je ne te comprends pas ...
tu mélanges les choses là ....

allez ... vas-y ... expliques à tonton ...

à bientôt ..
Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 29 juillet 2010, 22:50:32

Re ,

punaise de punaise de punaise !!!!!!!!

ça fait 2 X de suite que je perds toute la rédaction de ma tartine suivante pour spanc11 .. !!

Pfffffffffffffff ......................

bon ben plus le temps ce soir , ni ce W-E ... pfffffffffff

à part ça :

Citation de: spanc11
Sinon, y aurait-il une foire bio à Couiza ? C'est un RDV ?
ben comme j'ai dis : oui !
si tu le souhaites, on peut en discuter plus clairement ensemble à l'entour d'une chopine (bio) ... , non ?
si tu y vas, tu ne devrais pas avoir difficile à m'identifier ....

@+

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 30 juillet 2010, 09:34:52
Bonjour les non vacanciers  :joke:

@ bibelot, j' ai fait bonne lecture de ton message mais je n'ai pas le temps d'y répondre aujourd'hui faute d'un emploi du temps abusif pour une veille de weekend :XD:

Une chose quand même
... je suppose que tu voulais dire "par dessus" l'épandage .. ?

... alors là, à nouveau, je ne te suis pas ...
> Une FTE rejette bien une eau non traitée, qui elle, après "traitement", sera bien infiltrée ou rejetée en rivière ... nous sommes d'accord ?
Donc, il y a bien un rejet liquide, qui sera "+/- traité" ..
> Considérant une aire de compostage étanche, 'xcuses-moi mais il n'y a pas de rejet liquide, il n'y a pas d'infiltration, c'est donc cet aspect que l'on ne peut amalgamer ...
:

En effet, je voulais bien dire par dessus :)
Pour l'histoire de la non distinction entre fosse septique (étanche) raccordée à un tuyau (étanche) qui fini dans un traitement, qui fini dans le sous-sol ou rivière VS l'aire étanche de compostage, la seule chose que je vois, c'est que c'est l'ensemble des ouvrages qui composent l'assainissement doivent être mis à 35m du forage (que ses ouvrages soient étanche ou pas) ...

C'est pour cela que je dis qu'il n'y a pas de différence entre ses deux ouvrages ... je parle bien de leur implantation vis a vis du forage et non pas de leur rôle respectif.

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc11 le 30 juillet 2010, 10:05:28
Bonjour et au revoir (avant les vacances, enfin ...)

Citer
Citation de: Utopiste

    Sans vouloir faire trop de zèle, les TS sont tout a fait réglementaire mais par dérogation ... encore faut il demander cette dérogation et donc proposer un dossier de réhabilitation au SPANC

c'est là aussi où je ne suis pas d'accord avec ton interprétation !

selon toi (vous ?) , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ben je ne partage absolument pas cette vision, car selon moi, ça signifie simplement "en contradiction" avec ce que décrit l'article 3 qui spécifie des dispositions incompatibles avec les T.S. ...
c'est tout à fait différent !
je vais tenter de me faire confirmer cela par qui de droit ... merci aussi à chacun qui s'en donnerait la peine de nous aviser de ce qu'il en résulte .. !
D'accord sur ce point, point de dérogation à demander puisque ne dérogeant qu'à l'art 3, les TS doivent faire l'objet de contrôles (conception, implantation et bon fonctionnement suivant les points énoncés.

Citer
vôtre rôle est avant tout le contrôle, et nul besoin de vouloir trop pousser les "points contrôlables"
Il ne faut pas oublier qu'en tant que service public, nous devons aussi adopter un point de vue qui garantisse à la commune (au maire) un contrôle sur lequel on ne pourra lui reprocher d'avoir été négligeant si un problème de salubrité publique devait survenir.

http://www.actu-environnement.com/ae/news/arret-conseil-etat-principe-precaution-10771.php4
On peut le lire en pensant à l'anc ...
Arrg, risque sanitaire et/ou de pollution ...

Citer
si tu ne peux toi-même expliquer le "savoir-faire" dans le détail, ce n'est en rien grave, ce n'est pas ton rôle obligatoire ! , mais si tu peux déjà orienter objectivement et précisément ton usager vers d'autres personnes ou structures qui pourront le faire plus en profondeur, c'est déjà très bien pour ton usager, et tu auras jouer ton rôle, pleinement selon tes possibilités et tes connaissances ...
Oui et non. Entre une vision de contrôle sans se poser des questions ou juste renvoyer vers d'autres structures plus compétentes et tout connaître des TS, il y a bien sur une position intermédiaire. Que pensent les particuliers d'un spanc qui leur dit, désolé je fait que le contrôle, j'y connais rien mais vous pouvez toujours vous renseigner auprès d'un tel ? Crois tu vraiment que nous ne seront pas pris pour des "guignols" qui n'y connaissent rien ? (peut être que c'est ce que tu souhaite...je pense pas). La crédibilité des techniciens effectuant ces missions passe par une connaissance des systèmes de traitement. Qu'à un moment donné, on ne connaisse pas tout en détail ok, mais il faut en connaitre suffisamment. Ça rassure aussi les personnes et ne fait pas passer les visites pour du grand n'importe quoi.

Citer
ça fait 2 X de suite que je perds toute la rédaction de ma tartine suivante pour spanc11 .. !!
T'inquiètes pas c'est juste un acte manqué ....
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 02 août 2010, 10:33:07
Bonjour tout le monde :)
Dur dur en ce lundi matin ...

@ bibelot, j'aimerais bien pouvoir avoir plus de détail sur certaine de tes remarques de ton dernier commentaire, notamment :


... mais je répète encore : une T.S. ne peut être considérée comme "une filière" d'assainissement ou organe en faisant partie !
et si tu veux "préciser" la présence d'une T.S. .. OK , no problemo .. mais tu n'as pas à la considérer comme "filière" et à la contrôler comme telle ! ...


... selon toi (vous ?) , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ben je ne partage absolument pas cette vision, car selon moi, ça signifie simplement "en contradiction" avec ce que décrit l'article 3 qui spécifie des dispositions incompatibles avec les T.S. ...
c'est tout à fait différent !


Le fait que la TS soit désormais inscrite dans un arrêté interministériel relatif aux installations ANC ainsi qu'a leurs contrôles me semble suffisant pour dire OUI, la TS est un ANC à part entière avec tout ce que cela comprend; a savoir un prétraitement/traitement (élaboration + maturation du compost) et une évacuation (valorisation sur la parcelle).
Peux-tu m'expliquer ton argumentation plus en détail qui te fait dire que NON c'est pas un ANC ?

Ensuite, effectivement, pour moi la TS passe par une dérogation, ou plutôt demande particulière TRÈS motivé de l'usager envers le SPANC, sous validation/autorisation de la commune.
je m'explique :
demande particulière car par chez moi, les usagers qui ont ou qui seront susceptible de mettre en place de la TS, sont des usagers reculer en campagne qui possède toute la place nécessaire pour faire de l'ANC "traditionnel" (même si j'aime pas trop ce terme). Vu autrement, le BE qui sera mandaté par l'usager n'ira pas spontanément sur de la TS ... se sera bien a l'usager de se renseigner par lui même et de demander au BE de lui faire une proposition en ce sens  :ko:
sous validation/autorisation de la commune car cela marche comme sa ici  lol

Mon rôle dans tout sa ? permettre a la commune de valider en pleine connaissance des avantages/inconvénients des 2 solutions que le BE va proposer et qui seront l'une comme l'autre réglementaire ...
Solution 1 : (hypothèse) FTE + tranchée
Solution 2 : (hypothèse) TS via TLB + (FTE + tranchée)

Prenons le cas d'un immeuble qui est en vente depuis 3/4 ans (sans succès) avec un besoin URGENT de réhabilitation puisque l'ANC s'écoule dans le fossé public, je vois mal la commune valider de la TS.
La raison est simple, si l'immeuble est vendu juste derrière, il y a de très forte chance que les nouveaux proprios ne soient pas aussi sensibilisé à la TS que le demandeur d'origine. Ou plus simplement ne souhaitent pas utiliser de la TS ...
Conséquence, tout le monde repars de 0 (ou presque) et on refais un ANC tout neuf. Je vois là un non sens quand on sait que la réalisation d'un ANC se doit d'être pérenne  dsl

A contrario, lorsqu'il s'agit d'un immeuble dans lequel il n'y a pas de souci (volonté de rester proprio et se faire enterrer dans le jardin .. SISI, j'en ai vu  :zen:) le risque est moindre. La commune valide les 2 "filières" ayant reçu un avis "favorable" du SPANC, le proprio peut ainsi installer celui de son choix.

 

c'est là que je ne comprends pas ton raisonnement ...
tu ne peux te baser "officiellement" sur des "écrits officiels" qui n'existent pas .. , donc, si tu as un usager qui te questionne sur les T.S., si tu n'as pas précisément réponse à ses questions, ben y'a rien de grave, si les "écrits officiels" ne sont pas là pour t'aider à y répondre ...
mais il vaut mieux dire à ton usager, "désolé mais je ne peux avoir réponse à tout" que de chercher à se créer ses propres infos et points de "référence" sortis de nulle part ...
donc, si tu n'as pas réponse, ben dis-le franchement, et on ne peux te reprocher de ne pas avoir réponse à tout ... , plutôt que de vouloir absolument répondre sans trop être sûr ...
Tu peux aussi très bien suggérer à ton usager de lui proposer quelques adresses où il pourrait trouver plus de précisions ...
Je sais que vous avez aussi un rôle d'information, mais vous n'êtes pas non plus une agence de renseignements sensée tout savoir sur tout ... , vôtre rôle est avant tout le contrôle, et nul besoin de vouloir trop pousser les "points contrôlables" par peur de pas pouvoir répondre à diverses questions , sommes toutes assez particulières !

Aussi, si tu as le soucis de respecter ton "devoir d'information" vis-à-vis des tes usagers, si tu inscrivais dans ton R.S. que la T.S. est "contrôlable" ... n'oublies alors surtout pas de mentionner aussi que l'usager est en droit de te refuser l'accès à son habitat pour contrôler sa toilette ...


J'ai mis en gras ce qui m'a précisément pousser à ouvrir ce topique !
Je trouve scandaleux de ne pas avoir de réponse a apporter à mes usagers de TS. Qu'ils représentent 1% ou 90%, ils ont droits au même service que les autres  :furax:
Le fait que le législateur prenne la TS à la légère dans son arrêté est une chose, le fait que nous, homme et femme de terrain laissions faire en est une autre !
Je pense notamment à cette grille d'évaluation absolument ignoble (en l'état actuel). Il est clair que nous seront nombreux a retravailler cette grille ...
Ne suis-je pas en droit de faire de même pour la TS  oO, Je répète qu'il ne s'agit pas d'interdire, mais d'encadrer du mieux possible pour ne pas aboutir à :
Nuisance pour le Voisinage ou Pollution  :beurk:

Quand au fait de rajouter des aspects techniques dans mon doc de contrôle (pour aller en ce sens), j'aurais envie de dire qu'il faut bien commencer un jour et que cela ne peut pas faire de mal ?
Je proposerais bien à mes usagers quelque sites internet et lectures mais si cela doit les pousser a aller contre l'arrêté (aire de compostage non étanche par exemple) faudra pas y compter.
Pour ce qui est du contrôle de la toilette intérieur, si je dois pas la voir, cela ne me dérange absolument pas :)
il est effectivement peu probable que cela tombe dans un réceptacle non étanche  :joke:


PS : pour ton info, un "guide des bonnes pratiques" pour le compostage de T.S. est en cours de relecture au sein du Réseau National de l'Assainissement Ecologique ... , publication dans quelques temps ... (non non .. pas "quelques temps" comme la liste agréments !!)

En voila une bonne nouvelle !! Reste plus qu'a espérer que son contenu soit réalisation pour un usager  :huh:


Maintenant, si en plus d'être spankeur tu veux devenir un "incollable" de l'assainissement globalement, de devenir un centre de ressource en plus de contrôleur .. ça c'est autre chose, c'est ton choix, (et je t'y encouragerait bien volontiers, même t'aider si tu le voulais ..)

Tiens, on m'a menti tout ces années ?  :XD:
N'est-ce pas le propre du milieu professionnel que de vouloir prendre sa retraite quand on a acquis suffisamment de connaissance pour pouvoir les enseigner au suivant ?  ^^


ben pourquoi ne pas considérer ces cas positivement dans le sens où tu as eu vision d'exemples à ne pas suivre .. ?
ça me semble aussi important, et parfois même plus concret, que de ne voir que du beau et bon .. !

à toi de te servir aussi de "mauvaises expériences" constructivement en tant qu' "expérience" perso pour mieux informer ton usager ..

Certe certe, mais j'y suis pas allé pour sa ! J'avoue que j'aurais quand même bien aimer voir une installation qui sent le neuf avec un compost qui sent la rosé du printemps  lol


> Concernant les fèces desséchées seules , elles sont versées sur le compost aussi, mais n'apportent plus de valeur organique réelle .. !

Ok, mais dans ce cas, le compost est constitué de quoi ?
Si il n'y a pas de collecte commune urine/fèces, il n'y a pas de compost de ce que je comprends ...
Donc si les fèces sèches sont "traitées" sur le tas de compost qui n'existe pas, je vois là des ennuies a venir  :joke:
Plus sérieusement, tout le monde n'a pas de composteur à ordure sur lequel il pourrait évacuer ses matières sèches.


mais tel que tu le décris, si tu rédiges ton R.S. de manière trop "élargie" ... les dérives peuvent ensuite être faciles sur le terrain ...
comme je disais, info et points de référence et points de contrôles ... c'est pas pareil .. !
si ça ne modifie pas ton C.R. , ça sert à quoi alors de l'inscrire sur ton R.S. ?
et certains points que tu évoquais peuvent permettre d'approfondir en tant qu'infos complémentaires, certes, d'accord ... mais pas pour autant en faire des points d'évaluation dans ton R.S. ...


100% d'accord avec toi ! C'est donc justement pour éviter des dérives évidentes qu'il faut que mon R.S soit bien rédigé et en parle.
Je craints fortement que ce genre de contrôle ne se finissent "à la tête du client" ...
C'est trop souvent le cas lorsque les fiches de contrôle sont peu ou pas rempli (je suis preneur des retours des autres SPANC sur ce point là)

Allez tonton, argumente au neveu  :joke:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 02 août 2010, 20:16:55

Bonjour ,

Citer
Allez tonton, argumente au neveu
"tu veux mon n'veu !!" ...   :joke:

Mais navré, j'pourrai pas de suite, car je viens de rentrer de Couiza (où je n'y ai pas vu spanc11 ... [merde alors] ) et je serai probablement oqp toute la journée demain ...
.. et il y a encore tellement à raconter ....

mais ce sera avec plaisir ....

à bientôt ..

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 03 août 2010, 08:59:39
oki,

so, wait and see  lol
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 05 août 2010, 13:59:28
Allons, pour réconcilier tout le monde, regardez ce que l'on peut trouver dans certaines communes à côté de mon secteur.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 07 août 2010, 01:04:44
Bonjour ,

Citation de: Utopiste
Peux-tu m'expliquer ton argumentation plus en détail qui te fait dire que ....
mais certainement ! , on est là pour ça, non ?

selon moi, et une 1è personne (bien plus compétente que moi) qui m'a confirmé mes dires :

Une "Toilette Sèche" (T.S.) est-elle considérée comme "ouvrage d'assainissement" , ou comme "organe" composant une "filière d'assainissement des eaux usées" ?

> Définition de l'Assainissement Non Collectif, selon l'arrêté du 7 septembre 2009 :

Arrêté du 7 septembre 2009 fixant les prescriptions techniques applicables aux installations d'assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1,2 kg/j de DBO5
Citer
Article 1 

Le présent arrêté a pour objet de fixer les prescriptions techniques applicables aux installations d'assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieure ou égale à 1, 2 kg / j de demande biochimique en oxygène mesurée à cinq jours (DBO5).
Pour l'application du présent arrêté, les termes : « installation d'assainissement non collectif » désignent toute installation d'assainissement assurant la collecte, le transport, le traitement et l'évacuation des eaux usées domestiques ou assimilées au titre de l'article R. 214-5 du code de l'environnement des immeubles ou parties d'immeubles non raccordés à un réseau public de collecte des eaux usées.
Les installations visées par le présent arrêté constituent des ouvrages au sens de la directive du Conseil 89 / 106 / CEE susvisée.
> "toute installation d'assainissement assurant la collecte, le transport, le traitement et l'évacuation des eaux usées domestiques ou assimilées"

Une T.S. de type "TLB"* n'est en soi qu'un réceptacle, contenant nos "matières" que très temporairement (quelques jours), mais ne "traitant" pas celles-ci, n'ayant pas pour fonction de le faire, et ne peut par conséquent être assimilée à un "assainissement" !
Elle doit nécessairement s'accompagner d'un compostage de ces matières recueillies pour un traitement en tant que tel !
Pour d'autres types de T.S. , par ex. à compostage interne ou à lombricompostage interne ou à compostage externalisé ... ce peut être considéré différemment !

Une T.S. de type "TLB" ne produit pas "d'eaux usées" !!
Elle  ne peut par conséquent être assimilée à "la collecte, le transport, le traitement et l'évacuation des eaux usées domestiques ou assimilées ......"
Pour d'autres types de T.S. , par ex. dites "à séparation" (liquides et solides) ... ce peut être considéré différemment ! (??)
(à faire confirmer)

Cet arrêté contient une "section 5" ainsi intitulée : "Cas particuliers des toilettes sèches"
Ce qui veut bien dire qu'au regard de cet arrêté, une T.S. est et reste à considérer comme tel et non comme un "composant classique" d'une filière d'assainissement non collectif.
Si le cas était contraire, les T.S. auraient été considérées dans l'article 1 de cet arrêté, et non en tant que "cas particulier" dans l'article 17 de la "section 5"
Au même titre, au sein de l'arrêté du 7 septembre 2009 relatif au contrôle des installations, les T.S. sont également présentées comme "cas particuliers" et leur contrôle n'est défini qu'en "annexe 2" en tant que tel !


Donc, au regard de cet arrêté, une T.S. de type TLB ne peut être considérée ni comme un "traitement", ni comme un "ouvrage d'assainissement", ni comme faisant partie d'une "filière d'assainissement" .. !!

(*) "TLB" : Toilette à Litière Biomaitrisée , ou "toilette à compost"

Voilà mon interprétation, en opposition à la tienne, que d'autres ici d'ailleurs soutiennent aussi, qui serait que :
Citation de: Utopiste
Le fait que la TS soit désormais inscrite dans un arrêté interministériel relatif aux installations ANC ainsi qu'a leurs contrôles me semble suffisant pour dire OUI, la TS est un ANC à part entière avec tout ce que cela comprend; a savoir un prétraitement/traitement (élaboration + maturation du compost) et une évacuation (valorisation sur la parcelle).
permettez-moi de vous dire que cette interprétation est très ....... limite ! , très subjective , très légère ... et ne me semble pas du tout "suffisante" .. !


Une autre de tes interprétations, aussi partagée par d'autres visiblement, qui selon toi/vous :
Citation de: Utopiste
Ensuite, effectivement, pour moi la TS passe par une dérogation, ou plutôt demande particulière TRÈS motivé de l'usager envers le SPANC, sous validation/autorisation de la commune.

Voici ma lecture :

> selon l'arrêté du 7 septembre 2009 relatif aux prescriptions techniques  :

"Section 5" :
Citer
Article 17

Par dérogation à l'article 3, les toilettes dites sèches (sans apport d'eau de dilution ou de transport) sont autorisées, à la condition qu'elles ne génèrent aucune nuisance pour le voisinage ni rejet liquide en dehors de la parcelle, ni pollution des eaux superficielles ou souterraines.
.../...
"Par dérogation à l'article 3" sous-entend "en contradiction avec les dispositions de l'article 3" .. , puisque les dispositions de cet article 3 sont relatives à des "eaux usées"  .... et que l'article 17 précise bien : "les toilettes dites sèches (sans apport d'eau de dilution ou de transport)" , en opposition donc à la notion d'eaux usées décrites dans l'article 3 !
Par conséquent, ceci ne signifie absolument pas qu'il y aurait lieu de demander une quelconque dérogation pour obtenir une quelconque autorisation d'installer une T.S. chez soi !

Donc, les T.S. sont désormais "officiellement autorisées" et inscrites noir sur blanc dans la nouvelle réglementation, ce qui ne signifie pas non plus pour autant qu'elles étaient "interdites" auparavant !
Aucune demande ou dérogation ou autorisation n'est requise pour une installation d'une T.S. chez un particulier !


Par ailleurs, lorsque tu écris :
Citation de: Utopiste
demande particulière TRÈS motivé de l'usager envers le SPANC
NON !, car dans l'hypothèse où il y aurait dérogation, ce ne serait pas à "demander auprès du SPANC" .. ! , (qui n'a aucun pouvoir de décision) mais auprès de la mairie !
et serait-il fait mention d'apporter une demande "particulière et très motivée" .. ! ??

Citation de: Utopiste
car par chez moi ......
Citation de: Utopiste
car cela marche comme sa ici
heuuuuu , redésolé mais NON, ce ne doit pas être en fonction de "ce qui se passe chez toi" .. !! , mais bien en fonction de ce que dit et permet la loi !

Citation de: Utopiste
Prenons le cas d'un immeuble qui est en vente depuis 3/4 ans (sans succès) avec un besoin URGENT de réhabilitation puisque l'ANC s'écoule dans le fossé public, je vois mal la commune valider de la TS.
La raison est simple, si l'immeuble est vendu juste derrière, il y a de très forte chance que les nouveaux proprios ne soient pas aussi sensibilisé à la TS que le demandeur d'origine. Ou plus simplement ne souhaitent pas utiliser de la TS ...
tu devrais un peu mieux raisonner tes exemples, car dans ton hypothèse, je ne vois pas pourquoi un vendeur demanderait l'installation de T.S. pour une réhab pour une vente !! ?

Citation de: Utopiste
Je pense notamment à cette grille d'évaluation absolument ignoble (en l'état actuel). Il est clair que nous seront nombreux a retravailler cette grille ...
Ne suis-je pas en droit de faire de même pour la TS
dans ce cas, ça signifie que tu voudrais "retravailler" la règlementation à ta guise de ta propre initiative ....
tu joues sérieusement avec le feu là !!

Citation de: Utopiste
Quand au fait de rajouter des aspects techniques dans mon doc de contrôle (pour aller en ce sens), j'aurais envie de dire qu'il faut bien commencer un jour et que cela ne peut pas faire de mal ?
ici pareil !
tu te donnes la place et le rôle du législateur en te permettant de compléter la règlementation déjà en vigueur à ta guise, comme bon te semble ...
un de ces 4, tu risques très fort de te brûler sérieusement !!

Citation de: Utopiste
Je proposerais bien à mes usagers quelque sites internet et lectures mais si cela doit les pousser a aller contre l'arrêté (aire de compostage non étanche par exemple) faudra pas y compter.
voici ma réponse à ce problème :
Le non-respect de l'imposition de "compostage sur aire étanche" pour le traitement des matières issues de T.S. est-il punissable ?

Le compostage domestique "sur aire étanche" est une aberration !
Pratiquer de la sorte provoquera plus que probablement de la pourriture et non du compostage, produira par conséquent des "lixiviats" (écoulements liquides) et ainsi des nuisances olfactives et environnementales, sans produire un bon compost de qualité !

Le but de l'assainissement étant d'éviter toutes nuisances environnementales, que faut-il privilégier entre le respect d'une réglementation inadéquate allant à contre-sens des "bonnes pratiques" .... et le respect du bon-sens biologique et d'un non-impact environnemental ... ??

Peut-on sanctionner d'une quelconque manière sur le fait de ne pas respecter une disposition règlementaire allant à l'encontre de l'objectif qu'elle est censé défendre ??
Et comment justifier un motif recevable, et quels moyens pour le rendre sanctionnable ???


Citation de: Utopiste
Pour ce qui est du contrôle de la toilette intérieur, si je dois pas la voir, cela ne me dérange absolument pas
A ce sujet :
Une "Toilette Sèche" (T.S.) intérieure est-elle contrôlable en application de la réglementation en vigueur et au regard du droit général ?

> selon l'arrêté du 7 septembre 2009 relatif au contrôle :

Arrêté du 7 septembre 2009 relatif aux modalités de l'exécution de la mission de contrôle des installations d'assainissement non collectif

Citer
Annexe 2 :

POINTS À VÉRIFIER DANS LE CAS PARTICULIER DES TOILETTES SÈCHES
Respect des prescriptions techniques en vigueur et notamment :
- adaptation de l'installation retenue au type d'usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences et à la sensibilité du milieu, aux caractéristiques du terrain et à l'immeuble desservi ;
- vérification de l'étanchéité de la cuve recevant les fèces et/ou les urines ;
- respect des règles d'épandage et de valorisation des sous-produits des toilettes sèches ;
- absence de nuisance pour le voisinage et de pollution visible.

Au regard de cet arrêté, concernant la toilette, seule l'étanchéité de la cuve recevant les fèces et/ou les urines doit être contrôlée.
(chacun pourra s'interroger sur l'objectivité de ce point de contrôle ..)
Ceci peut se faire si l'usager sort le "réceptacle" de sa toilette à l'extérieur.
Quoi qu'il en soit .. , la toilette elle-même n'est pas contrôlable et il n'est nullement fait mention dans cette réglementation qu'il en serait autrement !

Au regard du droit général, du respect de la vie privée et du principe "d'inviolabilité du domicile",  le contrôleur n'est pas habilité à exécuter ce type de contrôle dans l'habitat privé.


Citation de: Utopiste
Ok, mais dans ce cas, le compost est constitué de quoi ?
Si il n'y a pas de collecte commune urine/fèces, il n'y a pas de compost de ce que je comprends ...
ben je ne sais pas comment tu fais pour "comprendre" en arrivant à des déductions pareilles, mais bon ....
crois-tu qu'un compost domestique n'est "constituable" que des "matières" issues de T.S. ??
et les déchets de cuisine ? ..
et les déchets végétaux ? ..
et les tontes de pelouse éventuelle ? ..

Citation de: Utopiste
Plus sérieusement, tout le monde n'a pas de composteur à ordure sur lequel il pourrait évacuer ses matières sèches.
mais enfin ........... tout le monde n'a pas de T.S. non plus !
celui qui a un jardin et des déchets se fait ou ne se fait pas de compost ... !
celui qui a une TLB se fera probablement un compost, même si il n'en avait pas avant la TLB, et il complètera désormais avec le reste si il veut ...
tout n'est pas unique ou figé !!
si on n'a pas, on n'a pas, probablement parce que pas besoin ...
si besoin, on s'en fait un si on peut .. !

Citation de: Utopiste
C'est donc justement pour éviter des dérives évidentes qu'il faut que mon R.S soit bien rédigé et en parle.
Je craints fortement que ce genre de contrôle ne se finissent "à la tête du client" ...
C'est trop souvent le cas lorsque les fiches de contrôle sont peu ou pas rempli
là tu extrapoles aussi ....
une fiche type peu ou mal remplie ... c'est une chose ...
de là à vouloir "élargir" de volonté personnelle et sans fondement règlementaire des fiches de contrôles .... là tu sors de tes clous !!


et aussi, autre point :
Citation de: Utopiste
6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?)
L'issue finale du compost mûr ou sa qualité sont-elles contrôlables ?

NON !
Les points de contrôles prévus par la réglementation concernant le compost sont :
> pas de nuisances pour le voisinage
> pas de rejets liquides hors du compost ou de la parcelle
> pas de pollution visible
> adaptation de l'installation
> (compostage sur aire étanche) à l'abri des intempéries
> mélange des matières avec matériau organique, si traitement commun des liquides/solides
> urines dirigées vers le dispositif de traitement, si séparation liquides/solides
> respect des règles d'épandage et de valorisation
> valorisation sur la parcelle

MAIS :
concernant les "règles d'épandages" ....  ces règles n'existent pas pour un compost domestique chez un particulier !
Concernant la "valorisation sur la parcelle" ... il n'est nullement fait mention dans ces textes que l'issue précise du compost sur cette parcelle doit être contrôlée, qu'il soit déposé au pieds des arbres, dans les plates-bandes fleuries ou au potager = peu importe ! , et il n'est nullement fait mention non plus que la qualité précise du compost soit vérifiée, à savoir si il est à moitié ou à trois-quarts ou complètement "mûr" ou "traité" .. !




Dernièrement,
en lisant tes propos et les propos contraires que je te fais part ici en réponse (que j'invite chacun à confirmer ou à démentir de manière objective et démontrée !) ... , au vu de tout cela, je me permettrais de te (et vous !) mettre (gentiment !) en garde, car tout ce dont nous discutons ici ne sont que des discussions (mais néanmoins publiques !), mais au delà de ça,  si tu persiste dans les interprétations que tu évoques ici, que tu ne te donnes pas la peine de les faire confirmer par quelqu'un de compétent dans le juridique, et que l'on imagine que tu ais tort dans ces interprétations, et que tu les retranscris comme telles dans ton R.S., et que tu appliques ton R.S. tel quel sur le terrain ......
comment doit-on imaginer les suites possibles pour toi personnellement ainsi que pour ton service et ta collectivité, si avec pareille application tu te retrouves un de ces 4 face à un hurluberlu comme moi ou comme un autre ici qui déciderait de te faire entendre raison "par voie légale et officielle" ... ???

à méditer ...

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 07 août 2010, 01:13:31

Re ,

Citation de: BBOY33
Allons, pour réconcilier tout le monde, regardez ce que l'on peut trouver dans certaines communes à côté de mon secteur.
merci de ces photos, mais attention de ne pas induire en erreur entre des T.S. privées et des T.S. publiques .. !

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spancauvergne le 07 août 2010, 14:08:14
oulala le post traine en longueur !
juste une petite contradiction pour Bibelot :
tu précises en début de ton message : "Aucune demande ou dérogation ou autorisation n'est requise pour une installation d'une T.S. chez un particulier !"
si, d'après toi,  aucune demande n'est à effectuer, comment se fait il alors qu'il y ait des points à faire contrôler ?

un peu plus loin tu écris :
"le non-respect de l'imposition de "compostage sur aire étanche" pour le traitement des matières issues de T.S. est-il punissable ?"
 il s'agit d'une exigence réglementaire d'avoir une aire étanche à compost (je ne juge pas de la véracité technique de cette exigence), donc quand un élément est contraire à une législation : oui c'est répréhensible ! (mais ça m'étonnerait qu'un procureur perde son temps avec ce genre de détail.)

 Enfin le coup du "comment doit-on imaginer les suites possibles pour toi personnellement ainsi que pour ton service et ta collectivité, si avec pareille application tu te retrouves un de ces 4 face à un hurluberlu comme moi ou comme un autre ici qui déciderait de te faire entendre raison "par voie légale et officielle" ... ???"
tu pars du postulat de base qu'il a tort et que tu as raison, soit !
Mais Utopiste ne doit pas être tout seul dans son service et une hiérarchie est là pour l'encadrer donc avant que tous les "si " que tu évoques parviennent à lui imposer des suites personnelles par voie judiciaire ... il a le temps de voir venir ! c'est pas la peine de lui faire peur, son Président, son Directeur, son chef seront légèrement inquiétés avant lui. Certes ce n'est pas un prétexte pour mettre n'importe quoi dans un RS mais ça je l'ai déjà précisé. Remarque si Utopiste est traduit au tribunal au moins on aura une jurisprudence de plus ! mais bon , entre la première instance, l'appel et la cassation on est pas fixé avant ... 2020 ? ma retraite sera proche !
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 07 août 2010, 17:29:45
Bonjour ,

ben désolé de le répéter, mais non, ça ne s'arrange pas ! ....

Citation de: spancauvergne
oulala le post traine en longueur !
peut-être , et alors , où est le problème ? ..
si c'est nécessaire, c'est mieux comme ça que de l'expédier vite fait bien fait en restant sur pas grand chose de clair .. , non ?
Sur un forum on est là pour discuter, débattre, échanger ... pas pour apporter sa petite vérité perso et puis se casser vite fait ... !

Citation de: spancauvergne
si, d'après toi,  aucune demande n'est à effectuer, comment se fait il alors qu'il y ait des points à faire contrôler ?
rholalaaaaa .... , mais pour des gens qui se présentent comme des "pros du service public" , comment est-ce possible d'arriver à pareilles déductions .. ??
si tel était le cas (je parle ici au conditionnel puisque je persiste à dire que la toilette n'est pas "contrôlable") , peux-tu m'expliquer en quoi le simple fait d'être contrôlable justifierait qu'elle soit soumise à autorisation .. !??
Là , j'aimerais beaucoup avoir un explication claire et précise ....

Citation de: spancauvergne
il s'agit d'une exigence réglementaire d'avoir une aire étanche à compost (...), donc quand un élément est contraire à une législation : oui c'est répréhensible !
et lorsqu'un élément de texte "de base" français est en inadéquation avec une Directive Européenne  (91/271/CEE)   qui précise bien en fin de son article 1 : "La présente directive a pour objet de protéger l'environnement contre une détérioration due aux rejets des eaux résiduaires précitées. " .... que doit-on faire ??
Libre à toi de rester sur une application (trop) stricte d'une disposition inadaptée et contraire à l'esprit de l'objectif principal ... , moi je reste sur le respect du bon-sens écologique permettant de respecter cet esprit et cet objectif commun !
En sachant aussi que cette Directive européenne prévaut sur l'arrêté français .... tu peux toujours courir pour faire sanctionner quelqu'un pour non-respect de cette aberration !!

Citation de: spancauvergne
(mais ça m'étonnerait qu'un procureur perde son temps avec ce genre de détail.)
bien évidemment !
Et ce n'est pas qu'une question de "perdre du temps" , mais c'est qu'il n'y trouverait même pas "motif" justifiable !

Citation de: spancauvergne
tu pars du postulat de base qu'il a tort et que tu as raison, soit !
je ne veux rien affirmer de manière tranchée ...
j'apporte ma version, que je m'efforce (moi !) de faire vérifier par d'autres, et dont je demande à tout-un-chacun de chercher aussi toutes confirmation ou infirmation permettant de faire avancer concrètement ce débat, même si ça à l'air de durer trop à ton goût ...
Car il serait justement intéressant que tu te positionne aussi dans l'hypothèse de "et si il avait raison ?" , et que tu en imagines les possibles conséquences (pas de farfelues déductions) pour toi ET pour tes usagers !!
C'est là que je veux en venir, moi ... > "et si j'avais raison ?" ..................... !!

Citation de: spancauvergne
Mais Utopiste ne doit pas être tout seul dans son service et une hiérarchie est là pour l'encadrer donc avant que tous les "si " que tu évoques parviennent à lui imposer des suites personnelles par voie judiciaire ... il a le temps de voir venir ! c'est pas la peine de lui faire peur, son Président, son Directeur, son chef seront légèrement inquiétés avant lui. Certes ce n'est pas un prétexte pour mettre n'importe quoi dans un RS mais ça je l'ai déjà précisé.
si il y a une hiérarchie au dessus, pourquoi n'est-ce pas à cette hiérarchie à rédiger ces docs ou à le faire exécuter par qui de droit (et de compétence) et à en prendre la responsabilité !

moi je n'ai pas à rédiger un doc officiel qui sera à appliquer sur le terrain ! , vous oui !
donc, le bien-fondé du contenu de vos docs officiels joue aussi sur VOTRE responsabilité, mais aussi sur d'éventuelles conséquences injustifiées pour vos usagers !

Il me semble donc opportun de se poser toutes les questions nécessaires AVANT de rédiger définitivement ce type de doc , et avec le plus grand sérieux ...
je répète que si c'est avec ce type de déductions et d'interprétations que vous vous y engagez ... vous jouez clairement avec le feu, mais aussi, vous ne faites preuve alors d'aucun respect pour vos usagers !

Et si tu sous-entend qu'un "simple contrôleur" , un "sous-fifre" quoi , serait difficilement inquiété directement , que ce serait sa hiérarchie qui encaisserait en cas de problème ..... détrompes-toi ! , car c'est vous qui êtes sur le terrain et qui exécutez ces contrôles, et avez beaucoup de chances de commettre les "impairs" répréhensibles ... !
évidemment qu'il y aurait une responsabilité hiérarchique, mais là aussi , ce n'est pas pour autant qu'il n'y aurait pas une culpabilité de terrain !

Citation de: spancauvergne
Remarque si Utopiste est traduit au tribunal au moins on aura une jurisprudence de plus !
waouw .... sympa la solidarité pour le collègue !

Citation de: spancauvergne
mais bon , entre la première instance, l'appel et la cassation on est pas fixé avant ... 2020 ? ma retraite sera proche !
waouw .... bonjour l'égoïsme et l'hypocrisie ... !


Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spancauvergne le 07 août 2010, 20:55:19
allé, mon petit Bibelot je vais encore te faire réagir.
aaaah juste avant de continuer,tu finis tous tes posts par un  "cordialement" : tu n'es pas du tout cordial ! blessant, limite insultant et dévalorisant oui ! (et je ne parle pas que des propos que tu tiens à mon encontre)
Ceci étant dit revenons à nos moutons.

"peux-tu m'expliquer en quoi le simple fait d'être contrôlable justifierait qu'elle soit soumise à autorisation .. !??"

Tu transformes mes propos et même les tiens, tu confonds autorisation, dérogation, demande et déclaration. Pour ma part les toilettes sèches et leurs ouvrages associés doivent faire l'objet d'une demande de réalisation au même titre qu'un usager qui souhaite réaliser une filière dite traditionnelle. Certes les toilettes sèches sont reconnues dans l'arrêté par dérogation (elles sont donc reconnues dérogatoires donc pas la peine de d'obtenir une seconde dérogation du Maire du SPANC ou du curé, nous sommes d'accord). Néanmoins les toilettes sèches et leurs ouvrages associés ne peuvent pas s'affranchir d'être présentées au SPANC dans un dossier avant réalisation et d'être contrôler pour en vérifier la bonne éxécution.

Au sujet de l'aire étanche de compostage :
"La présente directive a pour objet de protéger l'environnement contre une détérioration due aux rejets des eaux résiduaires précitées. " .... que doit-on faire ??"

Empêcher que des "jus" issues d'un compost recevant des déjections ne pénettrent dans le sol ne représente pas une atteinte à la protection de l'environnement. Peut être que le législateur a voulu prendre trop de précaution et exiger quelquechose de superflu mais de là à dire qu'il participe à la dégradation de l'environnement c'est fort de café !

Une petite parenthèse au passage, le fait de faire un compost sur une aire étanche serait totalement contraire au bonnes pratiques. Soit ! Mais comment se fait il que des  centaines de milliers d'euros soient mis dans des dalles en béton sur les plateformes "industrielles" de compostage ? Pourtant le compost qui sort de ces unités me semble être d'assez bonne qualité.

"Car il serait justement intéressant que tu te positionne aussi dans l'hypothèse de "et si il avait raison ?" , et que tu en imagines les possibles conséquences (pas de farfelues déductions) pour toi ET pour tes usagers !!"

Si tu relis mes réponses à Utopiste tu trouveras ma position, pour résumer je trouve qu'il va trop loin dans son règlement de service.

Je maintiens qu'un agent a une hiérarchie.  Cette hiérarchie est là pour valider et contrôler le travail réaliser par un agent. Si la responsabilité de la rédaction d'un document aussi important qu'un règlement de service repose uniquement sur les épaules d'un agent , c'est qu'il y a un très grave problème d'organisation dans la structure. La responsabilité d'un règlement repose sur les épaules de celui qui le signe et le valide c'est à dire le Président de la structure à lui de se donner les moyens d'être bien entouré. C'est donc la  structure qui aura éventuellement à supporter une condamnation judiciaire si son règlement est fautif, pas l'agent qui l'a rédigé.

allé, j'arrête là pour ce soir j'ai une rando à préparer. :oops:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 07 août 2010, 22:01:04
bon comme d'hab, j'ai lu en diagonale.
Mais il me semble que toute la discussion part comme d'hab sur une définition :
Bibelot nous fait croire le TS comme simple receptacle, distinguant le pot du traitement. Un peu comme si je faisais la distinction entre le WC et la filière. Bien sûr qu'on en a rien à foutre de la couleur de la lunette et de sa vitesse de rabattement, mais quand je parle de filière, il semble que cela en fait partie implicitement, une filière d'assainissement est une voie de traitement de nos déjections, pour faire du synonyme, donc peu importe le moyen, le but est de traiter tout ceci.

Vous vous êtes battu, peut-être pas toi Bibelot, pour que les TS est une reconnaissance officielle et un droit de cité, il faut donc en accepter la contre-partie qui est la surveillance comme les autres de cette filière comme les autres !

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 08 août 2010, 01:28:00
Re ,

Citation de: spancauvergne
mon petit Bibelot
rhooo non pas ça …. je vais être gêné ! …
(humour)

Citation de: spancauvergne
aaaah juste avant de continuer,tu finis tous tes posts par un  "cordialement" : tu n'es pas du tout cordial ! blessant, limite insultant et dévalorisant oui ! (et je ne parle pas que des propos que tu tiens à mon encontre)
hé hé …. , oui, là je reconnais une réaction habituelle de quelqu'un qui se sent à cours d'arguments et qui cherche à discréditer l'autre ….
mais c'est pas grave …...

Citation de: spancauvergne
Tu transformes mes propos et même les tiens
pas du tout ..
tu disais bien : « si, d'après toi,  aucune demande n'est à effectuer, comment se fait il …. »
tu parlais bien de « demande » , non ??
et si on demande, ce n'est pas pour avoir « l'autorisation de … » ???

Citation de: spancauvergne
tu confonds autorisation, dérogation, demande et déclaration.
ah bon ?? , et où ça ! ??

Citation de: spancauvergne
Pour ma part les toilettes sèches et leurs ouvrages associés doivent faire l'objet d'une demande de réalisation au même titre qu'un usager qui souhaite réaliser une filière dite traditionnelle.
OK, donc je prends note que tu maintiens qu'une T.S. est soumise à autorisation .. !

Citation de: spancauvergne
Néanmoins les toilettes sèches et leurs ouvrages associés ne peuvent pas s'affranchir d'être présentées au SPANC dans un dossier avant réalisation et d'être contrôler pour en vérifier la bonne éxécution.
OK, donc je prends note que tu prétends aussi qu'une T.S. doit subir un « contrôle de conception » …
et …  je prends note aussi que tu maintiens qu'une T.S. doit subir un « contrôle de bonne exécution » …

Maintenant, je me répète, au delà de ce qui ne sont que tes déductions personnelles, pourrais-tu STP m'apporter une démonstration fondée sur ce que disent réellement, noir sur blanc, les textes règlementaires qui puisse confirmer tes affirmations .. ??
Pour vous qui êtes si à cheval sur le respect des textes …. ça ne devrait pas t'être trop difficile !

Citation de: spancauvergne
Empêcher que des "jus" issues d'un compost recevant des déjections ...
si compostage il est fait sur « aire étanche » , c'est presque sûr qu'il y aura des lixiviats …
que faut-il en faire lorsque l'on devra les sortir de ce bac étanche ???
ça aussi c'est une p*** de bonne question .. !
vous qui vous souciez autant de votre « devoir d'information », pouvez-vous m'expliquer (car moi je ne sais pas, puisque je n'ai pas de lixiviats !) comment on gère ces lixiviats avant épandage ? .. , si ils peuvent être épandus ? .. , où et comment ? .. , et comment vous êtes censés en contrôler l'épandage ???
Aussi, comment peut-on garantir que ces lixiviats ne seront pas polluants ??

D'autre part, un bon compostage « à même le sol » ne produit pas de lixiviats, pas de « jus » infâme tant redouté …. , donc, encore un argument dans le vide …..

Citation de: spancauvergne
Mais comment se fait il que des  centaines de milliers d'euros soient mis dans des dalles en béton sur les plateformes "industrielles" de compostage ?
merci de comparer ce qui est comparable …...
nous sommes ici sur un plan domestique et non à l'échelle industrielle !
les matières ne sont pas pareilles, les techniques ne sont pas pareils, les moyens ne sont pas pareils, la qualité n'est pas pareille ….... et le dimensionnement relatif à tout cela n'a rien à voir !!

Citation de: spancauvergne
Si tu relis mes réponses à Utopiste tu trouveras ma position, pour résumer je trouve qu'il va trop loin dans son règlement de service.
il y a bien peu d'entre-vous pour l'aider à le comprendre …
je trouve ça étrange et regrettable sur un forum qui vous est destiné …
mais ça n'empêche que sur le fond tu persiste sur les mêmes interprétations que lui .. !

Citation de: spancauvergne
Je maintiens qu'un agent a une hiérarchie.  Cette hiérarchie est là pour valider et contrôler le travail réaliser par un agent. Si la responsabilité de la rédaction d'un document aussi important qu'un règlement de service repose uniquement sur les épaules d'un agent , c'est qu'il y a un très grave problème d'organisation dans la structure. La responsabilité d'un règlement repose sur les épaules de celui qui le signe et le valide c'est à dire le Président de la structure à lui de se donner les moyens d'être bien entouré.
mais je partage entièrement ce fait .. !
mais l'on constate que ce n'est visiblement pas le cas partout ….
ce qui reste un problème !

Citation de: spancauvergne
C'est donc la structure qui aura éventuellement à supporter une condamnation judiciaire si son règlement est fautif, pas l'agent qui l'a rédigé.
si vous vous estimez si « intouchable » ou « hors d'atteinte » que ça ….. je comprends mieux certaines de vos positions …
et c'est pas ça non plus qui me rassure, car à te lire, ça laisse penser que vous vous décharger un peu trop facilement de certaines responsabilités, de certains risques, de certaines fautes ….


Citation de: Spanc29
Bibelot nous fait croire …..
je ne dirais pas ça comme ça !
Je dirais plutôt que je vous montre une autre lecture de votre réglementation, qui à mon sens tient la route … mais est là pour vous éveiller le doute et la remise en question ….
ce qui doit vous pousser à vérifier tout cela pour éliminer ces doutes …
il en va de votre devoir et de votre responsabilité …. si vous acceptez de vous y tenir !

Citation de: Spanc29
... le TS comme simple receptacle, distinguant le pot du traitement. Un peu comme si je faisais la distinction entre le WC et la filière.
ben évidemment !!
parce que tu amalgame aussi un WC et une filière d'assainissement toi maintenant ! ???
parce que vous contrôlez aussi les WC maintenant ??
parce que tu considères aussi un WC comme « organe d'une filière d'assainissement » ??
de mieux en mieux !!

Citation de: Spanc29
mais quand je parle de filière, il semble que cela en fait partie implicitement, une filière d'assainissement est une voie de traitement de nos déjections, pour faire du synonyme, donc peu importe le moyen, le but est de traiter tout ceci.
«  quand je parle .. »
«  il semble .. »
« peu importe .. »
ben là aussi, je dois te demander : au delà de ce qui ne sont que tes déductions personnelles, pourrais-tu STP m'apporter une démonstration fondée sur ce que disent réellement, noir sur blanc, les textes règlementaires qui puisse confirmer tes affirmations .. ??

mais OK,  je prends note que tu prétends toi aussi qu'une T.S. doit être considérée, tout comme un WC alors, comme un « organe de traitement » et comme composant d'une filière d'assainissement ...

Citation de: Spanc29
Vous vous êtes battu, peut-être pas toi Bibelot, pour que les TS est une reconnaissance officielle et un droit de cité
si si moi aussi ! , et ça continue !

Citation de: Spanc29
il faut donc en accepter la contre-partie qui est la surveillance comme les autres de cette filière comme les autres !
ben justement non !!
je ne vois pas en quoi vous vous permettriez de dire « que l'on doit accepter » ce que VOUS interprétez un peu trop légèrement, car par ton raisonnement ici présent, tu voudrais nous contraindre à accepter ce que vous n'avez pas encore pu démontrer concrètement, objectivement ….
et tant que ce ne sera pas le cas …. je ne sais pas si tu te rends compte mais tu te mets en position d'abus d'autorité !!

comment veux-tu que l'on accepte ça ???

à suivre ..

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 09 août 2010, 11:56:03
Bonjour a tous et a toutes !!

Wharf que de réponses à lire :)
Un regret toutefois, il semble que la courtoisie ne soit plus de mise  :cry:

Je vais préciser ou rappeler un peu le pourquoi du comment car certaines réponses ne sont plus vraiment constructives ...

Tout d'abord, je précise que je suis "simple technicien" en charge du SPANC, donc il y a effectivement du beau monde au dessus de moi  :love
En revanche, mon rôle est bien de proposer une rédaction ou d'éventuelle mise a jour du règlement de service.
Ce même R.S passe ensuite entre les mains d'un service juridique + conseil de la CC + préfecture ...
Du coup, me mettre "une quelconque pression" sur son contenu me semble fortement disproportionné. Idem pour les documents terrain d'ailleurs  :zen:

Un de mes plus gros défauts, c'est de n'être justement qu'un technicien ... je veux tout voir, tout connaitre, tout diagnostiquer car en bon technicien qui se respecte, j'adore savoir de quoi je parle  :XD:
Tout cela juste pour remettre les choses dans le contexte  :zen:

J'ai la possibilité d'adapter la réglementation nationale au contexte local (du moment où je ne vais pas à l'encontre du texte national) et, j'ai la possibilité d'adapter les points de contrôles de mon doc terrain (vu que les pts de sept.09 sont des pts a minima). Pourquoi devrais-je m'en priver ??
Comme je l'ai dis précédemment, pour moi, la plus grosse des erreurs est de ne rien faire (d'attendre les ennuies ou de les refiler au suivant).
Je rappelle qu'en 5 ans (création du service), j'ai eut qu'une seule demande pour des TS (qui date de moins de 3 ans) et qui se solde aujourd'hui par une réhabilitation. Je persiste a dire que je trouve sa DÉPLORABLE !! (en nombre de demande tout comme en terme de résultat)

Je continu de dire que les TS sont une assez bonne option pour certain usager, mais que ses mêmes usagers (mécontent de ne pas avoir plus de suivie) viendront se plaindre auprès de moi (casquette SPANC) dès que les premiers problèmes arriveront. Est-il nécessaire de préciser sur ce forum qu'en matière d'assainissement les problèmes arrivent toujours un jour ou l'autre et qu'il faut toujours essayer d'y répondre en urgence ??

@ Tonton (Bibelot) : Voyons les choses sous un angle différent, si un ami qui a fait sa TLB sur tes conseils t'appelle car cette dernière pose des problèmes sans pouvoir t'en dire plus par téléphone, que fais tu ?
Si tu te rend sur place et que constate (ou pas) des problèmes, qu'iras-tu voir en premier sur l'assainissement (TLB) et pourquoi ?

Nota : en répondant a cette simple question, d'un point de vue purement technique et non réglementaire, tu réponds à 50% à ce topique  :joke:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 09 août 2010, 14:32:11
Bonjour ,

salut Utopiste ,

Citation de: Utopiste
car certaines réponses ne sont plus vraiment constructives ...
je ne sais pas auxquelles tu fais allusion, mais quant à moi, il me semble justement plus "constructif" de faire au mieux pour être dans le bon de suite, plutôt que de rester dans le flou, ou pire, dans l'erreur, et de devoir recommencer après si votre "hiérarchie" vous fait modifier votre travail ...

Citation de: Utopiste
Tout d'abord, je précise que je suis "simple technicien" en charge du SPANC, donc il y a effectivement du beau monde au dessus de moi 
En revanche, mon rôle est bien de proposer une rédaction ou d'éventuelle mise a jour du règlement de service.
Ce même R.S passe ensuite entre les mains d'un service juridique + conseil de la CC + préfecture ...
Du coup, me mettre "une quelconque pression" sur son contenu me semble fortement disproportionné. Idem pour les documents terrain d'ailleurs
saches que je comprends bien tout ça ...
mais je ne veux pas "te mettre la pression" ... , mais juste veiller à ce que tu (et les autres) ne sorte pas du droit chemin dans ce que tu rédigera ...

Citation de: Utopiste
Ce même R.S passe ensuite entre les mains d'un service juridique + conseil de la CC + préfecture ...
OK, mais ça n'empêche que je constate (de mes yeux vus !) des R.S. "publiés" (eau et/ou assainissement), donc en application, qui comporte bien des bourdes juridiques ... , ce qui laisse penser qu'il y a des failles à tous niveaux ...

Aussi, vis-à-vis de toi : comment sera "perçu" par ta hiérarchie et par ceux qui vont devoir contrôler tes écrits, tout ton travail de recherche et de rédaction selon le fait que soit : il comporterait des "erreurs d'appréciation juridiques" et des semblant d'abus d'autorité qu'il sera nécessaire de revérifier et recorriger .. , ou soit : il sera tout beau tout correct sans rien à redire ... ! ??

boh ... c'est juste une remarque comme ça en passant ...

Citation de: Utopiste
Un de mes plus gros défauts, c'est de n'être justement qu'un technicien ... je veux tout voir, tout connaitre, tout diagnostiquer car en bon technicien que se respecte, j'adore savoir de quoi je parle
je comprends aisément, puisque je t'ai déjà dis que je suis pareil ...
mais cesses donc (je sais c'est pas facile) de considérer ça comme un défaut !
Mais ne vois pas trop grand non plus, tu n'es pas non plus une bibliothèque vivante ...

Citation de: Utopiste
J'ai la possibilité d'adapter la réglementation nationale au contexte local (du moment où je ne vais pas à l'encontre du texte national)
oui d'accord ..
mais attention aussi (et c'est là que j'insiste) à ne pas sortir du cadre de ce qu'impose la réglementation, et à ne pas bafouer non plus les droits fondamentaux de tes usagers !

Citation de: Utopiste
Je rappelle qu'en 5 ans (création du service), j'ai eut qu'une seule demande pour des TS (qui date de moins de 3 ans) et qui se solde aujourd'hui par une réhabilitation. Je persiste a dire que je trouve sa DÉPLORABLE !!
heuuu , pas sûr d'avoir compris de quoi il s'agit précisément .. , tu peux préciser ?

Citation de: Utopiste
mais que ses mêmes usagers (mécontent de ne pas avoir plus de suivie) viendront se plaindre auprès de moi (casquette SPANC) dès que les premiers problèmes arriveront.
déjà là tu extrapoles en parlant au futur ...
mais aussi , pourquoi serait-ce vers toi qu'ils viendraient se plaindre , si tu "n'es que" pour eux un contrôleur ??
sauf si tu veux te présenter en plus comme "une agence de renseignements" et que tu les informe et "initie" complètement toi-même, où dans ce cas ils se reposeraient sur toi ...

c'est là où je dis .. attention : chacun son rôle !

Citation de: Utopiste
@ Tonton (Bibelot) : Voyons les choses sous un angle différent, si un ami qui a fait sa TLB sur tes conseils t'appelle car cette dernière pose des problèmes sans pouvoir t'en dire plus par téléphone, que fais tu ?
Si tu te rend sur place et que constate (ou pas) des problèmes, qu'iras-tu voir en premier sur l'assainissement (TLB) et pourquoi ?
j'suis pas sûr d'avoir bien compris la question (dernière phrase) , mais si tu sous-entend : "quelle personne compétente en assainissement irais-je voir pour rouspéter et résoudre le problème" ...
alors là je réponds : "ben personne !"
car je ne vois pas bien quel "problème" il pourrait se présenter sur sa TLB (ou son compost)...
si problème il y avait, ben on essayerait de le résoudre ensemble ...
et je ne vois pas "qui" nous pourrions aller voir, puisque ce serait "SA" TLB (ou son compost) que "LUI" utilise et gère et sur "SA" propre initiative... et ce serait en partie sur base de "MES" conseils et informations ...
donc, personne d'autre à impliquer dans l'histoire ! , et certainement pas un spankeur ou autre .. !!

Citation de: Utopiste
Nota : en répondant a cette simple question, d'un point de vue purement technique et non réglementaire, tu réponds à 50% à ce topique
ben j'vois pas bien pourquoi, car je ne vois pas pourquoi il en serait autrement ....


En résumé :
j'ai plus l'impression que tu te mets une sacré pression tout seul, toi-même, en pensant que tu devrais en faire plus que ta fonction ne te le demande ....

dis-moi si je me trompe .. ?

Cordialement


Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 09 août 2010, 17:00:38
Recoucou

Le raisonnement est très simple ...
Tout assainissement a son avantage et son inconvénient !

La question que je pose est la suivante :

Si tu devais informer et suivre un ami ( ou usager pour ma part ... quoique sa peut aussi être un ami en fait  lol) dans la mise en place d'une TLB, par quoi commencerais-tu ?
Et, si cette même personne devait t'appeler pour lui résoudre (ou l'aider à résoudre) un problème de type odeur ou écoulement nauséabond au droit du compost, que ferais-tu ?

On se contente de lui dire qu'il manque de matière carboné dans son compost ou on regarde un peu plus précisément quel type de matière carboné il ajoute et en quelle quantité ?

Le résultat final est le même ... problème inacceptable pour une TLB que l'on va s'empresser de remonter auprès de notre ami/usager pour que tout redevienne acceptable au plus vite (et aussi que sa fasse pas boule de neige dont le résultat sera assurément le suivant :
Bof, la TLB c'est trop nul ... j'ai essayé mais franchement j'en suis vite revenu ....
(un autre exemple de boule de neige ... Allez OK :
Bof, le Filtre a sable c'est trop nul ... j'ai essayé mais sa colmate trop vite ... vive le tout-à-l'égout)

On a beau faire, sans pts de contrôle récurrent (aussi simple soit il) les problèmes arrivent ... et moins on vérifie de pts, plus ils sont nombreux et complexe !
(là c'est en temps qu'ancien technicien chimiste STEP que le parle :beurk:)
A contrario, sa veux pas dire que le fait de faire du contrôle évite les problèmes !! mais au moins, sa peut permettre d'en ralentir certain  :oops:


Mais ne vois pas trop grand non plus, tu n'es pas non plus une bibliothèque vivante ...


Pas encore en effet :) mais je suis encore TRÈS loin de la retraite  :joke:
Cela dis, je comprend ce que tu veux dire même si sa me pose un problème d'ordre moral  :cry:


mais attention aussi (et c'est là que j'insiste) à ne pas sortir du cadre de ce qu'impose la réglementation, et à ne pas bafouer non plus les droits fondamentaux de tes usagers !


Loin de moi cette idée !! c'est pour cela que j'ai précisé que les pts de contrôles que je suis susceptible de rajouter (en discutions avec toi/vous) ne seront pas de nature a déclasser/rendre non conforme/... la TS  :|


heuuu , pas sûr d'avoir compris de quoi il s'agit précisément .. , tu peux préciser ?


Bien sur, cela veut simplement dire que sur environ 4300 ANC que comporte mon territoire, 1 seul est "officiellement" en TS; que cette TS à moins de 3 ans et que son proprio est entrain de la réhabiliter. Voila la belle publicité que sa fait aux T.S  :vexe:
Le pourquoi du comment ?
Une TS inexistante en 96 qui cède sa place à une TS mal encadré en 2009.

Je rappelle que encadré ne veut pas dire bafouer les droits des usagers ... mais bien encadrer  :D


1/déjà là tu extrapoles en parlant au futur ...
2/mais aussi , pourquoi serait-ce vers toi qu'ils viendraient se plaindre , si tu "n'es que" pour eux un contrôleur ??


1/Comme je l'ai dis plus haut, il n'existe pas d'assainissement miracle ... Un beau jour, il y aura un problème et un diagnostic à poser  :ninja: autemps se poser les bonnes question tout de suite  :ko:
2/Que veux tu ... c'est un fait ... quand il y a problème, c'est le SPANC qu'on va voir. Mais tant qu'il y a pas de problème, c'est l'entrepreneur que l'on félicite  dsl


En résumé :
j'ai plus l'impression que tu te mets une sacré pression tout seul, toi-même, en pensant que tu devrais en faire plus que ta fonction ne te le demande ....

dis-moi si je me trompe .. ?

Cordialement


Sans aller jusqu'à dire que tu te trompe, je dirais simplement que je pense pas que je dois en faire plus que ce que ma fonction me le permet.
Je pense que ma fonction m'oblige a donner un travail de qualité à l'usager qui me paye en retour. Tu peux traduire sa par :

travail : application simple et rapide des arrêtés + RS
qualité : formation + recherche + évolution du poste et du métier

Le but étant bien sur la satisfaction personnelle d'avoir su accompagner, informer et contrôler mon usager car je serais pas payer plus  :joke:

J'espère avoir été assez clair dans mes propos  :)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 09 août 2010, 18:00:49

Re ,

Citation de: Utopiste
Si tu devais informer et suivre un ami ( ou usager pour ma part ... quoique sa peut aussi être un ami en fait  lol) dans la mise en place d'une TLB, par quoi commencerais-tu ?
heummmm .... j'sais pas quoi répondre, car je crois que je ne suis pas une "référence standard" dans mon fonctionnement habituel ...
la plupart des entreprises, avec leurs clients, expliquent vite-fait-bien-fait de quoi il s'agit grosso-modo, et s'empressent de faire signer un devis en bonne et due forme ... après on exécute dès que possible pour encaisser le plus vite possible ...
moi, avec mes clients, sur un projet "eau de pluie" (en autonomie) pour lequel je dois faire le tour de la question complet, ça nous prend parfois 2 journées !! .. et les clients en sont bien satisfaits, parce qu'avant de commencer quoi que ce soit de leurs travaux, ils connaissent déjà toute l'installation complète !!
et moi, dans mes activités associatives c'est pareil, donc, si je dois expliquer pour "sensibiliser" et initier ... ben j'explique tout ! (déjà que je suis bavard par nature) ... mais moi, c'est ma fonction principale !!

Citation de: Utopiste
Et, si cette même personne devait t'appeler pour lui résoudre (ou l'aider à résoudre) un problème de type odeur ou écoulement nauséabond au droit du compost, que ferais-tu ?
ben comme beaucoup (je pense), on identifie le problème, on l'évalue, et selon les causes probables, on détermine ce qui a pu merder ou manquer , et on adopte une rectification si nécessaire ...
du "classique" quoi ....

Citation de: Utopiste
Le résultat final est le même ... problème inacceptable pour une TLB
ben c'est à voir quel est le problème ...
mais je crois que c'est comme tout, rien n'est infaillible en tous temps ! .. , donc possible ...

Citation de: Utopiste
Cela dis, je comprend ce que tu veux dire même si sa me pose un problème d'ordre moral
ouaip , moi aussi je suis un "idéaliste" ... mais à force d'être déçu ou frustré de ne pas pouvoir tout faire ou tout savoir de ce que je voudrais ... je fini pas me forcer à me la mettre un petit peu en veilleuse .. !!
LOL
par dépit peut-être ..

Citation de: Utopiste
Loin de moi cette idée !!
loin de moi aussi l'idée de dire que tu le ferais exprès ou volontairement ou par plaisir ou autre .....

Citation de: Utopiste
1 seul est "officiellement" en TS; que cette TS à moins de 3 ans et que son proprio est entrain de la réhabiliter. Voila la belle publicité que sa fait aux T.S 
Le pourquoi du comment ?
très exceptionnel, mais ça arrive (moi perso je n'en connais pas du tout !)
mais quel est son problème ??
que s'est-il passé, si c'est "en réhab'" , et non en "résolution" du problème ?
et est-ce réellement un problème de "T.S." .. ?? , ou plutôt un problème "d'usage" ou de gestion de T.S. ... ??  (très différent, mais c'est plutôt la 2è idée généralement qui pose le problème !)

Citation de: Utopiste
Une TS inexistante en 96 qui cède sa place à une TS mal encadré en 2009.
Je rappelle que encadré ne veut pas dire bafouer les droits des usagers ... mais bien encadrer 
oui, je comprends, mais il devrait se faire "épauler" par une assoce de terrain ...

Citation de: Utopiste
2/Que veux tu ... c'est un fait ... quand il y a problème, c'est le SPANC qu'on va voir. Mais tant qu'il y a pas de problème, c'est l'entrepreneur que l'on félicite
ha ha ha ... , c'est pas faux !

Citation de: Utopiste
J'espère avoir été assez clair dans mes propos
yesssss ....
"tu veux mon n'veu !"


PS : j'espère que je pourrai avoir des réponses aussi claires de tes collègues sur mes diverses questions précédemment posées ...

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 10 août 2010, 09:08:08
Bonjour tout le monde !!
Plus que trois jours avant de débrancher le cerveau  :D

j'ai peu de temps pour répondre mais quelque éléments quand même ...


la plupart des entreprises, avec leurs clients, expliquent vite-fait-bien-fait de quoi il s'agit grosso-modo, et s'empressent de faire signer un devis en bonne et due forme ... après on exécute dès que possible pour encaisser le plus vite possible ...
moi, avec mes clients, sur un projet "eau de pluie" (en autonomie) pour lequel je dois faire le tour de la question complet, ça nous prend parfois 2 journées !! .. et les clients en sont bien satisfaits, parce qu'avant de commencer quoi que ce soit de leurs travaux, ils connaissent déjà toute l'installation complète !!


Bienvenu dans mon monde  :love
Lorsque l'on travaille sur un dossier de conception (contrôle du bureau d'étude + contrôle du terrain) un dossier peu mettre vraiment beaucoup de temps a sortir. Mais comme tu le précise, l'usager est au fait de son installation avant même de l'avoir chiffrer !! Responsabiliser l'usager à son mode d'assainissement est le plus important de notre travail. Il me semble que sa répond assez bien à :

mais moi, c'est ma fonction principale !!

En fait, on a tous la même mission ... APPRENDRE L'ASSAINISSEMENT
_le SPANC est là pour expliquer a l'usager pourquoi il faut qu'il contrôle l'ANC (ou TS);
_l'usager est là pour montrer que tout va bien et qu'il sait comment sa marche et surtout comment sa s'entretient (vidange ou création du compost);
_l'association est là pour faire la promotion de tel ou tel système (le commercial, dans le bon sens du terme).
Bien sur, tout cela n'est en rien réducteur...

On gravite tous autour de notre derrière en fait ^^


ben comme beaucoup (je pense), on identifie le problème, on l'évalue, et selon les causes probables, on détermine ce qui a pu merder ou manquer , et on adopte une rectification si nécessaire ...


C'est bien là que je veux en venir. Pense-tu réellement qu'il soit possible d'identifier un quelconque problème sur une TS en ne vérifiant que les points (à minima) de sept.09 ?
Pour déterminer ce qui a pu merder ou manquer, encore faut il avoir un suivit de l'installation ... Si ton ami/usager n'est pas au jus de ce qu'il doit veiller à faire (ou remplir un carnet d'entretien), que pourras tu faire ? Hormis une bonne grosse réponse de gratte papier, pas grand chose à mon goût ...

mais je crois que c'est comme tout, rien n'est infaillible en tous temps ! .. , donc possible ...


CQFD en ce qui me concerne !
Toutes nos visites ont un but commun ... trouver la faille avant que le problème/pollution ne soit "irréversible" en l'état.


très exceptionnel, mais ça arrive (moi perso je n'en connais pas du tout !)
mais quel est son problème ??
que s'est-il passé, si c'est "en réhab'" , et non en "résolution" du problème ?
et est-ce réellement un problème de "T.S." .. ?? , ou plutôt un problème "d'usage" ou de gestion de T.S. ... ??  (très différent, mais c'est plutôt la 2è idée généralement qui pose le problème !)


Le problème est très simple est très bête. Mon usager verse tout simplement ses matières brutes a même son jardin sans réaliser de compost. En discutant un peu, il se trouve qu'a la base il faisait un compost sur lequel il envoyait une partie de ses EM (me demande pas comment :sweating:) + son bidon d'urine quand il était bien plein. Suite logique : ODEUR ...
Aujourd'hui on reprend le tout en fabriquant 3 bac à compost et en reprenant totalement le circuit des EM qui finiront dans de la phyto dès parution au JO OFC  :zen:
Cet usager a pourtant une étagère pleine de doc sur la TS chez lui ... ce qui me fait encore plus peur en fait  :ko:


oui, je comprends, mais il devrait se faire "épauler" par une assoce de terrain ...


Mais que lui apportera de plus une association de terrain en fait ?
Faut pas non plus oublier, que l'association va se faire un beau déplacement pour venir le voir une fois ... mais qui est en contact quotidien (ou presque) avec l'usager .... le SPANC  :)

Bon, j'ai pas assez de temps pour continuer ce matin ...
Bonne lecture et surtout bonne argumentation  :ninja:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 10 août 2010, 10:21:22

Salut ,

Citer
Plus que trois jours avant de débrancher le cerveau
pour W-E ? ... ou .... pour vacances ! ??

Citer
_l'association est là pour faire la promotion de tel ou tel système (le commercial, dans le bon sens du terme).
pas que ça , non ..
il y a un gros travail de fond qui se fait, "dans l'ombre" ... mais c'est peut-être plus de la pédagogie  que de la promotion .. !

Citer
On gravite tous autour de notre derrière en fait
heuuuuu ... moi j'ai rien dis , hein ......
LOL

Citer
C'est bien là que je veux en venir. Pense-tu réellement qu'il soit possible d'identifier un quelconque problème sur une TS en ne vérifiant que les points (à minima) de sept.09 ?
ben oui mais c'est là où on revient au point de départ .. !
l'arrêté 09/09 ne parle pas de contrôle de la T.S. en elle-même .. ! donc, on ne peut parler, sur base de cet arrêté, de chercher à identifier un éventuel problème de la T.S. par son contrôle !
et toi tu es chargé d'un contrôle tous les 4 ans (ou +) ... si un problème quelconque survient sur une T.S. , ce n'est pas à toi à résoudre ce problème .. !!

dis-moi, quand tes usagers ont une fuite à la chasse de leur WC .... ils font quoi ou ils téléphonent à qui ???

Citer
Si ton ami/usager n'est pas au jus de ce qu'il doit veiller à faire (ou remplir un carnet d'entretien), que pourras tu faire ?
ce n'est pas une question de suivi , mais de gestion / d'usage .. !!
la pratique d'une T.S. , ça s'apprend ..
c'est pour ça que "notre" rôle (les assoces) de pédagogie, voire "d'éducation" est important .. !

PS : le guide "bonnes pratiques" va sûrement te plaire !! (c'est pour très bientôt)

Citer
Le problème est très simple est très bête. Mon usager verse tout simplement ses matières brutes a même son jardin sans réaliser de compost.
ben oui mais ça c'est n'importe quoi !!
tu peux lui dire de ma part !!

ça, ce n'est pas la pratique de "T.S + compostage" !!

Citer
Cet usager a pourtant une étagère pleine de doc sur la TS chez lui ... ce qui me fait encore plus peur en fait
ben tu pourras aussi lui dire de ma part que posséder , c'est bien, mais les lire .. c'est mieux ! , et que lire, c'est bien , mais comprendre .. c'est mieux !!
Pffffff ...

Citer
Mais que lui apportera de plus une association de terrain en fait ?
l'éducation à la bonne pratique !

Citer
Faut pas non plus oublier, que l'association va se faire un beau déplacement pour venir le voir une fois ... mais qui est en contact quotidien (ou presque) avec l'usager .... le SPANC
ça c'est réducteur comme vision .. !

c'est pourquoi on aurait TOUS tout intérêt à ce que les spanc et les assoces collaborent plus étroitement .. !!
ce qui est déjà commencé sur certains Dpt d'ailleurs ..

allez, Ciao ..

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 10 août 2010, 13:25:08
Re,

Je prend bonne note de tes remarques mais il y a quand même un point qui me fait un peu peur :


l'éducation à la bonne pratique !


Nombre d'entre nous pourrons te dire que les "premiers" entrepreneurs de Fosse Septique soutenaient que nul vidange est nécessaire et qu'un bon puits perdu c'est fantastique !! Pour eux, c'était sa l'éducation à la bonne pratique ....
Bon ok, c'est un peu loin de nous tout sa (quoi que) ...
Plus récemment :
"vous pouvez boire l'eau en sortie de la micro-station" ... sa aussi on l'a tous entendu (et même vue)  :beurk:

Vois-tu où je veux en venir ?
J'ai grand peur que ce type d'assainissement (TS) ne connaisse les mêmes écarts  :furax:

De ce que je retiens c'est que la TLB ne nécessite pas ou peu de suivie. On est effectivement plus dans de la manipulation quotidienne de nos déchets que de l'usine a gaz avec armoire électrique et alarme sonore et visuel. Donc là, je veux bien ad-mètre qu'il est gère utile de charger son doc terrain en point de contrôle.
Bien sur, en partant du principe que OUI, une TS peut être contrôlable. J'ai bien noté que je ne suis pas assez qualifier pour statuer sur ce point là. Comme tu le dis si bien, à chacun son travail  :joke:

Mais quand est-il des autres système de TS ?

J'ai vu (de mes propres yeux) des TS qui nécessitent des systèmes de ventilation de diamètre 150 ou 200 sur alimentation électrique ! (formation TDM)

Et comme tu le propose, travaillons de concert !
Aidez les SPANC a apporter une réelle plus-valu à leur contrôle en vérifiant un maximum de points/habitudes/usages/bonne pratiques  :love

Tout le monde est gagnant dans l'affaire ...

Il est important de souligner que pour un grand nombre d'entre nous, la TS est un dinosaure ressuscité par une propagande médiatique. Un phénomène de mode quoi.
En ce qui me concerne, fallait voir la réaction de ma hiérarchie quand je leur ai dit que la TS est aujourd'hui réglementaire ...
Pour faire court : la réunion est passé du rire à la consternation  :ko:

Pour un grand nombre d'entre nous, si on vois pas, on crois pas  :kaboom:
On sort d'une école (ou presque) dans laquelle on te formate eaux usées, STEP, suivie bio ...

Toi, de ton côté, tu crois en la TS (enfin TLB) parce que tu vois et vie avec au jour le jour ... tu as appris à évoluer en ce sens ...

Je rejoints parfaitement le discours tenu lors de ma formation TS :
"la rédaction de Sept.09 va tuer la toilette sèche. Sa méritait bien plus que 3 lignes en fin d'arrêté."

On a "le pouvoir" de rectifier cela dans la rédaction de nos R.S et dans le contenu de nos C.R (sans franchir la ligne jaune bien sur).
L'usager règle le coût réel du service et rien que le coût du service. Dès lors que le coût n'évolue pas (et que je ne vérifie pas les ouvrages internes) où est le problème ?

Je trouve ca plus sein que de voir les choses mais de ne surtout pas écrire ce qu'on a vu (en bien ou en mal) car on est pas censé l'avoir vu  :huh:
C'est un peu comme si le discours tenu à l'usager devant ses ouvrages d'assainissement ne devait surtout pas être écrit; ou l'est qu'a moitie !!
Je trouve sa hypocrite et totalement déresponsabilisant.

Cordialement,
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 10 août 2010, 14:11:22
Hugh ! ,

Citation de: Utopiste
Je prend bonne note de tes remarques ..
merci !
Cool....

Citation de: Utopiste
mais il y a quand même un point qui me fait un peu peur :
mais non, t'inquiètes .. tonton est là ...
MDR ..

Citation de: Utopiste
Nombre d'entre nous pourrons te dire que les "premiers" entrepreneurs de Fosse Septique soutenaient que nul vidange est nécessaire et qu'un bon puits perdu c'est fantastique !! Pour eux, c'était sa l'éducation à la bonne pratique ....
Bon ok, c'est un peu loin de nous tout sa (quoi que) ...
Plus récemment :
"vous pouvez boire l'eau en sortie de la micro-station" ... sa aussi on l'a tous entendu (et même vue) 

Vois-tu où je veux en venir ?
ouais ouais ...
mais je me permets de croire que tu n'es pas disposé à nous comparer avec ces racailles .. ! ?

comme je dis toujours : comparons ce qui est comparable, car eux existent pour vendre leur cam' ... nous nous existons pour promouvoir une pratique, pour éduquer à cette pratique, pour "la cause" et non par intérêt ou pire, par bizness .. !

Citation de: Utopiste
De ce que je retiens c'est que la TLB ne nécessite pas ou peu de suivie.
en effet !

Citation de: Utopiste
Mais quand est-il des autres système de TS ?

J'ai vu (de mes propres yeux) des TS qui nécessitent des systèmes de ventilation de diamètre 150 ou 200 sur alimentation électrique ! (formation TDM)
yesss , en effet, il y a nombre de "systèmes" maintenant sur le marché ...
plus ou moins intéressants (dans le sens "cohérent") , du plus simple jusqu'aux "machines de guerre" (que je n'approuve pas) ..
là aussi, à considérer au cas par cas, car certains "principes" (fonctionnement) sont assez différents ! (tu t'en rendras mieux compte sur le guide "bonnes pratiques" ..)

pour ma part, je suis trop convaincu par la TLB que pour militer pour autre chose !!

Citation de: Utopiste
Bien sur, en partant du principe que OUI, une TS peut être contrôlable. J'ai bien noté que je ne suis pas assez qualifier pour statuer sur ce point là. Comme tu le dis si bien, à chacun son travail
si tu veux ...
vous avez le droit (pour l'instant, tant qu'il n'y a pas de "retours de bâton" ..) de persister à croire que c'est le cas ...
moi je persiste à dire le contraire ...

Citation de: Utopiste
Et comme tu le propose, travaillons de concert !
Aidez les SPANC a apporter une réelle plus-valu à leur contrôle en vérifiant un maximum de points/habitudes/usages/bonne pratiques 

Tout le monde est gagnant dans l'affaire ...
yessss ... je le pense vraiment !
"de concert et en concret" !

Citation de: Utopiste
Il est important de souligner que pour un grand nombre d'entre nous, la TS est un dinosaure ressuscité par une propagande médiatique. Un phénomène de mode quoi.
En ce qui me concerne, fallait voir la réaction de ma hiérarchie quand je leur ai dit que la TS est aujourd'hui réglementaire ...
Pour faire court : la réunion est passé du rire à la consternation 

Pour un grand nombre d'entre nous, si on vois pas, on crois pas 
On sort d'une école (ou presque) dans laquelle on te formate eaux usées, STEP, suivie bio ...
yesss ... , et c'est un de nos plus gros obstacles !!

Citation de: Utopiste
Toi, de ton côté, tu crois en la TS (enfin TLB) parce que tu vois et vie avec au jour le jour ... tu as appris à évoluer en ce sens ...
"moi" .. ?? , non, pas que ... mais la plupart des utilisateurs !


@ +

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 10 août 2010, 22:29:31
Bonjour,

Il y a quelque chose qui m'interpelle sur ce forum. Il y est strictement interdit de faire l'apologie de la pollution de l'eau, et la plus part des intervenants (les spnakeurs en particulier) le font en continu en nous ventant les mérites de telle ou telle filière...

Une fosse toutes eaux, avec ou sans dégraisseur avant ou après, avec un filtre à sable ou sans filtre à sable ce n'est jamais qu'une tonne à lisier enterrée dans un jardin. La capacité épuratoire est pour le moins discutable.

Pour faire de l'épuration, il existe des systèmes concentrant la pollution est amenant le tout dans de grosses stations où est mis en place un traitement très coûteux, polluant, mais jugé satisfaisant. Il parait que les dernières versions de l'épuration parisienne arrive à 99% d'efficacité. Bilan, sachant qu'il y a 10 millions de parisiens, c'est l'équivalant de 100.000 personnes faisant leur besoins direct dans la Seine... Ben moi, Paris-Plage ou pas je ne suis pas à la veille de mis baigner, Et je n’ai pas parlé de l’impact écologique des boues de ces stations, de celui des divers floculants, dispersants et autres utilisés pour arriver à ce glorieux résultat. Mais cela nourrit Véolia et consorts donc …. Chut…..chut….chut…


Mais je m’égare…Ici on parle spankeurs et toilettes sèches.

A ce que j’ai cru comprendre, les spankeurs ont pour mission de contribuer à la mise en place et au contrôle des installations souhaitables pour une amélioration de la qualité de l’eau des nappes et des cours d’eau dans les endroits ou il est trop coûteux pour la collectivité de mettre en place un réseau d’assainissement collectif.

Si l’objectif est d’améliorer la qualité de l’eau, les systèmes préconisés actuellement par les spankeurs sont une amélioration par rapport au direct à la rivière que l’on pratiquait dans les années 50. Une amélioration relative par rapport au puits perdu quelque part dans le fond du jardin pratiqué dans les années 70, mais certainement pas une amélioration par rapport à la pratique du début du siècle ou les pots de chambre étaient collectés par les maraîchers, ou bien vidés sur le tas de fumier du paysan voisin.

Au 19eme siècle, il y avait truite et saumon plein les rivières, des moules d’eau douce, des écrevisses… et ceci même dans les secteurs (comme la Creuse) ou la population était importante (comme quoi hein…).

Il faut dire que le métier n’est pas facile, la micro épuration ce n’est pas techniquement pas simple, de gros volume d’eau  avec une charge polluante limitée, un truc super compliqué à épurer (entendons nous bien, charge polluante limitée par rapport à ce qui rentre dans une station.)

 Et ben, figurer vous que la micro station idéale celle qui a de super résultats en terme d’assainissement a été inventée. Son gros problème c’est qu’elle ne coûte pas cher, et donc ne rapporte rien au fabricant de fosses, de filtres, de pompes et de cuves en tout genre….Cela s’appelle une TLB et consiste à faire composter ses excréments. Efficacité épuratoire sans équivalent, et pour le même prix vous récupérer un bon compost.

Alors quand je vois l’objet de ce fil,  où les spankeurs s’interrogent sur la légalité des toilettes sèches…ça fait peur. C’est le moyen le plus performant inventé pour parvenir à limiter au maximum les rejets, et le spankeur se demande si tout cela c’est bien légal…

Je crois qu’il serait utile et nécessaire que vous alliez tous (les spankeurs) faire un petit tour sur le site « Eautarcie » pour apprendre les bases indispensables à l’exercice de votre profession dans des conditions satisfaisantes. Car pour être en mesure de renseigner, il faut un minimum de connaissances, ce qui vous permettrait au passage d’expliquer à vos élus qu’il sont de gros nazes de se consterner à l’évocation des
TLB.

Quand vous aurez fait cette lecture vous en saurez un peu plus sur les toilettes sèches (il y a à boire et à manger) et sur la TLB, qui pour le compte est certainement une technique (la technique) ultra performante pour assurer un bon assainissement de l’eau consommée par l’administré.

   Parce que franchement, vous êtes chargé d’appliquer une réglementation qui est bidon. Ce n’est pas la seule, je vous rassure, mais dimensionner un système d’épuration sur le nombre de pièce d’une maison, ce n’est plus du tir approximatif, c’est du grand n’importe quoi…

   Etre chargé de contrôler des installations sans avoir accès au locaux,  forcément c’est du grand n’importe quoi. Dimensionner des système d’assainissement qui ne prenne pas en compte la quantité d’effluents entrant, c’est toujours du grand n’importe quoi.

Donc à mon, n’en déplaise à Bibelot, pour faire correctement votre métier, vous êtes dans l’obligation d’interpréter le texte. Celui qui joue les psychorigides avec un texte  de réglementation aussi débile, il est ou très con ou bien alors il est très con, mais dans tous les cas, il est très con.

Et, au sein de cette réglementation débile, il y a le sommet de la débilité, le fameux arrêté du 17 septembre 2009. En voilà un texte qu’il a été écrit par un bureaucrate qui n’y connaissait rien. Alors qu’est ce qu’il a bien pû vouloir dire le bureaucrate tout seul dans son petit bureau avec son histoire de plateforme étanche et de toit complètement contreproductif…

Et bien il s’est renseigné et il a compris (attention, il est bureaucrate quand même, il a bac + 8, il peut comprendre plein de choses) que les TLB, c’était super efficace en terme de traitement et qu’il ne fallait pas les interdire aux écolos qui voulait s’y risquer…D’où son arrêté dérogatoire…

Mais quand même, le bureaucrate, il veut bien de l’administré, alors il s’est dit si mon voisin il veut faire son tas de caca sur sa pelouse, (parce que c’est ça qu’il a compris des TLB) cela va pas être joli, alors pour le bien de tous les administrés, je vais exiger dans mon arrêté un abri pour cacher la misère ; et puis il s’est dit, si le tas de fumier de mon voisin il produit des jus, il faut que ce jus qui put et attire les mouche reste chez mon voisin, d’où la plateforme étanche…

Ce qu’il ne savait pas le bureaucrate, c’est qu’un tas de compost cela doit être en contact avec le sol, ne sent pas à trois mètres, ne dégage pas de jus, même s’il pleut dessus… Il peut pas tout savoir le bureaucrate…

Donc, comme le bureaucrate ni connaît rien, et qu’il nous a produit un arrêté qui devrait rentrer au panthéon de l’incompétence, il est nécessaire que le spankeur lui, soit correctement renseigné, de façon à pouvoir interpréter le texte à bon escient.
 
A ma connaissance, pour y arriver le mieux c’est encore : http://www.eautarcie.com/

Bonne Lecture

Sur ce….


PS : ben dit donc l’écolo, tu as trouvé un sacré nid…
 
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 11 août 2010, 08:44:23
bien le bonjour


Alors quand je vois l’objet de ce fil,  où les spankeurs s’interrogent sur la légalité des toilettes sèches…ça fait peur. C’est le moyen le plus performant inventé pour parvenir à limiter au maximum les rejets, et le spankeur se demande si tout cela c’est bien légal…


Je pense que tu fais une erreur là ... Je ne m'interroge pas sur la légalité des TS mais plutôt sur la façon de les contrôler ....


Je crois qu’il serait utile et nécessaire que vous alliez tous (les spankeurs) faire un petit tour sur le site « Eautarcie » pour apprendre les bases indispensables à l’exercice de votre profession dans des conditions satisfaisantes. Car pour être en mesure de renseigner, il faut un minimum de connaissances, ce qui vous permettrait au passage d’expliquer à vos élus qu’il sont de gros nazes de se consterner à l’évocation des
TLB.

Quand vous aurez fait cette lecture vous en saurez un peu plus sur les toilettes sèches (il y a à boire et à manger) et sur la TLB, qui pour le compte est certainement une technique (la technique) ultra performante pour assurer un bon assainissement de l’eau consommée par l’administré.


Tu auras pu remarquer qu'il y a de nombreuses références à ce site un peu partout dans ce topique. Donc oui, on le connais et oui, on a ingérer l'info.
Toutefois, je suis est reste un SPANC. C'est aussi pour sa que j'ai commencé ce post par une recherche de document technique "normé" ...
Pas que je dénigre les trésors d'internet ! Juste que je peux pas les utiliser comme lettre d'Or.
Je rappelle également que ce topique de tourne pas exclusivement autour de la TLB, mais de toute les TS.


   Parce que franchement, vous êtes chargé d’appliquer une réglementation qui est bidon. 


Je suis assez d'accord sur ce point. C'est pour cela que j'envisage de développer un peu la partie TS dans mon RS.

Mais bon, là on a pas franchement fait avancer les choses ...
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 11 août 2010, 08:51:10
Mais je m’égare…Ici on parle spankeurs et toilettes sèches. 

Ola Eddy, attention, ici ce n'est pas "forum nicolas hulot", les intervenants ne sont pas les mêmes, je préfère te prévenir, toi qui arrive comme un cheveux sur la soupe !!!

Et, au sein de cette réglementation débile, il y a le sommet de la débilité, le fameux arrêté du 17 septembre 2009. En voilà un texte qu’il a été écrit par un bureaucrate qui n’y connaissait rien. Alors qu’est ce qu’il a bien pû vouloir dire le bureaucrate tout seul dans son petit bureau avec son histoire de plateforme étanche et de toit complètement contreproductif…

Hélas non Eddy, c'est le 7/09/09, quitte à donner des leçons, renseigne toi au préalable  :)

Alors quand je vois l’objet de ce fil,  où les spankeurs s’interrogent sur la légalité des toilettes sèches…ça fait peur. C’est le moyen le plus performant inventé pour parvenir à limiter au maximum les rejets, et le spankeur se demande si tout cela c’est bien légal…

La non plus Eddy, lis l'ensemble du topic au lieu de t'en tenir à la dernière phrase, ici ce n'est pas la remise en cause des TS, puisque ces dernières sont inscrites dans l'arrêté, certains spanckeurs se demandaient quels pouvaient être les points supplémentaires à identifier dans le contrôle, afin de mieux rédiger son règlement de service.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 11 août 2010, 09:17:59
Bonjour,

Si chacun reprend un petit extrait du propos et rebondi dessus, cela n'a plus guerre de sens. Mon propos il est juste de dire que parmi les spankeurs, il y en a manifestement qui n'ont pas lu le site Eautarcie. Or ce site fait référence sur les toilettes sèches et plus particulièrement la TLB. Or ce site s'adresse tout particulièrement à eux.

Si tous les spankeurs avaient pris le temps de sa lecture, la teneur de ce topic serait différente. Il n'y en aurait plus à s'interroger sur l'intérêt de la TLB, après je ne dit pas que le principe ne présente pas de contrainte, mais en terme d'efficacité, aucune autre filière ANC ne tient la route.

Je fais court mais là je dis l'essentiel.

Sur ce
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 11 août 2010, 09:41:09
Bonjour,

Si chacun reprend un petit extrait du propos et rebondi dessus, cela n'a plus guerre de sens.

A force de voir bibelot le faire, on y prend gout  :D

Si tous les spankeurs avaient pris le temps de sa lecture, la teneur de ce topic serait différente.

Si tu avais pris le temps de la lecture de ce topic, encore une fois, tu verrais qu'il ne s'agit pas de polémiquer sur les TS, mais d'identifier les points de contrôle à minima pour assurer un service de qualité à l'usager.  :)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 11 août 2010, 09:50:50
re,

Je n'ai pour le moment pas assez de retour sur le fonctionnement / exploitation de la TLB pour en parler en bien ou en mal.

Ce topique gravite autour de 2 questions qui me semblent fondamentales :

1/ Comment améliorer la mise en place des TS d'un point de vu réglementaire (Rédaction du RS). Car comme toi, nous sommes un certain nombre a trouver la rédaction de Sept.09 un peu légère sur cette partie.
2/ Comment contrôler pleinement ces installations (Point de contrôle du CR).

Je pose aussi la question de la "légalité" d'utiliser le compost de TS (non surveiller/mature) pour amender un potager à moins de 35m d'un captage d'eau destinée à la consommation humaine.

J'ai déjà eût pas mal d'argumentation des uns et des autres sur ces points, notamment de la part de Tonton Bibelot. A chacun de faire son tri(-sélectif) des infos de ce topique  :)

J'insiste sur le fait que la TS n'est pas la TLB mais que la TLB est UNE TS mais pas LA TS.
C'est dommage de pas avoir d'autre retour/commentaire détaillé des autres TS ... notamment sur les points important a vérifier  :XD:

Ps : bienvenu parmi nous (et vive SPANC 29)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 11 août 2010, 13:37:16
Bonjour,

Apparemment, l'utilisation qui va être faite du compost vous perturbe beaucoup. C'est assez normal, par ce qu'il y a des freins "culturaux" assez important. A mon la mission du spankeur n'est pas de contrôler l'usage qui va être fait du compost. Si c'est le cas, je demande aussi à voir le protocole de contrôle qui vous permet de vous assurer que les extraits de fosses sont épandus conformément aux règles du PMPOA.

De principe, si le compost n'est pas de qualité, vous n'avez pas un tas de compost, mais un tas de fumier pourrissant (qui sent à plus de trois mètres / s'il est réalisé sur une plateforme étanche par exemple). Auquel cas il n'est pas conforme au texte à l'esprit du texte, c'est à dire qu'il constitue une nuisance. A partir du moment ou il ne constitue pas une nuisance, les conditions de sa fermentation sont satisfaisante. La seule chose qui à mon sens est aisément contrôlable, c'est la présence d'un tas de compost.

 S'il n'y en a pas, c'est que les excréments sont peut-être épandus frais. Maintenant, le tas de compost d'une personne vivant seul, ou celui d'un couple, ce ne doit pas être grand chose, parce que le volume que j'observe chez moi, il ne représente guerre plus de 2 m3 pour 5 personnes, avec ajouté au compost toutes les mauvaises herbes et autres végétaux issus du potager (500 m2 de potager, quand même). Le compostage réduit considérablement le volume.

Maintenant, je ne vois pas au nom de quel principe vous pouvez interdire à l'usager de mettre son compost sur son potager. Après, il y a des distances a respecter vis à vis des cours d'eau. La FNSEA n'a de cesse de militer pour réduire cette distance, a l'heure actuelle elle est de 5m. J'imagine qu'elle s'applique également au particulier.

Initialement, je m'interdisait de mettre du compost issu de TLB sur mon potager, à la réflexion et maintenant que je me suis habitué au concept, je ne vois plus pourquoi. Cela ne fait pas suffisamment longtemps que j'ai adopté la TLB pour avoir du compost mur (2ans). Mais je le mettrai sous mes citrouilles, elles devraient apprécier.

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spanc ccpl le 11 août 2010, 13:49:24
Bonjour à tous,
Pour Eddy, je me permets de rappeler qu'un technicien spanc n'est pas prescripteur et ne préconise pas de filière (même si parfois on le fait à l'oral: connaissance du terrain oblige). Le technicien spanc a une mission de contrôle, il vérifie que la filière en place correspond à la réglementation en vigueur.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 11 août 2010, 15:32:12
Bonjour ,

Salut Eddy ,
je ne pensais pas te voir faire une entrée ici si fracassante ....

Citation de:
Donc à mon, n’en déplaise à Bibelot, pour faire correctement votre métier, vous êtes dans l’obligation d’interpréter le texte.
"obligation d’interpréter le texte" ... ????
faudra que tu expliques ça ...
comme je l'avais déjà suggéré plusieurs fois ici, "s'adapter" avec intelligence et tolérance à une situation particulière de terrain (si le texte en rapport est à côté d'la plaque : ex. : compostage sur aire étanche)... j'veux bien ... mais attention au fait "d'interpréter" les textes, car c'est comme ça qu'on court à la dérive et sur du "tout et n'importe quoi" .. !!
exemple ici : "contrôler une T.S. dans l'habitat" ... là je dis NON car ça c'est purement et simplement de la mauvaise interprétation, et abusif, et du non-respect d'autres textes de droit fondamental !
Tu vois la différence là ??

Citation de: Utopiste
Je ne m'interroge pas sur la légalité des TS mais plutôt sur la façon de les contrôler ....
ben je répète que, jusqu'à preuve du contraire, vous n'avez pas à contrôler la T.S. dans l'habitat !!

Citation de: BBOY33
ici ce n'est pas la remise en cause des TS, puisque ces dernières sont inscrites dans l'arrêté, certains spanckeurs se demandaient quels pouvaient être les points supplémentaires à identifier dans le contrôle, afin de mieux rédiger son règlement de service.

.../...
.. qu'il ne s'agit pas de polémiquer sur les TS, mais d'identifier les points de contrôle à minima pour assurer un service de qualité à l'usager.
ben je répète que, jusqu'à preuve du contraire, vous n'avez pas à contrôler la T.S. dans l'habitat !!

Citation de: Eddy
Si chacun reprend un petit extrait du propos et rebondi dessus, cela n'a plus guerre de sens.
je ne vois pas pourquoi ça n'aurait "guerre de sens" .. ?
et c'est le moyen le plus précis pour éviter tout quiproquo sur quelle réponse fait référence à quel propos .. !!

Citation de: Utopiste
Ce topique gravite autour de 2 questions qui me semblent fondamentales :

1/ Comment améliorer la mise en place des TS d'un point de vu réglementaire (Rédaction du RS).
c'est à nouveau là que tu te disperse !
Tu ne peux pas l'exprimer (et encore moins l'appliquer !) comme tel puisque rien dans la réglementation n'impose quoi que ce soit concernant "la mise en place des TS" !!
donc, quelconques conditions ou contraintes de cette "mise en place" ne devrait même pas figurer sur ton R.S. !!

Citation de: Utopiste
2/ Comment contrôler pleinement ces installations (Point de contrôle du CR).
ben je répète que, jusqu'à preuve du contraire, vous n'avez pas à contrôler la T.S. dans l'habitat !!

Citation de: Utopiste
Je pose aussi la question de la "légalité" d'utiliser le compost de TS (non surveiller/mature) pour amender un potager à moins de 35m d'un captage d'eau destinée à la consommation humaine.
tout en reconnaissant que c'est une bonne question, il faut néanmoins prendre en compte que le compost "mûr" n'est plus un "sous-produit issu de T.S." mais un "produit fini d'amendement" , au même titre qu'un vulgaire terreau acheté en jardinerie ..
donc, ce n'est pas sur  "la légalité d'utiliser le compost de TS" qu'il faudrait s'interroger .. mais sur "comment contrôler le cycle de compostage" .. ?? (pour utiliser un compost "traité" !) , et ce, à titre "informatif" pour l'usager et non à titre règlementaire dans vos points de contrôles !


Citation de: Eddy
La seule chose qui à mon sens est aisément contrôlable, c'est la présence d'un tas de compost.
.../...
Maintenant, je ne vois pas au nom de quel principe vous pouvez interdire à l'usager de mettre son compost sur son potager.
ben oui, c'est ce que je ne cesse de faire comprendre ici ...

Mais comme j'ai précisé : "jusqu'à preuve du contraire" .. !!

mais pour cet éventuel "contraire" ... y'a pas grand monde qui se manifeste !
Beaucoup d'affirmations les plus diverses, mais j'attends avec impatience quelques réponses à mes (peut-être trop embarrassantes ?) diverses questions ... en guise de démonstration de ces points importants ...

Pour résumer :
Citation de: Utopiste
100% d'accord avec toi ! C'est donc justement pour éviter des dérives évidentes qu'il faut que mon R.S soit bien rédigé et en parle.
Je craints fortement que ce genre de contrôle ne se finissent "à la tête du client" ...
C'est trop souvent le cas lorsque les fiches de contrôle sont peu ou pas rempli (je suis preneur des retours des autres SPANC sur ce point là)
déjà pas grand monde pour s'exprimer sur cet appel du pied d'Utopiste à ses collègues ...
malgré plusieurs dizaines de lectures/jour de ce sujet ...
dommage ...

Questions :

> Une "Toilette Sèche" (T.S.) intérieure est-elle contrôlable en application de la réglementation en vigueur et au regard du droit général ?
(à justifier comment ?)

> selon vous  , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???

ou faut-il faire une "demande" particulière .. ??

(à qui ? , pourquoi ?)

> Une "Toilette Sèche" (T.S.) est-elle considérée comme "ouvrage d'assainissement" , ou comme "organe" composant une "filière d'assainissement des eaux usées" ?
(Si oui, sur base de quoi ?)

> Le non-respect de l'imposition de "compostage sur aire étanche" pour le traitement des matières issues de T.S. est-il punissable ?
(Si oui, à quoi ? , comment ? , par qui ?)

> L'issue finale (sur la parcelle) du compost mûr ou sa qualité sont-elles contrôlables ?
(Si oui, sur base de quoi ?)

> (pour compostage "sur aire étanche") pouvez-vous m'expliquer (car moi je ne sais pas, puisque je n'ai pas de lixiviats !) comment on gère ces lixiviats avant épandage ? .. , si ils peuvent être épandus ? .. , où et comment ? .. , et comment vous êtes censés en contrôler l'épandage ???
Aussi, comment peut-on garantir que ces lixiviats ne seront pas polluants ??

(réponse fortement souhaitée, puisque vous défendez le respect des textes qui provoqueront ces lixiviats, qui sont considérés comme polluants puisque qu'obligatoirement contenus sur aire étanche .. !!)

DONC :  pourriez-vous SVP m'apporter une démonstration fondée sur ce que disent réellement, noir sur blanc, les textes règlementaires qui puisse confirmer vos affirmations ou répondre à ces questions .. ??
Pour vous qui êtes si à cheval sur le respect des textes …. ça ne devrait pas être trop difficile !


Citation de: Utopiste
J'insiste sur le fait que la TS n'est pas la TLB mais que la TLB est UNE TS mais pas LA TS.
c'est un fait ...... d'accord là dessus

Citation de: spanc ccpl
Le technicien spanc a une mission de contrôle, il vérifie que la filière en place correspond à la réglementation en vigueur.
oui ça on savait .... merci, on est pas en CM2 non plus !


À bientôt pour vous lire ...

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 11 août 2010, 20:08:18
Cher Utopiste,

J’ai pris bonne note que tu pensais que j’avais mal lu le fil, tu as raison, ce n’est pas bien d’intervenir sans avoir pris le temps d’une lecture. Las, je pensais avoir lu, mais tu m’as corrigé en soulignant que ton propos n’avais jamais porté sur la légalité des toilettes sèches mais sur la méthode adapté à leur contrôle.

Je me suis dit mon petit Eddy, c’est pas bien, faut tout relire. J’ai commencé au premier message de la première page dans lequel tu nous écris :

Ligne 15 : légal ou pas?

Et moi, bêtement j'ai cru que tu t'interrogeais sur la légalité des TLB, mais il n'en est rien, il est juste question du contrôle, suis je bête...

Sur ce,
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 11 août 2010, 22:54:50
Bonsoir,

Bon ben je vais essayer de répondre à certaines de vos attentes en vous exposant sur la base de l’arrêté ce qui à mon sens est « contrôlable » sur une installation de TLB.


Article 17


Par dérogation à l'article 3,

Ce qui signifie que l’article 17 déroge aux règles exposées dans l’article 3. Cela ne veut pas dire que les TS dérogent à la réglementation ou qu’il faille une dérogation (de qui ?) pour envisager leur mise en place

les toilettes dites sèches (sans apport d'eau de dilution ou de transport) sont autorisées, à la condition qu'elles ne génèrent aucune nuisance pour le voisinage ni rejet liquide en dehors de la parcelle, ni pollution des eaux superficielles ou souterraines.[/b][/b]
Un tas de compost n’est pas fortement odorant (en ce qui concerne mon tas de compost, son odeur est perceptible dans les 3 m. Ceci les jours ou le tas de compost sent le plus, cela arrive le lendemain du jour ou j’ai vidé mon récipient par temps  sec, par temps humide, l’odeur est plus légère.

En tout cas, mon tas de compost sent beaucoup moins fort que ne sentait l’aération de ma fosse septique…

Ce qui est contrôlable : absence d’odeur (particulièrement celle perceptible depuis les parcelles voisines) absence d’écoulement. S’il y  a des odeurs  le contrôleur doit conseiller (apport plus important de sciure, sols adapté, quantité et matériel organique utilisé …).

Les toilettes sèches sont mises en œuvre :

― soit pour traiter en commun les urines et les fèces. Dans ce cas, ils sont mélangés à un matériau organique pour produire un compost ;


LA TLB : Toute sorte de matériaux peuvent faire l’affaire, le plus souvent on utilise de la sciure. La paille broyée, le papier, les copeaux de bois donne de bon résultats,

Le seul point contrôlable est l’utilisation d’un support organique, qui dit organique exclue les cendres et le sable, la terre.


― soit pour traiter les fèces par séchage. Dans ce cas, les urines doivent rejoindre la filière de traitement prévue pour les eaux ménagères, conforme aux dispositions des articles 6 et 7.

D’autre système qui m’intéresse beaucoup moins et sur lesquels je ne m’attarde pas, les principes en sont très bien analysés dans « eautarcie ». Cela ne présente à mon sens pas réellement d’intérêt par rapport à un ANC « classique ». Je ne vois pas l’intérêt d’utiliser de l’électricité pour assécher des excréments. Les système à lombri compostage intégrer me semble moins idiot, mais le moins que l’on puisse dire est que le système est lourd…A mon avis, vous n’allez pas en voir tous les jours.

Les toilettes sèches sont composées d'une cuve étanche recevant les fèces ou les urines. La cuve est régulièrement vidée sur une aire étanche conçue de façon à éviter tout écoulement et à l'abri des intempéries.

On revient à la TLB, et c’est là que le bas blesse, le bureaucrate qui a écrit ça n’avait jamais vue de tas de compost, il en ignore à l’évidence les principes du compostage. Le compost doit être en contact direct avec le sol. Il ne doit pas être fait dans un trou, ni sur un matériel l’isolant du sol (plastique, béton). Le rédacteur a voulu protéger des nuisances, en fait il les fabrique…. Pour respecter le texte, j’ai fait un abri sur mon tas de compost, bilan des courses, je dois l’arroser pour que le compostage se déroule bien. L’année prochaine, je le fait sans toit.

Le contrôleur doit s’assurer que le compost est réalisé en contact direct avec le sol, à mon avis le toit ne sert à rien, par contre le tas de compost doit autant que possible ne pas constituer une pollution visuel, le mieux est sans doute qu’il soit un peu à l’écart du champ de vision du voisinage ou alors il doit être  placé dans un cadre de compostage discret. Si c’est très moche et dans le champ de vision du seul propriétaire, cela ne regarde que lui

Les sous-produits issus de l'utilisation de toilettes sèches doivent être valorisés sur la parcelle et ne générer aucune nuisance pour le voisinage, ni pollution.

La priorité est toujours que cela ne doit pas perturber le voisinage, en ce qui concerne l’épandage, le compost c’est du compost, si le terrain est trop petit, l’accumulation de la matière organique est de nature à devenir polluante, à mon sens, le spnakeur doit faire preuve d’intelligence, il est préférable d’exporter un compost que de l’accumuler dans une parcelle saturée en matière organique. A partir du moment ou le compost est épandu sans mettre en péril la ressource en eau, quel est l’intérêt qu’il soit épandu sur la parcelle ? A mon sens, aucun…

Il convient de rappeler que le risque sanitaire est nul sur un compost correctement mené. Le spankeur n’a pas à interdire l’épandage de compost sur un potager   


Voilà, c’est ma vision d’utilisateur de toilettes sèches. Si le contrôleur tient à voir le récipient de mes toilettes, cela ne me pose aucun problème, mais comme cela a été souligné il faudrait être très limité pour ne pas prendre un récipient étanche. Personnellement  je ne vois aucun inconvénient à faire visiter les locaux, mais il me semble que ce n’est pas prévu au programme du contrôle des toilettes à eaux, alors pourquoi l’imposer aux utilisateurs de toilettes sèches ?

Sur ce,
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 13 août 2010, 08:42:59
Bonjour a tous et à toutes !

Merci a tous ceux qui ont répondu à mon topique en argumentant leurs réponses. Je prend bonne note des remarques de chacun.

En conséquence, je ne suis pas sur que la TS fera l'objet d'une rédaction particulière dans mon RS.
Toutefois, il est clair qu'elle fera l'objet de point de contrôle supplémentaire dans mon CR. Au moins pour me faire une idée nette et précise de son fonctionnement/entretien.

Je REprécise qu'ils ne feront pas l'objet d'un déclassement de l'ouvrage en cas de problème ...

Dans tous les cas, il est clair (et ceux depuis le début) qu'en aucun cas un technicien du SPANC ne doit contrôler une installation interne au bâtiment sans en être invité ! mais sa, tout le monde le sais déjà  :joke:

Vivement la publication du guide de bonne pratique à l'usage des TS !!
(je compte sur tonton pour me tenir au jus :))

Je demeure toutefois attristé de ne pas avoir eût de retour des autres systèmes de TS ... je reste donc en stand-bye ^^

A dans 3 semaines les Loulous  :XD:

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 13 août 2010, 10:56:47

Bonjour ,

Citer
Vivement la publication du guide de bonne pratique à l'usage des TS !!
(je compte sur tonton pour me tenir au jus :) )
t'inquiètes, j'y manquerai pas !

Citer
Je demeure toutefois attristé de ne pas avoir eût de retour des autres systèmes de TS ... je reste donc en stand-bye
comme j'ai déjà précisé, moi je me positionne par rapport à la TLB et son compostage que je connais bien ...
je ne me permets pas de parler précisément des autres types de T.S. que je ne connais pas encore suffisamment dans leur globalité ! (.. mon côté perfectionniste qui ressort .. )
donc, tu m'en vois désolé de ne pouvoir répondre moi-même à tes interrogations sur ce ...


D'autre part, moi je crois que je vais aussi rester sur ma faim ... car y'a pas grand monde qui se bouscule au portillon pour répondre à mes questions ! , ce qui n'est pas non plus rassurant !!

Cordialement

PS : bonne vacances Utopiste !!
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 13 août 2010, 12:39:19

D'autre part, moi je crois que je vais aussi rester sur ma faim ... car y'a pas grand monde qui se bouscule au portillon pour répondre à mes questions ! , ce qui n'est pas non plus rassurant !!


T'inquiète, c'est juste une période de vacance (assez grande) qui ne motive pas à la réponse  :joke:

Septembre sera surement plus riche en argumentation  :kaboom:

Sur ce, a moi les plages et ruines de Grèce  :XD:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 19 août 2010, 13:04:23

Bonjour ,

c'était surtout pour toi (Utopiste) que je voulais l'annoncer, mais tampis puisque tu es en vacances (et tant mieux pour toi !) , mais je vous informe que le "Guide des bonnes pratiques" est publié sur le site du R.A.E. ... :

à télécharger (en haut à droite) sur :  http://www.rae-intestinale.org/ (http://www.rae-intestinale.org/)

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Au gallo! le 19 août 2010, 16:16:42
Merci! Enfin quelque chose de constructif au lieu du sempiternel (et faux): "les SPANC et les maires n'ont pas à donner d'avis de conception pour l'installation ni à les contrôler"...
Et je dis bien TS juste pour embêter bibelot :D
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 19 août 2010, 23:19:38
Bonjour,

D'accord, alors que doivent ils faire et contrôler?

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 24 août 2010, 17:31:08

Bonjour ,

toujours personne pour m'apporter quelques réponses à mes questions à me mettre sous la dent ... ???

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 24 août 2010, 21:03:00
Spéciale dédicace !


http://ma-tvideo.france2.fr/video/iLyROoaf8BYN.html                                                   
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 24 août 2010, 21:50:31
Bonjour,

En matière d'humour, flatter la bétise est une vieille recette.

Sur ce
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: aud le 25 août 2010, 11:57:11
Bonjour à tous,
Tout d'abord merci Bibelot pour le petit guide il est interessant même si il peut encore être plus poussé.
Je vais essayer de répondre à tes questions, selon MON point de vue.

> Une "Toilette Sèche" (T.S.) intérieure est-elle contrôlable?
Logiquement on doit vérifier que le récipient soit étanche. Déjà mettre une passoire sous ses WC est totalement idiot et en plus c'est dans l'habitation, où nous n'avons à aller que sur invitation du propriétaire. Donc perso si il me le montre j'irai mais si il veut pas je vais pas m'incruster  :sweating:

> selon vous  , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ???
Les ts sont dans l'arrêté de 2009 et réglementaire donc pas de dérogation mais une demande d'installation d'un ANC auprès du SPANC (comme cela se fait déjà pour tout ou partie de l'anc). Je voit déjà le retour de une ts fait elle partie des EU? Pour moi oui ne seraice que le devenir de l'urine déjà  :bisou

> Une "Toilette Sèche" (T.S.) est-elle considérée comme "ouvrage d'assainissement" , ou comme "organe" composant une "filière d'assainissement des eaux usées" ?
(Si oui, sur base de quoi ?)
Ouos j'ai répondu au dessus  :oops:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: aud le 25 août 2010, 12:12:31
Ca à couper je le fait en deux fois.

> Le non-respect de l'imposition de "compostage sur aire étanche" pour le traitement des matières issues de T.S. est-il punissable ?
En étant méchant on peut dire non conforme à la réglementation lors de la mise en place après mais pour être punissable il faudrait avoir plus de moyens que ça, déjà que les puisards ne sont pas réellement punisables à l'heure actuelle et sont pourtant tellement polluants (oui toujours la tite phrase de pollution avérée)  :kaboom:
Et là mon petit coup de gueule du matin. Pourquoi nous pondre des textes sui sont contradictoire au bon sens (le coup de l'aire étanche).  :kaboom: Qui va passé pour le méchant de service? le SPANC bien entendu  :cry:

> L'issue finale (sur la parcelle) du compost mûr ou sa qualité sont-elles contrôlables ?
Clairement non

> (pour compostage "sur aire étanche") pouvez-vous m'expliquer (car moi je ne sais pas, puisque je n'ai pas de lixiviats !) comment on gère ces lixiviats avant épandage ? .. , si ils peuvent être épandus ? .. , où et comment ? .. , et comment vous êtes censés en contrôler l'épandage ???
Aussi, comment peut-on garantir que ces lixiviats ne seront pas polluants ??
(réponse fortement souhaitée, puisque vous défendez le respect des textes qui provoqueront ces lixiviats, qui sont considérés comme polluants puisque qu'obligatoirement contenus sur aire étanche .. !!)

En matière de compostage ont est obligé d'avoir des lixiviats. La seule chose c'est que, en ayant son tas à même le sol, les lixiviats sont directement infiltrés dans le sol et on ne les voit pas, donc on s'en occupe pas.
La réelle question est: sont-ils polluants? C'est  ce que j'essaie de savoir en ce moment mais pour le moment je fait chou blanc  :cry:
Vivement la circulaire (oc'est mon côté naïf qui parle)

Enfin je suis navrée mais le SPANC est là pour accompagner l'usager mais également pour faire appliquer (c'est pas le meilleur therme) les textes/normes. Interpreter est une pente très glissante car d'un côté j'ai vu sur ce topic des moments où on interpréte trop, limite en étant abusif ou hors la loi (une ts est ou n'est pas une filière ou partie d'anc) et parfois on se doit de ne pas suivre le texte (aire étanche pour le compostage).  :ko:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 26 août 2010, 08:57:48

Bonjour ,

Citation de: Spanc29
Spéciale dédicace !
j'espérais un peu plus objectif et constructif ......
mais bon .... attendons de voir ...

Citation de: aud
Tout d'abord merci Bibelot pour le petit guide il est interessant même si il peut encore être plus poussé.
dis donc ... pas difficile toi !!
mais libre à chacun de tenter mieux , aussi .. !!

Citation de: aud
mais une demande d'installation d'un ANC auprès du SPANC
mais POURQUOI une "demande" .. ???
demande de quoi ??
justifiée par quoi ??

Citation de: aud
Je voit déjà le retour de une ts fait elle partie des EU? Pour moi oui ne serai ce que le devenir de l'urine déjà
ouais ben là de nouveau, c'est de la confusion (ou l'amalgame) entre la toilette et le traitement des matières/effluents !!

Citation de: aud
Ouos j'ai répondu au dessus
comme je l'avais déjà signalé, on ne peut non plus répondre de manière généralisante, puisque tous les types de T.S. ne sont pas à considérer de la même manière selon leur fonctionnement !

mais en ce qui concerne une TLB ... argumentez-moi donc le fait que l'on puisse la considérer comme "organe de traitement" ou "composant d'une filière ANC" ..

Citation de: aud
En étant méchant on peut dire non conforme à la réglementation lors de la mise en place
comment justifier cette phrase, puisque vous n'avez pas à être convoqué pour un pseudo contrôle de "mise en place" .. ! ?

Citation de: aud
mais pour être punissable il faudrait avoir plus de moyens que ça,
peu importe VOS moyens ... , puisque vous n'êtes en rien concernés par le volet "répression" ou condamnation , ni même par le constat d'infraction ....

Citation de: aud
Et là mon petit coup de gueule du matin. Pourquoi nous pondre des textes sui sont contradictoire au bon sens (le coup de l'aire étanche).
ah ben là ma p'tite dame .. c'est THE BIG question !!
cherchez l'erreur !

Citation de: aud
En matière de compostage ont est obligé d'avoir des lixiviats.
pas du tout "obligé" , non ...
aucune production de "jus" dans mon compost !!

Citation de: aud
La réelle question est: sont-ils polluants? C'est  ce que j'essaie de savoir en ce moment mais pour le moment je fait chou blanc
ben c'est ça aussi un gros problème de votre côté ! , si vous ne pouvez déterminer si une chose est considérée polluante ou non .. !!

Citation de: aud
Vivement la circulaire (oc'est mon côté naïf qui parle)
heuuuu ... ouais ... ne soyons pas en excès d'optimisme non plus , hélas ..

Citation de: aud
Enfin je suis navrée mais le SPANC est là pour accompagner l'usager mais également pour faire appliquer (c'est pas le meilleur therme) les textes/normes.
à nouveau une (possible) erreur !
vous n'avez aucune fonction ni aucun pouvoir de "faire appliquer" quoi que ce soit !!
en effet, attention aux termes utilisés !

Citation de: aud
Interpreter est une pente très glissante car d'un côté j'ai vu sur ce topic des moments où on interpréte trop, limite en étant abusif ou hors la loi (une ts est ou n'est pas une filière ou partie d'anc) et parfois on se doit de ne pas suivre le texte (aire étanche pour le compostage).
voilà qui est plus objectif ...

merci d'avoir pris la peine de donner TA vision des choses ...
car c'est visiblement pas la foule pour tenter de clarifier tout ça ...

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Au gallo! le 26 août 2010, 12:13:49
Ca troll sévère dans le coin... Tant de CO2 gaspillé pour rien... Navrant de la part de défenseur d'un des meilleurs système de traitement d'assainissement non collectif recevant une charge brute de pollution organique inférieur ou égale à 1.2 kg/j de DBO5 lol

Sur ce je vais planter un arbre pour résorber ce message inutile et me faire du bois pour mes futures TS (si si je serais bientôt utilisateur!).
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: aud le 26 août 2010, 12:45:23
Bonjour à tous,
Pour pousser un peu le développement (et avoir la joie de me faire rembarée - un côté sado):
- le guide est bien, je ne remet pas de tout cela en cause, et le plus poussé je voulais parler du côté physico-chimique, le comment le composte se forme et le comment rajouter tel ou tel matière influt sur le composte. C'est le côté un peu chimie qui ressort  :);

Prenont les arrêté de septembre 2009:
- dans celui des prescriptions technique il est dit : Par dérogation à l'article 3, les TS sont autorisées à la condition qu'elles ne générent aucune nuisance pour le voisinage ni rejet liquide en dehoars de la parcelle ni pollution des eaux superficielles ou souterraines.
L'article 3 il dit que les anc doivent traitées en commun les EV et les EM, avec un dimensionnement adapté au logement.

Ce que j'en comprend (attention avis/interprétation  :D ) c'est que les TS sont une dérogation car elles ne permettent pas le traitement commun des EM et EV, MAIS elle sont autorisées au même titre que les FTE, FE, FC, bacD.

- ensuite celui sur le contrôle annexe 2, il est dit que les TS doivent respecter les prescriptions techniques en vigueur et notamment l'adaptation de l'installation retenue au type d'usage, aux contraintes sanitaires et environnementales, aux exigences de la sensibilité du milieu, aux caractérisitiques du terrain et à l'immeuble desservi.
Comment le SPANC peut vérifier ces points si il n'y a pas de demande? On parle d'installation retenue donc implicitement les installations neuves en font parti.
De plus je me permet de rappeler que les textes parlent de TS et non de TLB. Il y est inclus tous les types de TS. Je crois que c'est de là que vient la différence, vous parlez de TLB alors que le texte parle de TS. Il faut bien parés à toute éventualité.

Donc pour installer une TS (peut importe le type) il faut prévenir le SPANC, comme quand on refait tout ou partie de son anc, afin de savoir si c'est autorisé (arrêté pris contre l'installation de TS sur la commune/région je ne l'éspère pas mais on sait jamais; milieu trés sensible donc assainissement défini par arrêté communale, terrain inondable etc...). Je précise que se sont des exemples.

Pour le contrôle périodique c'est pareil le SPANC doit contrôler les TS. cf l'annexe 2 de l'arrêté contrôle je marque pas tout j'ai déjà fait une tartine.

Je me permet de rappeler que mon post parle des TS et non seulement des TLB.

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: nounette27 le 26 août 2010, 14:00:00
moi ce qui me gave avec les "pro-TS", c'est qu'au final ils ont un discours tellement plein de proselytisme et qu'ils s'attaquent tellement à ceux qui sont "contre" eux qu'en fait, j'ai plutot envie d'être contre rien que par esprit de contradiction et parce que j'aime pas les gens qui cherchent à tout prix à avoir raison et à convaincre les autres qu'ils ont tort et que eux savent mieux que les autres...

alors qu'au départ, je serais plutot pour l'idée d'une installation qui permet d'économiser de l'eau potable (même si perso, l'idée de ma balader avec un "seau" contenant mes excréments, ceux de mes invités ou du plombier ou ceux de ma fille quand elle a la diarrhée me donne plutot pas envie...)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 26 août 2010, 14:03:43
Re ,

Citation de: spankeur au gallo
Ca troll sévère dans le coin...
si c'est ça que tu appelles du "trollisme" ... alors je devrais dire que ton propos tient du "sectarisme spankeur" qui ne supporte aucune remise en question et n'envisage aucun dialogue constructif ...
tu accuses les autres de ce que tu fais toi-même !

Citation de: spankeur au gallo
Tant de CO2 gaspillé pour rien... Navrant de la part de .....
vu le côté extrêmement constructif et intéressant de ton post , il faut bien reconnaitre que c'est encore plus navrant de la part d'un spankeur sur un forum spanc ...

aurais-tu autre chose de plus intéressant en magasin ??

Citation de: aud
- le guide est bien, je ne remet pas de tout cela en cause, et le plus poussé je voulais parler du côté physico-chimique, le comment le composte se forme et le comment rajouter tel ou tel matière influt sur le composte. C'est le côté un peu chimie qui ressort
ça aurait pu ....
mais on peut aussi considérer qu'il s'agit bien d'un "guide de bonnes pratiques" ... , et non d'un ouvrage scientifique !

Citation de: aud
Ce que j'en comprend (attention avis/interprétation  :D ) c'est que les TS sont une dérogation car elles ne permettent pas le traitement commun des EM et EV,
of course !

Citation de: aud
MAIS elle sont autorisées au même titre que les FTE, FE, FC, bacD.
autorisées oui , mais pas "au même titre", non !! , c'est là qu'est toute l'erreur !
sinon, elles seraient définies aussi dans les articles 1 et/ou 2 et/ou 3 ...
mais non, elles sont bel et bien considérées comme "cas particuliers" .. !!!

Citation de: aud
Comment le SPANC peut vérifier ces points si il n'y a pas de demande ?
mais pourquoi parler systématiquement de "demande" .. !
c'est tout simplement à "préciser" sur le doc relatif à la filière assainissement, mais non "à demander" (ce qui suppose "autorisation" en retour !)

Citation de: aud
De plus je me permet de rappeler que les textes parlent de TS et non de TLB. Il y est inclus tous les types de TS. Je crois que c'est de là que vient la différence, vous parlez de TLB alors que le texte parle de TS. Il faut bien parés à toute éventualité.
oui bien sûr, j'en conviens , mais je l'ai déjà préciser aussi, la TLB est quand-même le type le plus largement répandu, et je précise toujours que je parle de TLB puisqu'en effet, elle a son fonctionnement qui n'est pas pareil à toutes les T.S. ..
et j'ai déjà précisé aussi que toutes ne sont pas à considérer de la même manière ..
nous sommes bien d'accord là dessus ..

reste qu'il y a toujours un flou royal concernant les autres types de T.S., bien plus difficile à apprécier et à considérer, et pour vous, et pour moi !

Citation de: aud
Donc pour installer une TS (peut importe le type) il faut prévenir le SPANC, comme quand on refait tout ou partie de son anc, afin de savoir si c'est autorisé
non, ce n'est pas "conditionnel" ! , puisqu'elles sont officiellement autorisées ... et il n'y a pas à chercher plus loin de midi à quatorze heures .. !
si c'est une install neuve, c'est simplement à préciser sur le doc ... mais sans plus ...
vous n'avez pas à revenir sur le fait ou la question qu'elle "serait" ou non autorisée ...

Citation de: aud
(arrêté pris contre l'installation de TS sur la commune/région je ne l'éspère pas mais on sait jamais; milieu trés sensible donc assainissement défini par arrêté communale, terrain inondable etc...)
je ne vois vraiment pas en quoi ou pourquoi il serait possible de "prendre un arrêté anti-T.S." ....

Citation de: aud
Pour le contrôle périodique c'est pareil le SPANC doit contrôler les TS.
cf l'annexe 2 de l'arrêté contrôle
ce n'est pas ce qui est écrit !

Citation de: aud
Je me permet de rappeler que mon post parle des TS et non seulement des TLB.
oui, je comprends bien ..
j'ai précisé aussi plus haut ce dont je parle ..

à suivre ..

Cordialement


Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 26 août 2010, 14:39:21

@ nounette27 :

relis donc ton post ..
et regarde à quel point il est négatif, personnel et hypocrite ...

j'essaie de tenir un débat contradictoire constructif ... qu'apportes-tu, toi, dans ce message ??

aussi :
Citer
parce que j'aime pas les gens qui cherchent à tout prix à avoir raison et à convaincre les autres qu'ils ont tort et que eux savent mieux que les autres...
relis tout ce sujet, pour remarquer que je demande prioritairement une chose :
que vous m'argumentiez objectivement vos affirmations et/ou prises de position , et que vous puissiez me démontrer que j'ai tort sur les miennes ...

Si il y a si peu de retours , il doit bien y avoir une raison ..
si mes questions vous embarrassent , il doit bien y avoir une raison ..
si ça "te gave" de ne pouvoir répondre à mes questions , il doit bien y avoir une raison ..

et à lire cette phrase :
Citer
alors qu'au départ, je serais plutot pour l'idée d'une installation qui permet d'économiser de l'eau potable (même si perso, l'idée de ma balader avec un "seau" contenant mes excréments, ceux de mes invités ou du plombier ou ceux de ma fille quand elle a la diarrhée me donne plutot pas envie...)
ben excuses-moi de dire que je ne peux que constater que tu n'as pas encore tout compris de l'enjeu et de l'usage d'une T.S. , et surtout d'une TLB ...

il faut parfois accepter de se rendre à l'évidence ..

Cordialement
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: aud le 26 août 2010, 15:35:15
autorisées oui , mais pas "au même titre", non !! , c'est là qu'est toute l'erreur !
sinon, elles seraient définies aussi dans les articles 1 et/ou 2 et/ou 3 ...
mais non, elles sont bel et bien considérées comme "cas particuliers" .. !!!

Les TS ne sont en dérogation que par rapport à l'article 3 et non le 1;2...


mais pourquoi parler systématiquement de "demande" .. !
c'est tout simplement à "préciser" sur le doc relatif à la filière assainissement, mais non "à demander" (ce qui suppose "autorisation" en retour !)

 :huh: la dsl mais je comprend pas.
Prenons le cas d'un couple qui construit une maison avec son anc. Les TS sont à indiquer dans le formulaire pour la mise en place d'un anc (ici ont appelle ça une demande d'installation d'un anc , d'où le "demande"), ainsi que la filière pour la partie EM. Le SPANC donne un accord de principe si tout est ok (dimensionnement etc...). Donc oui il y a un retour. Mais j'ai peur de ne vraimpen,t pas comprendre là  :huh:

oui bien sûr, j'en conviens , mais je l'ai déjà préciser aussi, la TLB est quand-même le type le plus largement répandu, et je précise toujours que je parle de TLB puisqu'en effet, elle a son fonctionnement qui n'est pas pareil à toutes les T.S. ..
et j'ai déjà précisé aussi que toutes ne sont pas à considérer de la même manière ..
nous sommes bien d'accord là dessus ..

reste qu'il y a toujours un flou royal concernant les autres types de T.S., bien plus difficile à apprécier et à considérer, et pour vous, et pour moi !
JE suis d'accord les TLB sont les plus répandues mais le texte parle des TS en général c'est généraliste. De plus le flou royal je suis totalement d'accord  dsl

non, ce n'est pas "conditionnel" ! , puisqu'elles sont officiellement autorisées ... et il n'y a pas à chercher plus loin de midi à quatorze heures .. !
si c'est une install neuve, c'est simplement à préciser sur le doc ... mais sans plus ...

J'en reviens à ce que j'ai dit plus haut. Pour une instal neuve ont défini la filière que l'on veut mettre en place et suivant les contraintes locales (taille de la parcelle, habitat, zone inondable, arrêté locaux, dimensionnement, pisciculture où autre) le SPANC le maire emet un avis favorable ou non.
Si je pousse ton raisonnement pour une install neuve de TS et bacD+drains on aurait juste à prévenir le SPANC et c'est tout vu que c'est légal. En fait le SPANC ne sert à rien si on va par là (j'attend le "bien sur" ^^).

vous n'avez pas à revenir sur le fait ou la question qu'elle "serait" ou non autorisée ...
je ne vois vraiment pas en quoi ou pourquoi il serait possible de "prendre un arrêté anti-T.S." ....
ce n'est pas ce qui est écrit !

Les TS sont autorisé je reviens pas là dessus. Mais les "normes"peuvent être plus contraingantes d'un point de vu local si il y a un arrêté préfectoral ou communal qui est publié. Par exemple cela se fait pour les étude de sol, les schéma d'assainissement, ça pourrai être vrai pour les zones Natura 2000 etc...

Bon j'avoue j'ai mis un arrêté antiTS exprés je suis vicieuse aujourd'hui  :love. Après il ne faut jamais dire jamais, on ne sait jamais

Bye
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 26 août 2010, 19:07:57
Re ,

(et merci à toi de poursuivre "le débat" , malgré que ....)

Citation de: aud
Les TS ne sont en dérogation que par rapport à l'article 3 et non le 1;2...
oui, d'accord, mais je voulais simplement insister sur le fait que "SI" elles étaient autorisées "au même titre" que le reste, elles rentreraient alors "aussi" dans les définitions et fonctions et conditions décrites dans les articles 1, 2 et 3 ...
Mais que ce n'est pas le cas, puisque "cas particuliers" "à part" .. donc, pas à considérer "au même titre" que le reste ..

Citation de: aud
Les TS sont à indiquer dans le formulaire pour la mise en place d'un anc
yessss ...

Citation de: aud
(ici ont appelle ça une demande d'installation d'un anc , d'où le "demande")
ben oui, ça je veux bien comprendre ..
puisque vous avez un avis à donner sur la conformité de l'installation "assainissement" proposée .. ou "demandée" ..
mais pas sur la T.S., puisque d'office autorisée .. !

Citation de: aud
ainsi que la filière pour la partie EM. Le SPANC donne un accord de principe si tout est ok (dimensionnement etc...). Donc oui il y a un retour. Mais j'ai peur de ne vraiment pas comprendre là
ben comme je viens de préciser, tout ça c'est OK ... mais concernant "la filière assainissement" ! , pas concernant la T.S. ...
c'est là où j'insiste qu'il ne faut pas faire d'amalgame entre les 2 ...

('xcuses-moi si j'avais pas été clair ..)

Citation de: aud
JE suis d'accord les TLB sont les plus répandues mais le texte parle des TS en général c'est généraliste. De plus le flou royal je suis totalement d'accord
nous sommes bien d'accord ..
mais  .. "c'est généraliste" ... je pense que tu seras aussi d'accord avec moi que c'est à nouveau là une grossière erreur des textes !!
 
Citation de: aud
Si je pousse ton raisonnement pour une install neuve de TS et bacD+drains on aurait juste à prévenir le SPANC et c'est tout vu que c'est légal. En fait le SPANC ne sert à rien si on va par là
ben évidemment que oui pour la T.S. ...
ben évidemment que non pour l'assainissement qui vient derrière ... !
et bien évidemment que si, que le SPANC sert à quelque chose ...
(je ne suis pas extrême comme d'autres ...)

(tu me suis mieux là ?)

Citation de: aud
Mais les "normes" peuvent être plus contraingantes d'un point de vu local si il y a un arrêté préfectoral ou communal qui est publié. Par exemple cela se fait pour les étude de sol, les schéma d'assainissement, ça pourrai être vrai pour les zones Natura 2000 etc...
oui, pour "des normes" d'assainissement !
mais il n'y a pas "de normes" pour les T.S. intérieures, et l'installation d'une T.S. intérieure n'a rien en commun en termes d'enjeux ou impacts ou de conditions techniques ou de conditions d'implantation avec une quelconque implantation ANC ...
donc comment "arrêter" quoi que ce soit concernant une T.S. intérieure ?

Citation de: aud
Bon j'avoue j'ai mis un arrêté antiTS exprés je suis vicieuse aujourd'hui
rhmmmmmm .... vilaine va !
 :D

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 26 août 2010, 21:05:00
Bonjour,

Pour ce qui est du spanc et de l'ANC, je ne suis qu'un utilisateur de TLB convaincu de son haut intérêt.

Pour ce qui est de Natura 2000, je suis beaucoup plus au fait des choses.

Donc je peux rassurer Aud. Non seulement les TLB sont compatibles avec les sites Natura 2000 mais elles sont même très fortement recommandables.

1- Elles sont beaucoup plus efficace en termes d'épuration que les filières classiques. Elles préservent donc mieux la qualité des habitats.

2- Elles permettent  une préservation de la matière organique et sa transformation en humus stable, beaucoup plus en phase avec les équilibre naturels que les boues issues de stations ou de fonds de fosse

3- le compostage détruit de façon naturelle les hormones et les traces médicamenteuses que l'on retrouve en sortie de station et donc à fortiori en sortie de filière ANC classique.


J'espère que j'ai rassuré Aud. Le risque avec la mise en place de la réglementation incidence sur le réseau Natura 2000, c'est que les TLB ne deviennent d'usage obligatoire en site Natura... :joke:

J'aimerai revenir sur l'argument qui revient souvent sur le caractère contraignant des toilettes sèches.
La contrainte essentielle serait la vidange régulière du contenant sur le tas de compost et le fait d'avoir à gerer ce terrible tas de compost. Cette terrible  opération qui à en lire certains nécessite un bac + 8, six ans d'expériences en gestion des effluents, deux mois de stage commando dans une secte eautarciste et une patience de moine boudhiste.

Personnellement, je n'ai pas toute ces qualifications, mais après la lecture du site eautarcie (qui m'a quand même pris tout un après-midi de décembre 2009) je me suis dit que je n'avais pas le choix tant les TLB offrent d'avantages d'un point de vue environnemental, et donc pour mon Noêl , j'ai demandé une marmite en inox.

La vidange et le rinçage de cette marmite me prennent 2à 3 minutes par semaine. Le fait de retourner le tas de compost m'a bien pris au moins 2 fois 10 minutes depuis janvier. Si je compare cela au temps que mon voisin d'à coté passe sur sa tondeuse, la contrainte est toute relative. Si je le compare au temps que mon voisin d'en face, cyclo-touriste de son état passe sur sa petite reine, elle est encore plus relative. Seulement voilà, pour M. Tout le monde, la tonte de pelouse est un loisir tout comme la sortie vélo, mais le fait de vider sa TLB est une terrible contrainte.

Ben pour moi, qui suis parfaitement libre de choisir mes loisirs,  vider ma TLB est un plaisir, à chaque fois je me dit, c'est bien mon petit gars, tu travailles au respect de l'environnement...

Sur ce...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: nounette27 le 27 août 2010, 08:36:06
ah ebn si tu es scato, c'est différent!  :joke:

parce que perso, j'aurais du mal à prendre du plaisir à vider un seau plein de crottes, hein... Le prend pas pour toi, c'est mon opinion... Et puis avec un enfant et un colopathe à la maison, ben franchement la diarrhée est souvent invitée à la maison et j'ai des haut le coeur rien qu'à l'idée...  :beurk: Et pourtant je bosse en station d'épuration la moitié du temps!

je veux bien faire du composts avec mes déchets ménagers, je le ferais dès que je serais en maison d'ailleurs mais avec mes excréments, ça me dit rien...

alors tu peux dire ce que tu veux, que j'ai rien compris, que je suis pas écolo etc... mais tu m'oteras pas de l'idée qu'aller vider tous les jours le seau de m... sur un tas, c'est pas ce qu'il y a de + réjouissant dans la vie... (sans compter que j'ai un vie sociale et que j'imagine bien la gène de mes amis à faire caca dans mes toilettes en sachant qu'après je vais vider le seau...)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 10:45:43

Bonjour ,

Citation de: nounette27
parce que perso, j'aurais du mal à .....
p'tèt ... mais les faits ne se résument pas à ce que l'on pense perso !!
s'rait p'tèt temps d'arrêter de se regarder le nombril !

Citation de: nounette27
j'aurais du mal à prendre du plaisir à vider un seau plein de crottes, hein...
personne ne te demande de le faire ...
personne ne te demande d'y prendre du plaisir ...
et ça n'enlève rien au fait que ceux qui pratiquent peuvent le ressentir comme tel ..
et ça n'enlève rien au fait que tant que tu n'auras pas pratiqué ... ça ne sert à rien de porter de faux jugement sur ce que tu ne sais pas encore ! , et encore moins de te permettre de remettre les faits en question sur base de ta non-pratique !

Citation de: nounette27
Et puis avec un enfant et un colopathe à la maison, ben franchement la diarrhée est souvent invitée à la maison et j'ai des haut le coeur rien qu'à l'idée...
merci de cette démonstration , qui exprime bien que tu ne peux pas encore (tant que tu n'auras pas pratiqué) te rendre compte que diarrhée ou pas .. ça ne change rien au vidage du seau ...
c'est par la pratique que l'on se rend compte qu'en vidant le seau en le retournant d'un petit coup sec, il ne tombe qu'un monticule de copeaux mouillés, et la plupart du temps, rien d'autre de visible .. !
Les préjugés et faux jugements n'ont jamais , me semble-t-il, apporté quoi que ce soit de constructif dans un débat ...

Citation de: nounette27
Et pourtant je bosse en station d'épuration la moitié du temps!
rien à voir !
surtout que mon compost ne sent rien à côté d'une STEP !

Citation de: nounette27
je veux bien faire du composts avec mes déchets ménagers, je le ferais dès que je serais en maison d'ailleurs mais avec mes excréments, ça me dit rien...
je viens encore de démontrer à quelqu'un chez moi, ces derniers jours, à quel point il peut-être bien plus désagréable de vider un seau de déchets de cuisine de 4 jours qu'un seau de TLB .... !!
mais là encore, il faut le voir de ses yeux pour s'en rendre compte !

Citation de: nounette27
mais tu m'oteras pas de l'idée qu'aller vider tous les jours le seau de m... sur un tas, c'est pas ce qu'il y a de + réjouissant dans la vie...
on n'a pas dit ça ..
ce n'est pas le fond du sujet !
et c'est à nouveau une considération toute personnelle de quelqu'un qui ne pratique pas ... !

Citation de: nounette27
(sans compter que j'ai un vie sociale et que j'imagine bien la gène de mes amis à faire caca dans mes toilettes en sachant qu'après je vais vider le seau...)
oui, on peut tout "imaginer" ...
et bientôt on voudra nous faire croire que le T.S. est un acte "anti-social" pour une famille qui reçoit des invités ...


de mieux en mieux ....

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 10:48:45

Re

Citation de: Eddy"
J'aimerai revenir sur l'argument qui revient souvent sur le caractère contraignant des toilettes sèches.

La contrainte essentielle serait la vidange régulière du contenant sur le tas de compost et le fait d'avoir à gerer ce terrible tas de compost. Cette terrible  opération qui à en lire certains nécessite un bac + 8, six ans d'expériences en gestion des effluents, deux mois de stage commando dans une secte eautarciste et une patience de moine boudhiste.

Personnellement, je n'ai pas toute ces qualifications, mais après la lecture du site eautarcie (qui m'a quand même pris tout un après-midi de décembre 2009) je me suis dit que je n'avais pas le choix tant les TLB offrent d'avantages d'un point de vue environnemental, et donc pour mon Noêl , j'ai demandé une marmite en inox.

La vidange et le rinçage de cette marmite me prennent 2à 3 minutes par semaine. Le fait de retourner le tas de compost m'a bien pris au moins 2 fois 10 minutes depuis janvier. Si je compare cela au temps que mon voisin d'à coté passe sur sa tondeuse, la contrainte est toute relative. Si je le compare au temps que mon voisin d'en face, cyclo-touriste de son état passe sur sa petite reine, elle est encore plus relative. Seulement voilà, pour M. Tout le monde, la tonte de pelouse est un loisir tout comme la sortie vélo, mais le fait de vider sa TLB est une terrible contrainte.

Ben pour moi, qui suis parfaitement libre de choisir mes loisirs,  vider ma TLB est un plaisir, à chaque fois je me dit, c'est bien mon petit gars, tu travailles au respect de l'environnement...

EXCELLENT !!
 :D

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: nounette27 le 27 août 2010, 11:23:49
vous me faites bien rire

vous dites "pas de considération personnelle", ok... Mais les rares fois où j'ai pu évoquer le sujet avec un usager (parce que pas de place pour un assainissement "normal"), je vous dit pas son air de dégout et toutes les objections que je fais, je les ai entendue dans leur bouche

et pourtant certains étaient des personnes d'un certain âge, ayant quand elles étaient jeunes "pratiqué" de telles toilettes vu qu'à la campagne, y'avait pas le choix et je peux te dire que TOUS m'ont dit "mais pourquoi on voudrait y revenir?"

et si, j'ai testé car on nous a offert un WE en "chambre d'hote" originale et c'était en fait une yourte avec des proprio hyper écolo (on a du montrer nos produits de toilettes, ils voulaient que du bio) et c'était des toilettes sèches et vu qu'on devait "participer à la vie des hotes", on a du "vider le seau" sur le tas de compost et ok, le compost, ça sentait pas mais perso, le matin, j'ai pas trouvé ça super ragoutant à faire...

mais bon, d'après vous, une minorité des personnes pensent comme moi, j'ai tort et vous avez raison, on se demande bien pourquoi tout le monde n'est pas en toilette sèche si c'est si bien que ça...  :XD:

enfin bref, ça sert à rien de discuter avec vous mais moi ce qui m'importe c'est de pouvoir contrôler les installations donc si les gens ont des TS, j'm'en fous du moment qu'ils traitent bien leurs EM et qu'ils font pas n'importe quoi avec le contenu de leur seau (vu que j'ai vu des gens vider direct le contenu de leur fosse sur leur potager, j'ai des doutes ici sur ce qu'ils feraient avec le contenu du seau...)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 27 août 2010, 11:38:59
Non mais ne t'inquiète pas nounette27, pour avoir "tchatter" sur un autre forum avec bibelot (entre autres) sur les sujets de l'ANC principalement (comme les TS, micro-step, ...), on s'habitue vite au fait d'être "repoussé" quelque soit tes arguments ou tes dires, du moment que ces derniers ne vont pas dans son sens, alors au bout d'un moment, tu ne t'embêtes plus vraiment à "essayer" de débattre, puisque si c'est un contre argument, ca ne vaudra rien pour lui, alors à quoi bon au final ....  lol

Par contre, je reconnais que j'ai moi même appris certaines choses à propos des TLB dont je ne connaissais même pas la signification au début , donc de ce côté la, je remercie bibelot (et oui, je sais aussi faire preuve d'humilité)  :)

PS : pour bibelot, j'ai fait exprés de pas trop écrire pour que quand tu reprendras chacune des lignes de ce post, ca ne fasse pas trop long  :D
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 11:58:51
Re ,

'xcuses-moi de devoir dire que ton post ici est un grand exemple à nouveau de ce qui est déplorable chez certains spankeurs .. : ne pas savoir faire la part des choses !!

Citation de: nounette27
vous me faites bien rire
c'est peut-être le plus grave !!
(surtout quand on est "à côté" !)

Citation de: nounette27
Mais les rares fois où j'ai pu évoquer le sujet avec un usager (parce que pas de place pour un assainissement "normal"), je vous dit pas son air de dégout et toutes les objections que je fais, je les ai entendue dans leur bouche
si c'est TOI (avec des considérations personnelles telles que tu les exprime ici) qui en parle à des gens (ou petits vieux) qui n'y connaissent quedalle .. = comment veux-tu qu'il en soit autrement !! ??

Citation de: nounette27
et pourtant certains étaient des personnes d'un certain âge, ayant quand elles étaient jeunes "pratiqué" de telles toilettes vu qu'à la campagne, y'avait pas le choix et je peux te dire que TOUS m'ont dit "mais pourquoi on voudrait y revenir?"
si tu n'a pas encore intégré le fait que les T.S. actuelles n'ont rien à voir avec les "cabanes au fond du jardin" ou anciennes latrines des ancêtres et que tu ne peux par conséquent pas leur expliquer les différences de fonctionnement et surtout d'enjeux et que ça n'a rien d'un "retour en arrière" ... = comment veux-tu qu'il en soit autrement !! ??

Citation de: nounette27
et si, j'ai testé car on nous a offert un WE en "chambre d'hote" originale et c'était en fait une yourte avec des proprio hyper écolo (on a du montrer nos produits de toilettes, ils voulaient que du bio) et c'était des toilettes sèches et vu qu'on devait "participer à la vie des hotes", on a du "vider le seau" sur le tas de compost et ok, le compost, ça sentait pas mais perso, le matin, j'ai pas trouvé ça super ragoutant à faire...
OK , t'as vidé 1 misérable seau une fois dans ta vie ...
ça en fait pour autant que tu puisse porter un jugement sur ce que ressentent ceux qui pratiquent toutes les semaines ??
et n'y-a-t-il pas une différence d'état d'esprit et de "situation" entre des touristes qui le font 1 X sur 1 W-E , et une famille motivée qui le fait d'elle-même volontairement .. ! ??

Citation de: nounette27
mais bon, d'après vous, une minorité des personnes pensent comme moi, j'ai tort et vous avez raison, on se demande bien pourquoi tout le monde n'est pas en toilette sèche si c'est si bien que ça...
mais quel jugement alakon ...
c'est tellement navrant de lire pareilles âneries que l'on se demanderait quel âge tu as ...........

Citation de: nounette27
enfin bref, ça sert à rien de discuter avec vous ...
ah ben tiens donc ...
ça c'est l'habituelle "fuite" quand on n'a aucune envie, mais aucune, de remettre en question ses petites idées perso toutes faites ...
très "constructif" aussi tout ça ....

Citation de: nounette27
mais moi ce qui m'importe c'est de pouvoir contrôler les installations donc si les gens ont des TS, j'm'en fous ...
hé ben alors ...
à quoi ça sert de venir déblatérer ici tous tes sentiments perso qui ne servent à rien au débat si ce n'est de jeter une fausse image qui est la tienne sur ce que pratiquent "les autres" .... ????

Citation de: nounette27
(vu que j'ai vu des gens vider direct le contenu de leur fosse sur leur potager, j'ai des doutes ici sur ce qu'ils feraient avec le contenu du seau...)
et alleeezzz ... ça recommence ..........

 :(

Citation de: BBOY33
on s'habitue vite au fait d'être "repoussé" quelque soit tes arguments
ben non justement !!
QUELS ARGUMENTS !! ???
je les attends vos "arguments" .. !!!
il n'y a (dans les prpos de nounette27) que petites considérations perso fondées sur du "j'imagine que .." ou "j'ai des doutes que .."
c'est ça que tu appelles "argument" toi ??????

c'est avec ça que vous pensez faire avancer les choses globalement ??????

bien ... continues , tu m'étonneras !


Citation de: BBOY33
alors au bout d'un moment, tu ne t'embêtes plus vraiment à "essayer" de débattre, puisque si c'est un contre argument, ca ne vaudra rien pour lui, alors à quoi bon au final ....
hypocrite !!
tu sais très bien que c'est faux !!

mais je sais aussi que ça vous emmerde de "buter" sur quelqu'un "pas de votre corps" qui vous pousse au fond de vos "arguments" , et que c'est tellement difficile de reconnaitre que l'on peut avoir tort .. , hein ...
tout comme ton ami ricardo .. tu t'en souviens .. tout "pro" qu'il se dit être ...
ha ben oui, je comprends que ça peut faire mal de se prendre ses torts en pleine tronche ...
mais un peu d'honnêteté et d'humilité n'ont jamais tué ...

alors si tu as quelque chose de "concret" à me proposer .. , je t'écoutes ...
mais si je peux démontrer (ce que je fais souvent) que ton argument ne tient pas, parce qu'il n'a pas de fondement vérifié ou que c'est exprimé sur des "j'imagine que .." ... , ben désolé, il faut savoir accepter que ce n'est pas ça qui sera convainquant ou pris en référence ...

sachez aussi voir les choses objectivement, sur du concret !!
et ça ira mieux pour tout le monde !!

sur ce, j'attends encore et toujours d'autres réponses à mes questions ... !
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 27 août 2010, 12:18:08
Re ,

'xcuses-moi de devoir dire que ton post ici est un grand exemple à nouveau de ce qui est déplorable chez certains spankeurs .. : ne pas savoir faire la part des choses !!
c'est peut-être le plus grave !!
(surtout quand on est "à côté" !)
si c'est TOI (avec des considérations personnelles telles que tu les exprime ici) qui en parle à des gens (ou petits vieux) qui n'y connaissent quedalle .. = comment veux-tu qu'il en soit autrement !! ??
si tu n'a pas encore intégré le fait que les T.S. actuelles n'ont rien à voir avec les "cabanes au fond du jardin" ou anciennes latrines des ancêtres et que tu ne peux par conséquent pas leur expliquer les différences de fonctionnement et surtout d'enjeux et que ça n'a rien d'un "retour en arrière" ... = comment veux-tu qu'il en soit autrement !! ??
OK , t'as vidé 1 misérable seau une fois dans ta vie ...
ça en fait pour autant que tu puisse porter un jugement sur ce que ressentent ceux qui pratiquent toutes les semaines ??
et n'y-a-t-il pas une différence d'état d'esprit et de "situation" entre des touristes qui le font 1 X sur 1 W-E , et une famille motivée qui le fait d'elle-même volontairement .. ! ??
mais quel jugement alakon ...
c'est tellement navrant de lire pareilles âneries que l'on se demanderait quel âge tu as ...........
ah ben tiens donc ...
ça c'est l'habituelle "fuite" quand on n'a aucune envie, mais aucune, de remettre en question ses petites idées perso toutes faites ...
très "constructif" aussi tout ça ....
hé ben alors ...
à quoi ça sert de venir déblatérer ici tous tes sentiments perso qui ne servent à rien au débat si ce n'est de jeter une fausse image qui est la tienne sur ce que pratiquent "les autres" .... ????
et alleeezzz ... ça recommence ..........

 :(
ben non justement !!
QUELS ARGUMENTS !! ???
je les attends vos "arguments" .. !!!
il n'y a (dans les prpos de nounette27) que petites considérations perso fondées sur du "j'imagine que .." ou "j'ai des doutes que .."
c'est ça que tu appelles "argument" toi ??????

c'est avec ça que vous pensez faire avancer les choses globalement ??????

bien ... continues , tu m'étonneras !

hypocrite !!
tu sais très bien que c'est faux !!

mais je sais aussi que ça vous emmerde de "buter" sur quelqu'un "pas de votre corps" qui vous pousse au fond de vos "arguments" , et que c'est tellement difficile de reconnaitre que l'on peut avoir tort .. , hein ...
tout comme ton ami ricardo .. tu t'en souviens .. tout "pro" qu'il se dit être ...
ha ben oui, je comprends que ça peut faire mal de se prendre ses torts en pleine tronche ...
mais un peu d'honnêteté et d'humilité n'ont jamais tué ...

alors si tu as quelque chose de "concret" à me proposer .. , je t'écoutes ...
mais si je peux démontrer (ce que je fais souvent) que ton argument ne tient pas, parce qu'il n'a pas de fondement vérifié ou que c'est exprimé sur des "j'imagine que .." ... , ben désolé, il faut savoir accepter que ce n'est pas ça qui sera convainquant ou pris en référence ...

sachez aussi voir les choses objectivement, sur du concret !!
et ça ira mieux pour tout le monde !!

sur ce, j'attends encore et toujours d'autres réponses à mes questions ... !

Tu vois ce que je veux dire nounette27 :), et encore, il a sélectionner quelques phrases ici et la (mais il a oublié celle ou je disais que j'avais appris certaines choses grace à lui, bizarre !!!)
Par contre, laisse ricardo de côté, et arrête de faire le donneur de bonne lecon, surtout après avoir fait certaines choses dans son dos (tu te souviens de ce message privé ou tu t'es permis de déblatérer à son propos sans mettre connaitre la personne, la il s'agissait bien d'attaque personnelle, plus vraiment de débattre sur un sujet abordé sur le forum, je n'en dis pas plus, on se comprend !), alors l'honnêteté et l'humilité, de ton côté, c'est aussi à revoir si je ne m'abuse.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: aud le 27 août 2010, 12:27:33
Bonjour,

en fait Bibelot là où nous n'avons pas le même point de vue c'est que vous dites que la TS ne fait pas partie de la filière d'anc alors que moi je dis que si.
Du fait qu'elle soit inscrite dans les arrêtés concernant les filières anc, même si elles sont en dérogation de l'article 3 (et seulement de celui-là) puisque ne traitant que les urines et où féces et non l'ensemble des eaux usées.
Le traitement se fait par compostage sur une période de 2 ans. Certes ce n'est pas aussi rapide que pour une filière "classique" mais c'est tout de même un traitement vu que au bout de ces 2 années il n'y a plus dans le composte de rique environnemantal ou sanitaire.
D'où tout ce que j'ai dis plus haut.

Après le débat s'enflamme  :D ce qui veut dire que ce sujet est interressant, c'est déjà ça ^^.

Pour l'exemple j'ai eu le cas de personne dont l'anc est pourri, tout à refaire. Il voulais mettre des TS (TLB pour être précise) et m'ont demandé mon avis.
Pour moi nos soucy c'est autorisé et tout sauf que ces braves gens ont prévu l'aire de compostage à environ 10 mètres de la petitie rivière qui passe dans le terrain et qui tout les hivers déborde!!!
Ce qui veut dire que tout les hiver leur beau tas de compost pas mûr aller se retrouvais dans la rivière  :kaboom:
Je précise que les personnes avaient surfé sur le net auparavant pour les TLB re  :kaboom:
Comme quoi dans tout les cas il faut vérifier ce qui est prévut (je parle de l'extérieur de la maison), on ne sait jamais  :)

Après je ne peut en vouloir à nounette j'ai moi aussi vu des choses bizarres en matières d'anc, comme le potager au-dessus des drains etc... et souvent ce sont des gens qui se disent écolos...
Alors non ce n'est pas tout le monde etc mais oui il y a encore du boulot niveau information sur l'écologie.

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: SPANKO le 27 août 2010, 12:54:48
quelle ambiance ici aussi, je m'incruste tiens  :)

je suis d'accord avec Aud, on est obligé de contrôler la façon dont vont être utilisées les TS (le système ne comprend pas que la bassine en inox mais c'est surtout le compostage qui est le plus important)

si une personne veut installer des TS bin ok, je ne vais pas lui dire "nan mais moi je trouve pas ça très bien parceque vous allez devoir vider vos crottes au fond du jardin et tout, pis si Médor veut allez gratter dans le compost il en aura plein les pattes et va en mettre plein son panier"

mais il faut bien reconnaitre qu'on doit s'assurer que le particulier a prit connaissance que les TS nécessite un minimum de "règles" afin de ne pas causer de nuisances et puis ensuite roule ma poule
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 13:07:23
Re

@ BBOY33 ,

ah bon, tu veux te laisser aller à jouer aux attaques perso directes ... ! ?
OK, dans ce cas je donne mon droit de réponse :

tu m'accuserais de malhonnêteté d'avoir "oublié" ta phrase sur le fait que tu as appris des choses grâce à moi ..
OK , mais dis-moi, qu'aurais-tu voulu que je dise ???
> que je remette en question ce fait ?? ou que je critique ta phrase ?? = pour quoi faire ??
> que je bondisse de joie en quotant ta phrase et en disant : "hé vous avez vu les gars, j'ai appris quelque chose à BBOY33 !!" = je pense que ça aurait fait mauvais genre ...
> que je la quote en te répondant "merci" ? = "merci" de quoi ?
> que je confirme ce fait, alors que c'est de toi qu'il s'agit et que je ne peux rien en savoir ou en confirmer à ta place ??

alors ???


tu m'accuses de malhonnêteté de t'avoir envoyé un MP au sujet de ricardo ..
OK, mais pas tu présentes la chose en faisant croire que c'était pour déblatérer sur la personne dans son dos ...
là je dois rectifier !!
souviens-toi que je t'avais adressé ce MP pour te faire remarquer que tu allais ternir encore un peu plus l'image des spankeurs si tu prenais sa défense sur des conneries grosses comme des maisons qu'il affirmait publiquement !! , que malgré qu'il se dit "pro" et prétend "12 ans de terrain" et qu'il n'a rien à apprendre de moi, que si tu voulais le "défendre" par stupide corporatisme , c'était ton choix, mais que dans ce cas, tu confirmais indirectement ses conneries, ce qui n'aurait pas été non plus à ton honneur !
Juste ou pas ???

désolé mais un soi-disant "pro" qui affirme publiquement des mensonges avérés (que j'avais largement démontré par "A+B noir sur blanc" ) je ne peux laisser passer ça !

donc, je t'avais simplement suggéré d'éviter de confirmer ses mensonges et conneries pour ne pas faire pire que mieux, puisqu'il aurait été plus intelligent de ta part, "pour l'image de votre profession" , de ne rien dire ou mieux, de lui signaler qu'il était "à côté" plutôt que de raisonner par corporatisme ..

est-ce ça que tu considères de malhonnête de ma part ???

concernant le "sans connaitre la personne"[/i] : erreur d'appréciation de ta part, car ce n'est pas "les personnes" que je "juge" .. mais leurs actes ou leurs dires , qui eux sont exprimés par écrit publiquement, et je "critique" la personne pour ça si besoin ..

est-ce ça que tu considères de malhonnête de ma part ???

concernant le "donneur de leçon" : ben désolé de te répondre que ça ne me gêne en rien, car si besoin est tel et si on en a les capacités et/ou connaissances et/ou compétences ... où est le problème si ce n'est que pour rectifier des erreurs ou mensonges ??
si je ne sais pas, moi, je ferme ma gueule ...
mais si je sais et que je suis sûr de ce que je sais et que je constate que quelqu'un en dit une erreur, je la rectifie, par respect pour tous !!
si c'est moi qui commet une erreur ou dit une connerie et qu'on me le prouve, qu'on me le démontre : là j'accepte et le reconnait sans soucis !
(certains ici devraient en faire autant !!)

est-ce ça que tu considères de malhonnête de ma part ???
est-ce ça que tu considères comme "manque d'humilité" de ma part ???


là tu vois, tu as tapé un méchant coup dans l'eau là, car tu t'attaque à moi personnellement et directement et publiquement de manière erronée ...
ça , c'est malhonnête !!!
 :kaboom:

CQFD !
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: samy le 27 août 2010, 14:21:41

Après je ne peut en vouloir à nounette j'ai moi aussi vu des choses bizarres en matières d'anc, comme le potager au-dessus des drains etc... et souvent ce sont des gens qui se disent écolos...
Alors non ce n'est pas tout le monde etc mais oui il y a encore du boulot niveau information sur l'écologie.



heu, pourquoi se serait pas ecolo de réutiliser l'eau de la FTE pour le potager?
je veux pas paraitre debile, mais il me semble qu'en générale dans un potager il n'y a aucune plante qui pourrait faire courrir un risque de colmatation du drain et quand à la réutilisation de l'eau et des minéraux par la plante, c'est un peu la même chose qu'avec des engrais.

PS les "ecologilstes" n'utilisent pas de produit à la con qu'ils risqueraient de retrouver dans leurs légumes, en général, ils reflechissent à des solutions d'ensembles et c'est sans doutes pour ca qu'ils pissent à la raie de tout les bien pensant qui ne font que lire des textes!

sinon le trou du fion qui met  du produit epacho o vianigre dans ces chiottes, qui fait sa vaisselle avec MIR vaisselle, qui se lave avec du ptit dop bio et qui a un potagers sur son drain la c pas un ecolos, c juste un abruti!
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 27 août 2010, 14:35:34
Re

@ BBOY33 ,

ah bon, tu veux te laisser aller à jouer aux attaques perso directes ... ! ?
OK, dans ce cas je donne mon droit de réponse :

tu m'accuserais de malhonnêteté d'avoir "oublié" ta phrase sur le fait que tu as appris des choses grâce à moi ..
OK , mais dis-moi, qu'aurais-tu voulu que je dise ???
> que je remette en question ce fait ?? ou que je critique ta phrase ?? = pour quoi faire ??
> que je bondisse de joie en quotant ta phrase et en disant : "hé vous avez vu les gars, j'ai appris quelque chose à BBOY33 !!" = je pense que ça aurait fait mauvais genre ...
> que je la quote en te répondant "merci" ? = "merci" de quoi ?
> que je confirme ce fait, alors que c'est de toi qu'il s'agit et que je ne peux rien en savoir ou en confirmer à ta place ??

alors ???


tu m'accuses de malhonnêteté de t'avoir envoyé un MP au sujet de ricardo ..
OK, mais pas tu présentes la chose en faisant croire que c'était pour déblatérer sur la personne dans son dos ...
là je dois rectifier !!
souviens-toi que je t'avais adressé ce MP pour te faire remarquer que tu allais ternir encore un peu plus l'image des spankeurs si tu prenais sa défense sur des conneries grosses comme des maisons qu'il affirmait publiquement !! , que malgré qu'il se dit "pro" et prétend "12 ans de terrain" et qu'il n'a rien à apprendre de moi, que si tu voulais le "défendre" par stupide corporatisme , c'était ton choix, mais que dans ce cas, tu confirmais indirectement ses conneries, ce qui n'aurait pas été non plus à ton honneur !
Juste ou pas ???

désolé mais un soi-disant "pro" qui affirme publiquement des mensonges avérés (que j'avais largement démontré par "A+B noir sur blanc" ) je ne peux laisser passer ça !

donc, je t'avais simplement suggéré d'éviter de confirmer ses mensonges et conneries pour ne pas faire pire que mieux, puisqu'il aurait été plus intelligent de ta part, "pour l'image de votre profession" , de ne rien dire ou mieux, de lui signaler qu'il était "à côté" plutôt que de raisonner par corporatisme ..

est-ce ça que tu considères de malhonnête de ma part ???

concernant le "sans connaitre la personne"[/i] : erreur d'appréciation de ta part, car ce n'est pas "les personnes" que je "juge" .. mais leurs actes ou leurs dires , qui eux sont exprimés par écrit publiquement, et je "critique" la personne pour ça si besoin ..

est-ce ça que tu considères de malhonnête de ma part ???

concernant le "donneur de leçon" : ben désolé de te répondre que ça ne me gêne en rien, car si besoin est tel et si on en a les capacités et/ou connaissances et/ou compétences ... où est le problème si ce n'est que pour rectifier des erreurs ou mensonges ??
si je ne sais pas, moi, je ferme ma gueule ...
mais si je sais et que je suis sûr de ce que je sais et que je constate que quelqu'un en dit une erreur, je la rectifie, par respect pour tous !!
si c'est moi qui commet une erreur ou dit une connerie et qu'on me le prouve, qu'on me le démontre : là j'accepte et le reconnait sans soucis !
(certains ici devraient en faire autant !!)

est-ce ça que tu considères de malhonnête de ma part ???
est-ce ça que tu considères comme "manque d'humilité" de ma part ???


là tu vois, tu as tapé un méchant coup dans l'eau là, car tu t'attaque à moi personnellement et directement et publiquement de manière erronée ...
ça , c'est malhonnête !!!
 :kaboom:

CQFD !

On ferme le débat, par mp si tu veux, au moins, pas de souci d'attaques personnelles, ou utres et ca évitera de pourrir le post.  :)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 14:44:16
Re ,

pour faire preuve de bonne foi envers ce que j'ai répondu aux attaques de BBOY33 , je me permets de poster ici MON MP que je lui avais envoyé ... que j'ai retrouvé "en stock" ... :

Citation de: de Bibelot en MP à BBOY
> Objet : ce cher ricardo ...
>
>
> XXXXXXXXXXXX vous a envoyé un message. Vous pouvez répondre à XXXXXXXXX en répondant à ce courriel.
>
> Contenu du message:
> -----------------------------------------------------------------------
>
> Re salut BBOY ,
>
> il serait franchement dommage que tu t'empêtres dans les dérives de ce cher ricardo juste par excès de corporatisme ...
>
> ce type est complètement à la masse ...
> tu n'y peux rien
> je n'y peux rien
> mais attention de ne pas trop chercher à défendre ses dérives, tu vaux mieux que ça !!
>
> Amicalement
> ;)
>
> -----------------------------------------------------------------------
>
(en précisant que BBOY m'avait répondu par mail perso, et que je lui avait expliqué en réponse pourquoi ce MP, ce dont j'ai expliqué ici .. )

CQFD


EDIT :

en voulant poster ce post, j'ai vu que tu venais de poster aussi ..

"On ferme le débat"
pourquoi fermer "le débat" ??

"au moins, pas de souci d'attaques personnelles, ou utres et ca évitera de pourrir le post. "
sauf que là comme tu viens malhonnêtement de pourrir publiquement mon image et mon honnêteté .. je me devais d'apporter ce "droit de réponse" ..

fin pour moi ..
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 15:01:33

Re ,

Citation de: aud
en fait Bibelot là où nous n'avons pas le même point de vue c'est que vous dites que la TS ne fait pas partie de la filière d'anc alors que moi je dis que si.
ben oui, je comprends ..
et constate ...
et accepte .. (c'est TON avis , je le respecte)
mais ce serait bien que tu puisses te le faire confirmer par qui de droit ... juste pour toi, pour être sûre ..
 :D

Citation de: aud
Du fait qu'elle soit inscrite dans les arrêtés concernant les filières anc,
oui, je comprends et constate que c'est là TON argument .. OK , qui pour moi n'est pas valable (en tous cas pour la TLB) car non consécutif !

Citation de: aud
Le traitement se fait par compostage sur une période de 2 ans. Certes ce n'est pas aussi rapide que pour une filière "classique" mais c'est tout de même un traitement vu que au bout de ces 2 années il n'y a plus dans le composte de rique environnemantal ou sanitaire.
D'où tout ce que j'ai dis plus haut.
comme tu dis : "Le traitement se fait par compostage" ! , selon moi, la réponse est là !!
Le "traitement" fait évidemment partie de la filière ...
mais pas la TLB elle-même !!

Citation de: aud
D'où tout ce que j'ai dis plus haut.
ce qui ne me semble en rien consécutif non plus !!

Citation de: aud
Pour l'exemple j'ai eu le cas de personne dont l'anc est pourri, tout à refaire. Il voulais mettre des TS (TLB pour être précise) et m'ont demandé mon avis.
Pour moi nos soucy c'est autorisé et tout sauf que ces braves gens ont prévu l'aire de compostage à environ 10 mètres de la petitie rivière qui passe dans le terrain et qui tout les hivers déborde!!!
Ce qui veut dire que tout les hiver leur beau tas de compost pas mûr aller se retrouvais dans la rivière  :kaboom:
Je précise que les personnes avaient surfé sur le net auparavant pour les TLB re  :kaboom:
Comme quoi dans tout les cas il faut vérifier ce qui est prévut (je parle de l'extérieur de la maison), on ne sait jamais
tout à fait d'accord !
ça me semble aussi un bon exemple !

Mais ce problème "prévu" ne concerne que le tas de compost .. et en rien la toilette !
d'où, encore une fois .. : attention aux amalgames

Citation de: aud
Après je ne peut en vouloir à nounette
je "n'en veux" pas à nounette27 ...
je dénonce le fait qu'elle amalgame ses considérations perso avec des pseudo faits prétendument généralisable ...

Citation de: aud
et souvent ce sont des gens qui se disent écolos...
Alors non ce n'est pas tout le monde etc mais oui il y a encore du boulot niveau information sur l'écologie.
"se dire écolo" .. c'est très facile pour n'importe qui, et c'est une mode maintenant ...
dans les actes quotidiens, ça demande à être démontré ..
pour le besoin d'infos, vous savez ce que j'en pense !

Merci à toi pour ces échanges ..
(intéressants pour ceux qui les lisent de manière "profitable" ..)

Cordialement

 
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 15:10:39

Re ,

Citation de: spanko
on est obligé de contrôler la façon dont vont être utilisées les TS (le système ne comprend pas que la bassine en inox mais c'est surtout le compostage qui est le plus important)
non ! , concernant "la façon d'utiliser" !! = ça c'est du domaine exclusivement du privé !!
et nouvel amalgame entre le contrôle de la "toilette" et du "traitement" de ses sous-produits ..

Citation de: spanko
mais il faut bien reconnaitre qu'on doit s'assurer que le particulier a prit connaissance que les TS nécessite un minimum de "règles" afin de ne pas causer de nuisances et puis ensuite roule ma poule
oui , tout à fait, si tu fais bien ton job ...
mais ça n'implique pas pour autant le contrôle de sa toilette en intérieur (où vous n'êtes pas censés avoir accès) et qu'en + ce contrôle de "toilette" n'est pas inscrit dans les textes !
excepté pour le "réceptacle étanche" de certains types de "toilette" SI celui-ci ne peut s'en dissocier ..
(et encore que ..)

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: aud le 27 août 2010, 15:15:54
Re,
décidement les TS ont de beau posts à venir ^^

Juste pour (re)préciser mes posts parlent des TS en tant que filière, que le gars veuille mettre une cuvette en bois d'acajou, d'accacia ou de pin je m'en fiche royal en tant que SPANC  :D
Par contre le lieu et les conditions d'épandage oui.

@samy: oui je parle de l'écolo lambda, c'est à dire du gars de base qui vit avec des produit style epacho, monsavvoon cîf et j'en passe. Bref le gars qui regarde pas l'étiquette des produits qu'il achète en grande surface.  :cry:

Dans ce cas, avoir les drains juste au-dessous du potager est pour moi une ignorance dangereuse, car l'eau est juste prétraitée, donc risques pour la santé.
Enfin perso les tomates au dessus des drains je les mangent pas, mais cela n'engage que moi et c'est un autre débat   :D

P.S: juste si les attaques perso pouvaient se faire en MP, ça serait cool et moins polluant merci bien  ^^.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 27 août 2010, 15:25:13

Re ,

Citation de: aud
Juste pour (re)préciser mes posts parlent des TS en tant que filière,
oui, j'avais bien compris ...
juste que je reprécise que concernant une TLB, et selon moi (et d'autres plus affutés), c'est une erreur de le considérer comme tel !

Citation de: aud
P.S: juste si les attaques perso pouvaient se faire en MP, ça serait cool et moins polluant merci bien
quant à moi, j'ai dit "fin" ..
et me concernant, je n'ai pas accès à la messagerie interne .. !

Je précise au passage que je vais partir d'ici peu pour le W-E (Foire) ..
je ne répondrai donc plus ..

si on s'lit plus .. à lundi !
et Bon W-E ..

 :D

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: samy le 27 août 2010, 15:54:16
@aud

je vois pas pourquoi tu mangerais pas les tomates qui ont poussé sur ton drain.
Si tu sais ce que tu met dans ta fosse, il faut qd meme se dire que niveau traçabilité c'est cent fois mieux que carrefour...

De même on utilise bien le composte des toilettes sèches pour le potager et ca comporte tout autant de risque, si ce n'est plus.
En ce sens que finalement pour les TS TU est sur que les produits sont dans le compost alors que dans le drains ils sont au fond, ( a moins qu'on m'ait menti et que les métaux lourd remontent également par capillarité....)

@ bibelot et CNIE, franchement que vous fassiez chier mutuellement c'est une chose mais nous on vous a rien fait...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 27 août 2010, 21:52:37
Bonjour,

Ce que j’attends des spankeurs en tant qu’administré c’est la capacité à apporter une information objective. On pourra me répondre on est la pour contrôler, pas pour conseiller, notre mission n’est pas d’orienter vers telle ou telle filière…

Rien à foutre. Pour moi un spankeur à une mission qui s’impose à toute, préserver la ressource en eau, il a donc évidement un rôle d’information, ou alors il n’est pas digne de sa mission.

Ce que j’attends donc du spankeur c’est une information objective sur les systèmes pertinents pouvant être envisagés dans la recherche d’un objectif, maximiser l’efficacité épuratoire des systèmes en place. Il est évident que dans ce cadre la TLB est extrêmement crédible.

Le propos n’est pas d’orienter les usagers vers la TLB de façon systématique, mais de faire savoir à l’usager que ce système existe et ceci dans toutes les configurations où il est pertinent. C’est a dire dans la très grande majorité des cas ou l’ANC s’impose.

Le faire savoir en toute objectivité :

-   le temps que cela prend de vidanger son seau,
-   le temps que cela prends de soigner son tas de compost,
-   la facilité d’installation,
-   le coût total d’une installation (incluant l’abri (pour être au normes) et le traitement des eaux grises),
-   les odeurs générées (c’est à dire l’absence d’odeur),
-   l’efficacité épuratoire sans équivalent,
-   la préservation de la valeur humique (j’y tiens),

Et ceci sans imposer ses propres préjugés genre :

« je veux bien faire du composts avec mes déchets ménagers, je le ferais dès que je serais en maison d'ailleurs mais avec mes excréments, ça me dit rien... »

« mais tu m'oteras pas de l'idée qu'aller vider tous les jours le seau de m... sur un tas, c'est pas ce qu'il y a de + réjouissant dans la vie... »

« Et puis avec un enfant et un colopathe à la maison, ben franchement la diarrhée est souvent invitée à la maison et j'ai des haut le coeur rien qu'à l'idée... »

Le spankeur exposera aussi les autres systèmes envisageables avec la même objectivité, en parlant des vidanges nécessaire, du coût d’entretien, de l’espérance de vie de l’installation et de son efficacité épuratoire (forcément moindre).

Et pour finir il donnera à son interlocuteur quelques sources d’informations et lui conseillera de prendre contact avec un bureau d’étude s’il le souhaite,

Rien que de l’objectivité, devant les administrés comme devant les élus. Pour avoir les connaissances nécessaire à cette objectivité, le site eautarcie est relativement incontournable… (et je n’ai aucune action chez M. Orzagh).

Il me semble qu’un spankeur est dans l’obligation professionnelle de prendre le temps d’une lecture attentive de ce site.

Ce qui lui permettra d’expliquer notamment en quoi la TLB n’a rien à voir avec le trou au fond du jardin de Papy et ne peux en aucun cas être assimilé à un recul.

Mis à part quelques ignares profond (pour ne pas dire débiles légers), il n’y a plus personnes pour considérer que l’agriculture bio est un recul par rapport à l’agriculture dite conventionnelle. Le match TLB / toilettes à chasse, c’est un peu le même débat avec 20 ans de retard…

Après, l’administré il vous rira au nez, il aura un pauvre sourire l’air de dire ben toi mon petit gars tu as été bercé trop près du mur ou il sera est intéressé, il fera comme il le voudra, mais il aura été correctement informé.

Une fois que l’on en sera là, les gens seront en mesure de faire leur choix en toute objectivité.

Je crois que Bibelot n’en demande pas plus. On ne force personne à adhérer, on ne force personne à installer des TLB. Mais si le quidam préfère polluer son sous-sol et la nappe et ou le cours d’eau d’à coté, qu’il le fasse en toute connaissance de chose.

Sur ce..
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: jr le 28 août 2010, 09:49:44
Bonjour,
Tout à fait Eddy, on verrait enfin apparaître la notion de Service Public!
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Thomas le 01 septembre 2010, 18:00:05
@ Samy : le compost comporte beaucoup moins de risque que les drains d'épandage.

L'épandage a lieu après un séjour en fosse de trois jours en moyenne, en condition anaérobie. L'abattement bactérien est largement insuffisant pour un arrosage de plantation potagère. C'est justement l'épandage ENTERRE et l'infiltration qui traite la pollution bactérienne, de même que la pollution carbonnée.

Le compost doit normalement avoir maturé de 1 à 2 an, en condition aérobie, avant de pouvoir être épandue. Les charges bactériennes sont presque nulles.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 06 septembre 2010, 15:18:57
Bien le bonjour à tous et à toutes !!

Quelle belle rentrée en ce mois de Septembre.

Que de nouveaux messages sur ce topique  :)
Bien que trop peu d'entre eux ne soient super constructif  :cry:

J'en profite pour dire que si des messages injurieux devaient encore se retrouver dans mon topique, je demanderais la fermeture complète (voir suppression) du topique à nos généreux modérateurs (et ce sera dommage pour tout le monde)  :kaboom:

Sur ce, un grand merci a TonTon pour le guide de bonne pratique (que j'ai pas encore regardé mais sa ne saurais tarder  :D)

Je me permet de revenir un peu aux sources de ce topique car j'aurais vraiment besoin de réponses (argumentés si possible, non argumentés : JE PREND AUSSI) sur l'hypothèse suivante :

Un proprio me fait une demande pour installer une TS. Dans sa demande, il me précise qu'il fera une TS commune fèces/urines avec apport organique pour réaliser un compost qu'il valorisera dans son potager (ou mettra son potager sur la partie utilisé pour valoriser son compost).
L'aire de compostage (étanche) et/ou zone de valorisation étant implanté à moins de 35m d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine.

Partie Conception :

1 : Légal ou pas Légal ? > TS = Légal mais aire étanche non conforme car doit être à 35m du forage.
2 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la composition de l'apport organique ? > NON
3 : Sur quel document (officiel) puis-je me baser pour "valider" la qualité de l'apport organique ? > Aucun texte officiel mais guide de bonne pratique à prendre avec des pincettes
4 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la qualité "théorique" du compost ? > NON
5 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que le compost va finir sous le potager ? > NON

Partie Contrôle :

6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?) ou simplement vérifier qu'elles sont bien valorisées sur la parcelle ? Pas de vérification de la qualité mais vérification de sa valorisation sur la parcelle

Partie Règlement de service _ Définition :

7 : Qu'es-ce qu'un sous produit issus de l'utilisation de toilettes sèches ? Je reste sur ma faim pour cette question là ...

Pour essayer d'apporter un début de réponses aux questions de Tonton :

> Une "Toilette Sèche" (T.S.) intérieure est-elle contrôlable en application de la réglementation en vigueur et au regard du droit général ? NON sauf sur demande du proprio  :love


> selon vous  , la phrase : "Par dérogation à l'article 3, ...." signifierait qu'il faut demander une dérogation (municipale ? , préfectorale ? , à qui ? , selon quelle modalité ? , inscrites où ? ...) pour "pouvoir" installer une T.S. chez soi .. ??? NON

ou faut-il faire une "demande" particulière .. ?? OUI, au SPANC dans le cadre de ses missions de contrôle. Même si la réponse est R.A.S  lol
(à qui ? , pourquoi ?)

> Une "Toilette Sèche" (T.S.) est-elle considérée comme "ouvrage d'assainissement" , ou comme "organe" composant une "filière d'assainissement des eaux usées" ?
(Si oui, sur base de quoi ?) OUI, c'est un organe de l'ANC qui permet d'obtenir une filière d'assainissement complète en ajoutant les ouvrages necessaire pour assainir les EM + Urine selon la TS

> Le non-respect de l'imposition de "compostage sur aire étanche" pour le traitement des matières issues de T.S. est-il punissable ? OUI car "non conforme" à un arrêté  :beurk: . La commune peut demander à son usager de répondre à ses obligations (arrêté sept.09). Elle devra sans doute le faire par courrier en prenant pour base le compte rendu fait par le SPANC en présence du proprio.
(Si oui, à quoi ? , comment ? , par qui ?)

> L'issue finale (sur la parcelle) du compost mûr ou sa qualité sont-elles contrôlables ?
(Si oui, sur base de quoi ?) NON. Reste contrôlable le lieu d'implantation de l'aire de compostage

> (pour compostage "sur aire étanche") pouvez-vous m'expliquer (car moi je ne sais pas, puisque je n'ai pas de lixiviats !) comment on gère ces lixiviats avant épandage ? .. , si ils peuvent être épandus ? .. , où et comment ? .. , et comment vous êtes censés en contrôler l'épandage ???
Aussi, comment peut-on garantir que ces lixiviats ne seront pas polluants ?? Alors là ... Sa reste un grand mystère pour toi comme pour moi !! Vite vite, apporter moi des solutions (si possible avec le mode d'emploi en bon français :joke:)

Je précise que mes réponses n'engagent que moi et font suite aux nombreuses réponses des uns et des autres. Il est aussi bien claire qu'elles ne sont pas à graver en lettre d'Or au dessus de la cheminée :huh:
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 06 septembre 2010, 15:33:28
@ EDDY

Ce que j’attends des spankeurs en tant qu’administré c’est la capacité à apporter une information objective. On pourra me répondre on est la pour contrôler, pas pour conseiller, notre mission n’est pas d’orienter vers telle ou telle filière…

Rien à foutre. Pour moi un spankeur à une mission qui s’impose à toute, préserver la ressource en eau, il a donc évidement un rôle d’information, ou alors il n’est pas digne de sa mission.

Ce que j’attends donc du spankeur c’est une information objective sur les systèmes pertinents pouvant être envisagés dans la recherche d’un objectif, maximiser l’efficacité épuratoire des systèmes en place. Il est évident que dans ce cadre la TLB est extrêmement crédible.

Le propos n’est pas d’orienter les usagers vers la TLB de façon systématique, mais de faire savoir à l’usager que ce système existe et ceci dans toutes les configurations où il est pertinent. C’est a dire dans la très grande majorité des cas ou l’ANC s’impose.

Le faire savoir en toute objectivité :

-   le temps que cela prend de vidanger son seau,
-   le temps que cela prends de soigner son tas de compost,
-   la facilité d’installation,
-   le coût total d’une installation (incluant l’abri (pour être au normes) et le traitement des eaux grises),
-   les odeurs générées (c’est à dire l’absence d’odeur),
-   l’efficacité épuratoire sans équivalent,
-   la préservation de la valeur humique (j’y tiens),

Et ceci sans imposer ses propres préjugés genre :

« je veux bien faire du composts avec mes déchets ménagers, je le ferais dès que je serais en maison d'ailleurs mais avec mes excréments, ça me dit rien... »

« mais tu m'oteras pas de l'idée qu'aller vider tous les jours le seau de m... sur un tas, c'est pas ce qu'il y a de + réjouissant dans la vie... »

« Et puis avec un enfant et un colopathe à la maison, ben franchement la diarrhée est souvent invitée à la maison et j'ai des haut le coeur rien qu'à l'idée... »

Le spankeur exposera aussi les autres systèmes envisageables avec la même objectivité, en parlant des vidanges nécessaire, du coût d’entretien, de l’espérance de vie de l’installation et de son efficacité épuratoire (forcément moindre).

Tout ce que tu décris là est du ressort du BE (à mon grand désespoir).
Le SPANC, pour rester justement objectif ne peut pas se permettre ce genre de dérive car finira par faire de la prescription. Et ce jour là, bonjour les dégâts .... car un service (obligatoire et payant) qui se permet de choisir ce qu'il veut sur son territoire .... j'appelle pas sa un service public  :furax:

Toutefois, nous avons un devoir d'information. C'est pourquoi je suis sur le point de finir un "guide d'information sur l'ANC" qui sera remis à chaque proprio/utilisateur d'un ANC contrôlé dans le cadre d'un Diag/Bon fonctionnement sur mon territoire.

Nota : dans le cadre du neuf, c'est à l'installateur de remettre ce "guide" à l'usager et au BE d'informer le proprio du type d'assainissement qui sera mis en place (avantage/inconvénient). Bien sur, tu te doute bien que le SPANC complète (au moins de façon orale) ses informations lors du contrôle de bonne conception/exécution lorsqu'il reste des choses a dire, en prenant des documents officiels pour références. Le DTU est un excellent support d'ailleurs  :)
Et c'est aussi pour cela que je pose un maximum de question sur la TS ... gros manque de doc officiel  dsl (j'ai hâte de lire le guide de bonne pratique :ninja:)

Cordialement,
Utopiste
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 09 septembre 2010, 13:03:28
Bonjour,

Pour moi, tout ce que j'ai écris relève du devoir d'information. Si le particulier, après avoir écouter ces informations que le spankeur compétant doit lui apporter, le souhaite, il contact un bureau d'étude pour affiner son choix, dimensionner, adapter à son contexte...

A mon sens le spankeur n'a pas juste un rôle d'inspecteur des travaux finis, il n'est pas là pour s'assurer de la conformité à un texte qu'a peu près tout le monde considère comme très insuffisant (ou alors c'est un pousse-crayon et le Pays tout entier est malade des pousses-crayons).

Le spankeur à une mission prioritaire qui s'impose à toutes les autres, protéger et préserver la ressource en eau. Pour ce faire, l'information est plus pertinente que la répression. Dans le cadre de cette mission l'utilisation de la TLB est très fortement recommandable, le spnakeur compétant doit donc en assurer la publicité (dans le sens informatif du terme).

Pour ce qui est de l'information, au risque (très léger) de me répéter, il faut aller faire un tour sur le site "eautarcie", ce site est dédié au spankeur et c'est une mine d'informations pour beaucoup des questionnements qui fleurissent sur ce forum...

Sur ce...
Titre: Toilettes sèches et réglementation relative aux SPANC
Posté par: tardif le 21 août 2011, 22:28:11
Bonjour,

Désolé si ça ne se fait pas sur votre forum de "réveiller" un si vieux sujet (surtout pour ma première participation), mais je m'explique: ce fil de discussion est bien référencé sur Google pour ceux qui cherchent des informations sur l'attitude des SPANC vis à vis des toilettes sèches. C'est ce qui explique ma présence ici d'ailleurs.  :)

Le débat qui s'est tenu ici depuis plus d'un an (promis, j'ai tout lu!) est d'ailleurs très instructif et contient beaucoup d'informations, à la fois sur l'utilisation des toilettes sèches elles-mêmes, sur l'état de la réglementation... et sur l'état d'esprit des uns et des autres, notamment celui des gens qui travaillent pour les SPANC...

Ce fil est donc devenu une sorte de référence en ligne pour ceux qui cherchent à s'informer, en raison de son référencement...

Il m'inspire quelques remarques, qui pourront peut-être relancer ce débat qui reste d'actualité, me semble-t-il...

Tout d'abord, je suis assez surpris par une certaine "candeur juridique" qui s'est exprimée ici de la part de plusieurs (nombreux?) SPANC, relative à leur capacité à interpréter le droit et à produire eux-mêmes un droit nouveau à travers les réglementations locales qu'ils peuvent être amenés à produire.

On a vu ainsi dans ce fil des SPANC s’interroger sur la légalité des toilettes sèches, pourtant explicitement autorisées par la réglementation depuis 2009, ce qu'ils n'ignoraient pas!  Je m'interroge sur la conception de la légalité de ceux qui se posent de telles questions?! Mais peut-être n'est-ce qu'une question de formation en droit, qui serait lacunaire, ce qui n'est pas sans poser du coup un autre problème... de compétence juridique celui-là. C'est assez grave, et plutôt inquiétant, s'agissant d'agents d'un service public, chargés de contrôler l'application d'une réglementation spécifique.

Les toilettes sèches sont autorisées par la réglementation. Les agents du service public sont là pour appliquer cette réglementation. Il est très étonnant de voir s'exprimer ici des états d'âme professionnels sur ce sujet.

Je vois ici des interprétations du texte (l'arrêté de septembre 2009) qui laissent assez pantois le juriste (de formation) que je suis.

La formulation de l'arrêté qui autorise les TS (article 17):

"Par dérogation de l'article 3, les toilettes dites sèches (sans apport d'eau de dilution ou de transport) sont autorisées à la condition qu'elles ne génèrent aucune nuisance pour le voisinage ni rejet liquide en dehors de la parcelle, ni pollution des eaux superficielles ou souterraines."


Certains SPANC ont prétendu ici que cette formulation justifiait un régime d'autorisation préalable, après demande explicitement formulée, pour une utilisation familiale de TS. Ce qui revient à lire "sont soumis à autorisation" là où il est écrit "sont autorisé". Ce biais de lecture me laisse songeur vis à vis de la compétence juridique de ceux qui l'ont manifesté!

Je suis, à vrai dire, consterné que des SPANC aient pu envisager ici d'édicter des réglementations locales qui remettraient en cause cette norme nationale d'une valeur juridique pourtant supérieure. Ça ne tiendrait pas une seconde devant un tribunal. Ce qui me désarçonne, c'est que des SPANC puissent l'ignorer!

Se pose aussi le problème de l'incohérence du fameux arrêté de 2009, au sujet de l'obligation réglementaire de composter les produits des toilettes sèches sur des "aires étanches"... qui ne permettent justement pas un compostage satisfaisant (le compostage doit se faire au contact du sol pour être efficace. Un "compostage" sur "aire étanche" produit des jus polluants!).

Une formation juridique minimale doit conduire tout agent d'un service public à appliquer en la matière le principe juridique de base qui est celui de la hiérarchie des normes juridiques, et à apprécier chaque situation en fonction de cet autre principe juridique de base qui est de privilégier l'esprit de la loi, quand il lui arrive de se trouver en contradiction avec sa lettre (ce n'est pas si peu fréquent :) ).

En matière d'assainissement, la norme juridique supérieure qui s'applique est la réglementation européenne, qui fixe un objectif de préservation de l'environnement et de la ressource en eau potable et une obligation de résultat.

Il semble évident, pour un juriste en tout cas, qu'une disposition réglementaire contraire à l'objectif défini par une disposition d'ordre supérieur doit tout simplement être ignorée. Ce qui revient à dire que cette obligation absurde de "compostage sur aire étanche" est contraire à la norme européenne, puisqu'elle crée une possibilité de pollution là où il s'agit de les éliminer.

Or je vois ici des SPANC douter ou tergiverser!

Je ne peux ici que vous confier mon sentiment. Mais si un SPANC s'avisait de me reprocher de ne pas lui avoir demandé d'autorisation préalable pour la mise ne place de mes toilettes sèches par compostage, et s'il s'avisait de me reprocher de ne pas avoir mis en place une aire de compostage étanche au sol et couverte (ce que je ne ferai jamais - ce que je n'ai pas fait!), il va se voir illico traduit devant un tribunal (enfin, je sais, pas lui en personne, mais sa décision...).

Toute la question que je me pose à la lecture de ce fil est celle-ci: quel est votre rôle, à vous les SPANC? Préserver l'eau et l'environnement, où appliquer des règlements bureaucratiques, même quand ils sont en contradictions avec l'objectif défini?

Content de lire vos réponses.  :)
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: sandra le 22 août 2011, 09:10:58
Entièrement d'accord avec votre point de vue tardif..

L'aire étanche c'est assez facile à contourner, un bon spanc donne de bons conseils en général pour détourner une réglementation absurde..

En revanche vous n'abordez pas le point du traitement des eaux ménagères ? j'aimerai bien connaître votre point de vue, car moi, personnellement j'ai beau cherché, je trouve pas.
J'ai de plus en plus de dossiers en TS..Pour moi aucun souci à ce sujet..Par contre, forcément c'est accompagné d'un beau filtre planté pour les EM..Et c’est là que je bloque..Je suis obligée, soit de les diriger vers des filières dites classiques (TE, ou FS), ou des filières agréées (MS,ou autre)..A ce jour un seul filtre planté est agréé comme vous devez le savoir, or celui ci ne correspond pas vraiment à un usager souhaitant installer des TS...
Comment on fait dans ces cas là??
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 22 août 2011, 09:51:18

Bonjour ,

Warf !
que ça fait plaisir de lire tout ça !!
Merci cher Tardif
A la lecture de quelques précisions (qui ne trompent pas) sur cette "lecture juridique", je ne doute pas que vous ayez compétence en la matière, mais ça fait surtout plaisir (pour moi) de lire ce post qui ne fait que répéter ce que je tente de dire depuis longtemps (ici ou ailleurs) mais sans trop (moi) avoir la qualité, la clarté et l'efficacité du discours ici tenu .... merci donc pour ça ...

et pour répondre à sandra, dont je salue l'approbation, je dirais à nouveau :
on en en déjà maintes fois parlé : le traitement sélectif et simplifié des seules eaux grises est une évidence en complément de l'usage (exclusif) de T.S. à compost ... le seul problème restant n'est que cette situation de "vide juridique" (du fait que nos législateurs n'ont toujours pas accepté de reconnaitre ce traitement simplifié) additionnée d'incapacité technique des sites de test à produire uniquement des eaux grises !!

Donc, encore une fois, vous êtes face à une situation non inscrite et non prévue dans la règlementation (la ou les filières agrées l'étant pour du "toutes-eaux").... , donc .... il faut faire avec et trouver un compromis ...... !!
En sachant que la combinaison T.S. à compost + traitement sélectif et simplifié des eaux grises reste (et c'est suffisamment démontré !) plus naturelle, plus efficace, mois chère et moins gourmande en surface ......... à chacun de prendre non pas la responsabilité mais le choix en conscience de valider une évidence encore non inscrite, qui de ce fait ne pourrait (juridiquement) vous être reproché .....

Et c'est dans cette optique que je me permets de me joindre à Tardif dans cette fondamentale question :
Citer
Toute la question que je me pose à la lecture de ce fil est celle-ci: quel est votre rôle, à vous les SPANC? Préserver l'eau et l'environnement, où appliquer des règlements bureaucratiques, même quand ils sont en contradictions avec l'objectif défini?

Cordialement

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: sandra le 22 août 2011, 16:14:15
heu y a pas de quoi..mais je ne pense pas que TOUS les spanc aient interdit les TS ..D'ailleurs y en a pleins qui ont été installés avant ce fameux nouvel arrêté !

Pour répondre à la question :
"Toute la question que je me pose à la lecture de ce fil est celle-ci: quel est votre rôle, à vous les SPANC? Préserver l'eau et l'environnement, où appliquer des règlements bureaucratiques, même quand ils sont en contradictions avec l'objectif défini?"
réponses : appliquer des règlements bureaucratiques !!!
Ben oui, nous être de simples agents je vous le rappelle encore une fois...Vous dîtes que certains SPANC ont du mal à comprendre votre point de vue sur les TS mais vous c'est idem pour comprendre le rôle d'un agent.
Moi je fais que vérifier si la règlementation est bien respectée..Les moyens pour atteindre les objectifs étant définis dans la règlementation..et nous, SPANC, ne sommes en aucun cas là pour créer ou inventer des espèces de dérogations à cette règlementation.. Comme je l'ai déjà dit à plusieurs personnes : merci de vous adresser aux ministères concernés !
C'est comme ça, on en pense ce qu'on veut !! Parce que vous croyez que les règlementations en terme d’agriculture ne sont pas en contradictions avec les objectifs définis ??????

Bref, ça ne répond pas à notre question sempiternelle question du traitement des eaux grises..Enfin si, je suis donc obligée de leur proposer les filières dites règlementaires..

PS : Et en plus moi pas faire confiance en la justice
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 22 août 2011, 23:26:20
Bonjour Sandra,

Je dois avouer ne pas trop comprendre votre position, vous êtes toute prête à conseiller de ne pas appliquer le texte mais l'esprit du texte, je vous site : "un bon SPANC donne de bons conseils pour détouner une réglementation absurde".

Mais par contre vous n'êtes pas capable de passer le Cap du filtre planté. Ou est la différence?

Ces deux cas sont très similaires, il requière la même capacité à appliquer l'esprit du texte (mettre en place une filière performante) en ignorant sa lettre (plate forme étanche abérante, oubli du traitement des eaux grises).

Et pourtant je vous cite encore " un bon spanc donne de bon conseil pour détourner une réglementation absurde".

Sur ce,
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 23 août 2011, 08:48:52
Il est vrai qu'il n'est pas bien logique de mettre une filière complète simplement pour des eaux grises, après rien n'empêche de calculer le nombre d'EH équivalent pour uniquement des eaux grises et ainsi installé une filière agréée ad hoc. Par contre, le filtre planté n'est pas une filière possible (la version tradi), donc il est plus compliqué pour le mettre en place. Si un SPANC accepte sa mise en place et qu'un voisin pas très sympa (et oui ça existe) n'aime pas ça et veut embêter, la décision du SPANC n'a pas une seule chance de tenir (à mon sens). Comment prouver qu'une filière de ce type est bien adaptée, qu'elle ne crée pas de soucis pour la salubrité et le milieu? Y-a-il eu des tests le prouvant, pour un usage domestique (les tests imposés par l'arreté se propose bien de prouver qu'il n'y a aucun risque). Dans ce cas, il n'est pas possible d'être sous le coup des textes européens?? Me trompes-je?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: sandra le 23 août 2011, 11:34:28
Eddy, oui les cas sont similaires, en effet..mais y a des choses plus faciles à contourner que d'autres..Je ne vois pas comment faire pour ce fameux FP qui fait parler de lui depuis autant d'années..
Je ne conseille absolument pas de contourner les textes, j'indique seulement des possibilités..avec de la réflexion, je pense que vous comprenez ce que je veux dire...
Mais le filtre planté je vois pas comment???
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 23 août 2011, 12:28:15

Bonjour ,

Citer
Me trompes-je ?
désolé mais je dois dire oui ....

Citer
Comment prouver qu'une filière de ce type est bien adaptée, qu'elle ne crée pas de soucis pour la salubrité et le milieu?
si la règlementation et la technique officielle nous permettaient de le démontrer par expérimentation officielle ... ça mettrait clairement les choses à plat ...
le problème reste que ça, ça en emmerderait certains ....

Citer
Y-a-il eu des tests le prouvant ? Non, pas pour un usage domestique
bien sûr que si !!
on l'a déjà suffisamment répété : c'est largement démontré depuis belle lurette ... !!
et largement implanté (en France) depuis longtemps ! (>> où sont les problèmes ? , les procès ? , les réhab' ? ...)

Citer
Si un SPANC accepte sa mise en place et qu'un voisin pas très sympa (et oui ça existe) n'aime pas ça et veut embêter, la décision du SPANC n'a pas une seule chance de tenir (à mon sens).
c'est plutôt la jalousie et la plainte du voisin qui risque fort de ne pas tenir longtemps ... !!!
et si la filière "filtres plantés" (ou autre adaptée) pour eaux grises est étudiée / conçue par une assoce spé ou un B.E. spé ... le SPANC ayant validé ça ne risque vraiment pas grand chose .... (pour ne pas dire "rien")
(puisque + efficace et non polluant et non nuisible)

@ sandra :
excuses-moi de ne pas répondre plus à tes réponses, qui sont plus d'ordre du mental qu'autre chose ... et Eddy à mis en lumière tes contradictions aussi ... , je n'insiste donc pas ...

Cordialement
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spancauvergne le 23 août 2011, 12:47:30

on l'a déjà suffisamment répété : c'est largement démontré depuis belle lurette ... !!
et largement implanté (en France) depuis longtemps ! (>> où sont les problèmes ? , les procès ? , les réhab' ? ...)


si si il y a des problèmes, de mauvaise conception, de mauvais entretien, de mauvaise réalisation, de mauvais rejet. j'ai rien contre les lits de roseaux (bien au contraire, j'en exploite même) mais j'aimerais bien pouvoir imposer une sorte de DTU pour pour la réalisation de filtre planté parce que chez certains illuminés on repousse les limites de la bétise humaine. j'ai quand même eu droit à un lit planté de roseaux avec 5 roseaux dessus en terrain imperméable réalisé dans le cadre d'un chantier participatif. j'ai les photos ...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 23 août 2011, 14:20:06

Re ,

Citer
si si il y a des problèmes, de mauvaise conception, de mauvais entretien, de mauvaise réalisation, de mauvais rejet.
ben comme dans tout , il y a toujours des cons qui ne savent pas faire !
tu parles là de "malfaçons" ...
et je répondais en terme de résultats d'installation correcte ! , pas de malfaçons ...

des malfaçons, il y en a plein aussi dans les filières tradi ... vous êtes les mieux placés pour le savoir ... , va-t-on les interdire pour ça .. !???

alors, si une filière eaux grises correctement réalisée ne pose aucunes nuisances .... doit-on considérer pour autant qu'elles représentent "un problème" .. !??
c'est pourquoi je parlais de : "étudiée / conçue par une assoce spé ou un B.E. spé ..."

arrêtez vos hypocrisies en mélangeant les problèmes et en ne considérant QUE des cas problématiques, inadéquats et largement minoritaires ... !

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: sandra le 23 août 2011, 14:36:34
bibelot, ça fait un bail que je me doutais que toi et le mental..y avait comme un souci..
Je n'insiste pas non plus..je te rappelle que c'est un forum d'entraide pas de prosélytisme..

Donc tu m'as convaincue, j'oblige à composter sur de l'étanche, et fp strictement interdit. compris.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 23 août 2011, 15:51:26

Re ,

Citation de: sandra
ça fait un bail que je me doutais que toi et le mental..y avait comme un souci..
Je n'insiste pas non plus..
ben oui, désolé mais là tu ne fais que du bla bla mental , sans raisonnement ....
additionné de contradictions ....

Citation de: sandra
Donc tu m'as convaincue, j'oblige à composter sur de l'étanche, et fp strictement interdit. compris.
hé oui .... ce propos en est une autre preuve ..... hélas ......
 :zen:


Citation de: sandra
je te rappelle que c'est un forum d'entraide pas de prosélytisme..
"prosélytisme" .... hé hé .... bein non ... j'essaie juste de garder de la cohérence et ...... comment ils disent là-haut .. ?? .... ha oui ... du pragmatisme .. !

Citer
pragmatisme, nom masculin
Sens 1 Attitude d'une personne qui s'adapte à la réalité et qui préfère la pratique.
Synonyme : réalisme
Sens 2 Doctrine selon laquelle n'est vrai que ce qui fonctionne réellement

donc, en fait, j'essaie juste d'aider à être un peu plus ........ pragmatique ..
 :D


Cordialement
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: spancauvergne le 23 août 2011, 18:35:30

c'est pourquoi je parlais de : "étudiée / conçue par une assoce spé ou un B.E. spé ..."


Il est là le problème, c'est qu'il y a autant de façon de dimensionner, concevoir et mettre en place une filière plantée pour un ANC qu'il y a de bureau d'étude et d'association. Il manque une sorte de DTU. Et je te jure que je vois de tout, de la filière à roseau qui tient la route à la pire des choses qui te ferait tomber les bras (genre 3 roseaux au fond du fossé). Et vu qu'il n'y a pas de document opposable officiellement : tout le monde à raison et c'est le bazar ! Les filières dites traditionnelles (épandage ou FSV) ont pour avantage d'être très clairement décrites dans un document et donc le résultat final est jamais décevant. Je tiens à préciser que les usagers de ma région font très rarement appel à un BE (moins de 5 % des cas) et ils tiennent par souci d'économie (par avarice, on est auvergnat  :D) à réaliser leur filière eux mêmes.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 23 août 2011, 21:02:02
Bonjour,

Eh ben, il a suffit de souffler un peu sur les braises pour que le sujet s'enflamme. Sujet dont je crois qu'il est désormais établit qu'il n'est pas à sa place dans ce site, les toilettes sèches n'étant pas au sens réglementaire du terme une filière dérogatoire. (Plus personne ne discute le bien fondé de l'argumentaire de Tardif)

   Cher Bibelot, tu serais bien aimable de ne pas décourager les bonnes volontés. Sandra, Spankeuse de son état nous faisait preuve de bonne volonté, affichait ses doutes, concevait ses contradictions, elle demandait juste à être un peu rassurée sur l'efficacité des filtres plantés.  Et la, Paf Toi, Toi, l'apôtre de Joseph  Orzagh (à l'origine du site Eautarcie dont je recommande (une fois n’est pas coutume) la lecture à tous) tu nous l’insultes….  Mais c’est pas vrai, c’est  plus fort que toi…

   Ceci alors que tu as dans ta bécane tout un tas de liens qui lui aurait démontré pour des eaux grises  l’efficacité épuratoire d’un filtre à roseaux très simple mais bien conçu. C’était presque gagné et tu nous la dégoûte. Mon bon ami, t’es vraiment trop con.

Bon d’un autre coté je peux concevoir que tu t’énerves au même exemple sans cesse ressassé du péquin qui a improvisé des toilettes sèches et un filtre plantouzes tout merdique pour économise ses sous (c'est tentant qu'en t'en as pas (des sous))… Mais c’est comme ça, il y en a, ça existe,  il faut les concevoir leurs inquiétudes…

Oui, un filtre planté mal conçu est potentiellement polluant… Mais si ce filtre mal conçu s’il est accompagné d’un compostage satisfaisant et qu’il ne traite que des eaux grises il sera toujours vachement moins polluant que les millions de toilettes à chasse d'eau suive de fosses septiques, plus ou moins étanches, jamais vidangées qui dégueulent dans le ruisseau, dans un puit perdu, dans un réseau d’infiltration à la mord moi le nœud et qui constitue la très grande majorité des assainissements autonomes. (J’ai des photos… et j’ai moins de mal que Spancauvergne pour me les procurer, j’ai pas besoin d’écumer le canton pour en trouver…)

Alors Mesdames et Messieurs les Spankeurs, pour un filtre planté potentiellement douteux, combien d’installations « classiques » non conformes au moins aussi polluante décomptez vous ?

Pourquoi faire une fixette sur quelques cas marginaux pour discréditer le système d’assainissement le plus écologiquement irréprochable, le plus économiquement performant au simple motif que vous, compte tenu de votre perception individuelle de l’hygiène ou du confort vous ne souhaitez pas l’installer chez vous…

Pour en revenir à Sandra, tout ce qu'elle demande c'est concernant les eaux grises, quelques données difficilement contestables, suffisamment etayées pour s'agissant de FP :
1- déterminer si elle peut engager sa responsabilité en validant le principe d'un système dérogatoire,
2- être en mesure de renseigner les particuliers qui seraient potentiellement interessés...

sur ce...

PS : T’es pas faché hein Bibelot, c’est juste pour l’argumentaire…
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 23 août 2011, 21:31:44

Re ,

Citation de: Eddy
PS : T’es pas faché hein Bibelot, c’est juste pour l’argumentaire…
hé hé .... heureusement que non ....
 :D

Cordialement
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 24 août 2011, 09:04:24
Bonjour ,
désolé mais je dois dire oui ....

Ah bon, il est possible de mettre en place un FP sans dire que c'est un système dérogatoire? Je suis intéressé là.
Et puis on attend toujours des liens ou infos sur le FP pour des eaux grises avec usages domestiques (ANC).

Merci d'avance
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: sandra le 24 août 2011, 10:36:09
Eddy, merci mais je n'ai pas besoin d'être rassurée...j'ai ma propre idée sur ce type de système..En revanche jamais je ne dirai que tel système est le plus écolo, le plus efficace, le plus je ne sais quoi..ils ont tous leurs avantages et leurs inconvénients..Et il faut aussi prendre en compte la capacité des personnes en face à utiliser tel ou tel système..
Je sais aussi ce que je poserai chez moi, si jamais un jour je peux me payer une maison mais merci de votre aide...ceci dit c'est pas pour demain la veille que je pourrai être propriétaire!!! Et c'est surtout pas ce genre de personne qui peut me convaincre sur quoique ce soit..
merci de ne pas faire de commentaires sur ma façon de penser, étant donné que vous ne savez rien de ce que je pense. on s'en tient à la technique et aux études de textes de lois svp.

Quant aux liens de M. Bibelot, pardon de Maître Bibelot, merci mais je sais chercher les infos sans lui...et si j'en cherchais, ce ne serait pas vers lui que j'irai..Des gens comme lui, je peux vous dire que les spankeurs, ils en voient toute une panoplie !!!!!!

Mes contradictions, qui ne sont pas les miennes, mais bon, font que j'essaie de jouer sur une règlementation, qui n'est pas de mon fait !! Je le redis parce que vous avez du mal avec ça..Je suis un agent..vous savez le basique, avec aucune possibilité de décision qui n'irait dans le sens de la règlementation..Donc vos documents qui prouvent que ce système est le meilleur du monde, faut les envoyer à qui vous savez , puisque, nous, nous ne pouvons pas déroger à quoique ce soit...Adressez vous au moins aux bonnes personnes.
ca me rappelle les méthodes de certains commerciaux concernant certaines techniques !!!tu m'étonnes qu'ils aient aujourd'hui mauvaise réputation !!

Pour revenir sur les TS, pour moi, et ça depuis que je suis spankeuse, cette technique n'a jamais été interdite, et n'a jamais été dérogatoire..Point de vue perso, et lecture personnelle des textes de lois..mais aujourd'hui ce problème est réglé, et aucun spankeur ne contredit ce fait, en tout cas à ma connaissance .
Par contre, aujourd'hui, plus de possibilité de dérogation !!!!Ni par la police de l'eau, ni par le maire (qui n'en a jamais eu mais c'était une pratique pourtant bien courante)..le SPANC lui, absolument jamais de possibilité de dérogation quelque soit l'époque. Service de contrôle uniquement !

Pour l'information du particulier..Jamais eu de problème..
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 24 août 2011, 11:46:44

Bonjour ,

Citation de: hydromac
Ah bon, il est possible de mettre en place un FP sans dire que c'est un système dérogatoire? Je suis intéressé là.
ce n'est pas du tout ce que j'ai dis !

Citation de: hydromac
Et puis on attend toujours des liens ou infos sur le FP pour des eaux grises avec usages domestiques (ANC).
t'es nouveau ici toi ??
on en a déjà maintes fois parlé, adressez-vous à des structures comme EauVivante, TDM, Aquatiris ..... il vous présenteront tout ce que vous voulez ....

et comme sandra le dit si bien elle-même :
"merci mais je sais chercher les infos sans lui..."
vous pouvez aussi chercher et trouver par vous-même comme des grands .. !

Citation de: sandra
Et c'est surtout pas ce genre de personne qui peut me convaincre sur quoique ce soit..
je ne suis pas là pour convaincre, ni toi ni d'autres ....
juste pour recadrer certaines choses ...

Citation de: sandra
merci de ne pas faire de commentaires sur ma façon de penser, étant donné que vous ne savez rien de ce que je pense.
je ne parle pas de ce que tu penses et encore moins de ce que tu es ... mais juste de ce que tu exprimes !!
(relis donc ce que j'ai écris précisément !)

Citation de: sandra
Des gens comme lui,
nouvelle contradiction !!
d'une part tu dis ce que je viens de citer ... mais d'autre part tu te permets de me "cataloguer" sans même savoir qui je suis réellement, ce que je fais réellement, et ce que je pense à la limite on s'en tape ....

Pour le reste ... laisses tomber ...

Cordialement

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 24 août 2011, 21:52:31
Bonjour,

Et bien moi, contrairement à tous le monde ici, je suis ici pour convaincre. Je reconnais que ce n'est pas gagné, que la tâche est immense, mais même pas peur... :)

Effectivement, si on s'en tient à vos derniers messages, chacun est sur ses positions et il n'y a rien à débattre, on se demande ce que l'on fait là...

Je regrette qu'aucun spankeur n'est relevé mon défi d'hier. Pour une filière toilettes sèches équipée d'un filtre planté douteux, combien de fosses toutes eaux en "échappement libre dans la nature ou dans un puits perdu" ?

Ou est l'urgence, traquer les utilisateurs de TLB dont le FP est douteux, voir pas douteux du tout mais pas "réglementaire", ou s'assurer que les plus gros pollueurs commencent à s'inquiéter du problème?

Je retape une maison qui était équipé du très classique fosse toute eau puits perdu. Devant mes toilettes sèches, le technicien SPANC de ma communauté de commune  m'a dit de raccorder une fosse à eaux grise à un tuyau d'épandage d'une vingtaine de mètre.

Il m'a dit aussi, que compte tenu de la présence de mes toilettes sèches, les travaux ne présentaient pas un grand caractère d'urgence. Je ne lui ai pas demandé mais je pense qu'il avait pris le temps de la lecture du site "eautarcie".

 Donc, comme j'ai déjà une fosse et que je l'ai vidangée, il me suffit maintenant de la raccorder à 20 m de tuyau d'épandage pour être au normes.

Le coût de cette mise au normes est d'une centaine d'euros. (sachant que je n'ai pas peur d'une pioche ni d'une pelle). Sachant aussi que beaucoup de ruraux ne sont pas très friqués, Je pense que ce type de solution doit être proposée par "un bon spanc qui donne de bons conseils face à une réglementation pas finie" (j'ai un peu modifié la maxime à Sandra, mais le sens y est)...

Ceci dit comme je suis moi aussi quelqu'un de butté et que de trouve que les roseaux cela fera très joli devant chez moi, pour le moment je n'ai rien fait. Mais avec mes TLB et mon puits perdu je suis beaucoup moi polluant que la plupart d'entre vous. Parce que vos filières classiques, aux normes ou pas, elles sont toutes nulles, rien que des bouzines à enfouïr les nitrates, les phosphates et autres polluants en profondeur...

Sur ce..









Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: tardif le 26 août 2011, 22:00:04
Bonsoir,

Content de voir que mon message stimule votre réflexion. ;)

Une petite précision: certains, à mon avis, ne placent pas la discussion là où elle se trouve réellement. La question n'est pas tellement de savoir, en fait, ce que les Spanc doivent ou ne doivent pas faire (en tout cas du point de vue juridique). Les Spanc font. C'est tout. Ils sont là pour ça, ils émettent des décisions concernant les installations des particuliers. Et ensuite, le particulier avise...

Car leurs décisions, comme toute décision administrative, sont contestables: ce qui veut dire que TOUTES vos décisions de Spanc sont contestables (en tout cas, ça se passe comme ça dans une démocratie). Ce qui nous amène devant le juge (juge administratif en l’occurrence, mais ça ne fait pas beaucoup de différence: juge judiciaire ou juge administratif [cette distinction est purement française], il s'agit de juges avant tout, soumis essentiellement aux mêmes règles. Je schématise, il existe des subtilités).

Lorsqu'ils prennent des décisions qui engagent les particuliers, les Spanc n'ont pas tellement à se poser le problème de ce que va penser leur supérieur hiérarchique, mais sur ce que va décider le juge s'il se produit que le particulier concerné par la décision se plaint du sort qu'on lui a réservé.

J'ai juste essayé de vous "placer dans la tête du juge", pour essayer de vous faire comprendre comment celui-ci raisonne. Et la plupart du temps, à mon avis, les juges raisonnent bien (c'est mon expérience. Mais j'ai ouïe-dire que ce n'était pas toujours le cas... ;) )

A mon avis le juge considèrera toujours votre décision de Spanc vis à vis de la plus haute norme juridique qui s'applique en la matière, en l’occurrence, la réglementation européenne. S'il ne le fait pas, des recours successifs existent, qui mènent jusqu'à un tribunal européen.

Le juge européen, comme tous les autres juges au dessous de lui, ne doit jamais s'écarter de l'objectif de base de l'ensemble de la réglementation concernant l'assainissement: préserver l'environnement et la ressource en eau potable. Le job des juges (je précise: je ne suis pas juge. ;) ) c'est d'appliquer la loi, certes, mais pas de manière absurde et sans discernement. Le job des juges, c'est d'appliquer la loi avec discernement, dans la claire compréhension de son objectif.

Et le job du Spanc, c'est de prendre des décisions (conforme/non conforme ; autorisé/interdit) en ayant toujours à l'esprit que sa décision pourra à tout moment être soumise à l'appréciation du juge...

Alors, les Spanc, c'est juste à vous de voir et de bien faire votre job. Et si le particulier n'est pas content de votre décision, il demande au juge de trancher... C'est juste comme ça que ce passe...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 27 août 2011, 21:10:09
Bonjour,

Tout à fait d'accord avec toi sur le fait que l'esprit du texte a autant d'importance que le texte, voir plus d'importance que le texte. Les contradictions de Sandra ont là leurs réponses.

Moins d'accord par contre avec cette affirmation :

Une petite précision: certains, à mon avis, ne placent pas la discussion là où elle se trouve réellement. La question n'est pas tellement de savoir, en fait, ce que les Spanc doivent ou ne doivent pas faire (en tout cas du point de vue juridique). Les Spanc font. C'est tout. Ils sont là pour ça, ils émettent des décisions concernant les installations des particuliers. Et ensuite, le particulier avise....

Pour être en mesure d'aviser, le particuliers doit être correctement informés. Or très peu de SPANC prenne le temps d'informer sur les différentes options techniques. La majorité d'entre eux partent du principe que de toute façon personne n'a envie d'installer des toiletts sèches, où ce qui en ont envie doivent se démerder pour se renseigner.

C'est là que le bas blesse, par ce que ce faisant, ils ne respectent plus l'esprit du texte. Pour respecter l'esprit du texte il devrait faire la promotion du système qui répond le mieux à l'objetif, à savoir préserver la ressource en eau.

Donc, les SPANC dans leur très grande majorité ne respectent pas l'esprit de la loi qu'ils sont censer appliqués... Le jour où les brochures que difuse les SPANC feront clairement mention du fait que l'efficacité épuratoire maximale est atteinte en utilisant des toilettes utilisant le moins d'eau possible (et pas du tout d'eau autant que possible) et feront un minimum de promotion de la TLB, on se rapprochera du respect de l'esprit du texte).
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 29 août 2011, 08:43:40
... Arrêtez de voir tout noir et tout blanc. Les choses me semblent plus subtiles que cela.
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 30 août 2011, 11:52:35
Bonjour tout le monde.

J'ai envie de dire, on prend les mêmes et on recommence ....
Je vais donc m'auto-citer avec quasiment 1an jour pour jour

Bien le bonjour à tous et à toutes !!

Quelle belle rentrée en ce mois de Septembre.

Que de nouveaux messages sur ce topique  :)
Bien que trop peu d'entre eux ne soient super constructif  :cry:

J'en profite pour dire que si des messages injurieux devaient encore se retrouver dans mon topique, je demanderais la fermeture complète (voir suppression) du topique à nos généreux modérateurs (et ce sera dommage pour tout le monde)  :kaboom:


C'est dommage mais c'est ainsi.
Vu les dérapages de vocabulaire je demande la suppression ou verrouillage du topique. Je préfère largement discuter de toilette sèche avec l'Assos Toilette du monde plutôt qu'ici.

Toutefois, dans l'attente d'une modération de ce topique, j'ai quand même 2 ou 3 truc a dire.


(1)Je regrette qu'aucun spankeur n'est relevé mon défi d'hier. Pour une filière toilettes sèches équipée d'un filtre planté douteux, combien de fosses toutes eaux en "échappement libre dans la nature ou dans un puits perdu" ?

(2)Ou est l'urgence, traquer les utilisateurs de TLB dont le FP est douteux, voir pas douteux du tout mais pas "réglementaire", ou s'assurer que les plus gros pollueurs commencent à s'inquiéter du problème?

(3)Ceci dit comme je suis moi aussi quelqu'un de butté et que de trouve que les roseaux cela fera très joli devant chez moi, pour le moment je n'ai rien fait. Mais avec mes TLB et mon puits perdu je suis beaucoup moi polluant que la plupart d'entre vous. Parce que vos filières classiques, aux normes ou pas, elles sont toutes nulles, rien que des bouzines à enfouïr les nitrates, les phosphates et autres polluants en profondeur...

Sur ce..

(1) : Quel que soit le nombre, le résultat est le même .... Solution non réglementaire ....
(2) : Sur le même raisonnement :
où est l'urgence de contrôler des FSnD dont la "pollution" est difficilement quantifiable alors que le contrôle des drainés montrent bien la pollution ??
où est l'urgence de contrôler que les pétrolier ne relarguent pas leur fond de cuve en mer alors que des rafiots pourris coulent encore et toujours en mer ??
En gros, je pollue OUI, j'ai jamais dis le contraire ... mais lui il pollue surement plus que MOI, alors commencer par lui SVP ....waouuu belle notion de civilité sa.
(3) : Si je comprend bien, mettre en place une filière tradi : surtout pas, c'est pas bon pour l'environnement MAIS Je conserve un système qui pollue devant chez moi : OUI, puisque sa fait jolie  ....
Tu parle de rejet de nitrate et autre polluant rejetés dans le sol, mais où sont les analyses du compost des matières fécales qui prouvent qu'il n'y a aucun rejet dans le sous sol lors de sa valorisation sur site ??

Quoi qu'il en soit, je remercie ceux et celles qui ont animé ce topique de façon respectueuse.
Pour les autres, allez ouvrir vos propres topiques et arrêtez de polluer ceux des autres.

+
Utopiste
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 30 août 2011, 13:02:48
Bonjour Utopiste,

Effectivement, tu te re-cites, cela prouve ta constance...

Je voudrais toutefois comprendre en quoi  considérer que l'esprit d'un texte réglementaire doit primer sur sa lettre est un dérapage de vocabulaire?

Si le filtre planté installé à la suite d'une fosse à eau grise n'est pas réglementaire, cela n'en offre pas moins la possibilité de garantir une traitement très efficace de l'eau, donc conforme à l'esprit (ou objectifs) du texte.

Par ailleurs, un assainissement réaliser par le compostage des excréments et le traitement des eaux grises grâce au passage des celles-ci dans une fosse puis une dispersion dans un puits perdu est écologiquement beaucoup plus responsable que la dilution des excréments dans de l'eau potable, le passage des celle-ci dans une fosse toute eaux et l'épandage de ces exsudats de fosse dans un réseau de drains.

Puisque tu aimes les pétroliers, je vais reprendre ton exemple.

L'ancienne norme était de fabriquer des pétroliers simple coque. La nouvelle norme est d'imposer des pétroliers double coques. Si un armateur décide de faire construire un nouveau style de pétrolier, à triple coques avec ton approche "le règlement c'est  règlement " si tu étais en charge du contrôle de ce projet tu  refuserais l'agrément car il n'est pas conforme à la norme qui est d'imposer des navire double coque.... Tu as raison, parfois les exemples c'est très illustratif.

Enfin, si tu ne veux pas dans "ton topic" de gens qui aient une opinion divergente de la tienne, il ne faut pas le mettre sur internet.


 

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 30 août 2011, 13:33:25
Je voudrais toutefois comprendre en quoi  considérer que l'esprit d'un texte réglementaire doit primer sur sa lettre est un dérapage de vocabulaire?

Non le dérapage c'est sa :
Mon bon ami, t’es vraiment trop con.
PS : T’es pas faché hein Bibelot, c’est juste pour l’argumentaire…
Oui, mais un argumentaire vulgaire qui n'a rien a faire sur ce topique et sur internet.

Par ailleurs, un assainissement réaliser par le compostage des excréments et le traitement des eaux grises grâce au passage des celles-ci dans une fosse puis une dispersion dans un puits perdu est écologiquement beaucoup plus responsable que la dilution des excréments dans de l'eau potable, le passage des celle-ci dans une fosse toute eaux et l'épandage de ces exsudats de fosse dans un réseau de drains.
Je serais d'accord avec toi quand j'aurais sous les yeux les analyses justificatives. Arf, c'est vrai que le coté technicien reste prédominant chez moi ....
Nota, il n'est pas obligatoire d'utiliser de l'eau potable pour l'alimentation des WC ....

Enfin, si tu ne veux pas dans "ton topic" de gens qui aient une opinion divergente de la tienne, il ne faut pas le mettre sur internet.
Tu n'as pas compris.
Je ne suis pas contre les opinions divergentes dans mes sujets de discutions du moment elles sont non vulgaires et respectueuses des participants.

Utopiste
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 30 août 2011, 21:11:10
effectivement, si on pouvait éviter les injures, je fais donc un ultime rappel, après je sanctionne !!
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 30 août 2011, 22:18:17
@ Utopiste et à Spanc 29

Oh la la, vous voilà bien pointilleux mes bons amis… Si je dis à Bibelot qu’il est « tuuuut », cela n’est pas un dérapage, c’est une taquinerie, s’il y a bien quelqu’un avec dans ce site avec qui je suis d’accord sur l’essentiel de ses propos, c’est bien ce cher Bibelot.

D’ailleurs il n’a pas l’air de s’en être beaucoup offusqué. C’est mon vieux copain Bibelot, j’aime bien le chahuter un peu…

Il me semble par ailleurs qu’il n’est pas besoin de chercher beaucoup, dans ce site ou même dans ce topic pour en trouver interventions des plus salées ...

Je prendrai pour illustration le message 113 de Sandra :

« bibelot, ça fait un bail que je me doutais que toi et le mental..y avait comme un souci.. »

Qui me semble autrement plus insultant… Mais cette interprétation m’est sans doute toute personnelle…

Si mon propos a été jugé par Bibelot comme attentatoire au respect de sa personne je me confondrais en plates excuses. Mais comme je ne pense pas que cela soit  le cas, je vais continué à m’autoriser à l’avenir à utiliser vis à vis de sa personne un ton familier.

Mais par contre, à vos endroits adopterai désormais pour un vocable et un ton adapté et de bon alois.

Soit donc, vous me fîtes part de la nécessité de vous présentez des études chiffrées pour justifiée de mes allégations….

Vous justifiâtes  cette demande par le fait de la prédominance de votre approche technicienne….

N’ayant point ce statut de Technicien SPANC, je n’ai sans doute point les capacités d’analyses et les substantielles informations qui vous permettent de parvenir à la conclusion qu’il est nécessaire de requérir à des données chiffrées pour arbitrer le match TLB contre toute autre technique d’assainissement relevant du SPANC.

Ne bénéficiant pas encore de votre expertise, je peux vous exposer comment sans données chiffrées j’arrive à la conclusion (sûrement erronée) que la TLB est moins polluante que tout système reposant sur une fosse toutes eaux.

A défaut d’être Technicien SPANC je suis ingénieur de l’agriculture et de l’environnement et à ce titre je tiens pour certain que le compost constitue la phase la plus aboutie de l’engrais agricole de par sa capacité à structurer les sols et à constituer la réserve minérale stable nécessaire à la croissance des plantes.

   La TLB très économe en énergie commence par retirer 95 % de la charge polluante sortant usuellement d’une maison pour la transformer à coût énergétique nul en un engrais de haute qualité utilisable dans un potager, un verger, un jardin d’agrément…

Les systèmes reposant sur une fosse toute eaux concentrent toute la charge polluante et transforme les matières organique en nitrates et en phosphate solubles; les boues des fosses toutes eaux doivent être régulièrement pompées, transportées mécaniquement puis ensuite soit :

- épandues (sous une forme extrêmement soluble donc très exposée à la lixiviation),
- retraitées moyennant un dispositif de traitement complexe qui n’aboutit encore qu à une épuration partielle avant d’être relâchée dans un cours d’eau,
- incinérer (je ne ferai pas de commentaires tant cette solution est affligeante en terme d’impact environnemental)

De cette façon triviale, je suis me suis donc égaré à conclure qu’un système reposant sur le compostage ne peut avoir qu un impact écologique positif par rapport à un système qui fonctionne sur la dilution de la charge polluante et sur un traitement par nitrification anaérobie de la matière organique des excréments.

   Il n’y a dans ce récapitulatif aucune interprétation, juste des faits qui à mon sens dispensent de toute étude chiffrée pour prouver que la TLB est le système d’assainissement le plus performant du marché.

S’il vous faut des éléments plus explicites sur les arguments qui m’ont conduit à cette erreur de diagnostic :

http://www.eautarcie.org/02b.html (http://www.eautarcie.org/02b.html)

   Mais, je ne suis pas Technicien SPANC et mes lacunes sont donc partiellement excusables, aussi je vous serais infiniment reconnaissant de m’expliquer, avec ou sans chiffres, où sont les erreurs qui me conduisent à me fourvoyer de façon aussi éhontée…

Espérant que l’outrecuidance de mon propos n’aura point heurté vos chastes oreilles, je vous envoie mes meilleures salutations du soir…

Sur ce…
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 30 août 2011, 22:37:40

Bonjour ,

Citation de: Eddy
D’ailleurs il n’a pas l’air de s’en être beaucoup offusqué.
.../...
Si mon propos a été jugé par Bibelot comme attentatoire au respect de sa personne je me confondrais en plates excuses.

Citation de: Bibelot, le 23 août à 21:31
Citation de: Eddy

    PS : T’es pas faché hein Bibelot, c’est juste pour l’argumentaire…

hé hé .... heureusement que non ....
 :D

 :zen:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 31 août 2011, 09:57:22
Je pense qu'entre nous le fossé est trop grand pour qu'on puisse se mettre d'accord.
Je suis technicien ANC (de formation agricole Bac STAE TA et suivie du Bac STAE TV en même temps puis BTS Gemeau).
Mon travail n'est pas de dire qu'une filière est meilleure qu'une autre.
(Le ministère lui même n'a pas jugé opportun de réaliser des analyses bactério sur les filières d'ANC agrées ....)

Mon travail en revanche c'est :

_Pour le contrôle de l'existant : d'être capable de dire à mes usagers comment fonctionne leur filière d'ANC et comment les entretenir pour les maintenir "conforme".
_Pour le contrôle du neuf : si le projet est "viable" a long terme et s'il est CONFORME en conception et exécution.

Donc, histoire de recadrer un peu le pourquoi de ce topique, la seule chose que je souhaite, c'est des réponses des uns et des autres à ceci :


Hypothèse :

Un proprio me fait une demande pour installer une TS. Dans sa demande, il me précise qu'il fera une TS commune fèces/urines avec apport organique pour réaliser un compost qu'il valorisera dans son potager (ou mettra son potager sur la partie utilisé pour valoriser son compost). :beurk:
L'aire de compostage (étanche) et/ou zone de valorisation étant implanté à moins de 35m d'un hypothétique captage déclaré pour la conso humaine. :cry:

Partie Conception :

1 : Légal ou pas Légal  :XD:
2 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la composition de l'apport organique ? :huh:
3 : Sur quel document (officiel) puis-je me baser pour "valider" la qualité de l'apport organique ? :)
4 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que je n'ai pas de détail sur la qualité "théorique" du compost ? :ko:
5 : Suis-je en droit de refuser la filière parce que le compost va finir sous le potager ? :oops:

Partie Contrôle :

6 : Dois-je vérifier la "qualité" du compost ainsi que l'aspect des fèces sèches (et par quel moyen?) ou simplement vérifier qu'elles sont bien valorisées sur la parcelle ? :love

Partie Règlement de service _ Définition :

7 : Qu'es-ce qu'un sous produit issus de l'utilisation de toilettes sèches ? :ninja:

Tonton m'a déjà donné un bon paquet de renseignement avec la publication du guide technique TS (trop incomplet à mon goût) et depuis 1 an que ce topique est ouvert, j'ai aussi pas mal avancé de mon coté.
Alors si tu veux participer calmement et sereinement à ce topique, commençons par le commencement.
Tu réponds quoi à mes 7 questions ?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: SPANKO le 31 août 2011, 11:36:13
c'est bizard je suis un peu d'accord avec tous le monde

je suis d'accord avec Utopiste : un spankeur n'est pas là pour faire un anc à sa sauce parcequ'il trouve personnellement que pour lui c'est le meilleur, on a des textes de lois, si tous le monde (je parle pas seulement des spankeurs) fesaient un peu comme bon lui semble avec les lois imaginez le bordel en France !! (ahum, oui je sais c'est déjà un peu le bordel, soit ...)

personnellement, j'en parle aux gens des TS, sauf que la même remarque revient tout le temps "ah ah on revient à la cabane au fond du jardin, je me vois mal porter mon seau de merde tout les dimanches, etc"
et même des agents immobiliers me disent qu'une maison en TS se vendra moins bien qu'une avec WC classique (je rapporte ce qu'on me dit), ceux avec TS ont cependant parfois un tuyau en attente et une arrivée d'eau pour un éventuel raccord de WC classique ...

je suis d'accord avec Eddy : le système TS est juste une merveille pour l'apport de matière organique pour nos sols, ces mêmes sols qui nous nourissent, un sol sans apport de MO est un sol qui devient de moins en moins fertile (c'est le complexe argilo humique qui avec le calcium permet au sol de stocker et libérer aux plantes les éléments nutritifs si mes souvenirs sont bons).
De plus, l'économie d'eau serait considérable si tous le monde se mettait au TS et par extrapolation on aurait beaucoup moins d'eau usée à traiter.

Maintenant, si l'Etat ne se donne pas les moyens de favoriser ce type de traitement, en tant que spankeur, je ne peux que remonter au ministère mon mécontentement mais ce n'est pas à moi de dire "m'en fou, je vous oblige à mettre des TS, les autres systèmes c'est de la merde"

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: SPANKO le 31 août 2011, 11:55:40
pour répondre aux questions :

1:  légal

2 : le mieux est d'indiquer au particulier dans les remarques qu'il doit apporter des matériaux organique pour le compostage, l'arrêté ne dit rien de plus

3 : aucun document

4 : non, la qualité n'étant déjà pas facile à démontrer en réel alors sur un papier ...

5 : non, le compost étant "théoriquement" neutre, il pourrait être utilisé au potager, idem l'arrêté ne précise rien

6 : démontrer la qualité d'un compost par A+B me parait difficile, "M. Le Juge, le compost de M. DUPONT n'est pas bon parcequ'on voit encore des morceaux de caca alors qu'il l'a épandu sur son jardin"

7 : je pense le compost
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: SPANKO le 31 août 2011, 12:22:33
pour en rajouter une couche parceque je suis motivé ce matin  :D

je fais du compost depuis au moins 15ans (mais pas de toilette séche ...)

l'important pour avoir un bon compost d'après ma modeste expérience :
- apport de matériaux variés, grosseurs, textures etc

- humidité précise, le compost doit être ni trop humide (spongieux) ni trop sec, mon test est de prendre une poignée de la serrer et d'avoir des marques d'humidité sur la main mais pas d'eau qui suinte

- et pour moi le plus important : APPORT D'AIR ! si je ne remu pas de temps en temps le compost, il s'asphyxie, la décomposition se fait mal et des odeurs nauséabondes apparaissent

je juge mon compost mûr lorsque celui ci ressemble à de l'humus de sous bois, on ne distingue plus les matériaux qu'on a apporté, il est friable et léger et sent bon l'humus

voilà pour ma maigre expérience

maintenant c'est aux propriétaires de toilette sèche de gérer leur truc, donnons leurs ces indications, ensuite l'expérience et leur recherche personnelle feront qu'ils s'y retrouveront

quand à ceux qui ne respectent pas le processus de compostage (évacuation des fécès direction poubelles par exemples) ....

dans un monde de bisounours il y aurait des poubelles spéciales toilettes sèches, un compostage par un organisme agréé permettant d'assurer un suivi de A à Z sans aucune pollution, qu'en pensez vous ??
ou pourquoi ne pas plutot créer un système de collecte chez les agriculteurs avec leur fumier ?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 31 août 2011, 12:33:25
Disons que 2 choses me posent encore aujourd'hui un petit problème :

1 _ Autoriser la mise en place de l'aire de compostage dans le périmètre de 35m du forage.
2 _ Autoriser l'utilisation du sous-produit pour de la denrée alimentaire.


Pour le 1 :

En partant du principe que le compost est "stable" et "propre" après une maturation de 2 à 3 ans, n'y a t'il pas un risque sanitaire dans l'attente de cette maturation ??

Petit rappel du risque sanitaire selon le ministère :
· Contact possible avec des eaux usées non traitées
Il s’agit du contact possible avec les eaux usées, non prétraitées ou prétraitées, à l’intérieur
de la parcelle comme hors de la parcelle.
Par « parcelle », on entend l’ensemble des terrains privés mitoyens appartenant au(x)
propriétaire(s) de l’installation.
Les cas de contact possible concernent les filières incomplètes avec rejet en surface et les
cas de résurgences d’eaux usées en surface à la suite d’un dysfonctionnement de
l’installation ou d’une perméabilité du sol insuffisante.
· Sécurité des personnes
20101216 Projet arbre de decision determination des installations a risque sanitaire ou environnemental.doc 5/6
Il s’agit d’une installation présentant un défaut important de résistance structurelle ou
comportant un couvercle qui peut être ouvert facilement (fermeture non sécurisée), pouvant
engager la sécurité des personnes.
· Transmission de maladies par des vecteurs (moustiques)
Il s’agit d’une installation présentant une prolifération d’insectes et située dans une zone de
lutte contre les moustiques.
Dans le cas d’une prolifération d’insectes hors zone de lutte contre les moustiques, ce point
sera notifié au propriétaire dans le rapport établi à l’issue du contrôle mais ne conduira pas à
une obligation de travaux.
· Nuisances olfactives
Il s’agit d’une installation présentant une nuisance olfactive fréquente ou permanente pour le
voisinage ou pour l’occupant de l’installation.
Le caractère fréquent ou permanent ne pouvant être caractérisé à l’occasion d’un contrôle
ponctuel, il sera caractérisé selon le constat de l’occupant ou selon une plainte de tiers.


Vous allez me dire que cette définition ne fait pas mention des TS .... surement un autre oubli  :joke:
Pour au tant et sur cette base, ne peut on en déduire que le traitement des fèces et urine en TLB demande 2 à 3 ans et que, par conséquent, dans l'attente de ce traitement et vu qu'il y a contact direct avec les usagers il y a bel et bien un risque sanitaire avéré ??


Pour le 2 :

Le refus ministériel d'utiliser des effluents traités pour l'irrigation de denrée alimentaire ne vas t'il pas en opposition avec l'emploi du sous-produit des TS sur le potager ??
Alors qu'il est si simple de réaliser des bilans bactério (et autre) en sortie de ces filières équipées d'un cahier des charges et de contraintes fortes d'exploitation pour dire OUI vous pouvez sans risque sanitaire Réutiliser cette eau ...
Moi j'ai envie de dire que le ministère n'a aucune confiance envers les systèmes qu'il valide après essaie et ne souhaite pas prendre le risque de se voir dans la presse si on découvre demain une bactérie "mortelle", sur nos fruits et légumes de saison, en provenance de nos déchets ....
Donc, sur ce raisonnement, et sur le fait que l'arrêté interdit cette utilisation pour le "sous-produits" des filières ANC consommatrice d'eau, j'ai envie de dire que se sont les mêmes règles qui s'appliquent aux installations moins consommatrice d'eau (réfection ....).

A vos réactions  :huh:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: SPANKO le 31 août 2011, 12:45:05
1 : j'avais zappé le forage, bref, si le compost est fait sur une aire étanche (aïe, même si c'est une hérésie) et protéger de la pluie, aucune pollution n'est possible pour la nappe, de plus ton texte parle des EAUX USEES, les toilettes sèches en sont exclues (ça reste une interprétation personnelle)

2 : la différence entre eau usée traitée et compost c'est que le compost mûr ne présente théoriquement plus de bactéries potentiellement dangereuses car elles seraient tuées par la chaleur de la fermentation, le reste des bactéries seraient en concurrence avec les bactéries du sol et se feraient laminer

les bactéries dans l'eau traitée ne sont pas détruites et sont d'ailleurs très importantes, le contact avec les aliments est très probable par arrosage avant que l'eau ne s'infiltre dans le sol et où les bactéries entreraient en concurrence avec le milieu naturel.

sinon, oui je pense que le ministère n'est pas confiant sur les systèmes qu'il a agréé, d'ailleur s'il se réserve le droit de supprimer des agréments c'est pas pour rien ...
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 31 août 2011, 13:32:29
1 : j'avais zappé le forage, bref, si le compost est fait sur une aire étanche (aïe, même si c'est une hérésie) et protéger de la pluie, aucune pollution n'est possible pour la nappe, de plus ton texte parle des EAUX USEES, les toilettes sèches en sont exclues (ça reste une interprétation personnelle)

Oui mais je retrouve là le même argument que la mise en place d'une FTE à moins de 35m du captage. C'est interdit par l'arrêté bien que se soit un ouvrage étanche.... CQFD ?
Tu dis que le compost mur n'est pas a risque. Soit, sa valorisation pourrait donc se faire dans le périmètre des 35m du forage. Mais qu'en est t'il de l'aire de compostage ??

2 : la différence entre eau usée traitée et compost c'est que le compost mûr ne présente théoriquement plus de bactéries potentiellement dangereuses car elles seraient tuées par la chaleur de la fermentation, le reste des bactéries seraient en concurrence avec les bactéries du sol et se feraient laminer

les bactéries dans l'eau traitée ne sont pas détruites et sont d'ailleurs très importantes, le contact avec les aliments est très probable par arrosage avant que l'eau ne s'infiltre dans le sol et où les bactéries entreraient en concurrence avec le milieu naturel.

Sauf qu'en sortie de traitement les bactéries ont été mise en concurrence et se sont normalement éliminées...
Je suis d'accord pour dire que l'équation n'est pas parfaite et qu'il restera toujours des bactéries dans l'eau, mais sa on le sait parce qu'il existe des protocoles d'analyses.
Ce que je reproche à la TS c'est qu'on a pas encore ses protocoles d'analyses pour dire si OUI ou NON il y a un risque d'utiliser le compost pour de l'alimentaire.
Le principe de précaution auquel nous sommes si fortement attaché me ferait dire que le sous-produit des eaux usées domestiques (EV+EM OU EM+TS) ne doit pas être destiné à de l'alimentaire.

Je précise que sa reste de l'interprétation et un point de vue personnel bien sur.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 31 août 2011, 14:14:52

Bonjour ,

Citation de: Joseph Orszagh
Idées reçues sur l'utilisation agricole des déjections humaines

Lors de mes contacts avec le public, j'ai souvent rencontré l'inquiétude quant aux dangers sanitaires que représente l'utilisation du compost de déjections dans le jardin potager. On accepte pourtant la présence des mêmes bactéries pathogènes dans le fumier d'étable ou du lisier, largement utilisés sur les terres, sans parler de l'épandage courant des gadoues de fosses septiques.

Le grand public ignore souvent, ou ne réalise pas que les légumes proviennent fréquemment de terres ayant été fertilisées avec des gadoues des fosses septiques. Ces gadoues contiennent bien plus de bactéries réputées pathogènes que le compost de déjections. On y a, en plus, les œufs des parasites intestinaux, absents dans le compost [11]. L'épandage des gadoues des fosses septiques est non seulement admis, mais encouragé par la législation. Les fermiers sont souvent des vidangeurs agréés.
[11] = Après 18 mois de compostage aérobie, les œufs des parasites intestinaux disparaissent. Ce qui est loin d'être le cas dans une station d'épuration où les eaux fécales résident quelques heures. Les parasites intestinaux et leurs œufs sont largués dans la nature avec les eaux épurées (pour alimenter les eaux de baignade, y compris la mer) et avec les boues d'épuration épandues sur les terres. En se baignant à la côte, on risque bien plus (s'il y a toutefois de risque…) qu'en prenant son bain dans l'eau de pluie filtrée. Au sujet du danger de contamination bactérienne, les idées reçues ont la vie dure…

Lorsqu'on ne composte pas correctement, l'inquiétude par rapport aux parasites intestinaux [12] est partiellement fondée. C'est la raison pour laquelle, le temps de compostage normal est prolongé d'une année. Pendant la seconde phase du compostage, les œufs des parasites intestinaux finissent par disparaître. Pendant cette phase la masse du compost est, pour ainsi dire, «réticulé» par un réseau de mycélium. Ces champignons microscopiques constituent un véritable antibiotique qui élimine les bactéries pathogènes, mais ils n'apparaissent qu'à la fin de la deuxième année.
[12] = Le véritable danger des parasites intestinaux vient en fait de l'épandage des boues d'épuration sur les terres agricoles. Pour les mêmes raisons, les eaux sortant des stations d'épuration constituent un danger permanent pour les eaux de baignade, y compris sur les plages de la mer, près de l'embouchure des rivières ou de déversement des eaux épurées. Dans les pays à climat sec, où l'on utilise les eaux épurées pour l'irrigation des champs, le parasitisme intestinal devient de ce fait une maladie endémique. Ces dangers disparaissent dès qu'on supprime les W.-C. Les eaux grises épurées ne représentent pas de danger sanitaire. Par la suppression des W.-C., on économise environ 25% sur la consommation domestique d'eau potable. Cette eau devient alors disponible pour l'irrigation des champs. Malheureusement, les «spécialistes de réputation mondiale» refusent catégoriquement d'entrer dans cette logique de prévention de la pollution.

Il faut également parler du syndrome de l'empereur chinois. On raconte souvent que les empereurs chinois, contrairement à leurs sujets, ne consommaient pas les aliments récoltés sur des terres fertilisées avec des déjections humaines. On cite également le refus des ruminants de manger l'herbe qui pousse sur leurs déjections. La réticence à utiliser les déjections humaines est en fait de nature psychologique et culturelle, de même que la crainte de la contamination bactérienne. Il ne faut pas perdre de vue que:

    - les Chinois ne compostaient pas leurs déjections, mais l'utilisaient directement sur le sol;
    - l'herbe des prairies engraissées avec du fumier composté est bien acceptée par les animaux.

Il ne fait pas de doute que les déjections non compostées (autant que le lisier, les gadoues de fosses septiques et les boues d'épuration actuellement épandues à grande échelle, ce qui ne semble pas inquiéter les personnes soucieuses d'hygiène) introduisent un grand nombre de germes pathogènes dans le milieu de production de nos aliments. Par contre, l'utilisation du compost de déjections d'une toilette sèche ne présente pas cet inconvénient. La teneur en bactéries pathogènes de ce type de compost est beaucoup plus faible que celle des gadoues des fosses septiques ou du lisier d'élevage. La peur de la manipulation et de l'utilisation des déjections humaines est dépourvue de base objective [13] (même si l'on trouve toujours une justification). Elle est d'origine culturelle et psychologique.
[13] = Cette question a fait l'objet d'une étude épidémiologique – commandée par la Région wallonne – du Dr D'Hoore de l'Université Catholique de Louvain. (Réf.: William D'Hoore, Etude du risque sanitaire du système de toilette à litière biomaîtrisée. Ecole de Santé Publique, UCL, mars 2000). La conclusion de l'étude est formelle: les utilisateurs de la toilette à litière ne présentaient pas plus de maladies liées à la contamination fécale que les autres. On a même observé, sans tirer de conclusions, que le lot de population utilisant la toilette à litière était en meilleure santé que ceux qui utilisent le W.-C. à chasse. Si les résultats observés avaient été inversés, on aurait conclu au caractère dangereux de la toilette à litière. Concernant la réglementation sur les toilettes sèches, voir mes réflexions sur les politiques de l’eau à Gérer son eau.

L'utilisation du compost de déjections augmente la capacité de rétention d'eau des terres et, de ce fait, diminue les besoins en eau d'irrigation. Chaque kg de compost qui remplace l'engrais chimique diminue la pollution agricole et aussi les besoins en pesticides.

Il faut insister sur le fait que le processus du compostage commence dans le seau de la TLB. Il n'est donc pas indifférent de ce que l'on met dans ce seau.


La prise des médicaments et le compost des déjections

Qu'en est-il de la qualité du compost lorsqu'on prend des médicaments, notamment des antibiotiques? L'inquiétude concerne la possibilité de retrouver des résidus dans les légumes produits avec le compost, mais aussi l'action des antibiotiques sur la faune bactérienne pendant le compostage.

Il est rare que les membres d'une famille consomment des antibiotiques pendant toute l'année. La prise de ce médicament est temporaire, donc sa quantité sera faible dans l'ensemble du compost composé aussi par les déchets de cuisine et du jardin.

En 1998, nous avons fait une expérience de compostage intéressant à la Ferme Pilote de l'Institut Agricole de Ath (CARAH). Du lisier venant d'un élevage porcin contenant de grandes quantités d'antibiotiques a servi pour imprégner un lot de déchet broyé de bois, provenant des chantiers de démolition de vieilles maisons. Après quelques jours d'imprégnation, le tas de compost a été édifié. Dans l'échantillon prélevé du tas, une analyse par chromatographie en phase gazeuse a mis en évidence une grande quantité et de diversité de polluants organiques: antibiotiques, colorants, produits d'imprégnation de bois, fongicides, résidus de peinture, etc.

Contrairement aux prédictions, les antibiotiques n'ont absolument pas tué les bactéries responsables du compostage: après quelques jours, la température au cœur du tas de compost était supérieure à 60°C. Après trois mois de compostage une nouvelle analyse a été faite sur le compost. Les polluants de nature organique ont presque disparu: dans le chromatogramme, on ne voyait qu'un «bruit de fond». La concentration des différents polluants était à la limite de la détection par cette méthode (tout de même sensible).

On a cependant remarqué que les métaux lourds présents au début du compostage restaient dans le compost. Notre projet - dont le financement a été refusé par la Région wallonne, mais aussi par la Communauté Européenne - était de mettre au point une méthode de compostage qui rendrait les métaux lourds présents bio-indisponibles, donc non assimilables par les plantes. Ceci aurait pu être une méthode simple, bon marché et efficace pour la réhabilitation des friches industrielles et des boues de dragage des canaux et des rivières gravement polluées. Les décideurs régionaux et européens ont écarté notre projet sous prétexte que «le compostage n'est pas une nouvelle technologie». Ils ont préféré financer des projets comme l'enlèvement des terres polluées, leur transport par camion vers un centre de lixiviation avec de l'acide sulfurique concentré, la neutralisation du résidu acide, le lavage à l'eau de la terre lixiviée et sa remise en place (avec un coût très élevé). À la question de savoir ce que l'on comptait faire avec l'acide sulfurique contenant les polluants, on nous a répondu que «ce serait une autre entreprise qui s'en chargerait» (pour le mettre en décharge contrôlée prévue pour des déchets toxiques).

Avant leur usage dans le potager, les déjections sont compostées pendant deux ans. Ce temps est largement suffisant pour éliminer les antibiotiques, mais aussi tous les résidus de médicaments.

http://www.eautarcie.org/05f.html (http://www.eautarcie.org/05f.html)  : page "Compostage des déjections humaines"

Précision : J. Orszagh n'a jamais eu pour habitude de lancer des paroles en l'air !
Il a travailler là-dessus pendant 20 à 30 ans et de manière scientifique et expérimentale, tant en labo que sur le terrain ..... !

Cordialement

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 31 août 2011, 15:38:30
Salut tonton,

Il y avait un petit moment que j'avais pas relut ses pages ...

Bien qu'elles rassurent, elles ne sont pas ni "Normes" ni "Lois" pour le technicien ANC que je suis. Et c'est bien là le problème.

Tu connais déjà ma position sur ce site.
Il est très bon pour renseigner un utilisateur de TS sur son fonctionnement (type d'apport en matière carboné, age du compost etc.) mais très mauvais pour réaliser sa TS (compost à même le sol, réalisation de phyto).
Attention, je dis pas qu'il a tord .... je dis que c'est pas Règlementaire .... et la nuance est de taille.

Je ne fais pas non plus l'apologie de l'épandage des boues pour fertiliser le sol. Je dis juste que c'est réglementaire dès lors que la qualité des boues le permet.

Comme le dit si bien eautarcie : Stop aux idées reçues. Bon, là on parle pas d'idée reçues mais de réglementation pas très claire ....

Reste a espérer que les arrêtés de 2011 seront plus précis que ceux de 2009.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: CB le 31 août 2011, 15:39:32
"Cette distance peut être réduite pour des situations particulières permettant de garantir une eau propre à la consommation humaine."
La distance de 35 m par rapport à un captage peut être réduite lorsque les conditions le nécessietent tout en garantissant la qualité de l'eau. Pour moi, il est donc possible d'implanter une FTE ou une aire de stockage protégée à moins de 35 m du captage, si des contraintes particulières le justifie.

Le compostage permet d'éliminer les bactéries pathogènes. Un compost stable a une température interne à laquelle les enterobactéries ne peuvent survivre. Un compost stable ne présente pas de risque.
La stabilité du compost peut effectivement poser un réel problème sanitaire, mais ces risques peuvent être éliminés par une bonne communication. Il est clair que ce procédé est quelques part plus difficile à maîtriser, une intervention humaine régulière étant nécessaire. En clair quelqu'un de sensibiliser sera capable d'appréhender les risques. Au vu des textes existants, le SPANC n'a pas vocation à vérifier la maturité de ce compost, l'usager est seul responsable. Il n'est pas interdit de l'utiliser pour le potager.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 31 août 2011, 16:37:15

Re ,

Citation de: Utopiste
Il y avait un petit moment que j'avais pas relut ses pages ...

Bien qu'elles rassurent, elles ne sont pas ni "Normes" ni "Lois" pour le technicien ANC que je suis. Et c'est bien là le problème.
non en effet, mais c'était juste pour répondre à tes inquiétudes sur le "manque" d'infos ou analyses sur le "risque sanitaire" que peut représenter un "bon" compostage de T.S. en valorisation sur potager ...

PS : ça n'intéresse guère les autorités de se lancer dans des protocoles expérimentaux pour se voir contredire leurs principes "officiels" par les résultats plus que probablement obtenus sur ce type de concept ... !

Aussi, quand tu parles de "normes" ou "loi" à ce sujet, dans ta position de spankeur, je dirais comme le souligne ici CB et comme bien d'autres de tes collègues se plaisent à nous le rappeler .... de te contenter de faire ce que dit la règlementation en vigueur ! , point barre ....

Donc, encore une fois, au contraire de la réalisation du compostage, la qualité du compost ne vous concerne pas ! , et ce, que ce soit aux pieds des arbres ou sur potager alimentaire .......

Citation de: Utopiste
Le principe de précaution auquel nous sommes si fortement attaché me ferait dire que le sous-produit des eaux usées domestiques (EV+EM OU EM+TS) ne doit pas être destiné à de l'alimentaire.
attention, tu ne peux comparer ou amalgamer "sous-produit des eaux usées domestiques" avec un compost de T.S. mûr ... !!

Citation de: Utopiste
mais très mauvais pour réaliser sa TS (compost à même le sol, réalisation de phyto).
absolument pas !!!
pas en conformité avec la règlementation française .... certes ... mais pas pour autant "mauvais", puisque d'une cohérence et d'une efficacité inégalée à ce jour .....
je peux alors te répondre que c'est plutôt la règlementation française que tu es censé faire appliquer qui est "très mauvaise" pour cette cohérence environnementale ...   :D
mais je sais ..... tu dois faire avec ....

mais nous, usagers, avons néanmoins le choix d'aller au-delà de cette miteuse règlementation, avec comme excellente base d'information cette magistrale source d'information qu'est ce site Eautarcie.org ....
(attention ! : nouveau site en ".org" ..)
Donc je ne peux te laisser dire qu'il est "très mauvais" pour ci ou ça, car juste pas dans tes clous à toi ..... mais excellent pour nous !!

Citation de: Utopiste
Reste a espérer que les arrêtés de 2011 seront plus précis que ceux de 2009.
hélas non .. !!
il n'y aura AUCUNE modification concernant les articles T.S. et compostage .. !!!
pitoyable !

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 31 août 2011, 23:04:15
Bonjour Utopiste,

Me voilà fort navré qu’un si grand fossé nous sépare, un fossé immense qui se résume en quelques mots, le texte ou l’esprit du texte…

Je note par ailleurs que vous n’avez pas contre argumenter la  théorie qui me conduit à dire avec certeté que la TLB est un système d’épuration beaucoup plus performant que tout système reposant sur une fosse toutes eaux. Devrais-je donc rester dans l’erreur faute de démonstration…. Ce serait dommage… ou alors cela doit il être considéré comme l’aveux que la TLB est bien le système ANC le plus performant ( même si les conditions actuelle du « marché » n’en font pas le plus facile à vendre…).

Nous avons par ailleurs une divergence de vue de premier niveau en ce qui concerne votre travail. Votre travail n’est pas de  contrôler l’existant ou de conseiller le particulier. Ces missions font partie de votre travail mais ce ne sont que des outils qui doivent concourir à un objectif : préserver la ressource en eau. Votre travail c’est de protéger la ressource en eaux.

Je conviens avec vous que le contexte réglementaire ne vous simplifie pas la tâche, puisque tout en autorisant les toilettes sèches, le texte stipule des conditions de fonctionnement aberrantes (aire de compostage étanche) et est complètement floue en ce qui concerne les eaux grises.

Votre rôle de technicien est alors d’interpréter le texte pour définir les meilleurs solutions pour parvenir au respect de l’esprit du texte à savoir : protéger la ressource en eau.

Exercice d’application pratique sur votre cas théorique

Partie conception

1-   Partir du principe que les toilettes ne sont légales est un abus de pouvoir absolument scandaleux. Les toilettes sèches sont très explicitement autorisées par la réglementation. L’analyse théorique ne laisse absolument aucun doute sur sa très grande capacité épuratoire par rapport à une ANC à fosse toute eau. Se pose alors la question de sa mise en œuvre, car tout système, quelque soit son niveau de performance devient aberrant s’il n’est pas appliqué correctement.

Un technicien SPANC compétant dois encourager tout particulier qui a choisi un assainissement par TLB car c’est le système le plus pertinent pour parvenir à son objectif : protéger la ressource en eau. Pour ce faire il doit s’assurer que le particulier sait dans quoi il s’engage, a compris les contraintes, maîtrise la technique du compostage et qu’il dispose de la place pour le réaliser (10m²). Si le particulier ne maîtrise pas le sujet le Technicien SPANC doit recommander à son interlocuteur le lecture du site eautarcie.

Le technicien SPANC compétant doit encourager cette voie tout en soulignant les limites du contexte réglementaire. Il doit lui interdire formellement de tenter un compostage sur une dalle étanche (qui aurait un impact négatif sur la ressource en eau). Il doit  expliquer que la mention à une dalle est une aberration de formulation du texte, mais qu’un bon compostage ne peut s’effectuer qu’en contact direct avec le sol. Ce faisant il apporte la preuve de sa compétence et gagne en crédibilité.

Il doit ensuite s’inquiéter de la gestion des eaux grises…

2-   Est-ce que Vous refusez de valider les projets d’ANC à fosse toute eaux si vous n’avez pas le détail de la composition organique de ce qui entre dans le fosse toute eaux ?
3-   Sur quel document (officiel) vous basez vous pour valider la qualité de l’apport organique de ce qui rentre dans une fosse toute eaux ?
4-   Etes vous en droit de refuser une filière d’assainissement ayant recours à une fosse toutes eaux parce que vous n’avez pas de détail sur la qualité théorique des boues ?
5-   Etes vous en droit d’interdire une filière à fosse toute eaux parce que vous n’avez aucune idée précise sur le devenir des boues ? (on ne sait jamais, des fois qu’elle terminent sous un potager …)

Partie Contrôle

6-   Diantre, votre conscience professionnels me stupéfie. Quel est le protocole réglementaire du contrôle de fèces ? Je comprends encore moins pourquoi les techniciens SPANC ne sont pas plus fan de TLB, contrôler du fumier cela me semble toujours plus agréable que de contrôler du lisier en milieu anaérobie.

Un tas de compost correctement ne dit pas produire de jus. Un très léger écoulement peut survenir au moment de la vidange du seau de la TLB, mais il ne doit pas y avoir un filet continue de « jus noir » comme on peut en observer auprès des tas de fumier conduit en anaérobiose.

Le tas de compost de l’année n+1 peut être fouiller à la fourche, il doit sentir l’humus.

Ces deux indicateurs (absence de jus, et odeur d’humus) sont des garants suffisant de la qualité du compostage

7- a premier niveau du fumier, a second niveau un engrais organique,
 a troisième niveau, me concernant ce sera des légumes


Ce que relève votre questionnement, c'est que vous vous 'interroger beaucoup sur la TLB, sans vous poser la moitié des mêmes questions sur des filières par ailleurs plus polluantes.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 31 août 2011, 23:32:40
@ Spanko,

J'imagine bien que proposer l'utilisation de TLB a un public non sensibilisé, c'est à dire la grande majorité des gens, est un exercice difficile et que les gens sont prompts à se moquer. Je crois que si je faisais votre métier je commencerais par expliquer à mes interlocuteurs que dans la théorie l'ANC le plus performant pour préserver la ressource en eau est la TLB. J'expliquerai les contraintes qui en découle et les avantages que cela présente (y compris en terme de coût). L'idée n'est pas d'imposer la TLB, ni de discréditer les autres système d'ANC, l'idée est juste d'informer les gens, y compris en les informant des difficultés du contexte réglementaire.

A mon sens, la SPANC à un devoir d'information, et parler du système d'assainissement le plus performant en terme épuratoir fait parti de ce devoir d'information.

 


Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 31 août 2011, 23:42:27
Bonjour,

Concernant le débat sur les distances de l'aire de compostage à un captage, il me semble que le parallèle qui doit être fait est celui de la réglementation applicable pour les fumiers.

L'issue frais des toilettes séches est un fumier. Si comme il est logique de le faire, le compostage est entrepris à même le sol, il doit être à plus de 35 m de tout captage.

S'il est réalisé sur une aire étanche, il devrait en théorie pourvoir être réaliser sur le point de captage. La règle serait respectée avec un risque de pollution important. (en apportant de la terre à ce fumier, il devrait néamoins  pouvoir composter de façon satisfaisante, mais il est tellement plus simple et plus efficace de composter à même la terre).

Au bout de deux ans, le fumier est composté  et la règle qui s'applique aux épandages agricole demande le respect d'une distance de 5 m par rapport aux captages.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 01 septembre 2011, 10:17:03
Salut Eddy,

Je n'ai pas de connaissance particulière dans les textes qui régissent l'exploitation du fumier. Si tu as les références de ses textes, tu me fera gagner un temps précieux.

Sinon, pour te répondre :

Je note par ailleurs que vous n’avez pas contre argumenter la  théorie qui me conduit à dire avec certeté que la TLB est un système d’épuration beaucoup plus performant que tout système reposant sur une fosse toutes eaux. Devrais-je donc rester dans l’erreur faute de démonstration…. Ce serait dommage… ou alors cela doit il être considéré comme l’aveux que la TLB est bien le système ANC le plus performant ( même si les conditions actuelle du « marché » n’en font pas le plus facile à vendre…).
Il me semble pourtant avoir répondu en disant que je ne suis pas là pour dire quel système est meilleur qu'un autre ... De fait, je me risquerais pas a dresser le catalogue des performances des filières. Cela dis, l'observatoire national de l'ANC dispose de fiche sur le fonctionnement des filières (drainées) en fonctionnement normal/surcharge/souscharge.
Mais comme il n'y a pas d'analyse sur la bactério, je vois pas trop l'intérêt de débattre sur du vide.

Donc NON, je ne dis pas que la TLB est meilleure que les autres. OUI, je dis qu'elle est au même niveau que les autres = RÈGLEMENTAIRE.

Nous avons par ailleurs une divergence de vue de premier niveau en ce qui concerne votre travail. Votre travail n’est pas de  contrôler l’existant ou de conseiller le particulier. Ces missions font partie de votre travail mais ce ne sont que des outils qui doivent concourir à un objectif : préserver la ressource en eau. Votre travail c’est de protéger la ressource en eaux.

Article L2224-8 du Code général des collectivités territoriales
[/b][/i]

III. - Pour les immeubles non raccordés au réseau public de collecte, la commune assure le contrôle des installations d'assainissement non collectif. Cette mission consiste :

1° Dans le cas des installations neuves ou à réhabiliter, en un examen préalable de la conception joint, s'il y a lieu, à tout dépôt de demande de permis de construire ou d'aménager et en une vérification de l'exécution. A l'issue du contrôle, la commune établit un document qui évalue la conformité de l'installation au regard des prescriptions réglementaires ;

2° Dans le cas des autres installations, en une vérification du fonctionnement et de l'entretien.A l'issue du contrôle, la commune établit un document précisant les travaux à réaliser pour éliminer les dangers pour la santé des personnes et les risques avérés de pollution de l'environnement.

Les modalités d'exécution de la mission de contrôle, les critères d'évaluation de la conformité, les critères d'évaluation des dangers pour la santé et des risques de pollution de l'environnement, ainsi que le contenu du document remis au propriétaire à l'issue du contrôle sont définis par un arrêté des ministres chargés de l'intérieur, de la santé, de l'environnement et du logement.

Les communes déterminent la date à laquelle elles procèdent au contrôle des installations d'assainissement non collectif ; elles effectuent ce contrôle au plus tard le 31 décembre 2012, puis selon une périodicité qui ne peut pas excéder dix ans.

Elles peuvent assurer, avec l'accord écrit du propriétaire, l'entretien, les travaux de réalisation et les travaux de réhabilitation des installations d'assainissement non collectif prescrits dans le document de contrôle. Elles peuvent en outre assurer le traitement des matières de vidanges issues des installations d'assainissement non collectif.

Elles peuvent fixer des prescriptions techniques, notamment pour l'étude des sols ou le choix de la filière, en vue de l'implantation ou de la réhabilitation d'un dispositif d'assainissement non collectif.

Les dispositifs de traitement destinés à être intégrés dans des installations d'assainissement non collectif recevant des eaux usées domestiques ou assimilées au sens de l'article L. 214-2 du code de l'environnement et n'entrant pas dans la catégorie des installations avec traitement par le sol font l'objet d'un agrément délivré par les ministres chargés de l'environnement et de la santé.


Exercice d’application pratique sur votre cas théorique

Partie conception

1-   Partir du principe que les toilettes ne sont légales est un abus de pouvoir absolument scandaleux. Les toilettes sèches sont très explicitement autorisées par la réglementation. L’analyse théorique ne laisse absolument aucun doute sur sa très grande capacité épuratoire par rapport à une ANC à fosse toute eau. Se pose alors la question de sa mise en œuvre, car tout système, quelque soit son niveau de performance devient aberrant s’il n’est pas appliqué correctement.

Un technicien SPANC compétant dois encourager tout particulier qui a choisi un assainissement par TLB car c’est le système le plus pertinent pour parvenir à son objectif : protéger la ressource en eau. Pour ce faire il doit s’assurer que le particulier sait dans quoi il s’engage, a compris les contraintes, maîtrise la technique du compostage et qu’il dispose de la place pour le réaliser (10m²). Si le particulier ne maîtrise pas le sujet le Technicien SPANC doit recommander à son interlocuteur le lecture du site eautarcie.

Le technicien SPANC compétant doit encourager cette voie tout en soulignant les limites du contexte réglementaire. Il doit lui interdire formellement de tenter un compostage sur une dalle étanche (qui aurait un impact négatif sur la ressource en eau). Il doit  expliquer que la mention à une dalle est une aberration de formulation du texte, mais qu’un bon compostage ne peut s’effectuer qu’en contact direct avec le sol. Ce faisant il apporte la preuve de sa compétence et gagne en crédibilité.

Il doit ensuite s’inquiéter de la gestion des eaux grises…
Où as tu vu que je refuse la TS ???
Je pose juste la question de la "légalité" de réaliser et/ou d'exploiter son sous-produit à moins de 35m d'un captage !!
Ensuite, le technicien que je suis ne DOIT certainement pas encourager un usager à utiliser de la TS ...
En revanche, je dois l'informer de son fonctionnement. (et ce, quelque soit le système ANC retenu ...).
De plus, je ne dirais JAMAIS à mes usagers de faire leur ANC en dehors des clous !!!
Faut pas trop abuser quand même ... Demander à un spankeur de faire de la prescription technique c'est déjà tendu, mais lui IMPOSER de faire de la prescription NON RÈGLEMENTAIRE c'est de la chute libre.

2-   Est-ce que Vous refusez de valider les projets d’ANC à fosse toute eaux si vous n’avez pas le détail de la composition organique de ce qui entre dans le fosse toute eaux ?
OUI, je refuse l'instruction des dossiers où le projet de construction ne précise pas la nature des écoulements. En effet, je ne suis compétant que pour les eaux usées domestique.

3-   Sur quel document (officiel) vous basez vous pour valider la qualité de l’apport organique de ce qui rentre dans une fosse toute eaux ?
La directive européenne du 21 mai 1991 définit l'équivalent-habitant comme la charge organique biodégradable.
Un Equivalent Habitant correspond à 60g de D.B.O5 , 135g de D.C.O, 9,9g d’azote, 3,5g de phosphore.

4-   Etes vous en droit de refuser une filière d’assainissement ayant recours à une fosse toutes eaux parce que vous n’avez pas de détail sur la qualité théorique des boues ?
J'ai déjà répondu plus haut : eaux usées domestique.

5-   Etes vous en droit d’interdire une filière à fosse toute eaux parce que vous n’avez aucune idée précise sur le devenir des boues ? (on ne sait jamais, des fois qu’elle terminent sous un potager …)
NON vu que depuis sept.09 les vidangeurs sont agrées donc ne font pas (ou plus) n'importe quoi des boues ... Elles entrent dans un schéma de valorisation avec analyse en sortie de FTE, insertion et traitement dans une STEP.
Mais pour être plus précis, OUI je rends des avis de contrôle avec risque sanitaire avéré lorsque l'usager vidange sa fosse sur son potager ou arrose son potager avec l'effluent de la fosse.

Ce que relève votre questionnement, c'est que vous vous 'interroger beaucoup sur la TLB, sans vous poser la moitié des mêmes questions sur des filières par ailleurs plus polluantes.
En voila une affirmation absurde !!
Tu n'as aucune idée du travail fait par moi et d'autre sur les autres filières.
Et vu que c'est pas du tout le sujet de mon topique, je vois pas du tout l'intérêt d'en parler .... ici, on parle de TOILETTE SÈCHE.

Utopiste

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 01 septembre 2011, 10:26:46
Salut Tonton,

Tu auras bien noté que quand je dis que eautarcie est très mauvais pour réaliser sa TS, c'est uniquement du point de vue réglementaire actuel.
Et comme je le dis plus haut, je ne dirai jamais à mes usagers de faire des ANC ou TS avec des ouvrages/dimensionnements/implantations/exécution NON RÈGLEMENTAIRE.

Après, il est clair qu'il vaut mieux que mes usagers visionnent eautarcie plutôt qu'un site non abouti.
D'une part parce que sa montre un intérêt de l'usager sur sa TS, mais aussi parce qu'il questionnera son SPANC sur ce qu'il a lu !! Bref, sa fait parler de la TS et sa fait avancer le schimlblick.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Thomas le 01 septembre 2011, 11:26:30
J'évite normalement d'intervenir dans ce débat, mais là y a quelque chose que je ne peux pas laisser passer :

Citer
Au bout de deux ans, le fumier est composté  et la règle qui s'applique aux épandages agricole demande le respect d'une distance de 5 m par rapport aux captages.

NON !

Les épandages agricoles sont régis par l'arrêté du 7 février 2005, modifié par l'arrêté du 05 septembre 2009, qui impose les distances suivantes par rapport au tiers (maisons, mais aussi stade, bureau, cimetière, etc...) :

ProduitsDISTANCE MINIMALEDÉLAI MAXIMAL d'enfouissement après épandage sur terres nues
Composts
10 mètres

Enfouissement non imposé
Lisiers et purins, lorsqu'un dispositif permettant l'injection directe dans le sol est utilisé. 15 mètresImmédiat
Fumiers bovins et porcins compacts non susceptibles d'écoulement, après un stockage d'au minimum deux mois ;
Effluents, après un traitement visé à l'article 19 et/ou atténuant les odeurs.
50 mètres24 heures
Autres fumiers de bovins et porcins ;
Fumiers de volailles, après un stockage d'au minimum deux mois ;
Fientes à plus de 65 % de matière sèche ;      
Lisiers et purins, lorsqu'un dispositif permettant un épandage au plus près de la surface du sol du type pendillards est utilisé ;      
Eaux blanches et vertes non mélangées avec d'autres effluents.   


50 mètres


12 heures
Autres100 mètres24 heures



De plus, pour tous les produits, l'épandage est aussi interdit :

-à moins de 50 mètres des points de prélèvement d'eau destinée à l'alimentation des collectivités humaines ou des particuliers ;

-à moins de 200 mètres des lieux de baignade (à l'exception des piscines privées) et des plages ; le préfet peut réduire cette distance jusqu'à 50 mètres pour l'épandage de composts élaborés conformément à l'article 17 ;

- à moins de 35 mètres en amont des piscicultures et à moins de 500 mètres des zones conchylicoles pour l'épandage des effluents et des produits issus de leur traitement, définis comme fertilisants de type I dans l'arrêté ministériel du 22 novembre 1993 relatif au code des bonnes pratiques agricoles, et à moins de 500 mètres en amont des piscicultures et des zones conchylicoles pour l'épandage des autres effluents et produits issus de leur traitement. Seules des dérogations à la distance de 500 mètres, liées à la topographie et à la circulation des eaux, peuvent être prévues par l'arrêté d'autorisation ;

-à moins de 35 mètres des berges des cours d'eau ; cette limite est réduite à 10 mètres si une bande de 10 mètres enherbée ou boisée et ne recevant aucun intrant est implantée de façon permanente en bordure des cours d'eau ;

-sur les terrains de forte pente sauf s'il est mis en place des dispositifs prévenant tout risque d'écoulement et de ruissellement vers les cours d'eau ;

-sur les sols pris en masse par le gel (exception faite pour les fumiers et les composts) ou enneigés ;

-sur les sols inondés ou détrempés ;

-pendant les périodes de fortes pluviosités ;

-sur les sols non utilisés en vue d'une production agricole,

-par aéro-aspersion sauf pour les eaux issues du traitement des effluents.




Donc pour les compost agricoles, on a au minimimum 10 m par rapport aux logements et au cours d'eau et 50 m par rapport au captage d'eau potable. Ces règles ne sont pas forcément applicables aux composts domestiques.


Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 01 septembre 2011, 11:59:51
Merci THOMAS .... sa aurait été effectivement dommage que tu n'intervienne pas  :joke:
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 01 septembre 2011, 21:11:16
Bonjour,

Effectivement, je donne des données de mémoire, ce n’est pas 5 m c’est 10 m… cela fait quand même quelques années que j’ai quitté les bancs de l’école. Maintenant, l’esprit du message était de dire que le compost frais est un fumier et que la distance à respecter vis-à-vis d’un point de captage est plus importante que celle requise pour un compost mur.

   Le débat tourne en rond.

Je considère qu’un bon technicien SPANC est celui qui fait en sorte que la qualité des eaux soit optimiser sur son secteur.

Vous considérez que le bon SPANC est celui qui applique le règlement.

Ceci est d’autant plus regrettable que vous êtes parfaitement conscient des limites de la réglementation que vous appliquez. Elle serait parfaite ou presque, je pourrais concevoir votre positon, mais la réglementation encadrant l’assainissement collectif est très lacunaire… et vous-même vous le dites…

Avec cette psycho-rigidité vis-à-vis du texte, le jour ou sortira un ecrit ou par mégarde il sera écrit non étanche au lieu d’étanche pour les fosses toutes eaux, vous exigerez le percement de tous les fonds  de fosses….

« Heu, Chef, Chef quel diamètre pour le trou dans la fosse…

Un bon technicien SPANC a pour mission de protéger l’eau. Vous ne le faites pas, votre seule ambition est d’appliquer à la règle, certain de vos collègue qui sont plus ouverts et qui encouragent les utilisateurs de TLB plutôt que de chercher des alibis pour limiter leur installation..


Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 02 septembre 2011, 09:37:59

Un bon technicien SPANC a pour mission de protéger l’eau. Vous ne le faites pas, votre seule ambition est d’appliquer à la règle, certain de vos collègue qui sont plus ouverts et qui encouragent les utilisateurs de TLB plutôt que de chercher des alibis pour limiter leur installation..

Je me permets d'intervenir également à ce sujet en sortant un peu du sujet. Pour ma part, je pense faire mon travail comme il se doit, je suis aussi assez ouvert, et pourtant je n'encourage pas les utilisateurs de TLB mais je ne cherche pas non plus d'alibi pour limiter leur installation ....

Et vous savez pourquoi ?????


Bé tout simplement parce que je n'ai aucune demande sur mon secteur à ce jour (si si, c'est bien vrai), pourquoi j'interviens sur ce topic alors me direz vous ? Tout simplement parce que votre vision (Eddy) du technicien n'a pas de juste milieu, soit il est nul parce qu'il ne parle pas de TS ou n'en veut pas, soit il est super bon parce qu'il encourage les utilisateurs de TLB. Mais tout le monde n'en veut pas forcément chez soi, au risque de vous déplaire. Je vous rappelle également que dans la règlementation (oui je sais, vous n'aimez pas ce mot tellement il est injuste et porteur de bon et de moins bon), c'est le pétitionnaire qui est seul responsable du choix de son ANC.
Par contre, si demain, un particulier m'interpelle et me demande des renseignements sur les TS, alors, je le conseillerais sur la partie que je connais (oui j'avoue, il y a aussi des inconnues pour ma part à ce jour du fait que l'on m'interpelle trés trés trés peu souvent la dessus, voire jamais et je le reconnais) et après je le redirigerais vers un ou plusieurs site(s) spécialisé(s).

Bon tout ca pour dire que je souhaitais aussi vous "recadrer" (mot à prendre dans sa version "light" si je puis dire) vis à vis de notre métier, vous vous faites un malin plaisir à nous attaquer en englobant quasimment tout le monde dans votre panier, et votre vision de notre métier est la aussi, quelque peu limitée à mon avis (sans vous blesser).
Je pense que, comme vous pourriez le conseiller à un technicien SPANC, que ce serait bien qu'on essaye de suivre par exemple un défendeur de la TLB pendant quelques jours pour comprendre, mais ce serait aussi trés bien que vous fassiez la même chose en suivant un technicien SPANC dans son quotidien afin  que vous compreniez les méandres de notre métier, qui n'est pas non plus tout beau tout rose, en pensant que le gars reste à son bureau en tamponant un dossier pour le valider et attendant la fin de la journée que ca se passe...

Voila, c'était juste une petite parenthèse que je souhaitais ouvrir à la vue de quelques phrases ici et la qui m'ont laissé un peu patoi dans ce débat qui, selon moi, risque de durer longtemps pour ne pas vraiment produire grand chose au final (chacun ayant un peu ses arguments en pensant que ce sont les meilleurs, mais vu que tout le monde est aussi assez têtu, le mot de la fin, je ne sais pas pour qui il sera au final !)
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 02 septembre 2011, 09:48:03
Un bon technicien SPANC a pour mission de protéger l’eau. Vous ne le faites pas, votre seule ambition est d’appliquer à la règle, certain de vos collègue qui sont plus ouverts et qui encouragent les utilisateurs de TLB plutôt que de chercher des alibis pour limiter leur installation..

Tu auras quand même noté que dans mon hypothèse de travail, une filière d'ANC traditionnelle par FTE+Traitement par le sol n'est pas réalisable puisque forage à -35m....

Alors non, je ne suis pas à la recherche d'alibis pour limiter l'installation des TLB ...

Comme je le dis plus haut, depuis plus de 1 an que ce topique est ouvert, j'ai eut le temps de me faire mon avis et d'en discuter avec des professionnelles de la TS (Benjamin BERNE "TDM"). Et histoire que tu cesse un peu de penser que je ne veux que du mal à la TS, sache, je discutais avec lui il y a à peine 1 mois d'un projet communale de grande envergure (piscine écolo + aire de repos + centre taurin) a assainir en TS.

Sur ceux et dans l'attente de nouvelles publications scientifiques/réglementaires sur le sujet, je m'arrête là.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 02 septembre 2011, 22:55:55
Le débat est depuis longtemps stérile, mais juste pour énerver Eddy.
Sur un 15 de TS contrôlé dans mon secteur (sur 6500 instal) 1 seul faisait véritablement du compost à la Bibelot (3bac, retourné, suivi..) les autres, à la poubelle, en tas en fond de cour, enterré, jeté dans le champ voisin...etc... Et bien sûr, comme le spankeur est un con et l'utilisateur forcément vertueux, que lui est écolo et nous sommes juste là pour faire chier, essayer de leur expliquer que ce n'est pas comme ça que l'on gère les sous-produits.

Un SPANC n'a pas vocation à faire du prosélytisme pour une filière ou une autre, mais cela ne l'empeche pas de connaître et d'informer. D'ailleurs, tout bon spankeur se doit d'avoir lu "un petit coin pour soulager la planète", excellentissime ouvrage non fanatique et didactique (un militant connait les inconvénients mais les caches, un fanatique voit des avantages même dans les inconvénients).
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 03 septembre 2011, 09:58:06

Bonjour ,

Citation de: spanc29
les autres, à la poubelle, en tas en fond de cour, enterré, jeté dans le champ voisin...etc...
bein ouais .... ceux là mériteraient qu'on leur impose (en sanction) un stage obligatoire .....
comme on fait pour le permis de conduire par ex. ....

Citation de: spanc29
(un militant connait les inconvénients mais les caches, un fanatique voit des avantages même dans les inconvénients).
je ne sais si je dois me sentir visé, puisque militant moi-même ..... mais je ne partage pas du tout cette définition du militant .... et n'ai pas moi-même pour habitude de "cacher les inconvénients", mais de les expliquer !

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 03 septembre 2011, 10:41:01
Re ,

à voir absolument !!

http://eautarcie.wordpress.com/2011/08/07/la-fin-du-tout-a-legout/ (http://eautarcie.wordpress.com/2011/08/07/la-fin-du-tout-a-legout/)

EAUTARCIE en ville et en zones péri-urbaines par la collecte et traitement sélectifs des eaux vannes et des eaux grises. La fin du système du « tout-à-l’égout ». Une option crédible sur la gestion durable des eaux usées domestiques.

.. à chacun de juger ...

_ _ _ _ _ _

http://eautarcie.wordpress.com/2011/08/07/la-toilette-a-litiere-biomaitrisee/ (http://eautarcie.wordpress.com/2011/08/07/la-toilette-a-litiere-biomaitrisee/)

La toilette à litière biomaîtrisée ou TLB est la troisième génération des toilettes sèches.
Elle se trouve à l’intérieur de la maison et ne demande ni eau courante, ni ventilation forcée.


Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 05 septembre 2011, 20:26:06
Bonjour Bboy,

Tu nous expliques que tu n’as aucune demande relative aux toilettes sèche sur ton secteur.

Je ne suis pas du tout surpris. Comment pourrait il en être autrement sachant que cette technique ne fait, pour le moins, l’objet d’aucune publicité de la part des SPANC. (Service publique dont la mission est aussi d’informer sur l’assainissement, mais bon…)

Tu argumentes sur le fait que tout le monde n’a pas envie de s’astreindre à utiliser des toilettes sèches. Cet argument est tout à fait recevable et je ne cherche pas le moins du monde à imposer l’utilisation de toilettes sèche à qui n’en veut pas.

Par contre

Pour tout technicien SPANC pas complètement obtus  il est évident :

-   qu’elle est autorisée par la loi,
-    qu’en traitant par compostage 95 % de la charge polluante, la TLB  est dans des conditions normale d’utilisation très performante en terme d’assainissement,
-   qu’ elle très est économe à mettre en place,
-   qu’elle est particulièrement adapté aux fonctionnement intermittent et aux résidences secondaires.

Autant d’argument qui font que la TLB est de nature à attiser la curiosité et l’intérêt de très nombreux usagers et ceci même si ses conditions d’utilisation malmène quelques uns de nos tabous sociaux.

   Cette solution étant par essence de nature à permettre une très bonne protection de la ressource en eau, je persiste à penser que le SPANC devrait assurer non pas  la promotion, mais à minima un très haut niveau d’information sur cette technique. Ceci de façon objective, sans occulter ni les difficultés (toutes relatives selon mon appréciation personnelle) ni les nombreux atouts qui caractérise la TLB. Or cette pratique fait ecxeption chez les techniciens SPANC.

   Pour ce qui est d’être têtu, je ne le suis pas la moitié de ceux qui s’acharnent à ne pas reconnaître une évidence :

En retirant  d’entrée 95 % de la charge polluante du volume d’eau à assainir, la TLB est forcément beaucoup plus efficace en terme d’épuration que toute technique basée sur le transport des fécès par de l’eau potable (système forcément polluant ultra majoritaire et cautionné par l’administration).


Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 05 septembre 2011, 20:34:20

Bien cher Spanc 29,

Le débat est depuis longtemps stérile, mais juste pour énerver Eddy.
Sur un 15 de TS contrôlé dans mon secteur (sur 6500 instal) 1 seul faisait véritablement du compost à la Bibelot (3bac, retourné, suivi..) les autres, à la poubelle, en tas en fond de cour, enterré, jeté dans le champ voisin...etc... Et bien sûr, comme le spankeur est un con et l'utilisateur forcément vertueux, que lui est écolo et nous sommes juste là pour faire chier, essayer de leur expliquer que ce n'est pas comme ça que l'on gère les sous-produits.

Un SPANC n'a pas vocation à faire du prosélytisme pour une filière ou une autre, mais cela ne l'empeche pas de connaître et d'informer. D'ailleurs, tout bon spankeur se doit d'avoir lu "un petit coin pour soulager la planète", excellentissime ouvrage non fanatique et didactique (un militant connait les inconvénients mais les caches, un fanatique voit des avantages même dans les inconvénients).

Vous y voyez la preuve que les utilisateurs de TLB sont des éco-terroristes. J'y vois la preuve que vous manquez à votre devoir d'information. Manifestement la TLB suscite de l'intérêt chez une part du public entrant dans le champs de votre activité, par défaut d'information, ils font n'importe quoi...

Je ne partage pas votre opinion sur le fait que l'utilisateur est forcément vertueux, je ne partage pas non plus votre opinion sur le fait que le spankeur est forcément un con, je constate par contre que la majorité d'entre-eux manque à leur devoir d'information.
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: exspanc le 09 septembre 2011, 18:48:09
Bonjour ,
bein ouais .... ceux là mériteraient qu'on leur impose (en sanction) un stage obligatoire .....
comme on fait pour le permis de conduire par ex. ....
Cordialement
Tout à fait d'accord, pour une fois.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: pennale le 03 décembre 2011, 23:29:18
Nouvelle inscrite, je ne peux que constater l'énorme fossé entre les spanckeur (et la ou leur réglementation) et les usagers (et la réalité) et j'en suis bien désolée !!!!! j'ai fait des bonds en lisant certaines questions et certaines réponses jusqu'à ce que "bibelot" vienne mettre de l'ordre dans ce "bordel" !!! je suis dépitée !!!!! c'est déjà difficile d'expliquer le principe des tlb à certaines personnes, pour être dans ce cas, j'ai juste l'impression d'être prise pour une extraterrestre !!!!! les : "ah !!!ça pue !!!!, c'est dégueu !!!! "et j'en passe, ça commence à me gonfler sérieusement !!!! mais alors si même les spanckeurs se mettent à décider que c'est bien ou que c'est pas bien, où va t'on ??? êtes-vous en droit d'affirmer que c'est malsain ??? je suis d'accord sur le fait que certaines personnes "pseudo-écolos" se vantent d'utiliser des tlb (sans cacher jetter leur "production" dans le conteneur à ordures ménagères !!!!) mais doit-on mettre tout le monde dans le même panier ??? ce principe existe depuis bien longtemps et utilisé comme il se doit, il est tout à fait naturel et rend service à tout le monde, "rendons à la nature ce qu'on lui doit" !!!!! maintenant évidemment, ça ne rapporte rien à l'état et mal utilisé, il peut être dangereux !!!! alors au lieu de pénaliser, ne vaudrait-il pas mieux informer, former ?????  par ailleurs, d'après ce que j'ai cru comprendre (suite au contrôle réalisé chez moi il y a 2 semaines) chacun sa merde !!!! tu peux produire de la "merde" tant que tant, tant que tu la gardes chez toi et que ça gêne personne !!!!! donc qu'est-ce que ça peut faire qu'un usager choisisse d'utiliser des tlb et décide d'épandre son compost dans son potager ??? à partir du moment où il ne va pas le jetter dans la "gueule" de son voisin ???? bref !!!!! je m'emporte, je m'excuse !!!! mais je suis très énérvée car la solution est sous nos yeux, mais il faut juste laisser un peu de notre "confort" de côté (ce que certains ne sont pas capables de faire, malheureusement !!!), une solution simple, écologique, économique !!!! (dans le cas d'anc en zone rurale par exemple...) mais une réglementation bancale !!!!! sur ce, bonne soirée !!!!!
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 04 décembre 2011, 20:04:02
je suis d'accord sur le fait que certaines personnes "pseudo-écolos" se vantent d'utiliser des tlb (sans cacher jetter leur "production" dans le conteneur à ordures ménagères !!!!) mais doit-on mettre tout le monde dans le même panier ???

Hélas, vous faites la même chose au début de votre intervention....

Nouvelle inscrite, je ne peux que constater l'énorme fossé entre les spanckeur (et la ou leur réglementation) et les usagers (et la réalité) et j'en suis bien désolée !!!!!

Encore une fois, et vous le résumez aussi trés bien, une règlementation bancale (et la, je suis sur que beaucoup de spankeurs vous rejoignent) car justement c'est à nous de la faire appliquer au mieux sur le terrain, un manque d'information aussi (autant de notre côté, la par contre, je vais parler pour ma part et pas forcément en englobant mes collègues car je ne suis pas souvent confronter à ce cas) mais aussi du côté des particuliers avec une sorte de "désinformation" en lisant un peu tout et n'importe quoi sur internet en particulier. Alors, il se peut que de votre côté vous soyez "au top" mais il faut savoir que les TS (TLB, ...) ne sont pas forcément utilisées partout, même en zone rurale comme sur mon secteur. Il faut aussi ne pas oublier le traitement des eaux usées ménagères trop souvent laissées pour compte par des personnes souhaitant s'orienter sur le chemin des TS, TLB, ....
Après, cela reste mon point de vue vis à vis des (trés) rares cas rencontrés sur mon secteur.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: pennale le 04 décembre 2011, 21:06:09
Sue la réglementation, on est d'accord !!!! sur le manque d'information, le manque de formation ou la désinformation on est d'accord aussi !!!
Alors, il se peut que de votre côté vous soyez "au top"
Je ne le suis certainement pas, surtout que c'est encore en projet (tlb) !!!! ce sera fait très prochainement (notre anc actuel est hors normes !!!!)!!!
 
Il faut aussi ne pas oublier le traitement des eaux usées ménagères trop souvent laissées pour compte par des personnes souhaitant s'orienter sur le chemin des TS, TLB, ....
j'en ai pas parlé dans mon 1er message et déjà vous me "jugez"... j'ai bien l'intention de régler le problème des eaux grises et c'est d'ailleurs pour cela que je me suis inscrite sur ce forum (pour trouver des infos entre autre...) !!! je ne fait pas partie des "pseudo-écolos" qui veulent se donner bonne figure en faisant les choses à moitié !!! je me suis beaucoup documentée sur le sujet (tlb, traitement des eaux grises...) mais la réglementation est incomplète !!!!!! et c'est là mon problème !!!!
en tant qu'usager d'un traiselect par exemple avec utilisation parrallèle de tlb, comment puis-je prouver ma bonne foi ??? à lire les premiers messages de ce topic, ça me parait difficile !!!!! car visiblement, certains ce permettent de juger tel ou tel usager sur l'utilisation de son compost (par exemple)...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Utopiste le 05 décembre 2011, 08:32:41
Bonjour pennale et bienvenue sur ce forum.

Pour commencer et avant que la discutions reparte du coté obscure de la force, je rappelle qu'il est CLAIREMENT inscrit dans mon 1er topique la mention suivante : HYPOTHÈSE
Nous étions donc ici dans de la discutions "préventive" en vue de comprendre la TS (en général) et de savoir ce que mes collègues pensent du contrôle des TS (en conception et/ou fonctionnement).

Ensuite :
à lire les premiers messages de ce topic, ça me parait difficile !!!!! car visiblement, certains ce permettent de juger tel ou tel usager sur l'utilisation de son compost (par exemple)...
L'usager n'est jamais jugé (où alors c'est un problème de compréhension). Ce qui est jugé c'est l'aspect "légal" ou "illégal" de l'utilisation du sous-produit de la TS.

j'ai bien l'intention de régler le problème des eaux grises et c'est d'ailleurs pour cela que je me suis inscrite sur ce forum (pour trouver des infos entre autre...) !!! je ne fait pas partie des "pseudo-écolos" qui veulent se donner bonne figure en faisant les choses à moitié !!! je me suis beaucoup documentée sur le sujet (tlb, traitement des eaux grises...) mais la réglementation est incomplète !!!!!! et c'est là mon problème !!!!
Je vous invite a compléter votre recherche de documentation en lisant la version du projet d'arrêté prescription de 2011 (présent sur ce forum). Vous y trouverez de l'info sur que faire de vos eaux ménagères. Le projet précise que ses dernières doivent être traitée via une filière d'ANC suffisamment dimensionnée.
Ok, sa reste un peu flou, mais c'est une avancée ....
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Michael le 05 décembre 2011, 11:42:27
J'ai beaucoup de bâtiment dans mon secteur fonctionnant en TS, je dirais plutôt des chalets, voir chalets d'alpage. Ils sont peu utilisés (pour la plupart), je le préconise fortement dans certains secteurs, car le déplacement d'un vidangeur devient difficile voir impossible (ou alors par hélico) .

Il a donc bien fallu que je sache comment sont les TS dans la réglementation , que faire des eaux ménagères, etc.???

Moi je suis assez ouvert envers mes usagers sur les solutions qui semble convenir pour le traitement des eaux grises. Cependant quand les particuliers me demandent quelle type d'installation ils ont le droit de mettre en place, il faut bien leur répondre, les bureaux d'études (dans mon secteur ) étant incapable de sortir quoi que se soit de cohérent avec l'utilisation du chalet et le terrain de montagne. Bien souvent je leur conseil un bac dégraisseur suffisamment grand (suivant le nombre PP) , suivie d'un bac pouzzolane et enfin une tranchée de dissipation (différente de la tranchée d'épandage) à dimensionner suivant la qualité du terrain à faire réaliser par un BE.

Pour ce qui est des TS, je leur donne 2 possibilités : soit un récupérateur étanche sous la lunette avec déversement des matières sur une aire de compostage abritée de la pluie, et étanche sur l'extérieur pour éviter tout ruissellement avec une couche de terre végétale suffisante pour la production de composte.
L'autre possibilité étant d'avoir l'aire de compostage directement sous la lunette, en observant une distance d'au moins 2 m.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 03 janvier 2012, 20:53:06
Bonjour et bonne année à tous,

Il semble que la société Aquatiris vienne d'obtenir l'agrement de sa filière plantée pour le traitement des eaux grises. Voilà enfin un peu de neuf..
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 03 janvier 2012, 20:55:46
J'ai beaucoup de bâtiment dans mon secteur fonctionnant en TS, je dirais plutôt des chalets, voir chalets d'alpage. Ils sont peu utilisés (pour la plupart), je le préconise fortement dans certains secteurs, car le déplacement d'un vidangeur devient difficile voir impossible (ou alors par hélico) .

Il a donc bien fallu que je sache comment sont les TS dans la réglementation , que faire des eaux ménagères, etc.???

Moi je suis assez ouvert envers mes usagers sur les solutions qui semble convenir pour le traitement des eaux grises. Cependant quand les particuliers me demandent quelle type d'installation ils ont le droit de mettre en place, il faut bien leur répondre, les bureaux d'études (dans mon secteur ) étant incapable de sortir quoi que se soit de cohérent avec l'utilisation du chalet et le terrain de montagne. Bien souvent je leur conseil un bac dégraisseur suffisamment grand (suivant le nombre PP) , suivie d'un bac pouzzolane et enfin une tranchée de dissipation (différente de la tranchée d'épandage) à dimensionner suivant la qualité du terrain à faire réaliser par un BE.

Pour ce qui est des TS, je leur donne 2 possibilités : soit un récupérateur étanche sous la lunette avec déversement des matières sur une aire de compostage abritée de la pluie, et étanche sur l'extérieur pour éviter tout ruissellement avec une couche de terre végétale suffisante pour la production de composte.
L'autre possibilité étant d'avoir l'aire de compostage directement sous la lunette, en observant une distance d'au moins 2 m.

Mickael, je suis terrifié, tout ceci est parfaitement illégal...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: GL le 04 janvier 2012, 09:00:31
Il semble que la société Aquatiris vienne d'obtenir l'agrement de sa filière plantée pour le traitement des eaux grises. Voilà enfin un peu de neuf..

 oO, Qui a dit que leur agrément porte sur le traitement des eaux grises ?

C'est un agrément pour les eaux usées domestiques en général : eaux vannes + eaux ménagères
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 04 janvier 2012, 10:34:24
Bonjour,

Dans mon esprit simplet, qui peut le plus peut le moins, si le dispositif Aquaris peut épurer des eaux  vannes il peut épurer des eaux grises. Pour certains spankeurs, derrière une TLB, il est nécessaire d'implanter une filière"classique" d'épandage derrière dun TLB (pas que cela serve vraiment à quelque chose, mais cela permet d'être conforme au texte).

Aquiris propose une "filière paysagée" (désormais validée parle CTSB) qui ne necessite pas de fosse enterrée et qui a mon sens peut être mise en place en auto-construction... cela me semble pertinent. Un conseil Aquaris (de l'ordre de  500 € il me semble) et la liberté d'utiliser en toute légalité une TLB avec la totale approbation des techniciens SPANC... Maintenant je ne me suis pas plus renseigner que cela, pêut-être que la filière agréer par le CTSB est encore montrueusement polluante et pas du tout adapté à l'épuration d'eau grise... L'expertise des pros reste nécessaire...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 04 janvier 2012, 11:07:19
Il semblerait effectivement que la filière Aquatiris soit adaptée et agréée pour le traitement des eaux usées domestiques "dans leur ensemble" soit EV + EM, mais il n'est nullement fait mention sur le site du fabricant de la possibilité de traitement uniquement des eaux grises, donc du coup, on en revient au même débat lors de l'utilisation de TLB pour un particulier, quoi faire pour les eaux ménagères.
J'ai recu un mail de la part d'Aquatiris qui présente l'agrément délivré pour ses 2 filtres (horizontal et vertical) mais il ne précise pas du tout la possibilité d'utiliser (ou pas) leur système uniquement pour les eaux grises.
Je ne peux pas mettre le guide d'utilisation en PJ car > à 5 Mo, désolé
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: pennale le 04 janvier 2012, 11:32:15
Bonjour,
Une question : lesquelles sont les plus polluantes, les eaux vannes ou les eaux grises ? il me semblait que ce sont les eaux vannes (peut-être que je me trompe...), dans ce cas si cette filière est agréée dans le traitement des eaux usées domestiques, je ne vois pas où est le problème pour traiter seulement les eaux grises ?
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: BBOY33 le 04 janvier 2012, 11:53:07
Bonjour,
Une question : lesquelles sont les plus polluantes, les eaux vannes ou les eaux grises ? il me semblait que ce sont les eaux vannes (peut-être que je me trompe...)

Non vous ne vous trompez pas, mais quel est le rapport du coup ?

dans ce cas si cette filière est agréée dans le traitement des eaux usées domestiques, je ne vois pas où est le problème pour traiter seulement les eaux grises ?

Tout comme pourrait être le problème dans une fosse toutes eaux ne recevant que des EM, sans bactérie (présentes naturellement dans nos EV), je doute de l'efficacité de la filière.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: GL le 04 janvier 2012, 11:58:12
Bonjour pennale et meilleurs voeux à toi,

Je pense qu'il est inutile de repartir dans un débat complètement stérile étant donné que la réglementation n'a pas évolué au sujet des TS ni au sujet du traitement des eaux grises seules.

A l'heure actuelle, réglementairement, aucune filière n'est prévue pour traiter les eaux grises seules. Aprés il revient aux élus de chaque SPANC de prendre les décisions qu'ils jugent opportunes.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Au gallo! le 04 janvier 2012, 12:08:17
Et malheureusement ça n'est pas prêt de changer car le CSTB n'est pas en mesure de produire des eaux ménagères vu qu'il utilise de l'eau usée du réseau collectif sur Nantes pour les tests... A moins qu'il accepte enfin de réaliser des tests in situ... Y a plus qu'à déposer un cierge / prier Vishnou / sacrifier une vierge ou les 3!
Quand à demander si au ministère ou CSTB si la filière est agrée pour les EM uniquement, allez y moi j'ai jamais de réponse aux mails envoyés...
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Spanc29 le 04 janvier 2012, 21:39:48
A l'heure actuelle, réglementairement, aucune filière n'est prévue pour traiter les eaux grises seules. Aprés il revient aux élus de chaque SPANC de prendre les décisions qu'ils jugent opportunes.

je suis juste de passage mais au contraire, toutes les filières peuvent traiter les EM. Dans le cas des TS, il faut soit une filière classique, soit une filière agréée pour les EM (et donc aquatiris), par contre, il faut la poser pour 5EH. Cela fait mettre un système complet pour une charge moindre, ce qui n'est pas très grave pour une phyto ou des tranchées (contrairement à une micro) et qui permet de repasser en toilettes à eau si besoin.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 05 janvier 2012, 08:57:15
C'est néanmoins ce qui est encore "gênant" dans l'arrêté actuellement puisque aucune économie d'investissement n'est réalisée en cas d'usage de TS, la filière de traitement doit être dimensionné de la même manière qu'il y ait des eaux noires ou pas!??!
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: JM_SIE le 05 janvier 2012, 09:57:55
Bonjour à tous,

j'apporte ma modeste pierre à l'édifice... (j'espère ne pas faire doublon)

Il semblerait qu'Aquatiris n'ait l'agrément que pour les EM+EV.
Concernant les EM seules, ils proposent un procédé, complété par des TS, mais à ce jour pas d'agrément pour le traitement des EM seules, faute de banc de test.

Je tiens l'info de quelqu'un de chez aquatiris que j'ai rencontré récemment, c'est eux qui m'ont dit que leur système n'était pas agréé pour le traitement des EM seules...


Edit: J'ai creusé la question puisqu'un projet sur ma collectivité se monte avec traitement des EM seules + TS. meme si l'agrément ne concerne pas cette filière, j'y suis plutôt favorable, mais là c'est hors sujet
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: CC45 le 05 janvier 2012, 11:04:56
D'après un représentant d'Aquatiris, le filtre planté ne convient pas au traitement des urines seules (cas d'une toilette sèche à usage public) à cause de la forte concentration en azote.
Cette information reste à vérifier auprès d'autres membres d'Aquatiris.
Titre: Re : Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Michael le 10 janvier 2012, 08:38:55
Mickael, je suis terrifié, tout ceci est parfaitement illégal...

Que trouves-tu illégal ?? Le fait de préconiser un système pour le traitement des EM ?
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Johan le 10 janvier 2012, 09:21:29
Bien souvent je leur conseil un bac dégraisseur suffisamment grand (suivant le nombre PP) , suivie d'un bac pouzzolane et enfin une tranchée de dissipation (différente de la tranchée d'épandage) à dimensionner suivant la qualité du terrain à faire réaliser par un BE.

Ce système est-il agréé ? C'est la première fois que j'en entend parler. S'il n'est pas agréé comment se fait-il que vous l'autorisez et encore pire, vous le conseillez ?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Michael le 11 janvier 2012, 08:06:42
Effectivement pas agréé au niveau national , mais rien empêche une commune de se donner les moyens de prescrire une filière pour des habitations utilisées 15 jours par an, surtout en l'absence de règle nationale bien définie ou qui ne conviennent absolument pas au territoire de montagne auquel je suis confronté : absence de terrain plat, absence de réseau (tout les réseaux), accès par voie 4x4, voir piéton. Il est bien plus préférable de voir ce type d'installation plutôt qu'un rejet brut dans un puisard comme je le rencontre très souvent  :cry:. La plus part du temps les EM sont issues de l'évier et d'un bac à douche. La plus grosse pollution reste celle des WC. Je crois, en fait j'en suis sûr, il faut savoir faire la part entre respect de la réglementation et moyen à mettre en oeuvre pour combattre les pollutions diffuses. Mais pour mes confrères ayatolas du SPANC je suis un hérétique.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 11 janvier 2012, 08:59:12
Là se pose l'éternelle question, un SPANC peut-il autoriser une filière qui n'est pas validée par les instances nationales (arrêté)? Il me semble que non, c'est justement pour cette raison que cette arrêté avait été rédigé...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: chikizimo le 11 janvier 2012, 17:37:18
Reste qu'il est totalement injuste que des personnes ayant des valeurs écologiques ne puissent les appliquer a cause de la réglementation. En tant que BE j'ai déja dimensionné des systèmes "non réglementés" pour le traitement seul des EM (puisque TS) , après échange avec le spanc, bac dégraisseur et filtre pouzzolane puis filtre classique ont été utilisé.
Par contre en ce qui concerne la phyto, je me posais une question, vu que le premier bassin est ouvert, n'y aurait il pas moyen de jetter excréments et urines sur le dessus ça ne change pas trop...là ou dans un composteur...qu'en pensez vous?
Bonne soirée
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Thomas le 11 janvier 2012, 17:54:25
Le problème étant qu'en systéme non agréé "écolo", on voit de tout et n'importe quoi. Etre de bonne volonté ne suffit pas toujours. A coté des asso sérieuses, on a aussi des commerciaux véreux et autre.

Quand aux filtres à roseaux, tu peux mettre le tas de compost juste à coté, mais pas dessus. Il faut que la surface reste perméable à l'air et à l'eau.
Le document constructeur parle d'un nettoyage de la surface quand les dépôt atteignent 10 cm, donc non, un tas de compost de 1 m de haut ne convient pas en surface d'un filtre.
Si tu envoie les eaux usées régulièrement répartie sur toute la surface, c'est le fonctionnement normal du filtre, pas des WC secs.
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 13 janvier 2012, 09:40:15
Ce que je lis me fait un peu peur... noooon, impossible de mettre directement les fèces et urines sur le filtre. Les types de traitement de chaque type de déchets est complétement différent, la filtre a besoin de faire se faire une infiltration, donc un déchet avec de l'eau, ce qui est issu de toilettes sèches est un compostage sur une plateforme dédiée, qui, à mon sens et d'un point de vue technique, ne devrait pas être étanche comme l'indique l'arrêté.
C'est aussi pour ce genre de questionnement et risque de dérive que l'arrêté cadre ce qui peut être fait et pour éviter que des pratiques, qui ne peuvent toutes être imaginées, n'empire la situation. Par contre, c'est vrai que ça empêche les comportements vertueux...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Michael le 13 janvier 2012, 11:20:19
Hydromac, quand dans les textes on parle d'une aire étanche pour le compostage, c'est évidemment sur les côtés de l'aire de compostage pour éviter tout ruissellement. Mais le fond de l'aire de compostage doit être de la terre afin de pouvoir faire mûrir le composte.

ps pour modérateur : les filières pour les eaux grises ou ménagères m’intéressent , peut-on déplacer les posts dans un article dédié ?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 15 janvier 2012, 15:19:28

Bonjour ,

Citation de: spanc29
Dans le cas des TS, il faut soit une filière classique, soit une filière agréée pour les EM (et donc aquatiris)....
tu connais un filière "agréée pour les EM seules" .. ???
merci de faire savoir ....

Citation de: spanc29
Cela fait mettre un système complet pour une charge moindre ...
ce que bon nombre d'entre nous (assoces et/ou militants) dénonçons justement depuis longtemps .. !!
= aberration et incohérence !!

Citation de: spanc29
..... ce qui n'est pas très grave pour une phyto ou des tranchées (contrairement à une micro)
ce qui veut dire que tu considère "pas grave" qu'une filière phyto (avec T.LB.) soit d'office surdimensionnée et puisse fonctionner en permanence en "sous-charge" par rapport à son dimensionnement ...  oO,
pour une phyto = pas grave ... mais pour une MS = grave ...
2 poids - 2 mesures .... pas très correct dans l'appréciation , tout ça !

Citation de: spanc29
...  et qui permet de repasser en toilettes à eau si besoin.
là aussi il faudra m'expliquer en quoi vous pourriez vous permettre de considérer une situation "hypothétique" dans l'évaluation d'un cas concret et déterminé ...

Citation de: hydromac
Là se pose l'éternelle question, un SPANC peut-il autoriser une filière qui n'est pas validée par les instances nationales (arrêté)?
et là doit encore se répéter l'éternelle réponse : le spanc n'est pas là pour "autoriser" ou non une filière !!! , mais pour la contrôler et remettre un avis !!
Donc, "défavorable avec réserves" si vous voulez ... mais vous n'avez pas à refuser ou autoriser !

Citation de: chikizimo
Reste qu'il est totalement injuste que des personnes ayant des valeurs écologiques ne puissent les appliquer a cause de la réglementation.
bein oui ......  :(

Cordialement
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: pennale le 15 janvier 2012, 15:26:51
Tout ça pour constater qu'on en est toujours au même point, c'est un débat sans fin, à moins que la réglementation vienne à changer... c'est beau de rêver !!!
Bonne journée...
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: hydromac le 16 janvier 2012, 09:02:02
Effectivement, comme le fait remarquer pennale, se sont toujours les même discussions qui tournent en rond...

et là doit encore se répéter l'éternelle réponse : le spanc n'est pas là pour "autoriser" ou non une filière !!! , mais pour la contrôler et remettre un avis !!
Donc, "défavorable avec réserves" si vous voulez ... mais vous n'avez pas à refuser ou autoriser !

Soit. Une remarque sémantique qui, je trouve, est un peu hypocrite. En effet, un particulier propose son dossier au spanc qui "émet un avis défavorable" pour telle ou telle autre raison. Le riverain obtiendra-t-il son permis de construire et  réaliser son ANC comme projeté... pas sur! Donc pour moi, dans les faits, l'avis revient à une autorisation!..

Mais bon, je suis d'accord que le terme ad-hoc est bien "avis favorable/défavorable"...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Bibelot le 16 janvier 2012, 15:53:44

Bonjour ,

Citation de: hydromac
Effectivement, comme le fait remarquer pennale, se sont toujours les même discussions qui tournent en rond...
bein oui, bien sûr ... tant que la règlementation n'aura pas évolué .. et tant que certains spankeurs continueront à se confondre dans leurs missions réelles ... ça ne changera pas !

Citation de: hydromac
Soit. Une remarque sémantique qui, je trouve, est un peu hypocrite. En effet, un particulier propose son dossier au spanc qui "émet un avis défavorable" pour telle ou telle autre raison. Le riverain obtiendra-t-il son permis de construire et  réaliser son ANC comme projeté... pas sur! Donc pour moi, dans les faits, l'avis revient à une autorisation!..
tu viens me parler d'hypocrisie alors que c'est toi qui fais un mélange des genres ! ...
???
tu effectue ton contrôle et tu remets ton rapport et avis en mairie ... point barre !!
ce qui se passe ensuite au niveau décisionnel, dans lequel tu n'a aucun pouvoir,  que le PC soit accordé ou pas accordé .... n'est plus de ton ressort !!

Que chacun respecte son champs de compétences (et de pouvoir) et tout ira bien ... !

Cordialement

 
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: exspanc le 20 janvier 2012, 18:18:10
Je suis surpris que M Bibelot ne s'étrangle pas des idées de Chikizimo!
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Eddy le 10 février 2012, 22:40:12
@ Pennale,

As tu contacté ton SPANC, c'est le seul moyen de voir ce que tu seras en mesure de faire ou pas, il y a a peu près autant de règles que de techniciens spanc. DAns ces conditions, le rigorisme réglementaire parfois evoqué par certain d'entre eux...c'est juste pathétique.

J'ai la chance d'avoir affaire affaire à un  technicien SPANC pragmatique qui m'a fait un commentaire du genre... Bien sur, votre TLB votre compostage tout cela ce n'est pas la voie classique, mais comme c'est  performant, je me vois mal vous chercher des noises alors que les installations aux normes ne sont pas moins polluantes et que l'essentiel des intallations n'est pas encore aux normes...

Bref, il y a encore des gens de bon sens... On ne sait jamais, peut-être que ton interlocuteur SPANC ne sera pas obtus.
Titre: Re : Re : TOILETTE SECHE
Posté par: chikizimo le 03 avril 2012, 12:12:51
Je suis surpris que M Bibelot ne s'étrangle pas des idées de Chikizimo!
Mes idées de bac toilettes seches sur fillière phyto?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: MamaTTT le 10 mai 2012, 12:12:50
Bonjour!
Je n'ai pas pris le temps de lire les 10 pages, donc si jamais je faisait de la redite...

Je dois instruire mon premier dossier sanitaire, et ça commence bien.

TS avec FP. Jusqu'ici tout va bien. Mais le FP n'est pas dimensionné comme l'est celui agrée... donc défavorable, si je ne veut pas me prendre la tête.
Seulement je crois voir une faille.
Les eaux vannes et les eaux grises peuvent être traitées séparemment. Là, pas d'eaux vannes.
1."Le dimensionnement de cette installation est adapté au flux estimé des eaux ménagères." (2012) (c'est le seul point que j'ai trouvé..)???
2."Les eaux ménagères sont prétraitées dans un bac dégraisseur ou une fosse septique puis traitées conformément à l'article 6"(2009)
L'installation comporte un bac dégraisseur, deux filtres plantés (1m2 chacun) horizontaux alimentés en alternance suivis d'un autre filtre planté à écoulement horizontal de 8m2. Infiltration par 2 tranchées de 10mL.

Donc, mes eaux ménagères sont plutôt bien pré-traitées, elles passent par un bac dégraisseur et sont ensuite traitées par le sol en place (avec en plus un passage en FP).
Et il me semble qu'au sens du 2. , elles sont pré-traitées et traitées de façon règlementaire. J'ai trouvé une faille ou j'apelle vite mes pétitionnaires pour trouver une solution rapidement?

Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: MamaTTT le 10 mai 2012, 15:10:57
Bon, je n'avais pas croisés les arrêtés, pas de faille....
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: pennale le 23 mai 2012, 14:29:07
Bonjour, je vois qu'on en est toujours au même point... quelqu'un sait si il y a du nouveau dans la réglementation au niveau du traitement des EM seules (avec TS) ou bien il faut attendre encore ? Pour ma part, pour ceux qui on suivi, j'en suis au même point ! vais-je voir un jour les gendarmes arriver chez moi et m'emmener menottes au poignet ?
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Mini_Spankeuse le 26 août 2020, 18:47:51
Gros UP pour ce sujet.

Si vous avez des nouvelles concernant l'ANC pour les eaux ménagères seules, je suis preneuse.

Car je vois de plus en plus le cas dans ma collectivité.

Pour le bac à graisse, pas de problème.

Mais pour le traitement suite à ce bac à graisse, je sèche un petit peu.

Surtout concernant le dimensionnement des tranchées d'épandages. Je me vois mal imposer un BE que pour le simple traitement des EM...
Titre: Re : TOILETTE SECHE
Posté par: Monsieur Spanck le 27 août 2020, 13:45:02
Rien ne se profile au niveau réglementaire, à ce sujet un post intéressant ici :
http://dispo-anc.fr/forum/index.php?topic=4160.msg36330#msg36330