Auteur Sujet: La fin des SPANCS ?  (Lu 360 fois)

Hors ligne jr

  • Full Member
  • ***
  • Messages: 182
  • Je suis: Pas spankeur
Re : La fin des SPANCS ?
« Réponse #15 le: 19 septembre 2022, 15:48:24 »
Je me suis depuis longtemps intéressé à l'assainissement individuel et malgré le faible impact de la pollution de ce type d'assainissement, j'ai espéré à l'installation des spanc que, par une aide technique et peut-être financière, les points noirs mentionnés par Thomas disparaissent.
Au lieu de cela, il fallait détruire la merveilleuse machine qui a contribué à éradiquer le typhus pour engraisser des entreprises faisant homologuer des stations dont on voit aujourd'hui les médiocres performances.
Avant les spanc ce n'était pas le néant. Dans les années 70, par exemple, les locataires ne pouvaient prétendre à l'aide au logement que si celui-ci avait un assainissement homologué par la DDASS. Hé oui les Satese contrôlaient les chantiers et une copie des plans étaient archivés en mairie, ils existent, je l'ai vérifié. Il aurait peut-être fallu commencer par les consulter!
Désolé Tigrou mais vous m'obligez à répéter que ce n'est pas le contrôle de la ventilation des FS et celui des certificats de vidange qui vous sortira de votre morosité.

Hors ligne Tigrou

  • Administrateur
  • Hero Member
  • *****
  • Messages: 2 684
  • Je suis: Spankeur
Re : La fin des SPANCS ?
« Réponse #16 le: 19 septembre 2022, 17:44:54 »
Donc c'est bien ce que je dis ..
Vous préférez taper sur les techniciens (la forme) et non pas sur les services et plus particulièrement les élus responsables des choix, quelque soit leur échelon (le fond).
Et non le SATESE ne contrôlait pas les chantiers (sauf dans certains secteurs sous délégation ou prestation !).
Et encore une fois la mission effectuée par la DDASS reste identique à ce que nous faisons (ou pluôt l'inverse !)
et je dirais même plus elle s'est complexifiée !!
Le général court cinq dangers:   Téméraire, il risque d’être tué. Lâche, il risque d’être capturé. Coléreux, il risque de se laisser emporter. Chatouilleux sur l’honneur, il risque d’être humilié. Compatissant, il risque d’être tourmenté. »